Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 09:00

dirty-dancing-copie-1.jpg

*****

*****

 

Genre : Comédie romantique


Date de sortie dans les salles obscures : 23 décembre 1987


Réalisateur : Emile Ardolino


Scénariste : Eleanor Bergstein


Casting : Johnny Castle / Patrick Swayze; Bébé / Jennifer Grey; Docteur Housman / Jerry Orbach; Penny Johnson / Cynthia Rhodes; Lisa Houseman / Jane Brucker


Synopsis AlloCiné

 Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu'au jour où elle découvre qu'un groupe d'animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c'est le début de l'émancipation grâce au "dirty dancing", cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.

 

 


Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler d'un de mes films cultes.

 

J'ADOOOOOOOOOOOOOORE Dirty Dancing, depuis toute petite, j'ai du le voir au moins une quinzaine de fois si ce n'est pas plus. Et ça me fait toujours le même effet. C'est également grâce à ce film que j'ai découvert Patrick Swayze, et que je suis follement tombée amoureuse de lui;o)

 

Je l'ai déjà dit j'aime les films qui dansent, et celui-là n'en manque pas. Ma scène préférée de Dirty Dancing, c'est la scène finale, où Johnny arrive dans la salle des fêtes, récupère Bébé " On laisse pas Bébé dans un coin! Suis moi". D'ailleurs le plus simple c'est que je vous montre directement;o)

 

 

 

Plus exactement ce que je préfère c'est quand ils arrivent tous dans l'allée pour chercher Bébé pour qu'elle fasse le saut.

 

La recette de Dirty Dancing, une histoire d'amour sous fond de bonne musique et de danse. Pour moi ça marche depuis 20 ans!

 

Et juste pour le plaisir

 



Love Man
envoyé par joelle59. - Clip, interview et concert.
Partager cet article
Repost0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 11:00

Retrouvez la bio- et la bibliographie de Fabrice Colin ici

 

malediction-d-old-haven.jpg

***

Genre : Fantasy


Editeur : Le Livre de Poche : 7,50€


Editeur jeunesse : Albin Michel, Wiz : 17€


Quatrième de couverture


1723, Gotham. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les soeurs qui l'ont recueillie dix-sept ans plus tôt. En route vers l'est, la jeune fille s'arrête dans le vieux village d'Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres...

C'est ici que fut brûlée vive, jadis, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford...

 

 


Je ne sais trop par où commencer. Parlons écriture. Cette écriture qui m'avait gênée dans Les vampires de Londres, ici, j'ai vraiment apprécié le style de Fabrice Colin, qui s'allie très bien à l'histoire. Ca faisait bien longtemps que j'avais lu un livre français où l'écriture ne m'a pas gênée.

 

Attaquons l'histoire maintenant, bien que je ne sache pas par quel bout la prendre. Donc commençons par le commencement. Mary nous raconte son histoire. Jeune orpheline recueillie et élevée par les soeurs, à 17 ans elle part en quête de son avenir. Mais sur la route elle fait des découvertes qui vont plutôt l'emmener d'abord vers son passé, ou plutôt vers ses ancêtres. Une grande destinée l'attend.

 

Le début du roman est lent, mais de façon agréable. Ce n'est pas une lenteur où il ne se passe rien, c'est une lenteur où on campe l'atmosphère. Atmosphère que j'ai beaucoup aimé. On se situe en 1723, époque où l'Inquisition rage, et où la moindre femme vivant seule et un peu isolée était considérée comme une sorcière. Manquait plus qu'elle soit rousse avec des yeux verts et ait un chat et s'en était fini pour elle. Mais l'Inquisition ne s'en prenait pas qu'aux sorcières, mais vraiment à toute personne pensant différemment ou apportant de nouvelles théories sur des choses déjà établies.

 

L'histoire tient bien la route, mais il y a cependant certaines choses que je reproche à Fabrice Colin, c'est l'accumulation de références qui donne l'effet qu'il veut montrer qu'il connaît plein de choses, et c'est un truc qui m'énerve un peu. On a donc Jack-O-Lantern qui côtoie Jonathan Swift (écrivain, auteur des Voyages de Gulliver) ou encore Rip Van Winkle (héros de Washington Irving). Le personnage qui m'a le plus gênée, c'est tout de même Jack'O Lantern, avec sa tête de citrouille. En fait, selon la légende, Jack n'a jamais eu de citrouille, mais un navet en guise de lanterne, et n'a jamais eu d'autre tête que la sienne. Donc oui, effectivement, j'ai trouvé ça un peu bête de lui donner une tête de citrouille. Mais ça m'a bien fait rire quand même.

 

Autre point négatif, c'est le culte des Domilites, qui était vraiment de trop et qui enlève beaucoup de crédibilité à l'histoire. Les Domilites sont des femmes qui depuis des générations ont fait un pacte avec le Profond, un démon à moitié-poisson. Et elles-mêmes se transforment en une sorte de monstre, avec des bronchies, et je ne sais quoi d'autre encore. Voilà, nous parler d'un culte secret, je l'aurais accepté volontiers, mais le coup des monstres marins, je suis désolée mais c'est trop.

 

En fait, j'ai l'impression que Fabrice Colin a fait une sorte de salade, en se disant plus il y en a, mieux c'est, mais parfois ça devient trop lourd.

 

Bon vous êtes en train de vous dire " elle nous dit qu'elle a aimé, mais elle n'arrête pas de critiquer". Eh oui, j'ai aimé, parce que je suis passée outre ces points négatifs dans ma lecture, et j'ai apprécié le reste. Toute l'histoire de Mary, la découverte de ses origines, de sa mission, de son dragon aussi. J'ai aimé tout cela. Et j'aurais davantage apprécié ma lecture, si on en était resté là, sans ajouter tous ces chichi de Domilites, ou encore l'Empereur Double.

 

En fait, voilà, pour moi c'est une histoire de sorcière, où il n'aurait pas fallu ajouter des éléments vraiment fantastiques. Pour que tout reste vraiment crédible. Des sorts oui, la manipulation des éléments, des dragons, oui tout à fait, mais des monstres non. L'Empereur, dit l'Obscur, qui en fait n'est qu'une moitié d'homme, non. L'Empereur un homme perdu et croyant vraiment à la légitimité de ce qu'il fait, je dis oui.

 

Il y a des petits détails aussi que j'ai vraiment aimé. Les chats mécaniques, parce que tous les chats ont été exterminés, désormais il existe des chats mécaniques. J'adore le concept;o)

 

J'ai beaucoup aimé le journal de Lisbeth également, dont a quelques aperçus dans les parties intitulées "La passion Lisbeth".

 

Et je veux un dragon moi aussi, j'ai toujours aimé les histoires de dragon, bien que je sache que ça n'a jamais existé, je trouve ça absolument magnifique et majestueux...

 

Pour que les choses soient claires, je conclus par j'ai beaucoup aimé ce livre;o)

 

Merci à Edelwe de me l'avoir offert lors du Swap Harry Potter.

Vous pouvez retrouver l'avis positif de Diane, et celui d'Hydro qui n'a pas aimé.

 

sexy ecrivains

 

challenge o swap

 


Partager cet article
Repost0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 07:10

dresden-files.jpg

***

Genre : Policier, Fantastique


Créée en 2007, série en 12 épisodes

 

Créateurs : Hans Beimler, Robert Wolfe


D'après l'oeuvre de Jim Butcher (The Dresden Files)


Scénaristes : Curtis Kheel, George Mastras, Laurence Walsh, Peter Egan


Casting : Harry Dresden / Paul Blackthorne; Bob / Terrence Mann; Lt. Murphy / Valerie Cruz; Det. Kirmani / Raoul Bhaneja; Morgan / Conrad Coates


Synopsis AlloCiné

Harry Dresden est un détective privé à l'esprit très caustique. Mais sa véritable particularité est de faire appel à ses pouvoirs magiques pour résoudre des crimes que la police ne peut pas traiter...

 

 


 

J'avais cette série en stock depuis un certain temps, et j'attendais d'avoir commencé la série de Jim Butcher avant d'attaquer le visionnage. J'ai lu le premier, Storm Front, et quand j'ai commencé la série je me suis dit, en fait, ça n'a pas le même film que le roman. J'avais tort. En fait, ils ont changé le sens de l'histoire. Le premier livre se trouve en fait au huitième épisode. Je ne connais pas les autres livres de la série, donc je ne pourrais pas comparer les autres, mais pour ce qui est de Storm Front, j'ai trouvé cet épisode très respectueux, bien que très raccourci pour les besoins de la série. Il faut bien faire tenir l'histoire dans 45 minutes.

 

J'aime beaucoup cette série, ça change de ce qu'on a habituellement, et ça fait du bien. On a tout de même l'impression d'avoir un duo à la Mulder et Scully, avec Harry le magicien qui résoud les enquêtes avec ses sorts, et Murphy la flic qui n'y croit pas du tout et qui trouve toujours une solution absolument rationnelle.

 

Dans les premiers épisodes, Morgan m'a semblé beaucoup plus gentil que dans le livre, mais on comprend après qu'il n'aime pas du tout Harry, ou du moins c'est ce qu'il veut faire croire.

 

Celui que j'adore en revanche, c'est Bob, dès le premier épisode. J'aime Terrence Mann que je ne connaissais pas du tout, je n'ai vu aucun de ses films et pourtant j'ai l'impression de le connaître. Il y a quelque chose chez lui que j'apprécie mais je ne pourrais dire quoi, vous savez c'est comme quand vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, et tout de suite vous savez que vous appréciez cette personne. Et le rôle de Bob lui va à merveille. Même si j'avoue avoir eu très peur dans un des derniers épisodes qu'il ait retourné sa veste.

bob-dresden.jpg

Et au fait, j'ai oublié de vous dire, Bob vit dans son crâne, il a été condamné à être éternellement prisonnier de son crâne.

crane-bob.jpg

 

Une bonne série donc, pour les amoureux de magie et de surnaturel, mais trop courte. 12 épisodes c'est bien trop court...

 


Partager cet article
Repost0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 09:00

Retrouvez la bio- et la bibliographie de Rachel Caine ici

 

undone.jpg****

Genre : Urban Fantasy


Série : Outcast Season n°1


Editeur américain : Roc : 6,40€


Editeur français : Pas encore de traduction disponible


Traduction personnelle de la quatrième de couverture

 

J'étais une des Anciens Djinn, les Premiers Djinns, qui sont arrivés avant qu'aucun être humain marche sur la terre. J'étais un esprit de feu et d'air, et Ashan m'a jetée dans cette chair lourde et invalidante...

 

Avant elle était un Djinn puissant. Puis Cassiel a défié son leader, Ashan, qui lui a retiré son essence-même et l'a remodelée dans de la chair humaine comme punition. Forcée de vivre parmi les mortels, Cassiel trouve refuge chez un les Weather Wardens (Gardiens de la Météo). Elle doit s'abreuver régulièrement de leur pouvoir, ou elle mourra.

 

Cassiel gagne sa vie en assistant Manny Rocha, un Gardien de la Terre, dans ses missions, ce qu'elle trouve beaucoup plus facile que de faire face aux émotions et faiblesses de sa condition humaine, plus particulièrement son affection croissante pour le frère de Manny, Luis. Mais Cassiel rencontre une force mal intentionnée qui menace la famille Rocha, elle découvre alors que ce qu'elle perçoit comme des faiblesse humaines peuvent être ses plus grandes forces...

 

 


Ah je l'avais depuis bien longtemps dans ma bibliothèque celui-ci, depuis sa sortie en 2009 je crois bien, et je me suis enfin décidée à le lire, et je regrette de ne pas l'avoir lu avant.

 

Nous avons ici une série en parallèle des Weather Warden, on y retrouve au début David et Joanne, ainsi que Lewis, mais ils ne vont pas rester car ils ont d'autres chats à fouetter, notamment lutter contre Bad Bob et l'antimatière.

 

Cassiel est un Djinn, Ashan pour la punir de refuser une mission la lance dans un corps humain. David ne peut l'aider, car elle fait partie des Anciens Djinn, dirigés par Ashan.

 

Cassiel doit donc s'approprier ce nouveau corps terrestre, et lutter contre toutes ces émotions qui l'assaillent. Alors qu'elle commence à découvrir de nouveaux sentiments, notamment, de l'affection pour la famille Rocha, une force malveillante cherche à les tuer à plusieurs reprises. Lorsque Manny et sa femme Angela sont tués, laissant derrière eux leur petite Isabel, qui sera enlevée, Cassiel voit rouge et part à sa recherche accompagnée de Luis, le frère de Manny. Ils découvriront que quelque chose de bien pire que ce qu'ils pouvaient imaginer se passe. La fin des Djinns, la fin du monde? Cassiel devra prendre une grande décision, mais ce sera pour le prochain volume...

 

J'ai adoré retrouvé David et Joanne. Ils n'apparaissent pas longtemps, et lorsqu'ils sont partis je me suis demandé si l'histoire aller tenir la route, et sans problème du tout. La série Weather Warden, comme son nom l'indique, est plus axée sur les Gardiens, mais on y découvre tout le monde des Djinns, ainsi que leurs luttes et leur cission en deux clans, les Old et les New.

 

Outcast Season est axée sur les Djinns, plus particulièrement sur Cassiel, qui fut jadis la pire des Djinns, une sorte de tueuse à gages. J'ai vraiment beaucoup aimé avoir le point de vue du Djinn, bien qu'elle ne le soit plus, puisqu'elle est devenue humaine. D'ailleurs, toute cette découverte est vraiment intéressante, car pour Cassiel tout est nouveau dans ce corps et dans ce monde.

 

On retrouve tout de même la marque Rachel Caine avec une héroïne forte de caractère, qui ce qu'elle veut, et qui aime rouler dans un bolide, à deux roues pour Cassiel.

 

Le côté un peu décalé de Cassiel m'a plu, mais c'est une femme qui s'adapte vraiment facilement à toutes les situations.

 

Si vous connaissez déjà la série Weather Warden, il faut lire également Outcast Season.

 

Lu dans le cadre du 1st in a Series Challenge

 

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 09:00

glee.jpg

*****

 

Genre : Comédie musicale


Année de production : 2009


Créateurs : Ryan Murphy, Brad Falchuk, Ian Brennan (II)


Casting : Will Schuester / Matthew Morrison (Le come-back); Arty Abrams / Kevin McHale; Rachel Berry / Lea Michele; Finn Hudson / Cory Monteith; Emma Pillsbury / Jayma Mays; Sue Sylvester / Jane Lynch; Terri Schuester / Jessalyn Gilsig; Kurt Hummel / Chris Colfer; Quinn Fabray / Dianna Agron; Mercedes / Amber Riley; Tina / Jenna Ushkowitz; Noah "Puck" Puckerman / Mark Salling; Santana Lopez / Naya Rivera


Synopsis AlloCiné

 

Professeur d'espagnol au sein du lycée McKinley, Will Schuester décide de prendre la direction du club de chant de son établissement, laissé bien mal en point par son prédécesseur. Ravivant dans le même temps ses aspirations de jeunesse et la jalousie de sa femme, Will va déployer tout son enthousiasme afin de constituer un nouveau groupe, composé de plusieurs élèves n'ayant rien à voir les uns avec les autres. Losers, footballeurs, intellos, pom-pom girls... Tout ce petit monde va tenter de cohabiter tant bien que mal afin de ramener le "Glee Club" au prestigieux rang qu'il tenait bien des années auparavant...

 


Celsmoon n'arrêtait pas d'en parler, et m'a dit que j'adorerais cette série parce que ça chante et ça danse. Je dois vous dire avant que j'adore les comédies musicales. Depuis toute petite, tout a commencé avec Grease. Je ne saurais pas vous expliquer ce que je ressens quand je vois tout le monde danser en même temps sur le même rythme. Ca me

subjugue, ça me fascine. Sûrement un rêve enfoui très loin de devenir danseuse;o)

 

Je n'ai donc pas pu m'empêcher de regarder cette série, et la magie promise par Cels a fait son effet. J'ADOOOOOOOOOOORE!!! Oui oui oui!!! Les 22 épisodes sont partis bien trop vite à mon goût.

 

J'aime tout dans cette série, l'histoire, les chansons, et les personnages. Ok, au niveau des chansons, il y en a beaucoup dont je n'aime pas versions originales, mais ici chaque chanson raconte une histoire, ou se colle à l'histoire, et je trouve ça absolument génial. Il y a un véritable travail de recherche.

 

Pour les personnages, on s'attache. J'avoue qu'au début, je ne pouvais pas supporter Rachel, et Finn est un grand bêta qui goberait n'importe quoi. Mais au final, ils sont tous géniaux. Ce qui est marrant c'est que je n'ai pas du tout les mêmes perso préférés que Cels.

 

J'adore Puck, au début je croyais que c'était l'effet Mohawk, mais même sans la crête je l'aime;o)

puck.jpg

Quinn est mon personnage féminin préféré, elle évolue énormément pendant cette saison, j'ai hâte de savoir ce que ça va donner par la suite.

quinn.jpg
En revanche, une que j'aimerais étriper à chaque fois qu'elle apparaît c'est Sue Sylvester, la coach des cheerleaders, qui est une véritable tueuse rien que par la parole. Mais je l'adore aussi. J'admire l'actrice, parce que je pense qu'il faut vraiment beaucoup de talent pour jouer un rôle pareil, et je suis sûre que tout ceux qui regardent la détestent, et il faut le faire quand même;o)

sue-sylvester.jpg

 

En fait, Glee est un peu un High School Musical, beaucoup plus réaliste et beaucoup moins Disney. Ici on a la vraie vie, une gamine qui tombe enceinte, un jeune gay qui essaie d'assumer, des jeunes qui ne sont pas populaires, et qui essaient de lutter contre la méchanceté des autres lycéens. La vie de lycée quoi!

 

Allez-y voir, vous m'en direz des nouvelles.

Partager cet article
Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 09:00

Retrouvez la bio- et la bibliographie de Rachel Ward ici

 

intuitions.jpg

**

Genre : Jeunesse, Fantastique


Titre original : Numbers 1 : Time to run


Editeur français : Michel Lafon : 15,95€


Editeur anglais : Chicken House : 9,02€


Quatrième de couverture

 

Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu'elle croise. C'est le jour où sa mère décède qu'elle en comprend la signification : il s'agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu'au jour où elle rencontre Spider...

 

Alors qu'ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre au-dessus de la tête? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite. Ils seront seuls survivants de l'attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects traqués par la police une fois leur identité révélée par les caméras de surveillance.

Mais comment Jem peut-elle expliquer au commun des mortels les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu'elle peut lire en Spider?

 

 


Tout d'abord je remercie Silvana et les éditions Michel Lafon pour cette découverte, bien que celle-ci ne soit pas à la hauteur de mes espérances.

Je dirais que ça se laisse lire, mais il n'y a rien qui vaille non plus le détour.


J'ai eu beaucoup de mal avec la traduction, qui m'a semblé utilisé un vocabulaire dépassé. Ok, je l'admets je ne suis plus une djeune, mais une expression comme "elle est complètement chtarbée", ça fait bien longtemps que je l'ai entendue. C'était justement plutôt ma génération qui utilisait ce genre de vocabulaire, plutôt que la nouvelle. Du coup, ça m'a gênée. J'ai trouvé que ça sonnait faux.

 

Concernant l'intrigue, je m'attendais vraiment à autre chose. J'ai accepté ce partenariat parce que la quatrième de couv était vraiment alléchante. Une fille qui voit la date de la mort des gens, sympa, ça change des vampires et des loups-garous. Mais finalement, cette intrigue se retrouve secondaire, et n'est pas vraiment traitée avec le pourquoi du comment, le mystère reste entier. Le roman tourne plus autour de la fugue de Jem et Spider et leur amour naissant. Le passé quelque peu tourmenté de Jem.

 

Et je l'avoue aussi, Jem et Spider m'ont tous les deux énervée pour des raisons différentes. Le seul personnage que j'ai bien aimé, c'est Val, la grand-mère blanche de Spider qui est black. Elle fume du matin au soir perchée sur son tabouret, tout en buvant du thé. Et elle a un don, elle voit les auras.

 

La fin est totalement prévisible, et franchement pas terrible, trop facile. Un second tome est sorti en Angleterre. Ce sera sans moi. Pour une fois, je ne suis même pas un tout petit peu curieuse.

 

Encore une déception donc, mais je pense être mauvais juge en ce moment en ce qui concerne ce genre de littérature jeunesse. Je me lasse, le genre a besoin de se renouveler, et malheureusement ça n'a pas l'air d'être partie pour.

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 08:59

rachel-ward.jpg

 

Rachel Ward est une écrivain d'une quarantaine d'années. Elle écrit pour les jeunes adultes. Son premier roman, Numbers, a été nominé pour le Waterstones Children's Book Prize en 2009.

 

Pour en savoir plus sur Rachel Ward, vous pouvez visiter son site officiel

 

Bibliographie

 

* Numbers trilogy / Trilogie Intuitions :Time to run / Intuitions (2009); The Chaos (2010)

 

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 09:00

Après avoir convaincu Emma d'acheter les deux premiers volumes de ce manga d'Hisaya Nakajo, et lui avoir passé le drama japonais et le drama taiwanais, on en a discuté. Je lui parlais de Sano et de Nakatsu, et du coup j'ai eu une grosse envie de visionner à nouveau la version japonaise, parce que c'est ma préférée des deux. Et revoir la série m'a donné envie de relire le manga. Et voilà, c'est fait, les 23 volumes sont passés bien trop vite à mon goût.

 

Après 3 visionnages et 3 lectures, je peux le dire, j'ADOOOOOOOOOOOOORE Hana-Kimi!!!!

 

Je ne m'en lasse pas, c'est que du bonheur. Ca me donne toujours autant de papillons dans le ventre. J'aime Sano version papier et j'aime d'amour Ikuta Toma qui joue le rôle de Nakatsu! Bon hé, j'aime aussi Oguri Shun qui joue Sano, mais je sais pas, il y a un truc qui me gêne, je le préfère dans le rôle de Hanazawa Rui dans Hana Yori Dango.

 

Je ne vais pas vous refaire un résumé de l'histoire, vous pouvez trouver ça ici et . Quand aux dramas, le japonais ici et le taiwanais .

 

Mais je vous conseille vivement de lire ce manga, si vous êtes du genre comme moi, à aimer les histoires de mamours ados, et que vous aimez les mangas, ou que vous voulez découvrir ce genre, n'hésitez plus!!!!

 

Je vous donne un avant-goût, parce que je ne me lasse pas de les voir;o)

 

hanakimi.jpg

De haut en bas : Horikita Maki (Ashiya Mizuki); Ikuta Toma ( Nakatsu Shuichi); Oguri Shun (Sano Izumi)

 

 

sano.jpg

Sano lors d'une séance photo *soupirs*

 

mizukisanoip7.jpg

Ashiya et Sano dansant la valse;o)

 


Partager cet article
Repost0
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 09:00

highway.jpg

Genre : Road movie

 

Année de production : 2002

 

Réalisateur : James Cox

 

Scénariste : Scott Rosenberg

 

Casting : Pilot / Jake Gyllenhaal; Jack / Jared Leto; Cassie / Selma Blair; Johnny / John C. McGinley

 

Synopsis

 

Surpris au lit avec la femme de son employeur, escroc notoire qui lance trois de ses hommes de main à sa poursuite, Jack doit quitter Las Vegas en catastrophe, entraînant avec lui son meilleur ami, Pilot. Destination : Seattle. Un périple de 1000 kilomètres ponctué de drôles de rencontres...et de multiples imprévus!

 

 


En voyant ce film, je me suis dit, hmmmm Jake Gyllenhaal et Jared Leto, il faut que je le voie. Honnêtement, ce n'est pas le meilleur rôle de Jake, ni de Jared. Au début du film, je me suis dit, hmmm, pas top comme film! Finalement, j'ai fini par un "C'est mignon".

 

 

En effet, ce n'est pas un film qui casse des briques, mais c'est mignon, c'est une belle histoire d'amitié. Un amitié entre Jack le tombeur, et Pilot qui ne sait pas s'y prendre avec les filles. Pilot est amoureux, depuis la fac, et il choisit Seattle comme destination dans le but de retrouver son amoureuse. Sur la route, il rencontre Cassie, ancienne prostituée qui a quitté son job et Johnny, un hippie à la ramasse, interprété par John C. McGinley, qui joue le rôle du Docteur Cox dans Scrubs.

 

Finalement, les deux compères, Jack et Pilot sont attachants, mais ce n'est pas un film que je garderai en mémoire bien longtemps.

Pour ceux qui se posent la question pourquoi Pilot? Parce que sa mère avait rencontré un pilote dont elle ne connaissait pas le prénom, qui l'a quitté avant la naissance de son fils. Et pour se rappeler cet homme, elle a appelé son fils Pilot. Donc la blague c'est que heureusement c'était un pilote, ç'aurait pu être autre chose, quelque chose de pire;o)

pilot.jpg

 

jack-highway.jpg

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 12:09
Depuis le mois de janvier, seulement trois nouveaux amoureux. Ca ralentit;o)
NB : En violet clair, les ajouts sur les personnages déjà présents dans mon coeur. En rouge, les nouveaux ajouts.

Et attention, risque de Spoilers...

 

Dans la catégorie "humain" :

* Colonel Brandon (Raison et Sentiments, Jane Austen) : Certaines diront qu'elles préfèrent Edward Ferrars, ou bien encore Willoughby, mais moi je suis désolée, c'est Colonel Brandon. Bon j'avoue que j'ai dû être influencée par le film que j'ai vu avant de lire le roman, car c'est Alan Rickman qui interprète le rôle du Colonel Brandon, mais même sans ça je veux dire, c'est le meilleur. Sous ses airs de grand homme de l'armée, dur, se cache un coeur tendre, un coeur triste qui a beaucoup souffert. Colonel Brandon est un homme prêt à tout pour rendre la femme qu'il aime heureuse. Enfin, bref, c'est Colonel Brandon, quoi.

* Mr Darcy (Orgueil et Préjugés, Jane Austen) : Je sais que beaucoup d'entre vous le comptent parmi leurs préférés aussi. Et quoi de plus naturel, Mr Darcy, sous apparences hautaines est un homme amoureux, qui subit les contradictions de sa passion et de son rang. Moi ce qui me fait tomber, c'est le côté plein de dédain, voire parfois méchant, alors qu'en fait il est gentil, mais il sait bien le cacher. La beauté sombre du personnage aussi, grand brun ténébreux, et je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête il prend un peu des allures de vampires. Bon attention, je parle de style vestimentaire ici, vous voyez ce que je veux dire, redingote noire, pantalon noire, chemise à jabot. Concernant les interprétations, je prend le risque de me faire huer, je préfère Matthew MacFadyen à Colin Firth. Désolée Mesdames, mes je ne supporte pas Colin Firth, c'est physique, et pourtant j'avoue qu'il interprète à merveille le rôle de M. Darcy dans Orgueil et préjugés, version BBC, mais ce n'est tout simplement pas pour moi, je ne peux pas le voir...


* Otori Takeo (Le clan des Otori, Lian Hearn) : Ce personnage m'a fait rêver pendant un bout de temps. Un véritable héros prêt à se sacrifier pour sauver celle qu'il aime (ça me dit quelque chose ça), à savoir Kaede. Bon de toutes façons, moi j'étais déjà conquise, un héros avec les yeux bridés, on pouvait être sûrs que ça allait marcher sur moi. Mais tout de même, Takeo... Bon en plus, il a des super pouvoirs, grâce à ses dons hérités de son père qui faisait partie de la Tribu, ce qui ne fait que le rendre encore plus irrésistible.

* Gilbert Blythe (Saga Anne, Lucy Maud Montgomery) : Le romantisme à l'état pur. J'étais amoureuse de lui bien avant de lire la série. Quand j'étais gamine, les téléfilms passaient tous les ans sur M6 le dimanche après-midi, c'est là que je suis tombée amoureuse de Gilbert Blythe. On regardait ça avec ma mère et ma soeur;o) Puis quand j'ai lu les livres, je suis de nouveau tombée amoureuse de lui. Je ne comprend vraiment pas comment Anne a pu perdre tant de temps avant de se rendre compte qu'elle l'aimait aussi. Lui n'a jamais cessé de l'adorer depuis le jour où elle lui a cassé une ardoise sur la tête, lors de son premier jour d'école à Avonlea, parce qu'il l'avait appelé Carotte. Ah que c'est beau!!! Je ne vous parle pas de mon désespoir quand il est tombé malade et qu'on a cru qu'il allait succomber.

* Kartik (Série Gemma Doyle, Libba Bray) : L'exotisme indien du 19ème siècle. Ajoutez à cela une dose de société secrète, un peu de magie, et beaucoup d'érotisme et vous avez moi qui tombe sous le charme. Inutile vraiment d'en dire plus...Hmmm, je m'attendais cependant à une autre fin, je fus très déçue.

* Michael 'Mouse' Tolliver (Les Chroniques de San Francisco, Armistead Maupin) : Mouse est l'homme idéal par excellence : il est adorable, il est beau, il sait vous remonter le moral quand vous en avez besoin, et il faut savoir aussi lui remonter le moral quand il en a besoin, ce qui arrive souvent, parce que Mouse est un coeur d'artichaud. Mais malheureusement, Mouse, comme vous vous en doutez j'en suis sûre, est gay. Dommage pour nous... Il n'empêche que j'aime beaucoup Mouse...

* Gale (The Hunger Games + Catching Fire, Suzanne Collins) : J'ai vu que beaucoup de lectrices en avait après Peeta. Moi je vous le laisse, mais je garde Gale...Bon ok, dans Hunger Games on ne le voit que très peu, mais dans Catching Fire, on en apprend plus sur son caractère (je n'en suis qu'au tiers du livre au moment où j'écris ces mots), ce côté rebel. Moi je suis prête à faire la révolution avec lui!!!!

Dans la catégorie "manga" :

* Kyo Soma (Fruits Basket, Natsuki Takaya) : Kyo est maudit par l'esprit du chat, qui comme nous le savons tous, ne fait pas partie du cercle des douze signes du zodiaque chinois, tout ça à cause du rat, qui lui a menti sur la date de la fête. A cause de ça, Kyo est détesté par la famille Soma, et n'est pas très apprécié non plus par les douze maudits qui représentent chacun un signe du zodiaque. C'est pour ça que Kyo a un caractère assez violent, il s'emporte facilement et casse tout ce qui est à sa portée. Mais dans le fond, Kyo est un ange, il a seulement besoin de quelqu'un qui lui montre qu'il l'aime, et c'est Tohru qui va réussir à faire ça, elle va rendre Kyo heureux, après bien des périples. J'avoue que j'aurais aimé être à la place de Tohru;o)

* Izumi Sano (Hanazakari no Kimitachi e, Hisaya Nakajo) : Chaud, chaud, chaud. Jeune athlète de saut en hauteur, grand, mince, élancé. Bon, il a quand même un caractère assez difficile, très solitaire, distant, parfois désagréable, pouvant aussi être méchant et blessant. Mais dans le fond, c'est surtout contre lui-même qu'il est comme ça. Et bien sûr une jeune fille va réussir à lui rendre le sourire, comme quoi parfois il ne faut pas grand chose;o)

Dans la catégorie "magicien" :

* Howl (Le château de Hurlé, Diana Wynne Jones) : C'est le magicien de Le Château de Hurlé. En fait, je suis d'abord tombée amoureuse de lui dans l'adaptation de Miyazaki, Le château ambulant. Mais par la suite, à la lecture de l'oeuvre de Diana Wynne Jones, mon amour s'est confirmé. Howl est totalement immature, égoïste et égocentrique, mais en même temps, il cherche à sauver le monde, et bien sûr l'arrivée de Sophie le change irrévocablement, comme quoi tout est possible.

* Severus Snape (Harry Potter, J.K. Rowling) : Mon personnage préféré depuis le tout début de la série. J'ai toujours su qu'il était un super gentil sous ses airs de méchants avec ses cheveux gras. J'étais encore plus amoureuse de lui quand j'ai vu pour la première fois Alan Rickman interpréter son rôle. Je ne m'en suis jamais remise. J'adore cet acteur... Alors dans le rôle de Severus, c'est super. Il le joue à la perfection. J'ai toujours été la première à défendre Snape contre tous ceux qui disaient qu'il était méchant et qu'il travaillait pour les Forces du Mal. Et j'avais bien raison... Plus sérieusement, pour moi, dans la série Harry Potter, c'est le personnage qui a le plus de profondeur. Ce que je veux dire, c'est qu'avec les autres on n'a pas vraiment de surprises, ils sont gentils ou méchants et ils le resteront. Alors que depuis le tout début, on n'a jamais su à quoi s'en tenir avec Professeur Snape, gentil, méchant? De quel côté est-il? Et jusqu'à la fin il y a des doutes quant à son allégeance...

* Christopher Chant / Chrestomanci (Les mondes de Chrestomanci, Diana Wynne Jones) : Christopher Chant a réussi à me séduire la première fois que je l'ai rencontrée dans Ma soeur est une sorcière. Il travaille comme Chrestomanci, un poste de gardien de la magie dans les mondes parallèles, c'est-à-dire qu'il doit surveiller qu'il n'y ait pas d'abus qui pourrait déséquilibrer les mondes. Seul un enchanteur à 9 vies peut occuper ce poste. Et Christopher Chant est de loin le meilleur, je n'en doute pas. Bon en même temps je n'en ai pas connu beaucoup, à part Gabriel De Witt, que je n'ai pas du tout aimé. Chrsitopher Chant est mystérieux, séduisant et toujours là quand on a besoin de lui. Il suffit d'appeler Chrestomanci 3 fois. Il porte chaque matin une robe de chambre différente, ce qui montre bien qu'elle importance il attache à son style. Je sais aussi que je ne suis pas la seule sur laquelle son pouvoir charmeur a marché, parce que tous personnages féminins de la série ont toujours tendance à tomber sous son charme aussi. Malgré sa sévérité apparente, c'est un homme gentil et attentionné. Et bien que je n'aime pas Christopher Chant ado, que l'on découvre dans Les neuf vies du magicien, je trouve ça super mignon, qu'il ait épousé son premier amour, Mimi, qu'il a sauvé d'un monde où elle allait être sacrifiée pour une déesse égyptienne;o)
Pour résumé, là encore, je dis 'chaud chaud chaud'

Dans la catégorie "vampire" :

* Edward Cullen (Twilight, Stephenie Meyer) : Plus besoin de le présenter je pense, tout le monde le connaît, et tout le monde l'aime. Mais dans le genre chaud chaud chaud, alors qu'il ne s'en rend absolument pas compte, hmmm so cute... Bon il est aussi doté de superpouvoirs, ce qui n'enlève rien à son charme, bien au contraire. En même temps, c'est normal c'est un vampire, donc force, vitesse, et super beauté à tomber par terre, c'est normal. Mais ce qui fait aussi tout le charme d'Edward c'est sa personnalité. Bah oui, Edward ce n'est pas qu'un physique;o) Il est amoureux, et comme tous les vampires, c'est pour la vie. Mais il a certaines certitudes et attitudes qui le rendent parfois plus humain que certains humains. C'est pour ça que nous avons toutes succombé son charme. Stephenie Meyer a tout fait pour qu'il devienne pour nous l'homme idéal, celui que nous cherchons toutes. Enfin, voilà, c'est Edward quoi, vous voyez ce que je veux dire...

* Erik Night (House of Night, P.C & Kristin Cast) : Quand j'ai lu Erik pour la première fois, j'ai dit à Celsmoon qu'il valait bien Edward. Et j'avoue que j'ai eu le coup de foudre pour Erik, tout comme Zoey. Mais au fil des livres dans la série, je commence à avoir des doutes. Ok ok, Zoey s'est totalement plantée avec lui, elle l'a fait souffrir, et je n'attendais qu'une chose, c'était qu'Erik revienne à la House of Night, parce que, Erik, c'est Erik, canon, gentil, adorable, fan de Starwars. Mais dans le dernier volume en date, honnêtement je ne suis plus trop sûre de ce que je ressens pour lui...

Erik m'a déçue au fil des tomes de House of Night. Ce n'est pas un gars pour moi. Il est imbu de sa personne, caractériel, jaloux (il faut dire qu'avec Zoey, je comprends), et il est possessif. Autant dire qu'il est con...

* Dimitri Belikov (Vampire Academy, Richelle Mead) : Je mets Dimitri dans la catégorie vampire, mais en fait c'est un dhampir, c'est à dire qu'il est l'enfant d'un(e) vampire avec un(e) humain(e). Ceci fait de lui un dhampir avec une grande force et certaines qualités pour être un Gardien. C'est à dire qu'il passera sa vie à protéger les Morois, qui sont des vampires, mais contrairement aux Strigois, ils ne tuent pas pour se nourrir. Donc un Dhampir doit protéger les Morois des Strigois, qui veulent les tuer pour avoir plein de pouvoirs. Voilà, donc Dimitri est puissant, musclé, mais ce n'est pas seulement un physique, il est également super gentil, il sait être autoritaire quand il le faut. Au début, je le trouvais très froid et malaimable, mais en fait, il essayait seulement de cacher ses sentiments pour moi Rose. Enfin, là je suis vraiment dégoûtée parce qu'il a été attaqué et apparement il serait devenu un Strigoi, c'est la cata, moi je vous le dis, vivement le mois de septembre...

Ah Dimitri, toujours aussi... Bien que ma supposition se soit révélée exacte à son sujet, il n'en est pas moins...

Dimitri, mon Dimitri, j'ai cru en toi jusqu'au bout et j'avais bien raison. Ne me déçois pas s'il te plaît dans le dernier Vampire Academy!

* Jack Force (Blue Bloods, Melissa de la Cruz) : Ben oui, au début pas plus que ça, mais finalement, Jack... Que dire, *soupir*. Je veux bien prendre la place de Schuyler tout de suite maintenant, si ça me donne l'occasion de m'enfuir avec lui...

* Damon (Vampire Diaries / Le journal d'un vampire, Lisa Jane Smith) : Dans les premiers volumes, je n'étais pas forcément fan, ni de lui ni de Stefan. Mais depuis que j'ai lu The Return : Nightfall, et ben là, il a tout fait péter. Stefan lui me gave, trop gentillet, trop niais, mais Damon! Intense! Derrière son côté méchant, en fait il s'avère que c'est juste une allure de Bad Boy et moi j'adore. Parce que les vrais méchants je ne les aime pas trop, en revanche les faux méchants, j'adore. Et maintenant que j'ai pu apercevoir certains aspects de la personnalité de Damon, je ne le vois plus du tout de la même manière...
Et la série Vampire Diaries, Ian Somerhalder qui joue Damon, wouah. En fait au début, j'aurais plutôt fait l'inverse pour les personnages. Ian Somerhalder dans le rôle de Stefan et Paul Wesley dans le rôle de Damon. Physiquement, ça correspondait plus à l'image que je m'en faisais. Mais finalement, Ian Somerhalder a plus ce côté bad boy dont je parlais, alors que Paul Wesley fait vraiment gentil garçon...

ian somerhalder

* Eric Northman (Southern Vampire / La communauté du Sud, Charlaine Harris) : Bon j'avoue que je n'ai lu que le premier tome de la série pour le moment, et je ne me souviens pas vraiment d'Eric. Surtout de Bill Compton que j'aimais bien, mais finalement, bof. Mais c'est à cause de la série télé True Blood qui a totalement transformé ma vision des choses. Erik Northman, joué par Alexandre Skarsgard, que voulez-vous, je suis une faible femme. Il peut venir me vampiriser quand il veut...

alexander-skarsgard-picture

* Armand (Entretien avec un vampire, Anne Rice) : J'adore Armand, qui n'est pourtant pas un personnage principal, mais il est tellement, je ne sais pas. Il est prêt à tout pour Louis, celui qu'il aime. A mentir, à tuer, à s'enfuir. Mais bon, j'avoue qu'il a mal géré les choses avec Louis, mais moi je lui pardonne, parce que c'est un vampire amoureux...

Dans la catégorie 'Loup Garou' :

* Clay (Women of the Otherworld, Kelley Armstrong) : Ouh ouh, je sais que plusieurs d'entre vous seront d'accord avec moi, Clay est hot hot hot. Sous ses airs de bête de sexe sans cervelle, monsieur est tout de même super intelligent, mais il est vrai que ce n'est pas ce qui saute au yeux quand on le rencontre. Il est aussi totalement amoureux d'Elena, qui est elle-aussi une loup-garou. Mais elle ne veut pas, mais en même temps, elle a beaucoup de mal à résister, en même temps on la comprend...

* Samuel (Série Mercy Thompson, Patricia Briggs) : Lui c'est un petit nouveau, ça ne fait pas longtemps qu'il est entré dans ma vie, mais je l'aime bien. Il me fait penser à Clay d'une certaine manière, mais pas du tout au niveau du caractère. Il veut Mercy, mais pas parce qu'il l'aime, parce qu'il veut lui faire des enfants. Honnêtement, je ne serai pas contre un petit entraînement, si elle ne veut pas. Mais je pense que Samuel a du soucis à se faire en la personne d'Adam, l'Alpha du coin. Et apparement Mercy a de plus en plus de mal à résister. Mais je ne sais pas pourquoi, j'accroche pas trop avec Adam, je ne le sens pas. Je préfère de loin Samuel.

* Adam (Série Mercy Thompson, Patricia Briggs) : Et voilà Adam fait son entrée dans le top de mes amoureux. Ma préférence reste à Samuel, mais Adam a finalement réussi à conquérir mon coeur. Je me souviendrai toujours de ce combat dans le garage auquel j'ai assisté;o)
 
Dans la catégorie 'djinn' :

* David (Weather Warden, Rachel Caine) : Là je ne peux que vous dire que vous pouvez oublier tous les autres. David bat même Edward. Les djinn sont plus forts que tout, je vous assure. Personne ne peut résister à David, honnêtement, non seulement il est doté d'un très fort sex appeal, mais en plus, il est toujours prêt à tout pour sauver le monde, les djinns et surtout sa bien-aimée. Il est attentionné, aimant, mais il peut aussi devenir totalement méchant, ce qui ne fait que rajouter beaucoup à son charme, si vous voyez ce que je veux dire... Il est aussi totalement hot, et ça c'est normal, parce qu'il vient directement de la terre, et donc il fait d'énergie, et donc il est chaud, mais pas seulement au toucher. Joanne, sa petite amie, a confirmé, parce qu'elle a été djinn pendant un moment (et oui, grâce à David) et apparement être Djinn, c'est un peu comme être dans un état orgasmique tout le temps.

David, toujours fidèle à lui-même. Lui et Joanne sont redevenus humains, mais qu'à cela ne tienne, il reste mon Djinn préféré...

Dans la catégorie 'ange' :

* Jace (The Mortal Instruments / La Cité des Ténèbres, Cassandra Clare) : Là je dis Wouaouh!!!! Dès que je l'ai lu, j'ai tout de suite que lui et moi, nous aurions une grande histoire d'amour. En plus quand j'ai découvert qu'il était un petit peu ange, que dire vraiment...Il est beau, courageux, et quand il aime, c'est intense...
* Patch (Hush, Hush, Becca Fitzpatrick) : Un nouvel ange arrive, et pas des moindres. Patch est chaud brûlant, tout pour me plaire. Un bad boy déchu, mais au coeur tendre.
Dans la catégorie 'personnages TV' :
david tennan
* Le Docteur (Doctor Who) : Ben oui, quoi comment résister à son appel. J'avoue que Christopher Eccleston qui joue le Docteur dans la saison 1 a ma préférence, malgré ses grandes oreilles. J'aime son style. Sous des allures de froideur, il sait se lâcher et il a une tête de gamin quand il est content. J'ai eu du mal à m'habituer à David Tennant, il m'a fallu toute la deuxième saison pour vraiment m'y faire, parce que ce n'est pas du tout le même caractère. Mais finalement, et je pense que c'est du à la durée, 3 saisons ce n'est pas rien, quand on me dit Docteur, j'ai en premier l'image de David Tennant qui me vient à l'esprit. Ce côté complètement déjanté, son imper et ses converses. Enfin, maintenant j'attends de voir comment ça va se passer avec Matt Smith...

chris eccleston

* Capitaine Jack Harkness (Torchwood) : Alors, lui il bat tous les records. Joué par John Barrowman, cet homme est parfait. Physiquement, je ne lui trouve aucun défaut. C'est pas juste d'être comme ça. Et cette voix!!!! Il rentre parfaitement dans le rôle de Jack Harkness, omnisexuel de son état. J'aimerais être une de celle qu'il embrasse, rien que pour voir ce que ça fait;o) Et il fait des conneries oui, ça c'est sûr, mais finalement je ne peux pas lui en vouloir, parce qu'à côté de ça il tellement humain...

barrowman1
Dans la catégorie 'acteur' :

* Jake Gyllenhaal : Qui d'autre? Ai-je vraiment besoin de vous expliquer pourquoi???

jake Gyllenhaal 2
Top 5 tous ex-aequo

* David
* Dimitri
* Christopher Chant / Chrestomanci
* Capitaine Jack Harkness
* Jake Gyllenhaal
Comme vous pouvez le constater Jake a détrôner Eric Northmann;o)
Et vous vous préférez qui???
Partager cet article
Repost0