Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:50
****
Genre : Drame

Titre original : Die Welle

Date de sortie dans les salles obscures : 04 mars 2009

Réalisateur : Dennis Gansel

D'après l'oeuvre de Todd Strasser

Scénaristes : Dennis Gansel & Peter Thorwarth

Casting : Rainer Wenger / Jürgen Vogel (Wo ist Fred?, Le bonheur d'Emma); Tim / Frederick Lau; Marco / Max Riemelt (Le perroquet rouge); Karo / Jennifer Ulrich; Anke Wenger / Christiane Paul

Synopsis de Allociné

En Allemagne, aujourd'hui. Dans le cadre d'un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d'un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s'avérer tragiques.


J'ai adoré ce film, c'est un chef d'oeuvre du cinéma allemand, bien que j'avoue ne pas vraiment m'y connaître dans le domaine;o)
Non honnêtement, c'est un film qu'il faut aller voir. J'étais d'ailleurs étonnée de l'assez grand nombre présent dans la salle de ciné en ce dimanche après-midi. Etonnée, eh ben oui, parce que chez moi le film passe en VO sous-titrée, et je sais d'expérience que les français ne rafolent pas de la langue allemande. Mais le sujet est tellement important qu'ils ne se préoccupent apparement pas de la langue.
Cette histoire m'a totalement sidérée. Il est tellement facile de mettre en place un régime totalitaire. Et en Allemagne, malgré son histoire. Bon j'ai vu que l'histoire réelle sur laquelle est basée le roman et le film s'est passée aux Etats-Unis, et que dire, dans un pays qui se dit libre et qui a lutter contre les régimes totalitaires.
Le concept était original, celui de Herr Wenger, de mettre en place un jeu de rôle pour faire comprendre à ses élèves le fonctionnement d'une dictature, mais finalement les élèves ont pris ce jeu au sérieux. Ce qui peut se comprendre, ça leur permettait d'effacer les différences sociales entre eux, ou culturelles, et leur donner enfin le sentiment d'appartenir à un groupe, de faire partie du mouvement. Et ça les a rendu solidaires. Mais là où ça commence à faire mal, c'est quand ils forcent les autres à adhérer à leur mouvement. Là est née le régime totalitaire de la vague. Cette histoire va très loin, car parmi ces élèves, Tim était fragile, sa famille ne se préoccupait pas de lui. Et pour lui La Vague représentait tout. Lorsque Rainer veut mettre fin à tout ça, il pète un câble, et tire sur un de ses camarades avant de mettre fin à ses jours.

J'avoue que la scène où Rainer parle à ses élèves dans l'amphi m'a fait flipper, je me suis dit "ça y est il a pété un boulon, il est à fond aussi". Bon ouf j'ai quand même été soulagée;o)

Ce que je trouve cependant dommage, c'est qu'après la tuerie, Rainer est arrêté, et ça se finit comme ça, on ne sait pas ce qu'il advient de lui, s'il est juger responsable ou non. Si oui, qu'en est-il de la directrice qui a apporté son soutien à Rainer sur sa manière de traiter le sujet.
Bon j'avoue que je trouverai ça vraiment dégueulasse qu'il ait été juger responsable, car ce n'est pas de sa faute. Il a certes utilisé une manière forte et très controversée, mais justement son but était de marqué ces élèves (si on fait de l'humour noir, on peut dire qu'il a réussi), mais de là à le tenir responsable pour l'attitude de ses élèves je ne suis pas d'accord. Je considère ça plutôt comme un accident. Si quelqu'un peut m'apporter une réponse quant à la sentence, je serai ravie, car je suis vraiment curieuse de savoir, et je n'ai pas trouvé l'info sur le net (peut-être ai-je mal cherché).

Ce qui est bien aussi (et c'est sûrement le but recherché) c'est de le passer en VO, parce que je pense qu'en français ça n'aurait pas eu le même impact. La langue est une langue assez dur à la base, mais elle prend toute sa dureté dans un discours comme celui de Rainer Wenger lorsqu'il annonce à ses élèves que La Vague doit survivre. Son but est de leur montrer jusqu'où ça pourrait aller, pour leur faire quitter le mouvement plus facilement après. Mais son discours n'aurait pas eu le même effet sur moi s'il avait été en français, ça j'en suis sûre;o) Me reste à lire le livre de Todd Strasser maintenant (allez un de plus!)

En tous cas, si vous avez le temps, vraiment n'hésitez pas à dépenser vos 10€ pour ce film, c'est une grande leçon de vie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zonelivre 11/03/2009 20:03

Article passionnant ! Tu m'as convaincue de voir ce film en VO !
On sent qu'il t'a marqué. Il faut vraiment que je trouve un moment pour le voir !
Merci pour cette chronique que je trouve très pertinente et qui donne envie d'engager un débat.
J'espère que d'autres spectateurs du film viendront apporter leur point de vue.

virginie 11/03/2009 20:58


Je l'espère aussi;o)