Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 09:01

Retrouvez la bio- et la bibliographie de Jean Rhys ici

wide sargasso sea

 

 

 

**

 

Titre français : La prisonnière des Sargasses


Genre : Littérature anglaise


Année de publication : 1966


Quatrième de couverture (éition français Gallimard, L'Imaginaire)


La créole Antoinette Cosway raconte son enfance au domaine Coulibri, à la Jamaïque. Entre l'indifférence de sa mère et la révolte des esclaves, son destin bascule : elle est envoyée dans un couvent qu'elle quittera à l'âge de dix-sept ans pour se voir épouser un Anglais, distant, egoïste et arrogant. Poussée par la haine qu'il lui porte, elle sombrera dans l'alcoolisme et la folie meurtrière. Il fallut neuf ans à Jean Rhys pour écrire La prisonnière des Sargasses qu'elle publie en 1966, après un silence de vingt-sept ans. Elle y évoque la solitude et la démence, dans une écriture d'une extrême densité et d'une grande pudeur, qui font de ce roman l'un des plus forts et des plus attachants qu'elle ait écrits.

 


Pour les fans de Jane Eyre...ou pas!

Au programme de ma seconde année de licence, il y avait Jane Eyre, et Wide Sargasso Sea. Deux romans compatibles, puisque Wide Sargasso Sea, publié par Jean Rhys en 1966, se veut être une préquelle à Jane Eyre.

 

Jean Rhys était originaire des Antilles. Elle est née en 1890 à la Dominique. Elle est arrivée à l'êge de 16 ans en Grande-Bretagne et a été révoltée par le traitement de the mad woman in the attic, aka Bertha Mason, la femme folle de Rochester qu'il a enfermée dans une tour de son manoir et qu'il a cachée au monde jusqu'à ce que la vérité éclate au grand jour au moment où il était sur le point d'épouser Jane Eyre.

 

Jean Rhys nous donne donc dans Wide Sargasso Sea une version de ce qui aurait pu se passer avant Jane Eyre. Elle a cependant pris une petite liberté chronologique, situant son histoire un peu après Jane Eyre, c'est-à-dire après l'abolition de l'esclavage à la Jamaïque en 1833. 


Antoinette "Bertha" Cosway est une créole blanche. Elle a vécu certains événements traumatisants dans son enfance, voyant sa mère perdre la raison. A 16 ans son beau-père décide de la marier à un Anglais de bonne famille, mais le mariage ne sera pas une réussite. Antoinette sera malheureuse, son époux aussi, et elle finira par sombrer dans l'alcool et la folie.

 

Jean Rhys nous offre une alternative de points de vue sur cette histoire. Les torts sont-ils plus d'un côté que de l'autre? Ou bien sont-ils partagés? Jean Rhys n'apporte aucune réponse, et ne cherche pas à convaincre le lecteur d'un côté ou de l'autre, elle lui donne juste l'occasion de se faire sa propre idée sur la question.

 

Pour ma part, je n'ai que moyennement apprécié cette lecture, non pas pour des raisons de style, mais parce qu'elle m'a montré Rochester sous un autre jour, bien moins attrayant que dans Jane Eyre, et j'ai donc été déçue parce que justement ce qui se passe dans Wide Sargasso Sea pourrait vraiment être la vérité concernant ce mariage raté. Et Rochester ne serait donc pas aussi blanc qu'il le prétend dans Jane Eyre.


Je vous laisse donc apprécier cette histoire, et vous forger votre propre opinion sur le sujet...

Partager cet article

Repost 0

commentaires