Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:02
Genre : Policier

Titre original : Nattfak

Editeur français : Albin Michel : 20€

Quatrième de couverture

N°1 des ventes dans son pays, le Suédois Johan Theorin s'impose désormais comme un des maîtres du polar scandinave. Après l'heure trouble, salué par la critique internationale, L'écho des morts explore à nouveau l'atmosphère étrange de l'île d'Öland, où les Westin, une famille de Stockholm, ont décidé de s'installer définitivement. Quelques jours après leur arrivée au coeur de l'hiver, Katrine Westin est retrouvée noyée et son mari sombre dans la dépression. Alors que d'inquiétantes légendes autour de leur vieille demeure refont surface, la jeune policière chargée de l'enquête est vite convaincue qu'il ne s'agit pas d'un accident...

Porté par l'écriture très personnelle de Theorin, un suspense où passé et présent s'entrecroisent dans un climat troubalnt, aux limites du fantastique.




Tout d'abord je remercie Albin Michel et Babelio, grâce auxquels j'ai reçu ce livre pour Masse Cirtique.

Je me faisais une joie de lire un bon polar, parce que ça faisait des années que je n'en avais pas lu un bon, qui tienne en haleine, qu'on ne peut pas lâcher.

Eh bien nous nous trouvons ici avec un très bon polar, mais que l'on veut justement savourer. Je n'ai pas eu envie de le dévorer d'une traite comme la plupart des policiers que j'ai pu lire jusqu'à ce jour. Ici, on est plus dans une optique de savourer les détails, de le mettre sur sa table de chevet et d'apprécier le moment de se mettre au lit et d'en lire quelques chapitres.

Je suis d'une nature à m'ennuyer facilement quand il n'y a pas beaucoup d'action, enfin question polar je parle. Mais ici, je n'ai ressenti d'ennui à aucun moment, et pourtant ce n'est pas l'action qui domine, loin de là.

On est plutôt dans un polar des sentiments. Le début est assez lent, c'est toute la mise en place, l'arrivée des Westin dans leur nouvelle maison. Puis alors qu'il est reparti à Stockholm pour vider leur maison, Joakim apprend sur la route du retour la noyade de Livia, sa fille. Lorsqu'il arrive et découvre qu'il y a eu confusion des noms, et que ce n'est pas sa fille mais sa femme qui s'est noyé, je trouve ça absolument atroce. Cet homme se réjouit de voir sa fille vivante, mais en même temps il a perdu sa femme. D'autant plus qu'il est hanté par la mort de sa soeur, Ethel, un an auparavant.

Ce roman a une construction atypique. Plusieurs histoires s'entremêlent. Il y a le présent, avec les Westin. Mais aussi l'histoire de Tilda et Gerlof qui lui raconte la vie de Ragnar.  Il y a un journal, celui de Mirja Rambe, la mère de Katrine où elle raconte l'histoire d'Aluden, leur maison qui a vu de nombreuses personnes mourir. Et il y a ces petites histoires du passé.

Il y a aussi "la tourmente" qui a elle seule joue le rôle d'un personnage cruel et omniprésent.

Dès le début, on sait que tous ces points de vue ont un lien ensemble, et tout va s'imbriquer à la fin, prendre enfin sa véritable place et son véritable sens.

Petite anecdote : Il y a quelque chose que j'ai beaucoup apprécié, c'est que j'ai pu me situer géographiquement parlant à certains passages, quand on parle de La Villa des Pommiers, la première maison des Westin à Bromma, petite banlieue de Stockholm. Parce que je connais, enfin je connais l'hôtel où je suis restée pendant 3 nuits et le supermarché. Mais quand j'ai vu Bromma, j'étais super contente... Il en faut peu pour être heureux, comme dirait l'autre;o)


Partager cet article

Repost 0
Published by virginie - dans Policier
commenter cet article

commentaires

pimprenelle 16/03/2010 12:48


Contrairement à toi, j'ai dévoré ce livre, je n'avais qu'une envie : savoir! Un gros coup de coeur pour moi!


virginie 16/03/2010 19:31


Ah comme quoi on a tous des réactions différentes. J'ai beaucoup aimé aussi, et justement ça m'a fait du bien pour une fois de savourer un policier comme ça;o)


lael 05/03/2010 16:04


rho là là j'aurais du le choisir pour Masse critique, quelle nunuche!! j'ai très envie de le lire, je n'ai lu que de bons avis!


virginie 05/03/2010 18:45


Oui il est vraiment bien, et assez surprenant. Mais bon c'est vrai qu'il coûte assez cher quand même. Faudra te le faire offrir;o)


Lilibook 02/03/2010 20:26


Je dois dire qu'il me tente bien ce livre.


virginie 02/03/2010 21:16


Laisse toi tenter alors @@


Ankya 27/02/2010 14:34


Je suis en train de le lire et j'aime beaucoup ! Je suis même effrayée parfois avec toutes ces histoires de fantômes !!


virginie 27/02/2010 17:20


Oui il est vraiment chouette;o)


Celsmoon 25/02/2010 22:35


Baloo est décidement un grand !!! Cité dans les copies de droit et les blogs :)


virginie 26/02/2010 07:16


Eh ben oui, il a du succès;o)