Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 21:19

Biographie : Jerry Spinelli est né en 1941, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis. Il a été étudiant à Gettysburg College et à Johns Hopkins University. C'est à cette époque qu'il a commencé à écrire. Aujourd'hui, il vit avec sa femme, elle-même auteur de livres pour la jeunesse, et ils ont 6 enfants. Il a reçu la Newbery Medal en 1991 pour son livre intitulé Maniac Magee. Très peu de ses livres ont été traduits en français.

Bibliographie :
* Romans : Space Station Seventh Grade (1982); Who put that hair in my toothbrush? (1984); Night of the whale (1985); Jason and Marceline (1986); Dump Days (1988); The bathwater gang (1990); Maniac Magéé (1990); Fourth Grade Rats (1991); There's a girl in my hammerlock (1991); Book Cooks (1991); Do the funcky pickle (1992); Report to the Principal's Office (1992); Who ran my underwear up the flagpole? (1992); The bathwater gang gets down to business (1992); Picklemania (1993); Tooter Pepperday (1995); Crash (1996); The library card (1997); In my own words (1997);  L'étrangleur /Wringer (1997); Blue ribbon blues (1998); Stargirl (2000); Loser (2002); The mighty Crashman (2002);  Même pas juif! / Milkweed (2003); Eggs (2007); Love, Stargirl (2007)
* Non-fiction : Knots in my Yo-Yo string : the autobiography of a kid (1998)

 

***

Genre : Jeunesse

Titre original : Stargirl

Editeur américain : Laurel Leaf : 6,99$

Editeur anglais : Orchard Books : 5,99£

Editeur français : Flammarion jeunesse, collection Tribal : 8€

Synopsis : A Mica, Arizona, le jour de la rentrée est une journée dont tout le monde se souviendra, car elle annonce l'arrivée d'une nouvelle venue, Stargirl Caraway. Stargirl, ne s'appelle pas vraiment Stargirl, elle a un style vestimentaire très particulier, joue de l'Ukulélé à la cantine pour souhaiter un joyeux anniversaire aux autres. En classe, elle sort un petite nappe pour son bureau et un vase avec une fleur. Pour Halloween, chaque élève de sa classe a droit à un bonbon-citrouille sur son bureau... Ses débuts sont difficiles, dans ce lycée où tout le monde a été fait dans le même moule. Mais bientôt, tout le monde va vouloir être prêt de Stargirl, ou ressembler à Stargirl. On lui propose même de devenir Pompom girl pour l'équipe de Basket qui n'a jamais gagné. Stargirl devient celle qui a relancé l'équipe de Mica, et qui les fait gagner pour la première fois. Mais Stargirl a sa façon bien à elle d'être PomPom Girl, elle soutient tout le monde, y compris l'équipe adverse, et lorsqu'elle traverse le terrain pour aller secourir le meilleur joueur adverse qui vient de se blesser, elle signe le fin de sa popularité.
Leo nous raconte toute cette histoire, avec un regard extérieur, jusqu'au moment où il se rend compte qu'il est amoureux de Stargirl, et elle lui rend bien. Leurs débuts vont être idylliques, mais bientôt Leo se rend compte que tout le monde évite Stargirl, pas une parole, pas un regard, et il devient aussi la cible de cette ignorance. C'est alors qu'il essaie de faire changer Stargirl. Elle fait des efforts et essaie de rentrer dans le moule, mais rien y fait, elle reste ignorée de tous. Et un jour, elle part...

Quelques extraits : 

" C'était merveilleux à voir, merveilleux d'être au milieu de ça : nous les grenouilles de boue se réveillant tout autour. nou etions inondés dans des petites attentions. Des petits gestes, des mots, des empathies qu'on pensait disparus sont revenus à la vie. Pendant des années, les étrangers parmi nous étaient passés d'un air maussade dans les couloirs; désormais nous regardions, nous faisions des signes de tête, nous sourions. Si quelqu'un avait un A, les autres célébraient aussi. Si quelqu'un se tordait la cheville, les autres ressentaient la douleur. Nous avons découvert la couleur des yeux des uns et des autres.
C'était une rébellion qu'elle menait, une rébellion pour plutôt que contre. Pour nous-mêmes. Pour les grenouilles de boue dormantes que nous avions été pendant si longtemps."

"Je me suis appelée Pocket Mouse, " Stargirl dit jovialement. "Puis Mudpie. Puis Hullygully. Puis Stargirl."
[...] "Donc tu changes ton nom quand tu en as marre?"
" Quand il ne me correspond plu. Je ne suis pas mon nom. Mon prénom est quelque chose que je porte, comme une chemise. Il s'abîme, je grandis, je le change."

"Nous avons choisi une femme. Une jupe vert citron, des sandales blanches. Nous devinions qu'elle avait une quarantaine d'années. Elle achetait un bretzel, normal, sale, à Auntie Anne. Elle portait le bretzel dans un petit sac en papier blanc. nous l'avons suivi à l'intérieur de Suncoast Video. Nous l'avons entendu demander Quand Harry rencontre Sally. Ils ne l'avaient pas. Elle passait devent Sonoma, puis a fait demi-tour et est rentrée à l'intérieur. Elle traînait,, touchant des poteries du bout des doigts, sentant les surface. Elle s'arrêta devant les assiettes. Elle en souleva une avec un café français peint dessus. "Van Gogh" chuchota Stargirl. La dame sembla réflechir sur les assiettes, elle ferma même les yeux, la tenant contre sa poitrine avec les deux mains, comme si elle sentait les vibrations. Mais après, elle la remis à sa place et s'en alla. Entra dans Sears. Lingerie. Linge de maison. J'étais mal à l'aise d'espionner de derrière un rayon de je ne sais quoi plein de dentelles. Elle regardait dans les chemises de nuit quand le temps fut écoulé.
Stargirl et moi nous sommes entretenus dans le couloir.
"Okay" dit-elle, " qu'est ce que tu en penses?"
"Je pense que je me sens comme un voyeur." dis-je.
"Un bon voyeur" dit-elle.
"Toi la première" dis-je.
"Bien, elle est divorcée et seule. Pas d'alliance. Veut quelqu'un dans sa vie. Une vie de famille. Elle souhaiterait être Sally et que son Harry viendrait. Elle lui ferait à dîner et se pelotonnerait contre lui la nuit. Elle essaie de manger peu de matière grasse. Elle travaille dans une agence de voyage. Elle a fait une croisière l'année dernière mais tout ceux qu'elle a rencontrés sur le bateau étaient des sales types. Elle s'appelle Clarissa, elle jouait de la clarinette au lycée, et son savon préféré c'est Irish Spring."
J'étais ahuri. " Comment tu sais tout ça?"
Elle rit, "Je ne le sais pas. Je devine. C'est ça qui est drôle."

"Quand je lis des choses comme ça, je me demande, est-ce qu'elle est là-bas? Je me demande comment elle se fait appeler maintenant. Je me demande si elle a perdu ses tâches de rousseur. Je me demande si j'aurai jamais une autre chance. Je me demande, mais je ne désespère pas. Bien que je n'ai pas de famille à moi, je ne me sens pas seul. Je sais que quelqu'un me regarde. L'écho de son rire est le second lever de soleil où je me réveille chaque jour, et la nuit je sens que ce sont plus que les étoiles qui me regardent d'en-haut. Le mois dernier, un jour avant mon anniversaire, j'ai reçu un paquet cadeau dans mon courier. C'était une cravate porc-épic."

Mon avis : J'adore ce livre qui traite de l'acceptation de la différence et de l'anticonformisme. Mais il représente très bien également l'effet de masse. On découvre quelque chose de nouveau, tout le monde adore, puis quelque chose se passe et là c'est le rejet. J'aime beaucoup le personnage de Stargirl qui est totalement décalée. Quand j'ai lu ce livre pour la première fois, j'ai beaucoup pensé à une de mes amies, qui est assez originale aussi. J'aime beaucoup aussi le narrateur, Leo, qui se compte dans cette foule. Quand il dit "eux", il dit "nous". Mais pourtant, il a accepté Stargirl, du moins au début. Puis il a voulu la changer parce que la pression du groupe était trop forte. En fait, quelque part c'est un livre sociologique;o)

Français                  Anglais

Partager cet article
Repost0

commentaires

Luna 11/11/2012 18:30


Salut! Je voulais te proposer quelque chose: je souhaite faire de la pub pour mon blog et je te propose ceci: tu mets le lien de mon blog sur le tient et en échange je mets le lien du tient sur
mon blog! C'est donnant/donnant et ça fait de la pub gratuite.


Voici le lien de mon blog:


http://lescaninessanglantes.webnode.fr/


Laisse-y un message pour me donner ton avis à propos de ma demande!

Tiphanya 20/05/2010 20:25



Tu crois que c'est une invitation à ouvrir les yeux si le jour où j'ai fermé le livre j'ai vu


- un moineau pourchassé un papillon et finalement ne pas y parvenir


- une femme peindre les zones grises d'un passage piéton en rose


- une jeune femme avec des visages de pandas sur le bout de ses chaussures


???


J'ai ADORE. Merci pour cette découverte.



virginie 20/05/2010 22:40



Je suis contente qu'il t'ait plu;o)