Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 09:11

Biographie : Tove Jansson est à Helsinki en Finlande en 1914. Elle a étudié dans différentes écoles d'art (Stockholm, Helsinki, Paris). Pendant la seconde Guerre Mondiale, elle inventa le pays des Moumines pour les enfants. Elle n'a écrit qu'en suèdois. Les aventures de Moumine le Troll connurent un immense succès à travers le monde, elle en a d'ailleurs fait un opéra et elles ont été adaptées en dessin animé. En 1953, Tove Jansson reçut le Prix Nils Holgersson, en 1966 le grand prix international Hans Christian Andersen, et en 1993 le Prix de Finlande. Elle est décédée en 2001, à l'âge de 86 ans.

Bibliographie :
* Série des Moumines : Une comète au pays de Moumine / Kometjakten (1946); Moumine le Troll / Trollkarlens hatt (1948); Les mémoires de Papa Moumine / Muminpappans memoarer (1950); L'été dramatique de Moumine / Farlig Midsommar (1954); Un hiver dans la vallée de Moumine / Trollvinter (1957); Qui va rassurer Tounet? / Vem skall trösta knyttet? (1960); Contes de la vallée de Moumine / Det osynliga barnet (1963); Papa Moumine et la mer / Pappanoch havet (1965)

* Autres romans : A la fin du mois de novembre / Sent i november (1970); Le livre d'un été / Sommarboken (1972); La maison de poupée / Dockskapet och andra berättelser (1978); L'honnête tricheuse / Den ärliga bedragaren (1982); Le champ de pierres / Stenakern (1984); Voyage avec bagage léger / Resa med lätt baggage (1988)

* Autobiographie : La fille du sculpteur / Bidhuggarens dotter (1968)

**

Genre : Jeunesse (à partir de 8 ans)

Titre original : Trollkarlens hatt

Editeur : Nathan (collection : Contes) : 5,70€

Synopsis : Dans la vallée, vit une famille, la famille Moumine, avec Maman Moumine qui ne sort jamais sans son sac à main, Papa Moumine qui écrit ses mémoires et Moumine, qui a l'insouciance de son âge. Les Moumines sont très généreux et très accueillants et hébergent beaucoup de monde dans leur maison. On trouve également les compagnons d'aventure de Moumine : Snif (son meilleur ami), le Snorque, Mademoiselle Snorque (soeur du Snorque, et Moumine est amoureux d'elle), le Renaclerican (c'est le plus mature du groupe), l'Emule (le collectionneur qui porte des jupes). Tout ce petit monde vit tous les jours de grandes aventures et surtout lorsqu'ils découvrent le chapeau du sorcier qui transforme tout ce qu'on met dedans, mais les transforme en quoi? Ca c'est la surprise. Egalement, une histoire de Rubis Royal, de sorcier monté sur une panthère (celui qui a perdu son chapeau), une courabou furieuse, un voyage en bateau, une tempête, le départ du Renaclerican...

Un extrait :

"En effet, ce qui reste assez longtemps dans un chapeau de Sorcier finit par se transformer. En quoi? On ne le sait jamais à l'avance. En tous cas, c'était un sacré coup de chance, que le chapeau n'aille pas au papa Moumine. Sinon, il l'aurait gardé plus longtemps sur la tête, et qu'est-ce qu'il serait devenu? Seul le grand Schnouf (protecteur de toutes les petites bêtes) le sait. Tandis que là, papa Moumine eut juste une minuscule migraine qui disparut dans l'après-midi.
Mais les coquilles d'oeuf, qui étaient restées dans le chapeau, se mirent à changer. Elles étaient toujours blanches, mais elles grossissaient de plus en plus et devenaient toutes molles et contonneuses. Au bout d'un moment, le chapeau fut plein à ras bord. Alors cinq petits nuages ronds se détachèrent du chapeau, voguèrent vers la véranda, rebondirent tout doucement sur les marches et s'arrêtèrent en l'air, un peu au-dessus du sol. Le chapeau du sorcier était vide"

La recette du punch de papa Moumine :

"Histoire de lui donner du goût, il ajouta des raisins de Smyrne, des amandes, du lotus confit, du gingembre, du sucre, de la noix de muscade, un peu de citron et quelques litres de liqueur de sorbier. De temps en temps, il goûtait pour voir si c'était bon. C'était très bon."

Mon avis : Les Moumines, c'est très mignon, y a pas à dire, mais ça reste pour les enfants. C'est un peu niais, gentillet, mais on y trouve certaines valeurs pédagogiques, ce qui est important dans un livre jeunesse. Comment gérer le départ de quelqu'un, être généreux et savoir partager...
Même si je suis un peu vieille pour ce genre de lecture, j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture, et j'ai beaucoup ri. Cependant, je me suis faite avoir, je n'ai pas lu le premier. En effet, Nathan en a réédité certains en 2005, mais pas le premier, donc on est un peu perdue au niveau des personnages et notamment de leur description physique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> <br /> C'est que vous avez lu un des premiers romans sur la famille Moumine. Je vous recommends d'essayer de trouver les 3 derniers titres Moumine écrits par Tove Jansson (malheureusement tous en<br /> rupture de stock). Je ne me rappelle pas des titres exactes en français, mais ils s'appellent à peu près L'hiver des Moumines, L'été de papa Moumine, et Automne au vallée des Moumines. Tove<br /> Jansson reprend les mêmes personnages, mais l'écriture devient ici de plus en plus adulte et profond. <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Ah je vous remercie pour ces infos, j'essaierai de les trouver en anglais j'aurais peut-être plus de chance de les trouver<br /> <br /> <br /> <br />
C
J'ai dû mal m'exprimer. Je n'ai pas voulu dénigrer Winnie l'Ourson et je n'ai certainement pas voulu dire que ce n'était pas de la véritable littérature enfantine. En fait mon commentaire se rapportait aux Moumines.Mais je ne crois pas qu'il y ait cette dimension de personnages ou de situations angoissantes (à l'échelle des peurs enfantines s'entend) dans Winnie. J'avoue que je ne connais pas très bien, que je ne l'ai pas relu depuis trèèèès longtemps et que ma vision est évidemment en partie déformée par l'utilisation Disney.
Répondre
C
Bonsoir,Je vous rassure je n'ai pas mal pris votre analyse . Je les ai lus enfants et je les lis à mes enfants. Pour eux, l'univers n'est pas seulement "gentillet". Certains personnages sont angoissants ou font peur d'où mon analogie avec les contes de fées.Tove Jansson a écrit ces histoires dans la Finlande de l'immédiate après-guerre, un pays dévasté, très appauvri et sous le coup d'un impôt de guerre écrasant. Elles étaient destinées à donner aux enfants une part de rêve optimiste dans une période difficile et elle s'est inspirée de contes traditionnels.Je ne les mets donc pas sur le même plan que Winnie l'ourson ou Oui-Oui, mais plutôt aux côtés de Peter Pan. Ceci étant, c'est bien de la littérature enfantine à laquelle il ne faut pas faire dire plus que ce qu'elle dit
Répondre
V
<br /> Je suis désolée de vous contredire, mais Winnie l'ourson est de la véritable littérature enfantine, et apprend certaines valeurs aux enfants. Malheureusement, les aventures de Winnie ont un peu<br /> perdu de leur sens avec les reprises Disney, mais Winnie malgré sa niaiserie (et pourtant je l'adore) nous apprend beaucoup sur la vie. C'est pour ça que pour moi il est sur le meme plan que<br /> Moumine.<br /> <br /> <br />
C
Je les ai lus petite et je les relis adulte. Ce sont des livres pour les enfants, c'est évident, mais je trouve votre description un tout petit peu réductrice. C'est plus un univers de conte de fée qu'un univers gentillet du type Winnie l'Ourson (sans connotation péjorative sur ce dernier, à part le marketing assez envahissant). C'est plein de bons sentiments peut-être, mais il y a une poésie et un sens de l'absurde et du merveilleux chez Moumine qui le démarquent de beaucoup de publications enfantines.Ce qui le rapproche des contes de fées notamment: les personnages qui font peur (aux enfants): la courabou, la dame du froid, les hatifnattes, qui ne sont pas tout à fait gentillets.Désolée pour le commentaire en retard, je n'ai vu cet article qu'aujourd'hui, par hasard...
Répondre
V
<br /> Bonjour, surtout il ne faut pas prendre ce que je dis mal, car j'aime beaucoup Moumine aussi. Mais il est vrai que je n'ai sans doute plus l'êge pour apprécier ce genre de livre à leur juste<br /> valeur. A l'inverse de vous je ne les ai pas lu quand j'étais enfant.<br /> <br /> <br />
C
Ce sont les livres de mon enfance ... l'éditeur que j'avais à l'école ne fait plus de tirages alors ce sont de banals livres de poche maintenant !!! J'ai réessayé de lire mais c'est effectivement un livre pour enfant... J'ai eu bien du mal à rentrer dedans mais le souvenir que cela me rappelle et le plaisir que j'avais à le lire me remplit de joie !
Répondre