Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 09:00

 de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows


Retrouvez les biographies de Mary Ann Shaffer et Anne Barrows ici

potato-peel-pie.jpg

****

 

Genre : Roman épistolaire


Titre français : Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates


Editeur anglais : Bloomsbury : 10,30€


Editeur français : NIL : 19€


Traduction personnelle de la quatrième de couverture

 

On est en 1946 et Juliet Ashton ne sait pas ce qu'elle va écrire maintenant. De manière totalement inattendue, elle reçoit une lettre de Dawsey Adams de Guernesey. Il a par hasard acheté un  livre ayant un jour appartenu à Juliet, et encourager par leur amour mutuel de la lecture, ils commencent une correspondance régulière. Quand Dawsey révèle qu'il est membre du Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Patates de Guernesey, la curiosité de Juliet a été aiguisée et bientôt elle fera la connaissance des autres membres. Alors que les lettres s'échangent avec des histoires sur la vie à Guernesey sous l'Occupation Allemande, Juliet réalise que ce cercle est tout aussi extraordinaire que son nom.

 

 


Avant de commencer, je dois vous dire quelque chose. Il y a quelques genres littéraires que je n'affectionne pas particulièrement. D'abord les histoires de guerre, en particulier la seconde guerre mondiale. Les témoignages. Les romans historiques, quoique là tout dépend du sujet, et de la part romancée. Je n'aime pas ce genre de lecture, parce que beaucoup trop réelle, mais surtout le plus souvent tragique. Nous vivons dans un monde affreux, un monde d'horreur. Et quand je lis, je n'ai pas envie qu'on me le rappelle. Je lis pour voir autre chose que ce que je peux voir en regardant les infos ou en relisant mes cours d'histoire de l'école. Il ne faut pas oublier, certes je suis d'accord, mais on n'a pas non plus besoin de se le rappeler sans cesse.

 

 

C'est pourquoi, je ne voulais pas lire The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society (je garde ce titre, parce que je le préfère au titre français), d'autant plus, qu'il a été un coup de coeur pour beaucoup. Je me méfie de ce genre de livres, parce que sinon mon esprit de contradiction se met en marche et mes attentes sont tellement élevées que je finis souvent déçue de ma lecture.

 

Mais il y a quelques semaines, une très bonne amie à moi, Val, est venue passer le week end à la maison, et avait ce livre dans son  sac. Et c'était la sixième fois qu'elle le lisait depuis qu'elle l'avait, c'est-à-dire en un an. Et là je me suis dit qu'il devait sûrement avoir quelque chose. Donc j'ai fait confiance à Val et je me le suis acheté.

 

J'avoue que j'ai aimé le concept de cette correspondance. Il y avait bien longtemps que je n'avais pas lu un roman épistolaire. Avoir la voix ou plutôt devrais-je dire, l'écriture de chacun des personnages permet de mieux les connaître.

 

Pendant une bonne partie du livre, je me suis dit, oui c'est sympa, j'aime bien, mais je ne comprends pas vraiment tout cet engouement. Finalement, en avançant, je comprends mieux, même si je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un coup de coeur pour moi, j'ai vraiment beaucoup aimé.

 

J'ai aimé tous ces personnages hauts en couleurs, Dawsey et sa timidité, Isola et ses potions, Kit et ses caprices, Amélia, Booker, Eli, et même Adélaïde.

 

Je m'attendais à des histoires tragiques de l'Occupation, et finalement nous avons des tranches de vies. La vie quotidienne avec ses difficultés, mais aussi avec ses petits plaisirs. Un cochon grillé à l'origine de la création d'un cercle littéraire. Une tarte aux épluchures de patates. L'humanité des soldats allemands.

 

L'histoire d'Elisabeth m'a effarée, attristée, choquée. Je l'attendais mon moment tragique et il était là. J'espérais qu'elle reviendrait, qu'elle serait libérée et qu'elle retrouverait sa fille. Je n'ai pas aimé cette partie. Mais sans Elisabeth, finalement, il n'y aurait jamais eu de Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society.

 

Ce roman est également plein de petites vérités. En voici deux :

 

" Reading good books ruins you for enjoying bad books" / Lire de bons livres vous gâtent la lecture des mauvais livres

 

"Men are more interesting in books than they are in real life" / Les hommes sont plus intéressants dans les livres qu'ils ne le sont dans la vraie vie. Et celle-là me correspond vraiment bien je trouve;o)

 

Il y a une autre petite chose que j'ai beaucoup apprécié dans ce livre, c'est l'histoire entre Juliet et Dawsey, et j'avoue que la fin m'a fait peur, quand on passe au carnet d'Isola, j'ai cru que je n'aurais pas de réponse. Isola, elle-même m'a fait peur avec ses intentions de mettre Dawsey avec Remy (d'ailleurs depuis quand est-ce que Remy est un prénom féminin en France???). Mais ouf, j'ai été soulagée;o)

 

Je ne sais pas si l'édition français retranscrit le Afterword d'Annie Barrows, mais comme elle dit que "le nombre de membres du Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society augmente chaque fois que quelqu'un lit et apprécie le livre", je me considère donc comme membre officiel, et pour l'occasion j'ai fait un petit logo;o)

 

membership.JPG


Partager cet article
Repost0

commentaires

H
<br /> <br /> Je l'ai bien aimé ce livre. Pas super aimé, mais pas moyen aimé. Juste bien aimé. Tu vois ce que je veux dire ? Ouais je sais, c'est pas très clair hein ? <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Si si je vois bien ne t'inquiètes pas;o)<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> J'avais adoré cette lecture (en français pour ma part). Très fraiche, très sensible.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Oui ce fut une agréable surprise;o)<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> <br /> Je ne le lirai pas (grosso modo pour les raisons que tu donnes dans ton 1er paragraphe), par contre j'aime beaucoup la citation " Reading good books ruins you for enjoying bad books" / Lire de bons livres vous gâtent la lecture des mauvais<br /> livres.<br /> <br /> <br /> Mais lire de mauvais livres permet d'apprécier la lecture des bons livres encore plus <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Oui c'est vrai que vu dans ce sens là, c'est encore plus vrai;o)<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> "Men are more interesting in books than they are in real life" j'ai étrangement tendance à me faire aussi cette réflexion... mdr<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Bienvenue au club;o)<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> Merci pour ton avis ! J'avais les mêmes réserves que toi, qui m'empêchaient d'avoir envie d'ouvrir ce livre... tu viens de me rassurer, et je le note dans ma liste.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Ah c'est cool. Parfois on s'en fait beaucoup sans raison en fait;o)<br /> <br /> <br /> <br />