Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 09:00
Ah j'avais traîné pour regarder ces derniers épisodes du Doctor. Planet of the Dead et The end of time!!! Mais voilà, pourquoi, parce que je savais que ce serait triste!!!

J'ai beaucoup aimé Planet of Dead. Ca m'a fait un peu pensé à une série japonaise que j'avais beaucoup aimé Long Love Letter, où une école se retrouve enlevée et atteri dans un désert qui est en fait le futur. Enfin, cet épisode m'a beaucoup plus. On retrouve un Doctor plein d'enthousiasme qui s'éclate dès qu'un truc bizarre se passe, et comme d'habitude il sauve tout le monde. Je n'ai pas trop aimé en revanche Christina la voleuse, et je suis bien contente qu'il ne l'ait pas emmenée avec lui, nah!

planet-of-the-dead.jpg

Alors par contre, The end of Time, dur dur, franchement. Cette scène dans le café avec Wilfred. Je n'avais qu'une envie le prendre dans mes bras!!! Vraiment. Bon Master, toujours aussi fou, même encore plus j'ai l'impression non?

dwcafe1.gif

Mais alors la fin, j'ai eu peur vraiment le coup du bouton pour libérer Wilfred, après je me suis dit, mince ça va être encore pire que ça alors!!!! Et oui, la dernière tournée pour dire au revoir à tout le monde, Oh My God!!!! Et on voit bien que ça lui a fait plus de mal de voir Rose, alors qu'elle ne le connaissait pas encore à ce moment-là. Terrible, vraiment terrible!!!

Concernant le nouveau Doctor, Matt Smith, les quelques secondes où on le voit à la fin, après la régénération ne m'inspire pas confiance pour la suite!!! Je ne sais pas, il y a un truc qui cloche, ça ne va pas. J'ai hâte que ça reprenne quand même pour me faire une meilleure idée du nouveau, je ne veux pas non plus le juger sur si peu.

Matt-Smith.jpg

Mais j'avoue que je suis toujours fidèle à Christopher Eccleston, mais en 3 saisons, même si j'ai eu du mal au début à m'y faire, je me suis beaucoup attachée à David Tennant, et il va me manquer...
Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 15:00
valentine-s-day-copie-1.jpg**
Genre : Comédie romantique

Date de sortie dans les salles obscures : 17 février 2010

Réalisateur : Garry Marshall

Scénaristes : Abby Kohn (Ce que pensent les hommes); Marc Silverstein (Ce que pensent les hommes); Katherine Fugate (American Wives)

Casting : Kate Hazeltine / Julia Roberts; Morley Clarkson / Jessica Alba; Liz / Anne Hathaway; Kara Monahan / Jessica Biel; Julia Fitzpatrick / Jennifer Garner; Holden / Bradley Cooper; Kelvin Moore / Jamie Foxx; Harrison Copeland / Patrick Dempsey; Reed Bennett / Ashton Kutcher; Sean Jackson / Eric Dane; Felicia / Taylor Swift; Willy / Taylor Lautner.

Synopsis AlloCiné
Les destins croisés de couples qui se séparent ou se retrouvent, de célibataires qui se rencontrent à Los Angeles, le jour de Saint-Valentin...


J'avais envie d'une bonne comédie romantique, et finalement j'ai été un peu déçue. Le problème c'est que j'ai l'impression que les américains ont voulu reprendre l'excellente recette anglaise de Love Actually, mais en oubliant un ou deux ingrédients. Ou bien en en mettant de trop. Je ne sais pas trop. Mais c'est clair que ça ne vaut pas Love Actually. J'avoue que j'ai bien ri, mais je n'ai pas eu ces papillons dans le ventre que j'ai devant une bonne romance, qui vous fait soupirer à la fin, comme ça finit bien. Voyez ce que je veux dire?

Bon par contre, voilà, le truc qui m'a bien fait rire, c'est le couple Felicia / Willy, interprétés par Taylor Swift et Taylor Lautner. Wouah!!! Hallucinant. Je ne sais pas lequel est le pire entre les deux. Ah bon si quand même Felicia, et en plus elle sait danser (ceux et celles qui ont vu le film comprendront de quoi je parle). Mais Willy, ben ils font la paire quoi!!! Je ne sais pas si c'est la meilleure solution pour Taylor Lautner de se détacher de son rôle de Jacob, en jouant un pauv' gars avec du muscle mais sans cervelle.

Enfin bref, malgré ma déception, j'ai quand même bien ri.

Je vous mets la bande annonce parce que vous avez un petit aperçu de ce dont je parle;o)

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 19:02
Genre : Vampire, Jeunes adultes

Série : The Morganville Vampires n° 7: Glass Houses, The dead girl's dance, Midnight Alley, Feast of fools, Lord of misrule, Carpe Corpus

Editeur américain :
Signet Books : 5,38€

Editeur anglais :
Allison & Busby : 8,43€

Editeur français :
Pas encore de traduction disponible

A Morganville, Texas, quelqu'un regarde tout le temps.

Sans Bishop, le vampire diabolique, pour reigner sur Morganville, la vie a changé - dramatiquement. Les vampires résidents ont fait de grandes concessions auprès de la population humaine. Avec leur nouvelle liberté, Claire Danvers et ses amis se sentent presque à l'aise à nouveau - presque.

Maintenant Claire peut vraiment se concentrer sur ses études, et son amie Eve intègre la troupe de théâtre de la ville. Mais quand une de ses camarades de théâtre est portée disparue après avoir commencé un court documentaire, Eve soupçonne le pire. Alors qu'elle et Claire mène l'enquête, elles réalisent vite que non seulement les vampires sont le sujet de son documentaire, mais que ce projet est bien plus important - et beaucoup plus dangereux - que ce que tout le monde imaginait.


J'ai été un peu déçue par ce septième volume dans la série des Morganville. Ou bien est-ce parce que dans le dernier la tension avait atteint son paroxysme, et que la descente est moins enthousiasmante. J'ai plutôt l'impression que Rachel Caine a voulu faire patienter son public avec cette petite intrigue. Rien de bien passionnant. Kim monte un reality show sur Morganville à l'insu de tout le monde, elle cache des caméras partout, et bien sûr avec l'aide de quelques vampires rebelles et d'Ada, la "création" de Myrnin grâce à laquelle tous les portails de la ville et sa sécurité fonctionnent.

Le plus dans ce volume, c'est Myrnin. Je l'adorais fou, je l'adore toujours après guérison, mais il n'en est pas moins fou, ou du moins bizarre. On dit toujours qu'il faut se méfier de Myrnin, qu'il n'est pas fiable, qu'il peut péter un câble à tout moment, ce qui est vrai. Mais je soupçonne surtout un bon fond chez lui. Ce n'est pas un méchant. Et je suis persuadée qu'il défendrait Claire dans n'importe quelle circonstance. Je vois bien qu'il s'est attaché à elle, et pas seulement parce que c'est un petit génie.

En bref, j'attends le prochain volume avec impatience, et j'espère que pour rattraper le coup, Rachel Caine nous réserve une belle surprise.


Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 19:49
Retrouvez la bio- et la bibliographie de Richelle Mead ici

succubus-blues.jpg****
Genre : Urban Fantasy

Série : Georgina Kincaid n°1

Editeur américain : Kensington : 11,55€

Editeur anglais : Bantam : 9,64€

Editeur français : Bragelonne, L'Ombre : 20€

Succubus (n.) : Démon séduisant et qui peut changer de forme, qui séduit et satisfait sexuellement les hommes mortels.
Pathétique (adj.) : Une succube avec de superbes chaussures, mais aucune vie sociale. Voir : Georgina Kincaid.


Quand on en vient aux boulots de l'enfer, être une succube semble assez glamour. Une fille peut être tout ce qu'elle veut., la garde-robe est monstrueuse, et les hommes feraient n'importe quoi pour être seulement touché. Ok, souvent, ils en paient de leur âme, mais pourquoi parler technique?

Mais la vie de la succube de Seattle, Georgina Kincaid, est loin d'être aussi éxotique. Son patron est un démon cadre-intermédiaire qui a quelque chose avec les films de John Cusack, et elle ne peut pas avoir un rendez-vous décent sans aspirer une partie de la vie du gars. Au moins, il y a son boulot de jour dans une librairie locale : des livres gratuits; Tous les mokas au chocolat blanc qu'elle peut boire; et un accès facile à Seth Mortensen, le célèbre et sexy écrivain, alias Celui Pour Lequel Elle Donnerait Tout Pour Le  Toucher Mais Ne Peut Pas.

Mais rêver de Seth devra attendre. Quelque chose de mauvais est en marche dans le monde secret des démons de Seattle. Et pour une fois, tous ses charmes et ses répliques à mourir ne l'aideront pas, parce que Georgina est sur le point de découvrir qu'il y a certaines créatures dehors que l'enfer et les cieux veulent tous deux nier...


Je suis une grande fan de la série de Richelle Mead, Vampire Academy. J'avais donc en toute logique acheté ce premier volume de sa série adulte, Georgina Kincaid. Mais sachant qu'une fois dedans j'aurais besoin de la suite, je l'avais laissé de côté, depuis un bon bout de temps je dois bien l'avouer. Et franchement, j'avais tort. Tanpis si je me ruine, au moins ça me fait plaisir;o)

Cette série est superbe. On retrouve une héroïne un peu à la Mercy Thompson. Georgina a du mordant, beaucoup d'humour, mais surtout elle voudrait être humaine. Elle vit comme une humaine, et son plus grand rêve serait de pouvoir aimer quelqu'un sans avoir peur de lui voler son âme et d'avoir des enfants. Choses qu'une succube ne peut avoir.

Je me suis retrouvée plusieurs fois à m'identifier à elle, pas par son côté succube, n'allez pas vous imaginez des choses. Non Georgina vit seule, avec sa chatte, Aubrey. Elle aspire à trouver l'amour, mais en attendant, elle se contente des livres de son auteur préféré de tous les temps, Seth Mortensen, notamment de sa série qui met en scène Cady et O'Neill. Elle travaille dans une librairie, ce qui va lui permettre de rencontrer Seth lors d'une signature.

Georgina ne peut s'en empêcher, mais elle attire tous les hommes qu'elle croise, c'est sa nature de Succube. Arrive Roman, un jeune apollon, qui va faire chavirer son coeur. La passion va naître.

Mais alors qu'elle essaie de ne pas s'engager ni avec Roman, ni avec Seth, une force mystérieuse tue des démons et des anges. Et Georgina reçoit des notes du coupable. Bien qu'étant mise en garde par son archidémon, Jerome, qui au passage est un sosie de John Cusack, elle mène sa petite enquête de son côté.

Elle finira pas découvrir certains secrets de démons et d'anges...

On sent dans ce livre que Richelle Mead possède une grande maîtrise religieuse en ce qui concerne les anges, notamment les nephilims, issus de l'union d'ange et d'humaines, ce qui a causé la chute de certains anges.

L'action finalement n'est pas super présente, mais rien que le fait de suivre Georgina dans ses aventures se suffit. J'ai beaucoup ri aussi, parce que franchement Georgina est une rigolote, pleine de répartie et une grande gaffeuse. J'adore notamment la scène où elle rencontre un fan de Seth Mortensen venu pour la signature, et lui prodigue quelques conseils sur les questions à ne pas poser, et déclare qu'elle serait prête à devenir son esclave sexuelle (merci cels ) pour avoir des copies d'avance de ses prochains livres. Et qu'il s'avère au final que c'est Seth Mortensen lui-même à qui elle s'adressait. Je ne dévoile rien en disant cela, parce qu'on le voit arriver gros comme une maison.

Des références à John Cusack que j'adore, tout comme Jerome apparement qui possède tous ses films en DVD, à Nancy Drew (alias Alice) parce que Georgina mène son enquête.

J'avais également mes doutes depuis le début sur une personne, et il s'avère qu'au final je ne m'étais pas trompée, mais il y a quand même une surprise à laquelle on ne s'attend pas.

Bon maintenant, passons à des choses un peu plus futiles, parlons sexy men!!! Je n'ai pas accroché sur Seth, ni sur Roman. Moi celui qui a fait chavirer mon coeur, c'est Carter, un ange, qui picole avec son pote démon, Jerome. Carter est je ne sais pas, il a quelque chose. Et je suis sens qu'on va en découvrir plus sur lui par la suite.

Bien entendu, la suite devrait arriver chez moi sous peu, et j'ai hâte de m'y mettre, sachant que je me suis encore faite avoir, mon édition me proposait de lire le premier chapitre de Succubus on top, et je me suis laisser prendre...

Retrouvez les avis de Celsmoon, Lulu, et Esmeraldae


Lu dans le cadre du challenge 1st in a series et du
lune2.JPG


Partager cet article
Repost0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 09:47
En ce dimanche poétique, je vous présente un poème de mon cru histoire qu'on rigole tous un peu. Cryssilda a organisé un petit concours sur Son Ecosse, et un des défis étaient d'écrire un poème à la façon de Robert Burns, en hommage à The Zombiche. Pour en savoir plus, et lire les poèmes des autres participantes qui sont d'ailleurs excellents, c'est ici.

To the Zombiche par Moi-Même

Your eyes are like two red red glows,
that reflect in the moon;
Hunger is like the tragedy
that I will kill you soon-

So close you are, eating some grass,
Can't think straight, where am I?
And I can see you still, my Deer,
And you're going to die-

And you're going to die, my Deer,
Even if you try to run :
And I can see you still, my Deer,
While I can have some fun -

And now I need to wash my glove!
I'm waiting for a while!
To dry and put again my glove,
But she's coming with a pile!



Les dimanche poétiques lancés par Celsmoon. Retrouvez les autres participants :

Edelwe, Mango, Abeille, Emmyne Mariel, Laurence , Ankya, Herisson08, Anjelica , George, Uhbnji , Fleur, Esmeraldae, Armande, Restling, Satya, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin , Soie , Alex , Hambre , Katell , Mathilde, Schlabaya, Hilde, Saphoo,

La plume et la page, Tinusia, Chrys.


Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:02
Genre : Policier

Titre original : Nattfak

Editeur français : Albin Michel : 20€

Quatrième de couverture

N°1 des ventes dans son pays, le Suédois Johan Theorin s'impose désormais comme un des maîtres du polar scandinave. Après l'heure trouble, salué par la critique internationale, L'écho des morts explore à nouveau l'atmosphère étrange de l'île d'Öland, où les Westin, une famille de Stockholm, ont décidé de s'installer définitivement. Quelques jours après leur arrivée au coeur de l'hiver, Katrine Westin est retrouvée noyée et son mari sombre dans la dépression. Alors que d'inquiétantes légendes autour de leur vieille demeure refont surface, la jeune policière chargée de l'enquête est vite convaincue qu'il ne s'agit pas d'un accident...

Porté par l'écriture très personnelle de Theorin, un suspense où passé et présent s'entrecroisent dans un climat troubalnt, aux limites du fantastique.




Tout d'abord je remercie Albin Michel et Babelio, grâce auxquels j'ai reçu ce livre pour Masse Cirtique.

Je me faisais une joie de lire un bon polar, parce que ça faisait des années que je n'en avais pas lu un bon, qui tienne en haleine, qu'on ne peut pas lâcher.

Eh bien nous nous trouvons ici avec un très bon polar, mais que l'on veut justement savourer. Je n'ai pas eu envie de le dévorer d'une traite comme la plupart des policiers que j'ai pu lire jusqu'à ce jour. Ici, on est plus dans une optique de savourer les détails, de le mettre sur sa table de chevet et d'apprécier le moment de se mettre au lit et d'en lire quelques chapitres.

Je suis d'une nature à m'ennuyer facilement quand il n'y a pas beaucoup d'action, enfin question polar je parle. Mais ici, je n'ai ressenti d'ennui à aucun moment, et pourtant ce n'est pas l'action qui domine, loin de là.

On est plutôt dans un polar des sentiments. Le début est assez lent, c'est toute la mise en place, l'arrivée des Westin dans leur nouvelle maison. Puis alors qu'il est reparti à Stockholm pour vider leur maison, Joakim apprend sur la route du retour la noyade de Livia, sa fille. Lorsqu'il arrive et découvre qu'il y a eu confusion des noms, et que ce n'est pas sa fille mais sa femme qui s'est noyé, je trouve ça absolument atroce. Cet homme se réjouit de voir sa fille vivante, mais en même temps il a perdu sa femme. D'autant plus qu'il est hanté par la mort de sa soeur, Ethel, un an auparavant.

Ce roman a une construction atypique. Plusieurs histoires s'entremêlent. Il y a le présent, avec les Westin. Mais aussi l'histoire de Tilda et Gerlof qui lui raconte la vie de Ragnar.  Il y a un journal, celui de Mirja Rambe, la mère de Katrine où elle raconte l'histoire d'Aluden, leur maison qui a vu de nombreuses personnes mourir. Et il y a ces petites histoires du passé.

Il y a aussi "la tourmente" qui a elle seule joue le rôle d'un personnage cruel et omniprésent.

Dès le début, on sait que tous ces points de vue ont un lien ensemble, et tout va s'imbriquer à la fin, prendre enfin sa véritable place et son véritable sens.

Petite anecdote : Il y a quelque chose que j'ai beaucoup apprécié, c'est que j'ai pu me situer géographiquement parlant à certains passages, quand on parle de La Villa des Pommiers, la première maison des Westin à Bromma, petite banlieue de Stockholm. Parce que je connais, enfin je connais l'hôtel où je suis restée pendant 3 nuits et le supermarché. Mais quand j'ai vu Bromma, j'étais super contente... Il en faut peu pour être heureux, comme dirait l'autre;o)


Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:00
johan-theorin.jpg
Johan Theorin est né en 1963 à Gothenburg, en Suède. Issu d'une famille de pêcheurs et marins, du côté de sa mère, il a été un visiteur régulier de l'île d'Öland sur la mer Baltique. Johan Theorin est journaliste et écrivain.
L'écho des morts est son second roman. C'est le deuxième volet, après L'heure trouble, d'une tétralogie se situant sur l'île d'Öland. Ils ont déjà reçu plusieurs prix, notamment le Glass Key Award et  L'heure trouble a été élu meilleur roman policier Suédois en 2008.

Johan Theorin vit actuellement à Gothenburg.

Bibliographie :

* L'heure trouble / Skumtimmen (2007)
* L'écho des morts / Nattfak (2008)
Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 20:00
brightstar.jpg****
Genre : Biographie, Drame, Romance

Date de sortie dans les salles obscures : 6 janvier 2010

Réalisateur : Jane Campion

Scénaristes : Jane Campion

D'après l'oeuvre de Andrew Motion, Keats

Casting : Fanny Brawne / Abbie Cornish (Une grande année); John Keats / Ben Wishaw (Le parfum); Monsieur Brown / Paul Scneider (II) (Esprit de famille); Madame Brawne / Kerry Fox (Les témoins); Samuel / Thomas Sangster (Love Actually); Toots / Edie Martin; Maria Dilke / Claudie Blakley ( Orgueil et préjugés); Le chat / Topper

Synopsis AlloCiné
Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète.
Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids.
John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n'est pas du tout impressionnée par la littérature.
C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie.
Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l'attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. " J'ai l'impression de me dissoudre ", écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause...


Hier soir avec Celsmoon, nous sommes allées voir Bright Star. On a hésité parce que la salle n'était pas chauffée, et finalement on a bien fait d'y aller quand même, parce qu'il ne faisait pas si froid que ça, et ç'aurait été bien regrettable de louper ce film magnifique.

En plus, hier nous étions le 23 février, date à laquelle est mort John Keats comme nous avons pu le découvrir.

Je ne connais que très peu le poète John Keats, j'ai déjà lu quelques poèmes mais ça s'arrête là. De découvrir sa vie comme ça, ça m'a donné envie de découvrir vraiment son oeuvre.

J'aime cette atmosphère du 19ème british, ces costumes, et surtout cette attitude, ce langage. On ne parle malheureusement plus comme ça de nos jours, et c'est bien dommage. C'est la véritable langage de l'amour!!!

J'ai été surprise en revanche par l'attitude absolument irrespectueuse de Fanny à certains moments, notamment vis à vis de Monsieur Brown. Mais en même temps, j'ai beaucoup aimé le personnage, mais pas autant que celui de Keats je dois bien l'avouer. J'avoue aussi que Ben Wishaw y a été sûrement pour beaucoup. Je ne l'avais pas reconnu, et pourtant je l'avais détesté dans Le Parfum, mais là c'était plutôt le personnage que je n'avais pas aimé.

Si vous allez le voir, bien sûr, préparez votre paquet de mouchoirs, parce que vous allez pleurer. Cette fin, absolument tragique. Je ne savais pas qu'il était mort si jeune, et si amoureux.

Ce qui m'amène à une remarque que j'ai faite à cels en sortant. Quand on y regarde bien, ceux qui nous font rêver, qui nous parlent d'amour et de bonheur, et qui finalement nous font espérer, souvent ont eu un destin pas des plus glorieux : je ne citerais que quelqes uns qui me viennent en tête : Jane Austen, Beatrix Potter, John Keats...

Un petit clin d'oeil pour Thomas Sangster, parce que j'adore sa bouille toute mimi, et au chat Topper, qui a eu son nom au générique.
Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 13:32
virginie.JPGOn voit pas bien, mais ils ont des numéros comme dans un vrai marathon;o)
  1. Combien de pages lus au total?

           539 pages au total (proportionnellement plus que l’année dernière)

  1. Ca représente combien de livres?  

            1 livre entier et 1 presqu’entier

  1. Liste des livres lus, avec précision du genre (roman/nouvelles adultes, roman/nouvelles jeunesse, manga, album jeunesse, BD, etc..) et du nombre de pages lues pour chacun d'entre eux.

                    Charmed Life – Diana Wynne Jones (270 p – Jeunesse)

                     The lives of Christopher Chant – Diana Wynne Jones (269 p – Jeunesse)

  1. Avez-vous participé à des mini-défis? Si oui, lesquels et avec quels livres?

                    VO : Charmed life + The lives of CC = 539 pages

                    Jeunesse : Charmed life + The lives of CC = 539 pages

  1. Quel est le meilleur livre que vous ayez lu?

Les deux, avec ma préférence pour Charmed life parce que j’aime Christopher Chant quand il est Chrestomanci, mais beaucoup moins quand il est gamin

  1. Quel livre avez-vous abandonné pendant le marathon (quitte à le reprendre tranquillement la semaine prochaine) et pourquoi? Ou quel est celui qui vous a le moins plu?

Aucun

  1. Tenir 12h, finalement c'était dur ou pas? Un petit regret de ne pas vous être inscrite pour le BIG Read-A-Thon?

Pas difficile, en fait ça passe super vite. L’année prochaine je fais le 24h

  1. Quelle a été l'heure la plus décourageante, celle où vous avez eu envie de tout laisser tomber?

15h30. Ca a été l’horreur. Je voulais changer de position dans le canapé, du coup je me suis allongée sous la couette, mortel. J’ai somnolé pendant un petit quart d’heure

  1. La plus enthousiasmante?

Ben pas la première parce que j’ai eu un soucis, plus d’eau à la maison juste avant de donner le départ. Mais je dirais la 6ème parce que c’est là que j’ai fini mon premier livre et j’étais super fière de moi

  1. Votre meilleur ami pendant ces 12 heures?

Le coca et la clope

  1. Votre pire ennemi?

Le coca et la clope ??;o) Le sommeil

  1. Rendez-vous à la prochaine édition?

Euh bien sûr, c’est moi qui organise non ?

  1. Avez-vous des suggestions / améliorations à apporter pour la prochaine édition?

Suggestion : se coller aux américains pour la prochaine édition française

  1. Vos conseils pour les prochains participants

Prévoyez des livres courts (faites ce que je dis et non ce que je fais), mais surtout des livres qui vous plaisent vraiment. Le principal c’est de se faire plaisir

  1. Le mot de la fin?

Merci à tous !!! Ce fut un plaisir de voir votre enthousiasme, même si la semaine passée je me suis un peu tirée les cheveux pour mettre tout à jour, et prévoir des jeux, et être dans les temps. J’avoue que je commençais vraiment à en avoir marre du net. Mais là ça va mieux ;o)

 

Et un grand bravo aux pompom girls. Sans oublier Hello Pompom, qui nous a soutenu aux côtés de Celsmoon, et aCro qui est une cheerleader dans l’âme !!!

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 16:53
Bonjour tout le monde!!!!

Je suis là aujourd'hui pour vous parler du RAT, ce marathon lecture, organisé par moi-même et suivi par de nombreuses participantes et supporté par de nombreuses pompom girls!!!!!!!!!!!!

Depuis samedi 10h jusqu'à ce matin 10h, une partie de la blogo littéraire était plongée dans un bouquin.

Pour ma part, cette année j'ai fait le mini, c'est-à-dire 12h, parce qu'après mon expérience de l'année dernière, je suis devenue frileuse;o)

Mais finalement, je me dis que pour le prochain (eh oui j'y pense déjà, et j'ai une idée d'ailleurs, j'en reparle tout à l'heure) je vais faire le BIG à nouveau!!!!

Contrairement à la plupart je n'ai pas fait baisser ma PAL parce que j'ai fait des relectures. C'était l'occasion pour moi de me replonger dans les mondes de Chrestomanci, que je voulais relire depuis un bout de temps. J'ai donc lu le premier volume, Charmed Life, en entier (270p) et le second presque, The lives of Christopher Chant (269p), ce qui me fait un total sur les 12 heures de 539 pages. Ce qui je trouve est super sachant que l'année dernière en 24 heures j'avais lu 748 pages. Il y a un bien meilleur rythme;o)

Je profite de ce petit bilan pour remercier toutes les participantes, pour leur enthousiasme, leur énergie et leur générosité.

Mais également toutes les pompom girls, briefées par Ceslmoon, pour leur énorme soutien et tous leurs encouragements auprès de tous les participants pendant ces 24 heures!!!!

J'ai pu constater aussi en lisant les questionnaires que j'ai déjà reçu que vous êtes nombreuses à vouloir remettre ça. On va se laisser déjà le temps de se reposer, hein? Et donc je disais que j'avais une petite idée. Vous savez que j'ai piqué cette idée du RAT sur la blogo américaine, et je me disais que ça pourrait être sympa de se coller à eux pour la prochaine édition française. Bon pour eux la prochaine c'est au mois d'avril, ça fait un peu court quand même, mais normalement ils en font deux l'année, et donc après ce sera en fin d'année. Qu'en pensez-vous???

Merci encore!!!
Partager cet article
Repost0