Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 19:30
*****
Genre : Comédie dramatique

Date de sortie dans les salles obscures : 23 juillet 2008

Réalisateur : Rémi Bezançon (Ma vie en l'air)

Scénariste : Rémi Bezançon

Casting : Robert / Jacques Gamblin (Pédale douce, Tenue de soirée); Marie-Jeanne / Zabou Breitman (Tenue correcte exigée, Narco); Fleur / Déborah François (La tourneuse de pages); Raphaël / Marc-André Grondin (C.R.A.Z.Y.); Albert / Pio Marmai (Didine)

Synopsis : La famille Duval est une famille comme les autres, avec ses joies et ses peines, ses crises d'adolescence et ses crises d'adultes, ses disputes aussi, parfois des disputes qui créent une cassure. Mais lorsque la maladie touche cette famille, tout va changer.

Il n'est pas évident de faire vraiment un résumé de ce film. Comme je l'ai dit c'est une famille tout ce qu'il y a de plus normale, ou presque...Le film est divisé en plusieurs parties, qui nous relatent des événements à différentes époques, et qui s'appuient sur chaque personnage. On en apprend plus sur eux, on les comprend, on les aime, ils sont comme nous. Puis un jour, c'est le drame, et cette famille un peu désunie va trouver une nouvelle unité. Je crois bien qu'un film ne m'a jamais autant touchée, j'ai ri tout le long du film, parce qu'il ne faut pas oublié aussi que c'est une comédie, il y a beaucoup d'humour, mais c'est aussi un drame, le drame de la vie, et j'ai donc également beaucoup pleuré. Je suis sortie rapidement de la salle à le fin du film et j'ai mis pas mal de temps avant de me calmer. Je conseille ce film à tout le monde, exceptés peut-être ceux qui vivent avec la maladie autour d'eux, parce qu'il est dur, très dur, parce qu'il très réaliste...
Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 19:45
***
Genre : Fantastique

Date de sortie dans les salles obscures : 30 juillet 2008

Titre original : X-Files : I want to believe

Réalisateur : Chris Carter (X-Files; Millenium)

Scénaristes : Frank Spotnitz; Chris Carter

Casting : Fox Mulder / David Duchovny (X-Files; Si j'étais toi; Californication); Dana Scully / Gillian Anderson (X-Files; Tournage dans un jardin anglais; Le dernier roi d'Ecosse); Dakota Whitney / Amanda Peet (Mon voisin le tueur); Père Joe / Billy connolly (Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire); Walter Skinner / Mitch Pileggi (X-Files; Stargate; Batman)

Synopsis : Dana Scully a quitté le FBI et exerce désormais sa professions de médecin dans un hôpital religieux. Fox Mulder quant à lui se cache du FBI qui le recherche sur des fausses accusations de meurtres. Mais un agent vient rendre visite à Scully à l'hôpital pour qu'elle fasse passer un message à Mulder. Le FBI accepte de lever les charges qui pèsent contre lui s'il apporte son aide dans une enquête de disparation d'un agent du FBI. Mulder accepte et demande à Scully de l'aider. Ils vont suivre la piste donnée par un prêtre pédophile qui a des visions de la victime. Il s'avère qu'il ne s'agit pas d'un seul enlèvement, mais de toute une série, dans le but de recréer un corps humain à partir de différents morceaux.

Je suis une fan d'X-Files de la première heure. Je me souviens qu'à l'époque j'étais au collège (ouh ça remonte déjà!) et ça passait le vendredi soir assez tard. Et bien que j'ai école le samedi matin, mes parents me laissaient regarder. J'adorais cette série, je rêvais d'obtenir la nationalité américaine dans le seul but de devenir un agent du FBI, et bien sûr de m'occuper des affaires non classées. Et pourquoi pas bosser avec Mulder et Scully, bon j'avoue que j'en pinçais fortement pour Fox le Martien (c'est vrai j'en pince toujours pour lui!). J'ai même encore tous mes X-Files Le Magazine que je forçais ma mère à m'acheter tous les mois, j'ai même encore quelque part ma plaque d'agent du FBI, si si une vraie;o) et bien sûr j'ai toujours quelque part la fameuse affiche que Mulder a dans son bureau, 'I want to believe'. Bon tout ça pour dire qu'étant tout de même une grande fan, je me devais d'aller voir Régénération au ciné. Et je ne suis pas déçue. Bon l'intrigue est typique X-Files, mais d'extraterrestres à l'horizon, mais une histoire de scientifiques russes qui essaient de jouer à Dieu ou à Dr Frankenstein, à vous de choisir. Une intrigue plus ou moins banale donc, rien de particulièrement original, mais un grand bonheur de retrouver Sculler et Muldy, et je dois avouer que j'étais quelque peu surprise. Ca fait bizarre de ne plus les voir en tant que collègues mais en tant que couple. Je pense que même pour Gillian Anderson et David Duchovny ça doit faire bizarre d'un coup. Enfin, bref, voilà, moi j'ai beaucoup aimé, c'est un peu comme revoir de vieux amis qu'on avait perdus de vue.
En revanche, la fin est trop brusque. En effet, Scully est sur un cas particulier à l'hôpital, un jeune garçon qui a une maladie incurable, mais elle essaie un nouveau traitement. Le problème c'est qu'on ne sait pas si le traitement fonctionne ou non.

Et j'ai aussi décidé de regarder à nouveau toute la série, que j'ai bien sûr à la maison, parce que mon papa, à ma demande expresse m'avait tout enregistré à l'époque, il est vrai qu'en DVD ça prendrait beaucoup moins de place, mais je ne veux pas le vexer. Et j'ai besoin surtout de voir les deux dernières saisons, parce qu'à cette époque j'avais décroché un peu...

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 20:34
****
Pays : Taiwan

Adaptation de : Parmi eux de Nakajo Hisaya

Genre : Comédie, Romance

Nombre d'épisodes : 15

Casting :
* Ella / Lu Rui Xi ( Ashiya Mizuki)
* Wu Zun / Zuo Yi Quan ( Sano Izumi)
* Jiro Wang / Jin Xiu Yi (Nakatsu Shuichi)
* Tang Yu Zhe / Liang Si Nan ( Nanba Minami)
* Xie Zheng Hao / Guan Ri Hui (Sekime Kyogo)
* Chen Wen Xiang / Jiang Ye Shen (Noe Shinji)
* Yang Hao Wei / Li Cheng Yang (Nakao Senri)
* Xie He Xian / Sima Shu (Kayashima Taiki)
* Tang Zhi Ping / Mei Tian (Umeda Hokuto)
* Zhang Hao Ming / Wang Tian Si (Tennouji Megumi)
* Duncan / Yuan Qiu Ye (Akiha Hara)
* Ethan Ruan / Shen Le (Kagurazaka Makoto)

Synopsis : Ce drama est l'adaptation taïwanaise du manga de Nakajo Hisaya, du même nom,
Hanazakari no Kimitachi e, ou Parmi eux en Français. Il raconte comment Lu Rui Xi est arrivée au Japon depuis les Etats-Unis pour rencontrer son idole, le champion de saut en hauteur, Zuo Yi Quan. Pour cela, elle se travestit en garçon pour intégrer le même lycée que lui, Ying Kai, un lycée non mixte. Elle se retrouve à partager la même chambre que lui. Elle va se lier d'amitié avec lui, même plus, et grâce à elle, il va se remettre au saut, qu'il avait arrêter depuis un accident. Dans cette école, elle se fera de nouveaux amis, dont Jin Xiu Yi qui tombe amoureux d'elle, et commence à avoir un problème d'orientation sexuelle, car Rui Xi est un garçon, du moins c'est ce qu'il croit. De son côté, Quan sait depuis le début que c'est une fille, mais ne dit rien, car si cela venait à se savoir, elle serait renvoyée, et lui veut la garder à ses côtés.

En 15 épisodes, il respecte beaucoup plus l'histoire originale que la version japonaise, excepté la fin qui m'a vraiment déçue. Ils ont tout changé...En fait je me rends compte que chacune des deux adaptations a gardé des passages que l'autre a squizzé. Si on est fan du manga (comme moi!) il vaut peut-être mieux voir les deux versions, pour avoir tous les événements de la série;o)
Concernant les personnages, Wu Zun correspond mieux au profil que Oguri Shun. En revanche, grosse déception pour Ashiya, jouée par Ella du groupe Taïwanais S.H.E. Je veux bien qu'Ashiya soit déguisée en garçon, mais c'est un garçon qui ressemble beaucoup à une fille, alors que je trouve que Ella, avec se coupe de cheveux et ses mimiques ressemble trop à un garçon. En parlant de ses mimiques, c'est vraiment très lourd, surtout au début. Après on s'y habitue, mais quand même c'est assez fatiguant. A part ça les personnages sont vraiment bien représentés. Jiro Wang dans le rôle de Nakatsu est superbe, il nous fait bien rire, et son co-équipier Wu Zun dans le rôle de Sano aussi. Et les personnages correspondent vraiment au manga, un Sano tendre et super-protecteur envers Ashiya, et un Nakatsu totalement déjanté.
Par contre, j'ai vraiment été effrayée lors du premier épisode, quand j'ai vu le Dr Umeda. Oh my God! Il fait trop peur, et alors que Umeda est sensé être super sexy, eh bien laissé moi vous dire que là absolument pas du tout... Bon après je pense que c'est une affaire de goût. En revanche, Wu Zun dans le rôle de Sano, physiquement, c'est mieux que Oguri Shun, je dois bien l'avouer. Bon je vais arrêter là-dessus sinon vous allez me prendre pour une obsédée, mais pas du tout, j'admire c'est tout;o)
Je trouve que cette version est également beaucoup plus comique que la version japonaise, mais avec quand même pas mal de moments intenses. On attend bien entendu à la fin la fameuse déclaration entre Sano et Ashiya, mais si vous la voulez, il faut vous tourner vers la version japonaise, désolée.

Et à la fin de chaque épisode, il y a un petit supplément 'Behind the scene', où on apprend quelques anecdotes de tournage. En tous cas, une chose est sûre, ils ont bien dû se marrer!!!

Malgré toutes ces bonnes choses, je dois tout de même avouer, qui si je dois dire quelle est ma préférée des deux, je dirais sans hésitation la version japonaise. Franchement, elle m'a fait pleurer pendant un bon quart d'heure, alors ça veut tout dire;o)
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 19:42
*****
Pays : Japon

Adaptation de : Parmi eux de Nakajo Hisaya

Genre : Comédie, Romance

Nombre d'épisodes : 12

Casting :
* Horikita Maki / Ashiya Mizuki
* Oguri Shun / Sano Izumi
* Ikuta Toma / Nakatsu Shuichi
* Kimura Ryou / Senri Nakao
* Okada Masaki / Sekime Kyogo
* Mizushima Hiro / Nanba Minami
* Yamamoto Yusuke / Kayashima Taiki
* Konno Mahiru / Hara Akira
* Kamikawa Takaya / Umeda Hokuto
* Shirota Yuu / Kagurazaka Makoto
* Kyou Nobuo / Himejima Masao
* Matsuda Seiko / Tsubaki
* Ishigaki Yuma / Tennouji Megumi
* Isawa Mayuko / Hanayashiki Hibari
* Matsuda Madoka / Kishizato Juri
* Kiritani Mirei / Amagasaki Kanna
* Kurose / Manami / Imaike Komari
* Ukaji Takashi / Sawatari
* Taira Airi / Abeno Erika
* Kobayashi Susumu / Yoshioka
* Okada Yoshinori / Ashiya Shizuki
* Daito Shunsuke / Sano Shin

Synopsis : Ce drama est l'adaptation japonaise du manga de Nakajo Hisaya, du même nom,
Hanazakari no Kimitachi e, ou Parmi eux en Français. Il raconte comment Ashiya Mizuki est arrivée au Japon depuis les Etats-Unis pour rencontrer son idole, le champion de saut en hauteur, Sano Izumi. Pour cela, elle se travestit en garçon pour intégrer le même lycée que lui, Osaka Highschool, un lycée non mixte. Elle se retrouve à partager la même chambre que lui. Elle va se lier d'amitié avec lui, même plus, et grâce à elle, il va se remettre au saut, qu'il avait arrêter depuis un accident. Dans cette école, elle se fera de nouveaux amis, dont Nakatsu qui tombe amoureux d'elle, et commence à avoir un problème d'orientation sexuelle, car Ashiya est un garçon, du moins c'est ce qu'il croit. De son côté, Sano sait depuis le début que c'est une fille, mais ne dit rien, car si cela venait à se savoir, elle serait renvoyée, et lui veut la garder à ses côtés.

L'adaptation japonaise a beaucoup remanié l'histoire, changé certaines choses, supprimé d'autres, ajouter de nouvelles choses. En même temps, je peux comprendre qu'il n'est pas évident de faire une adpatation fidèle d'une série de 23 volumes, en seulement 12 épisodes. Mais quand même certains passages m'ont manqué, surtout celui où Sano danse avec Ashiya à la danse de l'école. J'ai trouvé ça dommage, mais bon. C'est une série excellente, malgré tout. Les rôles ont été très bien distribués, même si au début j'ai été un peu déçue par le choix d'Oguri Shun pour le rôle de Sano. Je ne sais pas, je trouve qu'il ne correspond pas vraiment au rôle de Sano. Mais ceci dit, il est très charismatique, mais le Sano de la série est trop distant vis-à-vis d'Ashiya, pas assez tendre, contrairement au manga.
Là où j'ai été soufflé, c'est pour le rôle de Nakatsu, joué par Ikuta Toma. Je l'adore, il rentre parfaitement dans son rôle, et il nous attendrit de par ses déceptions avec Ashiya qui n'a d'yeux que pour Sano.
Horikita Maki est également joue également très bien. Et elle correspond vraiment à l'image que je me faisais d'Ashiya.
Beaucoup d'humour également, Nakatsu est hilarant dans ces monologues, et les autres étudiants de l'école sont également vraiment marrant, notamment Tennouji, le chef du dortoir 1, et karateka. Ils sont tous complétement timbrés en fait.
La fin, par contre est vraiment superbe, quand ils viennent tous pour dire au revoir à Ashiya. C'ets super long, au moins un quart d'heure, et je précise un quart d'heure où je pleurais à chaudes larmes, parce que quand même c'est triste...

Donc dans l'ensemble, une bonne surprise même si un peu déçue sur certains points, ça n'en reste pas moins un superbe drama. J'ai vraiment adoré, et pour tout vous dire, j'ai regardé les 12 épisodes en 2 jours, en me couchant super tard, ou devrais je dire super tôt;o)

Ce qui est sympa aussi, c'est qu'il existe une émission spéciale où on voit tous les acteurs, avant la diffusion du tout dernier épisode, avec un bêtisier, et des petites anecdotes de tournage. J'ai trouvé ça sympa de les voir hors de leurs rôles.

Source :
Newsasia
Partager cet article
Repost0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 17:11
***
Genre : Aventure

Date de sortie dans les salles obscures : 21 mai 2008

Titre original : Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull

Réalisateur : Steven Spielberg (E.T., Indiana Jones)

Scénariste : David Koepp ( Fenêtre secrète, La guerre des mondes)

Casting : Indiana Jones / Harrison Ford ( Indiana Jones, Star Wars); Irina Spalko / Cate Blanchett (Le Seigneur des Anneaux, The Man who Cried); Marion Ravenwood / Karen Allen (Les aventuriers de l'archer perdue, Malcom X); Mutt Williams / Shia Labeouf (Constantine, Transformers); Mac / Ray Winstone (Narnia, Retour à Cold Mountain); Professeur Oxley / John Hurt (Elephant Man, V pour Vendetta)

Résumé Allociné : La nouvelle aventure d'Indiana Jones débute dans un désert du sud-ouest des Etats-Unis. Nous sommes en 1957, en pleine Guerre Froide. Indy et son copain Mac viennent tout juste d'échapper à une bande d'agents soviétiques à la recherche d'une mystérieuse relique surgie du fond des temps. De retour au Marshall College, le Porfesseur Jones apprend une très mauvaise nouvelle : ses récentes activités l'ont rendu suspect aux yeux du gouvernement américain. Le doyen Stanforth, qui est aussi un proche ami, se voit contraint de le licencier. A la sortie de la ville, Indiana fait la connaissance d'un jeune motard rebelle, Mutt, qui lui fait une proposition inattendue. En échange de son aide, il le mettra sur la piste du Crâne de Cristal d'Akator, relique mystérieuse qui suscite depuis des siècles autant de fascination que de craintes. Ce serait à coup sûr la plus belle trouvaille de l'histoire de l'archéologie. Indy et Mutt font route vers le Pérou, terre de mystères et de superstitions, où tant d'explorateurs ont trouvés la mort ou sombré dans la folie, à la recherche d'hypothétiques et insaisissables trésors. Mais ils réalisent très vite qu'ils ne sont pas seuls dans leur quête : les agents soviétiques sont eux aussi à la recherche du Crâne de Cristal, car il est dit que celui qui possède le Crâne et déchiffre les énigmes s'assure du même coup le contrôle absolu de l'univers. Le chef de cette bande est la cruelle et somptueuse Irina Spalko. Indy n'aura jamais d'ennemi plus implacable... Indy et Mutt réussiront-ils à semer leurs poursuivants, à déjouer les pièges de leurs faux amis et surtout à éviter que le Crâne de Cristal ne tombe entre les mains avides d'Irina et ses sinistres sbires?"

Moi j'adore les résumés d'Allociné, parce que bien souvent on croirait que eux qui les écrivent n'ont pas vu le film, ou du moins seulement en partie.Donc voilà quelques précisions, au début du film, Indy s'échappe seul parce que son pote mac a retourné sa veste et est passé du côté des Russes;o) Bon après en gros c'est ça, tout est une question de détails.
On retrouve ici un Harrison Ford en forme dans le rôle d'Indiana Jones, qui a pris un peu d'âge, certes, mais toujours absolument charmant, si ce n'est pas plus;o) Bon j'avoue, moi, Harrison Ford, je craque...
Pour ceux qui connaissent déjà Indiana Jones, pas de surprise quant à l'intrigue, on reste fidèle à notre célèbre aventurier : un message codé, une carte, une quête, un trésor, des Russes...Mais là pour ajouter quelque chose de plus, des extra-terrestres.
Franchement, c'était crédible : un peu ancien qui vénèrait un Dieu avec un crâne allongé, et qui en fait été un extra-terrestre, moi je le dis, pourquoi pas. C'est tout à fait plausible.
Voyez-vous je suis une grande fan d'X-Files, enfin du moins j'étais une grande fan d'X-Files, et j'achetais X-Files le magazine, et tout ça. Et figurez-vous qu'un jour j'ai lu une théorie sur Dieu qui serait en fait un extra-terrestre, et finalement c'est plausible, les faits concordes avec les témoignages de personnes enlevées : une grande lumière blanche, l'Immaculée conception (il est bien connu que les ET enlèvent les femmes pour les inséminer artificiellement). Enfin, si un jour je retrouve l'article, je vous le mettrais en ligne;o)
Donc où en étais-je, oui, une théorie très intéressante et moi je dis pourquoi pas!
Mais là où vraiment, ils nous prennent pour des c***, c'est quand tout à la fin, tout commence à s'écrouler (c'est d'ailleurs une habitude dans Indiana Jones), et là un magnifique vaisseau spatial prend son envol. Bon là, j'ai vraiment ri, parce que c'est Indiana Jones rencontre ET téléphone maison.
Et bien sûr, comme nous l'avons tous remarquer, Harrison Ford prend de l'âge, Indiana Jones aussi donc, mais que tout le monde se rassure la relève est assurée, par Mutt, qui s'avère être le fils d'Indy. Mais bon, je crains que ce ne soit pas aussi intéressant, si c'est lui qui prend la relève...

Partager cet article
Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 20:23
orphelinat.jpg***
Genre : Drame fantastique

Date de sortie dans les salles obscures : 05 mars 2008

Titre original : El Orfanato

Réalisateur : Juan Antonio Bayona

Scénariste : Sergio G. Sanchez

Casting : Laura / Belen Rueda (La Famille Serrano); Carlos / Fernando Cayo (Le Principe d'Archimède); Aurora / Géraldine Chaplin (Jane Eyre, Parle avec elle); Simon / Roger Princep; Benigna / Montserrat Carulla ( Cambio de sexo); Pilar / Mabel Rivera (Les fantômes de Goya)

Synopsis

Laura a passé son enfance dans un orphelinat, et aujourd'hui elle décide de l'acheter pour en faire un centre d'accueil pour enfants handicapés. Elle vient y vivre avec Carlos, son mari, et leur fils adopté, Simon, atteinf du VIH. Mais Simon commence à se faire de nouveaux amis imaginaires dans la maison, et va disparaître. Pendant de longs mois, Laura essaiera de le retrouver, en passant par une médium, car persuadée que la maison est hantée. Que s'est-il passé dans cet orphelinat? Que sont devenus les amis de Laura après qu'elle ait été adoptée? Retrouvera-t-elle Simon?

Un film qui fait flipper, moi je vous le dis. Bon la recette est simple, mais toujours efficace. C'est comme le gâteau au yaourt. Il n'y a rien de plus simple, on ne le rate jamais, et on aime toujours autant. Ici c'est pareil. L'ambiance est vraiment angoissante dès le début, on sursaute au moindre bruit (en même temps, on est aussi venu là pour ça). L'histoire se finit bien et mal. Mais je ne peux pas vous raconter, si jamais vous décidez d'aller le voir, ce que je vous conseille au passage, si vous n'êtes pas de nature trop sensible et que les esprits ne vous gênent pas outre mesure. Par contre je vous préviens quand même il y a quand même quelques scènes bien gores, même moi j'ai été obligée de détourner les yeux, c'est pour vous dire...
Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 19:19
cloverfield.jpg
*
Genre : Science -Fiction

Date de sortie dans les salles obscures : 06 février 2008

Réalisateur : Matt Reeves

Scénariste : Drew Goddard (Lost, Alias)

Casting : Rob / Michael Stahl-David (The Black Donnellys); Marlena / Lizzy caplan (True Calling, Lolita malgré moi); Lili / Jessica Lucas (Les Frères Scott, Le Pacte du Sang); Jason / Mike Vogel (Quatre filles et un jean); Hud / T.J. Miller (Carpoolers); Beth / Odette Yustman (The Holiday)

Synopsis : Rob doit partir pour le Japon pour son travail, et ses amis lui ont organisé une petite surprise party. Hud, le meilleur ami de Rob se voir confier le rôle de réalisateur du film de la soirée. Mais en cours de soirée, Manhattan est pris de secousse violente. Panique générale : un tremblement de terre? Une attaque terroriste? La population est évacuée, l'armée est sur les lieux pour essayer de combattre le monstre. Mais Rob veut retrouver Beth avec qui il s'est disputé et ses amis le suivent...

Grosse déception. J'aime pourtant beaucoup les films de ce genre habituellement, mais là, vraiment, moi je dis non. Heureusement que j'ai ma carte illimitée UGC, je ne vous conseille absolument pas d'aller dépenser 9 € pour voir ce film. Pour commencer, je m'étonne que personne n'ait été malade dans la salle. Parce que le côté vidéo amateur, façon Projet Blair Witch, c'est sympa, oui, ça fait monter la tension et tout et tout, mais quand le gars qui tient le camescope est en train de courir pendant les 3/4 du film et quand il ne court pas il se tourne d'un  point vers un autre à vitesse grand V, eh bien moi je dis, ce n'est pas agréable du tout. J'ai été obligée à plusieurs reprises de regarder ailleurs tellement ça me donnait mal au crâne. Et ça c'est seulement pour la forme. Le fond est pareil. En fait, il y a un monstre dans Manhattan, accompagné de petits monstres. Mais le truc, c'est qu'on ne sait pas si c'est une attaque terroriste extraterrestre, une bestiole enfouie sous terre depuis la préhistoire. Et on ne sait même pas si finalement ils arrivent à la combattre. Enfin, voilà, un film à ne pas voir, enfin c'est vous qui voyez!
Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 18:43
04magorium_affiche.jpg****
Genre : Fantastique - Pour les enfants à partir de 6 ans

Date de sortie dans les salles obscures : 13 février 2008

Titre original : Mr. Magorium Wonder Emporium

Réalisateur : Zach Helm

Scénariste : Zach Helm ( L'incroyable Destin d'Harold Crick)

Casting : Molly Mahoney / Natalie Portman (V pour Vendetta, Star Wars); Edgar Magorium / Dustin Hoffman (Rain Man, L'Incroyable Destin de Harold Crick); Eric / Zach Mills (Cold Case, Numbers); Henry Weston / Jason Bateman (Ricky ou la belle vie, Scrubs, Juno)

Synopsis : Eric est un garçon d'une dizaine d'année, sans amis de son âge, qui passe ses journées dans le magasin de jouets de Mr Magorium. Un magasin magique où tous les jouets prennent vie. Molly Mahoney, une jeune femme de 23 ans, travaille dans ce magasin, mais voudrait faire autre chose, elle veut être une virtuose du piano. Mais Mr Magorium a atteint sa dernière paire de chaussures, et sent que la fin approche. Il engage donc un mutant (un comptable), Henry, qui doit faire le tri dans des décennies de papiers et de factures, et s'occuper des papiers nécessaires pour léguer le magasin à Molly. Mais lorsque le magasin apprend le départ de Mr Magorium, il boude. Molly ne sait quoi faire. Elle essaie de persuader Mr Magorium de rester en vie, mais échoue, et se retrouve avec des jouets en deuil. Elle décide de vendre le magasin, mais la magie revient...

C'est un très beau film. Bien que destiné aux enfants, je l'ai adoré. Je n'ai pas essayé d'enlever un enfant qui passait par là pour faire croire que je l'accompagnais;o) C'est un film magique, comme le magasin, et pour les petits comme pour les grands, car finalement nous sommes tous de grands enfants. Un film très triste également, j'ai personnellement réussi à retenir mes larmes (mais c'était tout juste), mais j'ai entendu quelques reniflements derrière moi, je n'ai pas osée me retournée pour voir si cela venait de la maman ou de la petite fille;o)
On retrouve un Dustin Hoffman vieillit, mais très excentrique et plein de vie. Un rôle qui lui va vraiment comme un gant. Natalie Portman est toujours aussi belle, et franchement j'adorerais, moi, travailler dans un magasin comme ça, ce serait trop chouette;o) Bon peut-être pas toute ma vie non plus parce que faire face tous les jours à une bande de gamins hurlant et turbulent, ça doit être lassant au bout d'un moment. Et j'ai beaucoup aimé surtout le petit Eric, qui n'arrive pas à se faire des amis, un gamin très solitaire, qui a en fait peur de s'approcher des autres. Et il a une collection impressionnante de chapeaux.
Enfin tout ça pour dire que même si vous n'avez pas d'enfants à emmener, allez y quand même, vous passerez un bon moment!
Partager cet article
Repost0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 19:11
undefined
***
Genre :  Comédie musicale assez sanglante

Date de sortie dans les salles obscures : 23 janvier 2008

Titre complet : Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street

Titre original : Sweeney Todd, the demon barber of Fleet Street

Réalisateur : Tim Burton ( Edward aux mains d'argent, Big Fish)

Scénaristes : John Logan ( Aviator)

D'après l'oeuvre de : Stephen Sondheim et Hugh Wheeler

Adaptateur : Christopher  Bond

Casting : Sweeney Todd / Johnny Depp ( Edward aux Mains d'argent, Les Noces Funèbres); Mrs Lovett / Helena Bonham Carter ( Charlie et la chocolaterie, Harry Potter et l'Ordre du Phoenix); Juge Turpin / Alan Rickman ( Raison et sentiments, Harry Potter); Bailli Bamford / Timothy Spall (Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, Harry Potter); Anthony Hope / Jamie Campbell Bower; Johanna / Jayne Wisener; Lucy / Laura Michelle Kelly; Toby / Ed Sanders

Synopsis :
" There was a barber and his wife,
And she was beautiful
A foolish barber and his wife
She was his reason and his life,
She was beautiful,
And she was virtuouse,
And he was... naive
There was another man who saw
That she was beautiful
A pious vulture of the law,
Who, with a gesture of his claw,
Removed the barber from his plate,
Then there was nothing but to wait,
And she would fall,
So soft,
So young,
So lost
And oh so beautiful"

Petite traduction pour ceux qui ne lisent pas l'anglais :
" Il y avait un barbier et sa femme,
Et elle était belle
Un barbier stupide et sa femme
Elle était sa raison et sa vie,
Elle était belle,
Et elle était vertueuse,
Et il était...naïf
Il ya avait un autre homme qui avait vu
Qu'elle était belle
Un pieux vautour de la loi,
qui, avec un geste de sa griffe,
Enleva le barbier de son assiette,
Puis il n'y avait plus qu'à attendre,
Et elle tomberait,
Si douce,
Si jeune,
Si perdue,
Et oh si belle"

Voilà commence l'histoire deSweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street.
" Après avoir croupi pendant quinze ans dans une prison australienne, Benjamin Barker s'évade et regagne Londres avec une seule idée en tête : se venger de l'infâme Juge Turpin qui le condamna pour lui ravir sa femme, Lucy, et son bébé, Johanna. Adoptant le nom de Sweeney Todd, il reprend possession de son échoppe de barbier, située au-dessus de la boulangerie de Mme Nellie Lovett. Celle-ci l'informe que Lucy se donna la mort après avoir été violée par Turpin.
Lorsque son flamboyant rival Pirelli menace de le démasquer, Sweeney est contraint de l'égorger. L'astucieuse Mme Lovett vole à son secours : pour le débarasser de l'encombrant cadavre, elle lui propose d'en faire de la chair à pâté, ce qui relancera du même coup ses propres affaires.
Sweeney découvre que Turpin a maintenant des visées sur Johanna, qu'il séquestre avec la complicité de son âme damnée, le Bailli Bamford. L'adolescente a attiré les regards d'un jeune marin, Anthony, celui-là même qui avait sauvé Sweeney lors de son évasion. Amoureux fou de la jeune innocente, Anthony se promet de l'épouser après l'avoir arrachée à Turpin.
Pendant ce temps, la quartier de Fleet Street s'est entiché des "tartes" très spéciales de Mme Lovett, et celle-ci se prend à rêver d'une nouvelle vie, respectable et bourgeoise,a vec Sweeney Todd pour époux et Toby, l'ancien de Pirelli, comme fils adoptif. Mais Sweeney est bien décidé à mener à terme sa vengeance quel qu'en soit le coût..."
Résumé d'AlloCiné

Une ambiance très sombre, à la Tim Burton, la seule couleur que l'on remarque vraiment c'est le rouge, la couleur du sang. Du très sanglant également, comparé aux autres oeuvres de Tim Burton. J'ai été surprise au début, car je ne savais pas du tout que c'était une comédie musicale. Mais c'est vraiment sympa. Les acteurs sont très bien choisis. Un Johnny Depp dans un barbier assoiffé de sang et de vengeance, et une Helena Bonham Carter en restauratrice machiavélique. J'ai moins apprécié Alan Rickman, qui joue très bien son rôle de méchant, mais je le préfère ne faux méchant;o) Et à côté de ces acteurs qui n'ont plus à faire leurs preuves, on retrouve de jeunes acteurs qui signe ici leur premier grand rôle, et qui ne dénote absolument pas. Je pense notamment à Toby, le gamin, qui joue très bien. Il m'a vraiment convaincu, je suis sûre qu'il ira loin.
En fait finalement, c'est très simple, c'est une histoire d'amour et de vengeance. Mais qui se termine en plan machiavélique. Le résumé d'AlloCiné montre bien le côté vengeur de Sweeney Todd, mais le bain de sang qui en découle vient surtout de Mme Lovett, c'est vraiment la pire des deux. C'est elle qui a l'idée d'utiliser le corps de Pirelli pour ses tourtes, et des autres aussi. Finalement c'est elle qui enclenche la manette meurtrière. Alors que Sweeney ne veut qu'un seul homme sur son fauteuil de barbier, celui qui lui a volé sa vie.
La fin est terrible, comme on peut s'y attendre, je ne vais pas vous le dire, mais juste un indice qui va vous faire imaginer différentes possibilités, Lucy, sa femme n'est pas morte.
Voilà, ce n'est pas mon préféré de Tim Burton, loin de là, mais j'ai passé un bon moment. En fait ça m'a fait un peu penser à The Rocky Horror Picture Show, dans le sens où en général les comédies musicales sont des comédies romantiques. Ici, c'est de l'horreur;o)
Partager cet article
Repost0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 10:54
undefined****
Genre : Tragédie

Date de sortie dans les salles obscures : 09 avril 1997

Réalisateur : Baz Luhrmann ( Moulin Rouge, Ballroom Dancing)

Scénaristes : Craig Pearce (Moulin Rouge); Baz Luhrmann (Moulin Rouge)

D'après l'oeuvre originale de : William Shakespeare

Casting : Roméo / Leonardo Di Caprio ( Titanic, La Plage, Aviator); Juliette / Claire Danes (Angela 15 ans, The Hours, Stardust); Tybalt / John Leguizamo (Urgences, Summer of Sam, Land of the Dead); Mercutio / Harold Perrineau ( Matrix, Lost); Père Laurence / Pete Postlethwaite (The Usual Suspects, The Constant Gardener, 666 La Malédiction); Montaigue / Brian Dennehy ( Cocoon, le Choc des Tempêtes); Capulet / Paul Sorvino ( La Firme, Wanted recherché mort ou vif); La Diva / Des'ree

Synopsis : A Verona Beach, la guerre entre deux gangs rivaux fait rage : les Montaigue et les Capulet. Armés jusqu'aux dents, toujours prêts pour l'affrontement, ils se querellent sans cesse. Mais deux coeurs purs vont se retrouver au milieu de cette éternelle querelle : Roméo et Juliette. Ensemble ils braveront les volontés de leurs familles respectives et se marieront dans le plus grand des secrets. Mais lorsque Roméo tue Tybalt Capulet pour venger la mort de son ami Mercution, il se retrouve banni de Verona Beach. Le frère Laurence qui les a marié échafffaude un plan pour que Juliette échappe au mariage que son père a décidé pour elle, et pour leur permettre de se retrouver tous deux en sécurité. Mais le destin en choisit autrement, et nos deux jeunes amants se verront réunis dans la mort.

J'ai adoré ce film. Je ne me lasserai pas de le regarder. Bien entendu je ne peux pas dire que c'est la meilleure adaptation de Roméo et Juliette que j'ai vue, car c'est la seule que j'ai vue. Mais je trouve qu'il fallait oser le faire. Adapter cette pièce dans un contexte moderne et actuel, avec des armes à feu au lieu d'épée, des hommes de couleurs (latino, black) au lieu de blancs. Une adaptation brillament réussie. Après je pense que les avis mitigés ne doivent pas être nombreux : on adore ou on déteste. Moi j'ai adoré, parce que la mise en scène est superbe, le contexte moderne est très intéressant. En effet, on se rend bien compte que finalement cette histoire tragique, celle de Roméo et Juliette, garde encore tout son sens aujourd'hui.
Bon après il y a certains passages rendus un peu longuets de par les textes, surtout les monologues de Juliette et de Roméo. Parfois on a l'impression qu'il récite seulement une poésie comme les gamins à l'école.
Sinon,  ce que j'aimerais c'est pouvoir le voir en VO, parce que je l'ai en VHS version française, et il faut que je l'achète en DVD pour pouvoir voir la version originale, j'aimerais pouvoir le regarder avec le texte de Shakespeare dans les mains juste par curiosité, voir si les textes ont vraiment été respectés tels quels.
Mon personnage préféré du film reste Mercutio, je trouve l'interprétation de Harold Perrineau excellente, ainsi que Claire Danes en Juliette affolée et au bord du désespoire est magnifique. Et j'aime bien également le Tybalt latino, avec son côté vraiment bad boy.
Bon pour conclure, une excellente mise en scène dans un contexte très moderne, et un choix d'acteur très réussi avec une interprétation excellente.
Partager cet article
Repost0