Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 17:29
Genre : Littérature française

Editeur : Le livre de poche : 5€

Jeanne, dix ans, et son frère Thomas, quatorze ans, habitent l'Europe, chez leur mère. Régulièrement, pour aller passer des vacances avec leur père, ils traversent l'Atlantique en paquebot.
Cette année-là, une tempête les surprend. Si terrible qu'ils font naufrage. Ils se retrouvent sur une île. Une île étrange. Une île dont les habitants principaux sont les mots.
En leur compagnie joyeuse et chantante, la vie serait belle s'il ne fallait pas lutter contre deux personnages néfastes, ennemis du bonheur : Nécrole, le dictateur, et l'inspectrice Jargonos, son adjointe.


Je conseille ce livre à tous les collégiens, qui trouvent que les cours de français sont rébarbatifs, ainsi qu'aux amoureux de la langue française. Nous avons tous eu une Mme Jargonos, un jour, comme professeur de français. Un prof qui vous fait apprendre toutes les figures de style de la langue française, qui vous décortique une phrase en sujet verbe COD COI. Mais oui, je sais que ça vous parle tout ça. Il faut suivre le programme, et oublier tout ce qui pourrait mettre l'esprit des jeunes apprentis sur la voie de la réflexion. J'aurais vraiment aimé avoir Mr Orsenna comme prof, s'il enseigne aussi bien qu'il écrit.
On découvre avec Jeanne et Thomas les mots, qui vivent en secteur, ils sont séparés en classe, un peu comme la population pourrait-on dire. Je ne sais pas trop comment parler de ce livre. Il permet de comprendre la fonction des mots dans une phrase, mais ce n'est pas vu d'une manière "scientifique", comme on peut l'apprendre à l'école, ce qui rebute la majorité des élèves. Ici on nous raconte les mots, leur vie, leur histoire, leur quête, leur liaison, leur solitude aussi parfois. Je pense que le mieux est d'illustrer ce que je dis avec un extrait et vous allez comprendre.


"Le nom féminin 'maison' pousse la porte, précédé de 'la', son article à clochette.
- Bonjour, je me trouve un peu simple, j'aimerais m'étoffer.
- Nous avons tout ce qu'il vous faut dans nos rayons, dit le directeur en se frottant déjà les mains à l'idée de la bonne affaire.
Le nom 'maison' commence ses essayages. Que de perplexité! Comme la décision est difficile! Cet adjectif-là plutôt que celui-ci? La maison se tâte. Le choix est si vaste. Maison 'bleue', maison 'haute', maison 'fortifiée', maison 'alsacienne', maison 'familiale', maison 'fleurie'? Les adjectifs tournent autour de la maison cliente avec des mines de séducteur, pour se faire adopter.
Après deux heures de cette drôle de danse, la maison ressortit avec le qualificatif qui lui plaisait le mieux : 'hanté'. Ravie de son achat, elle répétait à son valet article :
- 'hanté', tu imagines, moi qui aime tant les fantômes, je ne serai plus jamais seule. 'Maison', c'est banal. 'Maison' et 'hanté', tu te rends compte? Je suis désormais le bâtiment le plus intéressant de la ville, je vais faire peur aux enfants, oh comme je suis heureuse!
- Attends, l'interrompit l'adjectif, tu vas trop vite en besogne. Nous ne sommes pas encore accordés.
- Accordés? Que veux-tu dire?
- Allons à la mairie. Tu verras bien.
- A la mairie! Tu ne veux pas te marier avec moi, quand même?
- Il faut bien, puisque tu m'as choisi.
- Je me demande si j'ai eu raison. Tu ne serais pas un adjectif un peu collant?
- Tous les adjectifs sont collants. Ca fait partie de leur nature."


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Je viens de refermer ce livre et je me suis délectée de cette lecture!
Répondre
C
Je ne savais pas que la révolte des accents faisait partie de la série. Je note !
Répondre
C
Je me rappelles bien de ce livre, si tu te souviens, je l'avais présenter en cours de lettres avec Monsieur Hamon. J'ai les deux bouquins qui suivent celui-ci : Les chevaliers du subjonctif et dernières nouvelles des oiseaux, mais je ne les ai pas lu. Je vais peut-être m'y remettre un de ces jours. Mais comme tu le sais, j'ai une pile de livres assez incroyable !
Répondre
V
<br /> Les chevaliers du subjonctif m'a un peu déçue, et Dernières nouvelles des oiseaux n'a rien à voir. Il est bien, mais sans plus, je fais une chronique bientôt dessus. Et en fait on m'a parlé aussi<br /> de La révolte des accents qui continue la série<br /> <br /> <br />
H
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Je trouve qu'il devrait être proposé en classe en primaire.
Répondre
V
<br /> Et au collège aussi moi je dirais ;o)<br /> <br /> <br />
K
Je l'ai adoré celui-là!!!  Un gros coup de coeur, je l'ai donné à tous mes amis profs!
Répondre
V
<br /> Beau cadeau;o)<br /> <br /> <br />