Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 09:21

****

Genre : Jeunesse

Editeur : Intervista : 12€

Synopsis : Voilà la suite de Arthur et les MInimoys où nous avions quitter nos amis au moment où ils s'enfuyaient du Jamaïbar pour échapper à l'effroyable Darkos, fils de M... le Maudit. Nous voilà donc, dans ce deuxième volume, là où nous les avions laisser. Arthur, Sélénia et Bétamèche continue leur route à travers les Sept Terres pour retrouver le palais de Maltazard le Maudit, pour mettre fin à sa dictature. Pour cela, une seule solution : le tuer. Une fois arriver à dos d'araignée à l'entrée de Nécropolis, il se rendent au marché  de Nécropolis, (où l'on rencontre diverses créatures plus étranges les unes que les autres, comme les Balong-Botos qui ont de grandes oreilles :" Les Balong-Botos ne tuent pas d'animaux alors ils n'ont pas de couverture en fourrure pour se protéger des hivers rigoureux qui sévissent dans leur région. Aussi, les parents tirent sur les oreilles des enfants, dès leur plus jeune âge, pour qu'elles s'allongent et qu'ils puissent s'enrouler dedans pendant l'hiver. Ainsi va la tradition, depuis des milliers de lunes") en essayant de passer incognito, mais forcément ça tourne mal, mais comme à leur habitude nos héros s'en sortent une nouvelle fois.

Le moment est arrivé où ils arrivent enfin au palais de Maltazard. Sélénia, têtue comme un gamoul, veut mener sa mission à bien, seule, et abandonne donc Arthur et Bétamèche devant les portes du palais, sans avoir au préalable donner un premier (et dernier?) baiser à Arthur qui devient par-là même Prince, et avec des pouvoirs qu'il ne connaît pas. Au moment où Bétamèche vient le féliciter pour ce superbe mariage, Darkos arrive et les convie à une petite fête...en prison, où heureusement Arthur retrouvera son grand-père Archibald. Sélénia faite prisonnière également les rejoindra très vite et une triste fin les attend tous les quatre ainsi que le peuple entier des Minimoys. Maltazard le magnifique a décidé d'utiliser un système d'irrigation pour innonder les Minimoys et ainsi les noyer, car comme chacun le sait les Minimoys ne savent pas nager. Nos héros s'en sortiront-ils sains et saufs? Reussiront-ils à sauver leur peuple d'une extermination par noyade? Arthur et Archibald retourneront-ils dans leur monde? Retrouveront-ils le trésor pour payer le méchant Davido et sauver et la maison et le terrain? Ah que de rebondissements... Mais comme on dit tout est bien qui finit bien.

Mon avis : Je n'ai pas changé d'avis, j'adore toujours autant. Là j'ai d'ailleurs commencé le troisième tome. Je préfère quand même ce tome là pour l'instant, car on a plus d'avancement dans la relation Sélénia-Arthur, notamment avec la preuve qu'Arthur donne de son amour à Sélénia.

"(Sélénia) L'amour, ce n'est pas protéger ce qu'on ne veut pas perdre! L'amour c'est donner tout à l'autre, même sa vie, sans hésiter, sans même y penser!

Arthur est troublé/ Il voyait l'amour comme quelque chose de grand et fort, mais avec des contours encore mal définis. Le seul effet qu'il lui connaissait c'était cette chaleur incontrôlée qui lui traversait le corps comme un chocolat chaud, et qui avait la fâcheuse tendance à faire battre son coeur beaucoup plus vite.

Il fallait donc respirer davantage et plus il respirait, plus sa petite tête lui tournait. Voilà ce qu'était pour lui l'effet de l'amour, une douce liqueur qui faisait perdre l'équilibre. Il n'avait pas compris que l'enjeu était beaucoup plus important, et qu'on pouvait à l'occasion, y laisser sa vie.

-Tu serais prêt à donner la tienne? Par amour pour moi? lui lance Sélénia, toujours aussi espiègle. Arthur est un peu perdu. Il n'y a pas d'issue dans son bocal. Seulement une paroi lisse qui le laisse tourner en rond.

-Ben...si c'est la seule façon de prouver son amour...oui, concède-t-il, pas vraiment rassuré par la tournure que pourraient prendre les événements.

Sélénia se rapproche et tourne autour de lui, comme une souris autour d'un morceau de fromage.

-Bien... voyons si tu dis vrai, lance-t-elle. Recule!

Arthur prend quelques secondes pour réfléchir. Si un pas en avant n'engage à rien, il en est sûrement de même pour un pas en arrière. Il recule donc légèrement, se réjouissant d'avoir passé cette première épreuve.

-Recule encore, lui ordonne Sélénia, une pointe de machiavélisme dans le regard. Arthur jette un coup d'oeil à Bétamèche qui lève les yeux au ciel et soupire. Les jeux de sa soeur ne l'ont jamais amusé. Surtout celui-là qu'il semble connaître par coeur.

Arthur hésite un instant encore, puis recule d'un bon pas.

-Recule encore! lui ordonne à nouveau Sélénia.

Arthur regarde discrètement derrière son épaule. Il y a bien le précipice, celui qu'ils suivent depuis des heures. Une belle crevasse, tellment profonde qu'elle disparaît dans le noir absolu.

Arthur comprend mieux l'épreuve. On est loin du Jacadi traditionnel.

Mais le eptit homme se doit de prouver son courage et il recule une nouvelle fois, jusqu'à ce que ses talons touchent le bord du précipice.

Sélénia affiche un beau sourire, témoin de sa satisfaction. C'est qu'il est docile ce petit poisson, a-t-elle l'air de penser, mais l'épreuve n'est pas finie.

-Je t'ai demandé de reculer. Pourquoi t'arrêtes-tu? Tu n'as plus confiance?

Arthur est un peu confus et n'arrive pas à fair ele lien entre l'amour et la confiance, le pas en arrière et le gouffre qui l'attend. Il regrette d'un seul coup toutes ces heures où il a sommeillé en cours de mathématiques. Peut-être qu'avec de meilleures notions, il aurait pu résoudre cette équation qui lui paraît aujourd'hui insoluble.

-Tu n'as pas confiance en moi? insiste Sélénia, trop heureuse de prouver les limites de l'amour et le bien-fondé de sa théorie.

-...Si! lui répond Arthur, j'ai confiance en toi.

- Alors pourquoi tu t'arrêtes? lui lance la princesse, aussi sûre d'elle que provocante.

Arthur cherche un peu et trouve sa réponse.

Il se redresse doucement, gonfle ses petits poumons et regarde Sélénia droit dans les yeux.

-Je m'arrête...pour pouvoir te dire adieu! dit-il solennellement.

Même si Sélénia continue à sourire, une lueur de panique se lit dans ses yeux.

Bétamèche, lui, a compris tout de suite.

Le pauvre gamin, trop honnête et trop entier pour jouer au jeu pervers de sa soeur, va commettre l'irréparable.

-Ne fais pas ça, Arthur! bredouille Bétamèche, trop inquiet pour faire le moindre mouvement vers Arthur.

-...Adieu! dit Arthur, plus théâtral que Sarah Bernhardt.

Le sourire de Sélénia se décompose, comme un château de cartes trop longtemps resté en équilibre. Ce qui n'était qu'un jeu va tourner au cauchemar.

Arthur fait un grand pas en arrière. Sélénia aussi.

-Non! s'écrie-t-elle, ébahie. Elle porte ses deux mains au visage, tandis qu'Arthur disparaît, happé par ce gouffre sans fin.

Sélénia hurle de désespoir. Elle s'est retournée pour ne plus voir le gouffre. Ses jambes ne la portent plus et elle tombe à genoux, comme pour une prière malheureusement bien tardive.

Elle est effondrée, le visage noyé dans ses mains, dans ses pleurs. Elle réalise à peine ce qui vient de se passer.

- C'est sûr qu'avec un test pareil tu risques pas de te marier! lance Bétamèche qui hésite entre colère et désespoir.
Mais pendant que Sélénia pleure toutes les larmes de son corps, les yeux collés au fond des mains, Arthur apparaît en l'air, comme s'il avait rebondi sur quelque chose
."

Partager cet article

Repost 0
Published by virginie - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Gambadou 20/12/2006 18:18

Les enfants m'ont fait lire les 4 volumes cet été. J'ai adoré l'histoire mais ai été un peu déçu par l'écriture. Ce n'est pas parce que c'est un livre d'enfant que cela doit être pauvre.... Mais bon, je les ai lu avec plaisir....

virginie 20/12/2006 21:27

oui moi aussi j'ai trouvé que le style était trop simpliste, voire simplet (je sais ce n'est pas très gentil, mais je trouve ça un peu gênant parfois)

patch :0055: 19/12/2006 11:27

J'avais bien aimé le premier tome, je devrais quand même me lire le troisième et quatrième....;o )

virginie 19/12/2006 11:35

moi suis en cours et ça s'annonce encore génial;o)