Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 11:15

Retrouvez les bio- et bibliographies de Neil Gaiman et de Dave McKean


Coraline450x600.jpg **



Genre : Jeunesse - Frisson

Titre original : Coraline

Editeur anglais : Bloomsbury : 9,35€

Editeur US : Harper Trophy : 5,39€

Editeur français : Albin Michel, Collection Wiz : 10€

Coraline et ses parents viennent d'emménager dans un nouvel appartement. A la base, le bâtiment était une maison, qui a été séparée en plusieurs appartements. Coraline aime explorer. Elle rend régulièrement visite à Mrs Spink et  Forcible, deux anciennes actrices, mais elle évite le vieux fou à l'étage au-dessus, Mr Bobo qui entraîne des souris de cirque. Lors de ses explorations, Coraline découvre chez elle, une porte fermée. Sa mère lui explique que cette porte ne donne nulle part, qu'elle a été condamnée et que derrière, il y a un autre appartement, encore inhabité. La preuve, la porte cache en fait un mur de brique. Sauf qu'un jour, Coraline ouvre cette porte et y trouve un couloir. Au bout de ce couloir, se trouve un appartement exactement comme le sien, avec une autre mère et un autre père. Tout se passe bien, jusqu'au moment où ils veulent la transformer comme eux et elle décide de rentrer chez elle. Mais le lendemain, Coraline découvre que ses parents ont disparu, enlevés par son autre mère. Coraline décide alors de vaincre sa peur et d'affronter cette caricature de sa vraie mère afin de sauver ses parents...

Un extrait (en dédicace à Coco qui partage le même prénom et qui se voit régulièrement appelée Caroline ou Coralie) :
"'Tu vois, Caroline, dit Miss Spink, prononçant mal le prénom de Coraline, toutes deux, Miss Forcible et moi-m^me étions des actrices célèbres, en notre temps. Nous sommes montées sur les planches, ma chère. Oh, ne laisse pas Hammish manger le cake aux fruits, ou il sera debout toute la nuit à cause de son ventre.
- C'est Coraline. Pas Caroline. Coraline, dit Coraline"



Se lit très facilement, et très vite, mais sans aucune surprise. Tout au long de ma lecture, j'ai eu des impressions de déjà-lu. Je ne saurai dire ni qui, quoi, où et comment, mais j'ai vraiment l'impression d'avoir déjà lu ou vu quelque chose du même genre. Bon déjà, le coup de la porte qui donne sur un autre monde, on connaît déjà le truc, mais tout le reste ça me rappelle vaguement quelque chose, et je sais pourtant que je n'avais jamais lu Coraline avant aujourd'hui. Donc voilà une déception...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by virginie - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

lael 10/06/2008 06:28

oui c'est vrai je suis d'accord avec toi, pas de surprise, je pene que neil gaiman excelle plus en litté fantastique pour adultes, je te conseille neverwhere si tu ne l'as pas dejà lu.ps: merci pour ton commentaire sur mon blog!!!

virginie 10/06/2008 10:31


Je n'ai pas encore lu Neverwhere, mais justement je comptais aller voir du côté de ses oeuvres fantastiques car j'ai cru comprendre que c'était mieux que la jeunesse;o)