Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 17:07
**
Genre : Drame - Action

Date de sortie dans les salles obscures : 21 novembre 2001

D'après l'oeuvre du même titre de Koushun Takami

Réalisateur : Kinji Fukasaku

Scénariste : Kenta Fukasaku

Casting : Professeur Kitano / Takeshi Kitano; Shuya / Tatsuya Fujiwara; Noriko / Aki Maeda; Kawada / Taro Yamamoto; Kiriyama / Masanobu Ando; Mitsuko / Kô Shibasaki

Synopsis Allociné

Dans un avenir proche, les élèves de la classe B de 3ème du collège Shiroiwa ont été amenés sur une île déserte par une armée mystérieuse. Un adulte surgit tout à coup devant eux : leur ancien professeur Kitano. Il leur annonce qu'ils vont participer à un jeu de massacre dont la règle consiste à s'entretuer. Seul le dernier des survivants pourra regagner son foyer.

Kitano leur présente deux nouveaux élèves très inquiétants. Des coups de feu retentissent pour convaincre les incrédules. Selon la loi de réforme de l'éducation pour le nouveau siècle, ce sacrifice permettra de former des adultes sains.

Abandonnés chacun à son sort avec de la nourriture et une arme, les adolescents disposent d'un délai de trois jours pour s'entretuer.


J'ai lu le livre de Koushun Takami l'année dernière. Ce fut pour moi un véritable coup de coeur, malgré la violence. J'avais donc acheté après le film Battle Royale en édition collector (tant qu'à faire), mais ce fut une telle déception à l'époque que je n'avais même pas vu la fin. Le week-end dernier j'ai décidé de lui redonner une chanson. Après avoir laissé passer un an après la lecture du livre, je peux dire que j'ai bien fait d'attendre. Le film cette fois est passé plus facilement, mais ça n'enlève bien sûr pas les défauts par rapport au livre.

Les acteurs jouent extrêmement bien, honnêtement, ils sont forts, surtout ceux qui jouent les rôles des plus fous à vrai dire. L'acteur qui joue Kiriyama est parfait pour le rôle. Les personnages sont assez représentatifs du livre, mais ce qui est dommage c'est la transformation de l'histoire.

Dans le livre, nous sommes dans un Japon dictatorial qui lance ce programme sous prétexte de préparer la population en cas d'attaque. Ici, le programme a été lancé parce que les jeunes sont devenus violents, et non respectueux, bla bla bla. Le professeur Kitano a été blessé par un de ses élèves et décide d'inscrire son ancienne classe au programme BR pour se venger. J'ai trouvé ça dommage de changer vraiment la base de l'histoire, car en fait ça donne un peu l'impression que finalement quelque part ils méritent ce qui leur arrive. De plus, il manque dans le film tout le côté de la connaissance des élèves : leurs vies, leurs rêves, leurs espoirs, leurs amours. On en aperçoit un peu mais pas suffisament pour s'attacher à eux, ce qui rend les morts moins choquantes que dans le livre.

La fin a également été un peu changée, mais elle reste tout de même assez fidèle.

En revanche, en lisant mon article sur le livre, vous verrez qu'il y a certaines scènes que j'ai vraiment trouvées magnifiques, notamment la scène où le couple de la classe décide de se suicider pour échapper à toute cette folie. Ici, effectivement ils se suicident, mais il y a deux versions. La première fois j'avais regardé la version ciné, et ils se jettent d'une falaise comme dans le livre, ou plutôt je devrais dire qu'elle se jette de la falaise en forçant son copain. Ce qui n'est normalement pas le cas du tout. La semaine dernière j'ai regardé la version longue avec les Director's cut, et dans cette version, ils se pendent.

En tous cas, si vous vous posez la question de savoir ce que vous devez choisir entre le film et le livre, il n'y a pas photo : LIVRE. Mais que vous optiez pour l'un ou l'autre, accrochez-vous, car c'est d'une extrême violence.


Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 16:09

****

Pour un résumé, je vous invite à lire cet article


La série TV Les Chroniques de San Francisco a été tournée sous l'oeil vigilant d'Armistead Maupin. Malheureusement seulement les trois premiers volumes ont été adaptés.  Le premier a été fait en 1993, le second en 1998 et le troisième en 2001.  La plupart des personnages correspondent bien à ce qu'on s'imaginait, le seul hic c'est que l'acteur qui jour le rôle de Mouse au début est très bien dans le rôle, mais ce n'est plus le même dans la troisième saison je crois, et ça c'est nul.


Casting :


Anna Madrigal = Olympia Dukakis (Working Girl, Maudite Aphrodite)

Mona Ramsey = Chloe Webb (Les enquêtes de Remington Steele, Les ensorceleuses) et Nina Siemaszko (Le président et Miss Wade)

Mary Ann Singleton = Laura Linney (Love Actually, The Truman Show)

Michael Tolliver = Marcus d'Amico ( Superman II, Full Metal Jacket) et Paul Hopkins (Vampire High)

Jon Fielding = William Campbell

Brian Hawkins = Whip Hubley (Charmed, The Practice)

DeDe Halcyon Day = Barbara Garrick (New York Unité spéciale, Sex and the city)

Beauchamp Day = Thomas Gibson (Dharma et Greg, Esprits criminels)

Edgar Halcyon = Donald Moffat (The Thing, Le bûcher des vanités)



Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 16:06

Armistead Maupin est né à Washington DC, en 1944. Il a combattu au Viet-Nam. En 1971, il s'installe à San Francisco, où il va faire son coming out et vivre ouvertement son homosexualité. En 1976, il commence à écrire des petites histoires dans The San Francisco Chronicles, qui seront regroupées en 6 volumes sous le titre de Tales of the city et Les chroniques de San Francisco pour le titre français (référence au journal dans lequel elles ont d'abord été publiées).

Bibliographie :

*Les Chroniques de San Francisco / Tales of the city; * Nouvelles chroniques de San Francisco / More tales of the city; * Autres chroniques de San Francisco / Further tales of the city; * Babycakes / Babycakes; * D'un bord à l'autre / Significant others ; * Bye bye Barbary Lane / Sure of you;Michael Tolliver Lives (2007)


* Maybe the moon / maybe the moon (1992); * Une voix dans la nuit / The night listener (2000)

Repost 0
Published by virginie - dans Biographie
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 15:58

****

Date de sortie dans les salles obscures : 06 septembre 2000


Réalisateur : Stephen Frears (Les liaisons dangereuses, Madame Hendersen présente)


Scénariste : D.V. DeVincentis; Steve Pink; John Cusack; Scott Rosenberg


Casting : Rob / John Cusack (Dans la peau de John Malkovich, Couple de stars, Le maître du  jeu); Laura / Iben Hjejle (Dreaming of Julia); Dick / Todd Louiso (Jerry Maguire, Apollo 13); Barry / Jack Black (Rock Academy, Holidays); Marie de Salle / Lisa Bonet (Cosby Show, Ennemi d'état); Liz / Joan Cusack (Neuf moi aussi, Rock Academy); Charlie Nicholson / Catherine Zeta-Jones (Ocean's twelve, La légende de Zorro); Ray / Tim Robbins (Les évadés, La guerre des mondes); Bruce Springsteen


Pour un résumé, je vous invite à lire cet article



J'ai découvert le film en premier lorsqu'il est sorti au cinéma, puis j'ai lu le livre, bien qu'un peu différent (changement de nom, changement de lieu), il reste tout de même assez fidèle. A voir et à revoir sans modération. Les rôles sont vraiment bien distribués. Un John Cusack au haut de sa forme (si je puis dire) et un Jack Black très surprenant. On retrouve pas mal de têtes connues, notamment de séries TV, avec Lisa Bonet du Cosby Show ou encore Sara Gilbert (Roseanne).


Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 15:56

Nick hornby est né en 1957 à Redhill, en Angleterre. Il a fait ses études à Cambridge, puis y a été professeur. Il a aussi été journaliste (The literary review, The Sunday Times), et critique de pop music pour The New Yorker, avant de se lancer pleinement dans l'écriture à la fin des années 80. Ses livres rencontrent un grand succès en Grande-Bretagne, mais également à l'étranger, notamment en France. Il obtient plusieurs prix pour ses romans : 1992, Carton Jaune reçoit le William Hill Sports Book of the Year Award. 1999, Nick Hornby se voit attribuer le E.M. Forster par l'Académie Américaine des Arts et des Lettres. 2001, La bonté mode d'emploi est élu livre de fiction favori du public grâce au prix de WH Smith (seul prix décerné en fonction des votes du public via la chaîne de librairies WH Smith). 2003, il reçoit le Writers' writer award, décerné par d'autres écrivains.

De plus, la plupart de ses romans ont été adaptés au cinéma : Carton jaune, Haute fidélité, A propos d'un gamin

Bibliographie :


* Romans : Carton jaune / Fever pitch (1992); Haute fidélité / High Fidelity (1995); A propos d'un gamin / About a boy (1998); La bonté, mode d'emploi / How to be good (2002); Vous descendez? / A long way down (2005)


* Autres : My favorite year : a collection of football writing (1993); The Picador Book of Sportswriting (1996); Conversation avec l'ange / Speaking with the angel (2000); 31 songs (2003) : la BO de sa vie; Nick Hornby's polysyllabic Spree (2004); Otherwise Pandemonium (2005)


 

Repost 0
Published by virginie - dans Biographie
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 15:27

*

Date de sortie : 17 mars 2004


Réalisateur : Gary Fleder ( Le Collectionneur)


Casting : Gene Hackman (Ennemi d'Etat, Suspicion, USS Alabama); Dustin Hoffman ( Rainman, Le Lauréat, Alerte); John Cusack (High Fidelity, Dans la peau de John Malkovich, Faux Amis), Rachel Weisz ( La momie, Pour un garçon, The Constant Gardener)


On a gardé le principe du livre, mais ici on assiste à un procès contre les fabricants d'armes à feu. Un employé d'une grosse entreprise, mécontent d'avoir été licencié, arrive dans les locaux avec une arme à feu, il tire à plusieurs reprises et tue son patron. On assiste au procès mais surtout à la délibération du jury quant à la sentence finale.




J'ai été extrêment déçue par le film, j'étais trop enfermée dans le livre. Je pense que le mieux est de choisir entre le livre et le film, ou lire le livre après avoir vu le film, mais surtout pas l'inverse. Le fait qu'on change de sujet est très perturbant et beaucoup d'autres choses changent également. Enfin, quand même un grand intérêt dans le film : John Cusack qui joue très bien le rôle du maître du jeu.

 


Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 15:24

John Grisham est un écrivain américain, né en 1955 dans l'Arkansas. Ancien avocat, il a surtout écrit des romans judiciaires, dont certains ont été portés à l'écran, comme La Firme, L'Affaire Pélican, Le Maître du Jeu.

Bibliographie : * Non coupable / A time to kill (1989); * La Firme / The Firm (1991); *L'Affaire Pélican / The Pelican Brief (1992); * Le Client / The Client (1993); * Le couloir de la mort / The Chamber (1994); * L'idéaliste / The Rainmaker (1995); * Le Maître du Jeu / The Runaway Jury (1996); * L'Associé / The Partner (1997); * La loi du plus faible / The Street Lawyer (1998); * Le Testament / The Testament (1999); * L'engrenage / The Brethren (2000); * La dernière récolte / A painted house (2001); * Pas de Noël cette année / Skipping Christmas (2002); * L'Héritage / The Summons (2002); * La Transaction / The King of Torts (2004); * Le dernier juré / The last juror (2005); * Le Clandestin / The Broker (2006)

Repost 0
Published by virginie - dans Biographie
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 15:15

****



Dates de sortie : 10 octobre 2001 et 08 décembre 2004


Réalisateurs : Sharon Maguire (Le journal de Bridget Jones) et Beeban Kidron (L'âge de raison)


Casting : Renée Zellweger (Retour à Cold Mountain, Fous d'Irène); Colin Firth ( Nanny McPhee, Orgueil et Préjugés; Love Actually); Hugh Grant ( Quatre mariages & un enterrement; Raison et sentiments; Pour un garçon); Gemma Jones ( Harry Potter; Raisons et sentiments)


Pour un résumé, je vous invite à lire cet article


D'abord, je dis "enfin un rôle de méchant pour Hugh Grant, ça change un peu!" Les films sont différents des livres, mais ça ne gêne absolument pas par rapport à d'autres adaptations, sauf peut-être les puristes, mais tanpis pour eux! Les films sont aussi drôles que les livres. A voir absolument, mais lisez-les d'abord!


Notes : En relisant Bridget Jones pour la deuxième fois, je me suis rendue compte que j'avais oublié un passage très marrant qu'on ne retrouve pas dans le film, vous allez comprendre pourquoi. C'est un passage où Bridget part en Italie pour donner une interview à un certain Colin Firth qui a joué le rôle de Monsieur Darcy dans Orgueil et Préjugés pour la BBC. Evidemment ce passage du livre ne pouvait apparaître dans le film, étant donné que Colin Firth joue déjà le rôle de Mark Darcy, il ne pouvait pas jouer en plus son propre rôle;-) Mais ç'aurait pu être très drôle de voir cette fameuse interview... En tous cas, lisez ou relisez ce passage, c'est un des plus drôles.



Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 15:05


Helen Fielding est un écrivain anglais née en 1958 à Morley. Elle a travaillé pendant 10 à la BBC, puis s'est mise à l'écriture avec son premier roman Cause Céleb'. Ensuite, elle publie quotidiennement les aventures de son héroïne, Bridget Jones, dans The Independent. Bridget devient un gros succès mondial. Helen Fielding participe également à l'écriture des scénari pour les deux films.

Bibliographie : * Cause Celeb (1994); * Le journal de Bridget Jones / Bridget Jones's Diary (1996); * Bridget Jones : l'âge de raison / Bridget Jones : The edge of reason (1999); * Olivia Joules ou l'imagination hyperactive / Olivia Joules and the overactive imagination (2004)


Repost 0
Published by virginie - dans Biographie
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 14:57

***

Date de sortie dans les salles obscures : 13 juillet 2005


Réalisateur : Tim Burton


Scénariste : John August (Big Fish, Noces Funèbres, Charlie et ses drôles de dames)

Casting : Willy Wonka / Johnny Depp (Edward aux mains d'argent, Le chocolat, Pirates des Caraïbes); Charlie Bucket / Freddie Highmore (Neverland, Arthur et les Minimoys); Madame Bucket / Helena Bonham Carter (Fight Club, Big Fish); Monsieur Bucket / Noah Taylor (Presque célèbre, Vanilla Sky); Grand Pa Joe / David Kelly (Un homme sans importance, Jardinage à l'Anglaise); Violet Beauregard / Annasophia Robb (Le secret de Terabithia); Veruca Salt / Julia Winter; Mike Teavee / Jordan Fry; Augustus Gllop / Philip Wiegratz; Les Oompa-Loompas / Deep Roy (X-Files, Big Fish, La planète des singes)


La voix des Oompa-Loompas : Danny Elfman


Compositeur : Danny Elfman



Autant j'ai adoré le livre de Roald Dahl et je suis une grande fan de Burton, mais j'ai un avis mitigé sur son adaptation de Charlie et la chocolaterie. Le choix des personnages est très bien fait, même si je trouve que Johnny Depp ne correspond pas physiquement au personnage de Willy Wonka, du moins à celui que je m'étais imaginé, mais il l'interprète à merveille, avec tous ses côté excentriques.Freddy Highmore dans le rôle de Charlie, on ne pouvait pas imaginer mieux. La mise en scène est très bien faite et l'ambiance du film est typiquement Burtonienne, ce que les fans apprécieront. En fait, il y a juste un détail qui me fait tiquer, c'est le personnage du père dentiste de Willy Wonka. Je pars du principe qu'une adaptation de livre doit rester fidèle au livre. C'est pas comme dans la musique, où on peut reprendre une chanson mais ça ne sert à rien, si c'est pour la faire exactement pareil. L'artiste ajoute sa touche personnelle. Pour les adaptations, c'est pareil, mais la touche perso de l'auteur doit venir dans la réalisation, et non pas dans le scénario. Enfin, à mon avis. J'ai trouvé dommage qu'il retouche au livre de cette manière-là, mais d'un autre côté, et aux risques de paraître contradictoire, ç'a été très bien fait, ça donne de la profondeur au personnage de Willy Wonka, qui est un peu plat dans le livre, mais le héros du livre est Charlie. L'histoire est bien faite aussi, ça rentre dans une logique qui colle à l'histoire. Donc, ne vous méprenez pas, j'aime beaucoup ce film, y compris cet ajout de la part du scénariste et de Burton, mais si on décide d'adapter, on doit respecter l'oeuvre originale. Enfin, je ne sais pas si je suis claire dans ce que je dis.



Repost 0