Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 18:51
Genre : Littérature française

Editeur : Le livre de poche : 5,50€

Suite de La grammaire est une chanson douce

Il y a ceux qui veulent gendarmer le langage et le mettre à leur botte, comme le terrible Nécrole, dictateur de l'archipel des Mots, et la revêche Mme Jargonos, l'inspectrice dont le seul idéal est d'"appliquer le programme".
Et puis il y a ceux qui ne l'entendent pas de cette oreille, comme Jeanne et Thomas, bientôt traqués par la police comme de dangereux opposants... Leur fuite les conduira sur l'île du Subjonctif. Une île de rebelles et d'insoumis. Car le Subjonctif est le mode du désir, de l'attente, de l'imaginaire. Du monde tel qu'il devrait être...


Nous retrouvons ici Jeanne et Thomas dans la suite de leurs aventures sur l'île des Mots. Ils vont découvrir le vrai pouvoir des mots, mis au Subjonctif. Le Subjonctif fait peur à certaines personnes, car c'est lui qui offre la liberté, qui rend tout possible avec seulement des mots et des rêves. Pas étonnant que Nécrole veuille sans débarasser;o) Mais en tous cas, il a perdu Mme Jargonos, qui n'a qu'un seul souhait désormais, retrouver son bien aimé qui l'a quittée.
Comme quoi il y a de l'espoir pour tout le monde;o)

En fait, ce principe de voiloir supprimer le Subjonctif pour asservir la population m'a étrangement fait pensé au Novlangue de George Orwell dans 1984. En même temps, c'est fondamentalement vrai. Pour asservir totalement une population, il faut l'empêcher de penser, et pour cela supprimer toute forme de langage inutile est le meilleur moyen. Pas pour les populations récentes qui ont connu le monde avant dictature, mais pour les générations futures qui ne connaîtront que ce qu'on leur apprend.

Après La Grammaire est une chanson douce, où Orsenna nous expliquait l'utilité des mots, il nous fait découvrir ici le pouvoir des mots. Le mot fait partie de l'homme libre.

Cependant, je dois avouer que Les chevaliers du Subjonctif m'a quand même moins plus que La grammaire est une chanson douce, même si ici aussi on rencontre quelques auteurs bien connus, tel Ersnest Hemingway;o)

Je vous ai sélectionné un passage ici pour voir si vous repérez le petit jeu de mots ;o)

" Au milieu de la place du village, une toute petite femme vêtue d'une robe noire chantait. La voix montait vers le ciel, droite et fière comme un feu les jours sans vent.
Allez venez, Milord,
Vous asseoir à ma table,
Il fait si froid dehors...
Qu'est-ce qu'un milord? Et quel était ce froid dont parlait la dame, alors qu'il faisait si chaud?
Laissez-vous faire, Milord,
Et prenez bien vos aises,
Vos peines sur mon coeur,
Et vos pieds sur une chaise...
Drôle d'histoire! Mais aucun doute, c'était aussi de l'impératif amical, celui-là, un impératif bienveillant.
J'aurais bien voulu connaître la fin : qu'arrivait-il au milord? Mais le cartographe piaffait."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hydromiel 02/03/2009 08:40

En revanche, celui ci était moins bien. Et le troisième "La révolte des accents" ne m'a vraiment pas convaincu.

virginie 02/03/2009 09:45


J'ai également été déçue par Les chevaliers du subjonctif, mais je n'ai pas encore lu la révolte des accents, donc peut-être que...