Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 12:07

* Stargirl de Jerry Spinelli
* The man of my dreams de Curtis Sittenfeld
* Elle et lui 17 de Masami Tsuda
* Elle et lui 18 de Masami Tsuda
* Fruits basket 21 de Natsuki Takaya
* Il était une fois de Lee Joung-A
* Mirai No Utena 5 de Saki Hiwatari
* Si jamais on se quitte, c'est mon livre... de Jason Logan
* Enfin la vérité sur les contes de fées de Murielle Renault
* Fruits Basket (1 à 21) de Natsuki Takaya
* C'était nous 6 de Yuuki Obata
* Hana-Kimi / Parmi eux (1 à 13) de Hisaya Nakajo

Encore un mois avec beaucoup de relectures, mais cette fois c'est du manga. Eh oui, quand le tome 21 de Fruits Basket est enfin sorti après une très longue attente, je l'ai dévoré, mais ça m'a donné envie de relire tout depuis le début, et en plus j'ai triché pour connaître la fin, parce que les tomes 22 et 23 ne paraîtront pas tout de suite, alors... Non, je vous expliquerai tout ça plus tard;o)

Partager cet article
Repost0
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 11:51

Livres :

* The man of my dreams de Curtis Sittenfeld
* Elle et lui 18 de Masami Tsuda
* Fruits Basket 21 de Natsuki Takaya
* Mirai no Utena 5 de Saki Hiwatari
* Si jamais on se quitte, c'est mon livre... de Jason Logan
* Matilda de Roald Dahl (en allemand)
* Der kleine Prinz d'Antoine de Saint-Exupéry
* Hana-Kimi 1 de Hisaya Nakajo (en allemand)
* Le japonais, méthode express
* C'était nous 6 de Yuuki Obata
* Dernières nouvelles des oiseaux d'Eric Orsenna
* Je ne suis pas un ange d'Ai Yazawa

CD : 
* Four seasons (bande originale de l'animé Fruits Basket)

DVD :
* Mon voisin Totoro de Hayao Miyazaki

Partager cet article
Repost0
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 10:22

Image:Maigloeckchen 2.jpg

Aujourd'hui, 1er mai, fête du travail, nous ne travaillons pas, mais pourquoi donc? Voici la petite histoire du premier mai...

Petite histoire du 1er mai

C'est en 1793 qu'est instaurée la fête du travail, mais fêtée le premier janvier...
Mais la date changera beaucoup plus tard suite à de nombreux événements qui se sont déroulés le 1er mai. C'est le 1er mai 1884 que les syndicats entament une action contre les entreprises pour réduire la journée de travail à 8 heures. Cette revendication sera obtenue le 1er mai 1886. mais pas pour tout le monde. Les ouvriers dont les patrons ont refusé entament une grève générale qui tourne mal.

En France, en 1889, il est décidé que le 1er mai serait une journée de manifestation pour réduire le temps de travail. Le 1er mai 1891, dans le nord de la France, la manifestation tourne au drame, faisant 9 morts. Depuis lors, le 1er mai est devenu le symbole de la lutte ouvrière en europe.

En 1920, la Russie décide que le 1er mai sera férié, et sera la fête légale des travailleurs. Cet exemple sera suivi dans la plupart des pays européens sous la poussée des syndicats socialistes.

Aujourd'hui, le 1er mai est un jour férié dans la plupart des pays, mais pas partout. En Amérique du Nord, la fête du travail est le 1er septembre, qui est férié, et le 1er mai est la fête des travailleurs mais c'est une journée travaillée. En revanche, elle est célébrée par les syndicats et les partis de gauche.

Au Japon, il n'y a pas de fête du travail, mais la première semaine de mai (Golden Week), est une semaine de vacances nationales (on ne travaille pas et on organise des festivités)

En Royaume-Uni, la fête du travail tombe le premier lundi de mai, pour que les gens puissent avoir un long week end dans l'année.

En France, le 1er mai devient une journée fériée en 1919, mais ce ne sera qu'en 1948 que le 1er mai sera officialisé comme fête du travail.

Bien qu'à l'origine, le 1er mai soit la journée des manifestations socialistes dans beaucoup de pays, elle a perdu depuis son sens premier. C'est aujourd'hui la fête du travail, où l'on ne manifeste plus particulièrement, mais où on se repose.

Au 20ème siècle, il devient coutume en France d'offrir un brin de muguet le jour de la fête du travail, symbole du printemps. Les particuliers et organisations de travailleurs ont l'autorisation ce jour-là de vendre du muguet sans formalités ni taxes.

Pourquoi du muguet?

Muguet signifie "retour de bonheur".

"En France, le muguet porte bonheur depuis le 1er mai 156, jour où Louis de Girard en a offert un bouquet cueilli dans le jardin de son château, à Charles IX." (Dictionnaire des superstition et des croyances, Pierre Canavaggio)

Autres noms du muguet

Lys de la vallée (en anglais Lily of the valley), muguet des bois, clochette des bois, amourette, gazon de Parnasse (Apollon aurait tapissé le Mont Parnasse de muguet pour que les muses ne se blessent pas), Larmes de Sainte Marie.

A noter qu'"en Allemagne, le 1er mai est le jour de repos annuel des sorcièrs et des sorcières. La veille, ils ont célébré la 'nuit de Walpurgis*', le plus grand sabbat de l'année. Celles et ceux qui sortent cette nuit-là risquent d'être enlevés à tout jamais par ces suppôts du diable." (Dictionnaire des superstitions et des croyances, Pierre Canavaggio)

* "Sainte Walpurgis qu'on fête le 1er mai, était une religieuse allemande. C'est sans le vouloir qu'elle a donné son nom au plus grand sabbat de l'année célébré la nuit du 30 avril au 1er mai, dans les clairières de toutes les forêts du monde, par les sorciers et les sorcières." (Dictionnaire des superstitions et des croyances, Pierre Canavaggio)

Mes sources : Wikipedia, et Dictionnaire des superstitions et des croyances de Pierre Canavaggio

En tous cas, reposez-vous bien!!!

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:55

Les contes de Terremer de Goro Miyazaki

***

Titre original : Gedo Senki

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 04 avril 2007

Réalisateur : Goro Miyazaki

Scénariste : Goro Miyazaki et Keiko Niwa

D'après l'oeuvre originale de : Ursula K. Le Guin

Casting des voix en version originale : Arren / Junichi Okada; Therru / Aoi Teshima; Cob / Yuko Tanaka; Epervier / Bunta Sugawara; Hare / Teruyuki Kagawa; Tenar / Jun Fubuki

Casting des voix françaises : Arren / Rémi Bichet; Therru / Nadine Girard; Cob / Armelle Gallaud; Epervier / Georges Claisse; Lièvre / Boris Rehlinger; Tenar / Françoise Cadol

Synopsis : Arren, prince du royaume d'Enlad, s'enfuit après avoir tué son père et lui avoir volé son épée. Sur sa route, il rencontre Epervier, un archimage qui l'emmène chez Tenar, une sorcière. Là-Bas, il rencontre Therru, qui a eu une enfance malheureuse. Epervier veut rétablir l'équilibre du monde, qu'un sorcier (ou une sorcière, je ne suis pas très sûre) tente d'anéantir pour sa quête de la vie éternelle. Alors qu'Epervier et Ténar sont fait prisonnier, Arren et Therru vont s'unir pour rétablir la paix, et sauver leurs amis, en se dévoilant leurs véritables noms.

Mon avis : On retrouve la touche Miyazaki qui doit sûrement tenir de famille;o) autant dans les dessins que dans la trame de l'histoire. Le film est beau, touchant et très porté sur l'importance de respecter la Vie, avec une touche de surnaturel. Malgré tout, on a l'impression de voir une oeuvre de Miyazaki le père, ce qui est bien dommage, car je suppose que Goro doit déjà faire l'objet de comparaison avec son père, et ça risque d'être encore plus difficile de sortir de son ombre avec ce film.
Un film à voir absolument!!!

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:52

**** *

Titre original : Hauru no ugoku shiro

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 12 janvier 2005 (le jour de mes 23 ans, quel cadeau, je n'en demandais pas tant;o))

Date de sortie en DVD : 18 Janvier 2006

Réalisateur : Hayao Miyazaki (Princesse Mononoké, Le voyage de Chihiro)

Scénaristes : Hayao Miyazaki, Cindy Davis Hewitt

D'après l'oeuvre originale de  : Diana Wynne Jones (Howl's moving castle ou Le château de Hurle)

Compositeur : Joe Hisaishi

Casting des voix originales : Sophie / Chieko Baisho; Hauru / Takuya Kimura; Arechi no Majo / Akihiro Miwa; Karushifâ (Calcifer) / Tatsuya Gashuin; Sariman / Haruko Kato

Synopsis : A la mort de son père, Sophie voit partir ses soeurs en apprentissage, alors qu'elle doit rester avec sa belle-mère pour l'aider dans la boutique de chapeau. Seulement, un soir, à la boutique elle reçoit la visite d'une étrange cliente, qui n'est autre que la sorcière des landes, et qui lui jette un sort. Sophie se transforme en vieille femme et décide de partir chercher sa fortune. Elle rencontre sur sa route le chateau ambulant, où vit le terrible sorcier Hauru, réputé pour dévorer le coeur des jeunes filles et enfermer leur âme. Mais Sophie ne craint rien, vu qu'elle est vieille, et de toutes façons, Hauru n'est pas aussi méchant qu'on le croit, comme va le découvrir Sophie rapidement...Dan sun monde en proie à la guerre, Sophie réussira non seulement à sauver Hauru, mais également à mettre fin au règne de la sorcière des landes...et en plus, elle découvre qu'elle a elle-même des pouvoirs magiques, alors que demander de plus, si ce n'est et ils vécurent et eurent beaucoup d'enfants? Hummm p'tet ben qu'oui ou p'tet ben qu'nan...

Mon avis : J'ai vraiment adoré Le château ambulant, c'est d'ailleurs mon préféré de Miyazaki. En plus, il m'a permis de découvrir un auteur qui s'est placé dans le Top 5 de mes auteurs préférés, j'ai nommé Diana Wynne Jones, avec Howl's moving castle. Je suis contente de n'avoir pas lu livre avant de voir cette adaptation de Miyazaki, parce que je pense que j'aurais été déçue, car il y a beaucoup de détails qui changent, y compris dans la description des personnages. Mais vu que je l'ai vu avant, j'y gagne, car je les adore tous les deux. Je suis d'ailleurs tombée amoureuse de Hauru, avant de tombée amoureuse de Howl. Enfin, trève de plaisanterie, Le château ambulant est d'après moi le meilleur de Miyazaki, mais ce n'est que mon avis, et après tout, je ne les ai pas tous vus, donc ça peut encore changé.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:51

***

Titre original : Sen to chihiro no Kamikakushi

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 10 avril 2002

Date de sortie en DVD : 27 novembre 2002

Réalisateur : Hayao Miyazaki

Scénariste : Hayao Miyazaki

Compositeur : Joe Hisaishi

Casting pour la version originale : Chihiro / Rumi Hiragi; Huck / Miyu Irino; Père de Chihiro / Takeshi Naitou; Mère de Chihiro / Yasuko Sawaguchi

Synopsis : Chihiro est en route pour sa nouvelle maison avec ses parents, lorsque ceux-ci décident de faire une petite pause. Commence alors une grande aventure pour Chihiro. Elle et ses parents se retrouvent dans un autre monde, peuplés de créatures bizarres et où les humains ne sont pas les bienvenus. Après avoir découvert que ses parents ont été transformés en cochons, Chihiro rencontre haku qui va devenir son allié. Elle trouve du travail auprès de la sorcière, mais commence peu à peu à oublié son nom. Elle va devenir également amie avec un être sans visage qui sème la terreur. Mais Chihiro aide non seulement Sans visage, mais sauve également Haku qui retrouve sa forme véritable, et lui permet de retrouver ses parents sains et saufs dans le monde auxquels ils appartiennent.

Mon avis : On m'avait beaucoup parlé de Le voyage de Chihiro, jusqu'à ce que je me décide enfin à le regarder. J'ai eu du mal à atteindre la fin au début, parce que j'étais crevée à chaque fois que je mettais le DVD dans le lecteur, ce qui fait que je m'endormais à chaque fois. Mais j'ai finalement à le réussi à le voir en entier, et je n'ai pas été déçue du voyage. Le seul truc qui me gêne c'est qu'à la fin du film, j'avais l'impression d'être passé à côté de quelque chose, de ne pas avoir bien compris le sens de tout ça. Je ne sais pas comment m'expliquer, vous voyez ce que je veux dire? Je m'attendais à quelque chose, un sens caché, ou je ne sais quoi, et je ne l'ai pas vu, ou alors j'ai mal regardé. En tous cas, c'est un joli film, que j'ai beaucoup apprecié, malgré ce petit je ne sais quoi qui me manquait;o) J'aime beaucoup également le personnage de Chihiro, fillette qui veut être gentille avec tout le monde, mais en même temps qui ne se laisse pas faire...

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:50

** *

Titre original : Mononoke-Hime

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 12 janvier 2000 (le jour de mes 18 ans, décidément, ils aiment mon anniversaire!!!!)

Date de sortie en DVD : 20 mars 2002; produit en 1997

Réalisateur : Hayao Miyazaki

Scénariste : Hayao Miyazaki

Casting pour la version originale : Ashitaka / Yôji Matsuda; San / Yuriko Ishida; Lady Eboshi / Yuko Tanaka; Jiko-bô / Kaoru Kobayashi; Toki / Sumi Shimamoto

Synopsis : Ashitaka est blessé par un sanglier possédé par un démon, et il est donc lui-même sous l'emprise d'un sort. Il doit quitter sa tribu pour partir à la recherche du Dieu-Cerf qui est le seul à pouvoir le sauver. Sur sa route, Ashitaka rencontre Lady Eboshi, qui est à la tête d'un clan de forgeron, mais qui a pour but de détruire la forêt. Mais San, une jeune fille sauvage élevée par les loups, que l'on appelle aussi Princesse Mononoké ou princesse des spectres, lutte contre ces forgerons pour préserver la forêt et ceux qui y vivent. Ashitaka rejoindra le clan de San et sera sauvé par le Dieu-Cerf...

Mon avis : J'avais également beaucoup entendu parler de ce film, et je dois avouer que j'ai été un peu choquée. En effte, j'ai l'habitude des films de Miyazaki non violent, totalement pacifiste. Et là, je suis tombée sur un film absolument violent, où les têtes et les bras sont tranchés et tombent au sol. Plusieurs combats très violents et très sanglants. En tous cas, je ne le conseille pas pour un jeune pûblic, ou est-ce moi qui suis vieux-jeu?
Malgré cette violence, c'est un très beau film d'animation, avec pour thème la protection de l'environnement. Un beau message que tout le monde devrait prendre en considération et faire le nécessaire pour y arriver...

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:01

Réalisateur, scénariste de dessin animé japonais, il est l'un des plus grands, on le compare même à Osamu Tezuka (Astroboy)

Biographie : Hayao Miyazaki est né en 1941 à Tokyo. Des son enfance, il est marqué par la seconde Guerre Mondiale, ce qui inspirera son oeuvre. Son père dirige une entreprise aéronautique, d'où son intérêt pour les avions. Sa mère a une santé fragile. La parents Miyazaki et leur quatre enfants déménagent régulièrement pour fuir la guerre. A l'adolescence, Hayao découvre film d'animation japonais, Le serpent blanc, et devient un fervent admirateur d'Osamu Tezuka, il se lance même dans le dessin pour devenir mangaka. Il suivra des études d'économie, avant de se lancer dans l'animation.

Il commence sa carrière en 1963 comme intervalliste (celui qui réalise les dessins intermédiaires dans un film d'animation), au studio Toei. Il se lancera après dans des longs métrages avec Isao Takahata et sa femme, Akemi Ota. Après avoir travailler pour plusieurs studio (A-Pro, Nippon Animation), il fonde en 1985 le studio Ghibli avec Isao Takahata et leur premier succès sera Nausicaä de la vallée du vent.

Filmographie :

Animateur :
* Horus, prince du Soleil d'Isao Takahata(1968)
* Le chat botté de Kimio Yabuki (1969)
* Les joyeux pirates de l'île au trésor de Hiroshi Ikeda (1971)
* Panda kapanda (1972)

Réalisateur :
* Conan, le fils du futur (1978)
* Lupin III : le château de Cagliostro (1979)
* Nausicaä de la vallée du vent (1984)
* Laputa : le château dans le ciel (1988)
* Mon voisin Totoro (1988)
* Kiki la petite sorcière (1992)
* Porco Rosso (1992)
* Princesse Mononoké (1997)
* Le voyage de Chihiro (2001)
* Le château ambulant (2004)¨

Producteur :
* Le royaume des chats de Hiroyuki Morita (2002)

Scénariste :
* Si tu tends l'oreille d'Yoshifumi Kondo (1995)

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur Hayao Miyazaki, mais je vais m'arrêter là. Je pense avoir résumé en gros un peu tout. J'ai trouvé ces informations sur wikipédia, et je vous mets le lien si vous désirez approfondir le sujet http://fr.wikipedia.org/wiki/Hayao_miyazaki

Partager cet article
Repost0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 19:05

Jason Logan

Biographie : "Originaire du Canada, Jason Logan vit aujourd'hui à New-York. Il travaille comme directeur artistique et illustrateur free-lance et publie régulièrement ses oeuvres dans le New-York Tims.
Bibliographie : Si jamais on se quitte, c'est mon livre... / If we ever break up, this is my book (2007)

 

**
(une pour le contenu, et une pour le contenant)

Genre : Rupture?

Titre original : If we ever break up, this is my book

Editeur américain : Simon Spotlight Entertainment : 11,81€

Editeur français : 10/18 : 13€

Synopsis : Euh, pas vraiment de résumé à faire. Ce livre est un ensemble de petits sketches sur ce qui peut se passer lors d'une rupture, les pourquois, les comments, les je-me-noie-dans-un-verre-d'eau, les après, les revoyures...

Mon avis : J'ai acheté ce livre sur un coup de tête. Je l'ai vu en gondole et j'ai flashé, je l'ai feuilleté et je l'ai acheté. Je pensais que ce serait rigolo, et finalement j'ai été assez déçue. Des situations dans lesquelles on peut se retrouver, d'autres pas du tout. Mais, ça peut peut-être faire rire quelqu'un qui vit une rupture difficile et permettre de prendre les choses un peu plus à la dérision. Par contre, le côté illustration est sympa, mais pas toujours. Mais ça reste un joli livre, en tant qu'objet.

Je voulais vous en mettre quelques extraits, mais malheureusement, les scans que j'ai fait ne rendent pas très bien, et ne sont donc pas bien lisibles, ce qui est bien dommage.
Sinon, pour vous faire une idée par vous-même, je vous conseille d'aller le feuilleter.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 19:11

*

Titre original : Mr Bean's holiday

Genre : Comédie (pas si drôle que ça!)

Date de sortie dans les salles obscures : 18 avril 2007

Réalisateur : Steve Bendelack

Scénaristes : Robin Driscoll; Hamish McColl; Richard Curtis

Casting : Mr Bean / Rowan Atkinson (Mr Bean, Secrets de famille); Stepan / Max Baldry; Sabine / Emma De Caunes (La science des rêves, Ma mère); Carson Clay / Willem Dafoe (Sailor et Lula, Le patient anglais); Emil Duchevski / Karel Roden (Hellboy)

Synopsis : Mr Bean gagne un voyage en France, à Cannes, dans une tombola. Maias avec Mr Bean, tout tourne rapidement à la catastrophe. Arrivé à Paris, il demande à un voyageur de le filmer montant dans le train. Par sa faute, le pauvre voyageur, qui n'est autre qu'un cinéaste se rendant au festival de Cannes, rate le train, alors que son fils est à bord. Mr Bean prend donc le garçon sous son aile et une floppée de mésaventures les attendent. Accusé d'enlèvement, Mr Bean est recherché par les autorités françaises, mais bien sûr ne se rend compte de rien. Mais tout est bien qui finit bien...

Mon avis : J'ai été extrêmement déçue par ce film, et pourtant j'aime beaucoup la série Mr Bean, qui me fait beaucoup rire à chaque fois. Mais là, le film est vraiment lourd, très lourd. Tout au plus, il m'a arraché un ou deux sourires, mais vraiment rien d'extraordinaire. Si on me demande, je ne le conseillerai pas, mais après les goûts de chacun sont différents...

Partager cet article
Repost0