Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 19:14

valente.gifBiographie : Catherynne M. Valente est née en 1979, à Seattle, Ohio, Etats-Unis, et a grandi dans le nord de la Californie. Elle est sortie du lycée à 15 ans, et a intégrer l'Université de San Diego, puis d'Edimbourgh où elle a obtenu un diplôme en Lettres Classiques et en Luiguistique de Grec Ancien. Puis elle est partie vivre au Japon où elle a passé plusieurs années.
Elle a reçu le prix James Tiptree Jr. pour The Orphan's Tales : In the Night Garden et a été nominée pour le World Fantasy Award.
Aujourd'hui, elle vit avec sa famille dans l'Ohio.



Retrouvez Catherynne M. Valente sur son site officiel et le site de The Orphan's Tales.

Bibliographie :
* Romans : The Labyrinth (2004); Yume No Hon : The Book of Dreams (2005); The Grass-Cutting Sword (2006)
The Orphan's Tales : In the Night Garden (2006); In the Cities of Coin and Spice (2007)

* Poésie : Music of a Proto-Suicide (2004); Apocrypha (2005); Oracles : A Pilgrimage (2006)
Descent : The Descent of Inanna (2006)

* Essais : The Ice Puzzle (2004); Introduction to Jane Eyre (2007)

in-the-night-garden2.jpg

***

Genre : Contes (pour adultes)

Editeur Américain : Bantam Spectra : 10,07€

Editeur français : Pas encore de traduction


Synopsis : Une fille, que tout le monde croit être un démon à cause des marques qu'elle a autour des yeux, vit cachée dans le jardin d'un sultanat. Elle rencontre un prince et commence à lui raconter des histoires, les histoires qui sont encrées sur ses paupières : des exploits, des destins particuliers, des secrets, des croyances. Des créatures diverses : sorcières capables de se transformer, des étoiles vivantes, des loups moines, des femmes monstres, des griffons. Et chacun a une histoire à raconter à travers la voix de cette fille, des histoires plus fantastiques les unes que les autres.
"Where the story ends, the magic begins" : Là où l'histoire se termine, la magie commence.

Un extrait (petite traduction perso, dur, très dur!) :

"Un jour, il y avait une enfant dont le visage était comme la nouvelle lune brillant sur les cyprès et les plumes des oiseaux aquatiques. C'était une étrange enfant, pleine de secrets. Elle s'asseyait seule dans le grand jardin du Palais pendant les nuits d'hiver, pressant ses mains dans la neige et la regardant fondre sous la chaleur. Elle portait une couronne de de feuilles d'ail et de glycine; elle buvait aux fontaines d'argent incrustées de lapis; elle mangeait des poires froides sous une voûte de pins les jours de pluie.
Mais cette enfant avait une étrange et merveilleuse marque de naissance, c'est-à-dire que ses paupières étaient tâchées d'un profond indigo sombre, comme de l'encre de Chine. Ca lui donnait un air mystérieux et taciturne comme une chouette sur des chevrons d'ivoire, ou un raton laveur s'abreuvant à une rivière au courant lent. Ca colorait ses yeux de telle manière que quand elle serait grande, elle n'aurait jamais besoin de mettre du kôhl.
A cause de cette marque, elle était crainte, et depuis ses premiers jours, la fille était abandonnée à errer dans le Jardin autour du Palais aux nombreuses tours. Ses parents la considéraient avec inquiétude et terreur, se demandant si sa difformité avait quelques retombées sur leur vertue. Les autres nobles croyaient fermement qu'elle était un démon, envoyé pour détruire la brillante Cour. Leurs enfants, qui vagabondaient souvent dans le Jardin comme un colonies d'oies sauvages, se gardaient de l'approcher, de peur qu'elle ne les maudisse avec ses terrifiants pouvoirs. Le Sultan ne pouvait se décider - après tout, si elle était un démon, il ne faudrait pas offenser sa famille des enfers en la jetant comme de l'herbe coupée. A la fin, tout le monde préféra qu'elle reste simplement silencieuse et loin, pour que personne n'est à se retrouver face à ce dilemme."



The Orphan's Tales : In the Night Garden est un très bon livre, mais très difficile à appréhender. C'est un grande mise en abyme. La fille raconte l'histoire d'un prince qui raconte comment il a rencontré une sorcière qui lui raconte comment sa grand-mère lui a raconté...
Au début, comme je le lisais par petits bouts (dans le bus, à la pause déjeuner...), à chaque fois que je reprenais ma lecture, j'étais un peu perdue pour savoir qui parlait, parce que tous les contes sont à la première personne. Puis je m'y suis habituée et j'ai réussi à apprécier ma lecture.
J'ai trouvé le vocabulaire et le style d'écriture assez difficile à comprendre par moments, c'est un style très poétique, même si ça ne se voit pas dans ma petite traduction, en attendant je ne suis pas traductrice, c'est surtout pour vous donner une petite idée de l'histoire. Bon ce style poétique n'est pas déplaisant, mais rend les choses un peu plus difficiles pour moi qui ai un très bon niveau d'anglais, mais pas parfait. J'espère qu'il sortira bientôt en France, pour que je puisse le relire et finalement comprendre pleinement les points que j'ai sûrement manqués.
Je recommande ce livre aux anglophones avertis, si vous aimez les contes, parce que c'est exactement ça, un conte dans un conte dans un conte dans un conte dans un conte...
Et je tiens à préciser que j'admire vraiment Catherynne M. Valente pour son immense talent et son travail de mise en abyme. C'est splendide et du début à la fin, je me suis demandé comment elle avait réussi à ne pas perdre le fil elle-même dans toute cette imbrication d'histoires;o)

Retrouvez l'avis de Martlet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emeraude 11/12/2007 09:35

Je ne suis pas très sffff mais j'aime bien les histoires qui racontent des histoires qui racontent des histoires... alors pourquoi pas ? ;-)

virginie 11/12/2007 18:53

Franchement, les histoires sont vraiment sympa, et rien que pour la construction je le conseille