Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:55

Les contes de Terremer de Goro Miyazaki

***

Titre original : Gedo Senki

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 04 avril 2007

Réalisateur : Goro Miyazaki

Scénariste : Goro Miyazaki et Keiko Niwa

D'après l'oeuvre originale de : Ursula K. Le Guin

Casting des voix en version originale : Arren / Junichi Okada; Therru / Aoi Teshima; Cob / Yuko Tanaka; Epervier / Bunta Sugawara; Hare / Teruyuki Kagawa; Tenar / Jun Fubuki

Casting des voix françaises : Arren / Rémi Bichet; Therru / Nadine Girard; Cob / Armelle Gallaud; Epervier / Georges Claisse; Lièvre / Boris Rehlinger; Tenar / Françoise Cadol

Synopsis : Arren, prince du royaume d'Enlad, s'enfuit après avoir tué son père et lui avoir volé son épée. Sur sa route, il rencontre Epervier, un archimage qui l'emmène chez Tenar, une sorcière. Là-Bas, il rencontre Therru, qui a eu une enfance malheureuse. Epervier veut rétablir l'équilibre du monde, qu'un sorcier (ou une sorcière, je ne suis pas très sûre) tente d'anéantir pour sa quête de la vie éternelle. Alors qu'Epervier et Ténar sont fait prisonnier, Arren et Therru vont s'unir pour rétablir la paix, et sauver leurs amis, en se dévoilant leurs véritables noms.

Mon avis : On retrouve la touche Miyazaki qui doit sûrement tenir de famille;o) autant dans les dessins que dans la trame de l'histoire. Le film est beau, touchant et très porté sur l'importance de respecter la Vie, avec une touche de surnaturel. Malgré tout, on a l'impression de voir une oeuvre de Miyazaki le père, ce qui est bien dommage, car je suppose que Goro doit déjà faire l'objet de comparaison avec son père, et ça risque d'être encore plus difficile de sortir de son ombre avec ce film.
Un film à voir absolument!!!

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:52

**** *

Titre original : Hauru no ugoku shiro

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 12 janvier 2005 (le jour de mes 23 ans, quel cadeau, je n'en demandais pas tant;o))

Date de sortie en DVD : 18 Janvier 2006

Réalisateur : Hayao Miyazaki (Princesse Mononoké, Le voyage de Chihiro)

Scénaristes : Hayao Miyazaki, Cindy Davis Hewitt

D'après l'oeuvre originale de  : Diana Wynne Jones (Howl's moving castle ou Le château de Hurle)

Compositeur : Joe Hisaishi

Casting des voix originales : Sophie / Chieko Baisho; Hauru / Takuya Kimura; Arechi no Majo / Akihiro Miwa; Karushifâ (Calcifer) / Tatsuya Gashuin; Sariman / Haruko Kato

Synopsis : A la mort de son père, Sophie voit partir ses soeurs en apprentissage, alors qu'elle doit rester avec sa belle-mère pour l'aider dans la boutique de chapeau. Seulement, un soir, à la boutique elle reçoit la visite d'une étrange cliente, qui n'est autre que la sorcière des landes, et qui lui jette un sort. Sophie se transforme en vieille femme et décide de partir chercher sa fortune. Elle rencontre sur sa route le chateau ambulant, où vit le terrible sorcier Hauru, réputé pour dévorer le coeur des jeunes filles et enfermer leur âme. Mais Sophie ne craint rien, vu qu'elle est vieille, et de toutes façons, Hauru n'est pas aussi méchant qu'on le croit, comme va le découvrir Sophie rapidement...Dan sun monde en proie à la guerre, Sophie réussira non seulement à sauver Hauru, mais également à mettre fin au règne de la sorcière des landes...et en plus, elle découvre qu'elle a elle-même des pouvoirs magiques, alors que demander de plus, si ce n'est et ils vécurent et eurent beaucoup d'enfants? Hummm p'tet ben qu'oui ou p'tet ben qu'nan...

Mon avis : J'ai vraiment adoré Le château ambulant, c'est d'ailleurs mon préféré de Miyazaki. En plus, il m'a permis de découvrir un auteur qui s'est placé dans le Top 5 de mes auteurs préférés, j'ai nommé Diana Wynne Jones, avec Howl's moving castle. Je suis contente de n'avoir pas lu livre avant de voir cette adaptation de Miyazaki, parce que je pense que j'aurais été déçue, car il y a beaucoup de détails qui changent, y compris dans la description des personnages. Mais vu que je l'ai vu avant, j'y gagne, car je les adore tous les deux. Je suis d'ailleurs tombée amoureuse de Hauru, avant de tombée amoureuse de Howl. Enfin, trève de plaisanterie, Le château ambulant est d'après moi le meilleur de Miyazaki, mais ce n'est que mon avis, et après tout, je ne les ai pas tous vus, donc ça peut encore changé.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:51

***

Titre original : Sen to chihiro no Kamikakushi

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 10 avril 2002

Date de sortie en DVD : 27 novembre 2002

Réalisateur : Hayao Miyazaki

Scénariste : Hayao Miyazaki

Compositeur : Joe Hisaishi

Casting pour la version originale : Chihiro / Rumi Hiragi; Huck / Miyu Irino; Père de Chihiro / Takeshi Naitou; Mère de Chihiro / Yasuko Sawaguchi

Synopsis : Chihiro est en route pour sa nouvelle maison avec ses parents, lorsque ceux-ci décident de faire une petite pause. Commence alors une grande aventure pour Chihiro. Elle et ses parents se retrouvent dans un autre monde, peuplés de créatures bizarres et où les humains ne sont pas les bienvenus. Après avoir découvert que ses parents ont été transformés en cochons, Chihiro rencontre haku qui va devenir son allié. Elle trouve du travail auprès de la sorcière, mais commence peu à peu à oublié son nom. Elle va devenir également amie avec un être sans visage qui sème la terreur. Mais Chihiro aide non seulement Sans visage, mais sauve également Haku qui retrouve sa forme véritable, et lui permet de retrouver ses parents sains et saufs dans le monde auxquels ils appartiennent.

Mon avis : On m'avait beaucoup parlé de Le voyage de Chihiro, jusqu'à ce que je me décide enfin à le regarder. J'ai eu du mal à atteindre la fin au début, parce que j'étais crevée à chaque fois que je mettais le DVD dans le lecteur, ce qui fait que je m'endormais à chaque fois. Mais j'ai finalement à le réussi à le voir en entier, et je n'ai pas été déçue du voyage. Le seul truc qui me gêne c'est qu'à la fin du film, j'avais l'impression d'être passé à côté de quelque chose, de ne pas avoir bien compris le sens de tout ça. Je ne sais pas comment m'expliquer, vous voyez ce que je veux dire? Je m'attendais à quelque chose, un sens caché, ou je ne sais quoi, et je ne l'ai pas vu, ou alors j'ai mal regardé. En tous cas, c'est un joli film, que j'ai beaucoup apprecié, malgré ce petit je ne sais quoi qui me manquait;o) J'aime beaucoup également le personnage de Chihiro, fillette qui veut être gentille avec tout le monde, mais en même temps qui ne se laisse pas faire...

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:50

** *

Titre original : Mononoke-Hime

Genre : Japanimation

Date de sortie dans les salles obscures : 12 janvier 2000 (le jour de mes 18 ans, décidément, ils aiment mon anniversaire!!!!)

Date de sortie en DVD : 20 mars 2002; produit en 1997

Réalisateur : Hayao Miyazaki

Scénariste : Hayao Miyazaki

Casting pour la version originale : Ashitaka / Yôji Matsuda; San / Yuriko Ishida; Lady Eboshi / Yuko Tanaka; Jiko-bô / Kaoru Kobayashi; Toki / Sumi Shimamoto

Synopsis : Ashitaka est blessé par un sanglier possédé par un démon, et il est donc lui-même sous l'emprise d'un sort. Il doit quitter sa tribu pour partir à la recherche du Dieu-Cerf qui est le seul à pouvoir le sauver. Sur sa route, Ashitaka rencontre Lady Eboshi, qui est à la tête d'un clan de forgeron, mais qui a pour but de détruire la forêt. Mais San, une jeune fille sauvage élevée par les loups, que l'on appelle aussi Princesse Mononoké ou princesse des spectres, lutte contre ces forgerons pour préserver la forêt et ceux qui y vivent. Ashitaka rejoindra le clan de San et sera sauvé par le Dieu-Cerf...

Mon avis : J'avais également beaucoup entendu parler de ce film, et je dois avouer que j'ai été un peu choquée. En effte, j'ai l'habitude des films de Miyazaki non violent, totalement pacifiste. Et là, je suis tombée sur un film absolument violent, où les têtes et les bras sont tranchés et tombent au sol. Plusieurs combats très violents et très sanglants. En tous cas, je ne le conseille pas pour un jeune pûblic, ou est-ce moi qui suis vieux-jeu?
Malgré cette violence, c'est un très beau film d'animation, avec pour thème la protection de l'environnement. Un beau message que tout le monde devrait prendre en considération et faire le nécessaire pour y arriver...

Partager cet article
Repost0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 20:01

Réalisateur, scénariste de dessin animé japonais, il est l'un des plus grands, on le compare même à Osamu Tezuka (Astroboy)

Biographie : Hayao Miyazaki est né en 1941 à Tokyo. Des son enfance, il est marqué par la seconde Guerre Mondiale, ce qui inspirera son oeuvre. Son père dirige une entreprise aéronautique, d'où son intérêt pour les avions. Sa mère a une santé fragile. La parents Miyazaki et leur quatre enfants déménagent régulièrement pour fuir la guerre. A l'adolescence, Hayao découvre film d'animation japonais, Le serpent blanc, et devient un fervent admirateur d'Osamu Tezuka, il se lance même dans le dessin pour devenir mangaka. Il suivra des études d'économie, avant de se lancer dans l'animation.

Il commence sa carrière en 1963 comme intervalliste (celui qui réalise les dessins intermédiaires dans un film d'animation), au studio Toei. Il se lancera après dans des longs métrages avec Isao Takahata et sa femme, Akemi Ota. Après avoir travailler pour plusieurs studio (A-Pro, Nippon Animation), il fonde en 1985 le studio Ghibli avec Isao Takahata et leur premier succès sera Nausicaä de la vallée du vent.

Filmographie :

Animateur :
* Horus, prince du Soleil d'Isao Takahata(1968)
* Le chat botté de Kimio Yabuki (1969)
* Les joyeux pirates de l'île au trésor de Hiroshi Ikeda (1971)
* Panda kapanda (1972)

Réalisateur :
* Conan, le fils du futur (1978)
* Lupin III : le château de Cagliostro (1979)
* Nausicaä de la vallée du vent (1984)
* Laputa : le château dans le ciel (1988)
* Mon voisin Totoro (1988)
* Kiki la petite sorcière (1992)
* Porco Rosso (1992)
* Princesse Mononoké (1997)
* Le voyage de Chihiro (2001)
* Le château ambulant (2004)¨

Producteur :
* Le royaume des chats de Hiroyuki Morita (2002)

Scénariste :
* Si tu tends l'oreille d'Yoshifumi Kondo (1995)

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur Hayao Miyazaki, mais je vais m'arrêter là. Je pense avoir résumé en gros un peu tout. J'ai trouvé ces informations sur wikipédia, et je vous mets le lien si vous désirez approfondir le sujet http://fr.wikipedia.org/wiki/Hayao_miyazaki

Partager cet article
Repost0
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 19:11

*

Titre original : Mr Bean's holiday

Genre : Comédie (pas si drôle que ça!)

Date de sortie dans les salles obscures : 18 avril 2007

Réalisateur : Steve Bendelack

Scénaristes : Robin Driscoll; Hamish McColl; Richard Curtis

Casting : Mr Bean / Rowan Atkinson (Mr Bean, Secrets de famille); Stepan / Max Baldry; Sabine / Emma De Caunes (La science des rêves, Ma mère); Carson Clay / Willem Dafoe (Sailor et Lula, Le patient anglais); Emil Duchevski / Karel Roden (Hellboy)

Synopsis : Mr Bean gagne un voyage en France, à Cannes, dans une tombola. Maias avec Mr Bean, tout tourne rapidement à la catastrophe. Arrivé à Paris, il demande à un voyageur de le filmer montant dans le train. Par sa faute, le pauvre voyageur, qui n'est autre qu'un cinéaste se rendant au festival de Cannes, rate le train, alors que son fils est à bord. Mr Bean prend donc le garçon sous son aile et une floppée de mésaventures les attendent. Accusé d'enlèvement, Mr Bean est recherché par les autorités françaises, mais bien sûr ne se rend compte de rien. Mais tout est bien qui finit bien...

Mon avis : J'ai été extrêmement déçue par ce film, et pourtant j'aime beaucoup la série Mr Bean, qui me fait beaucoup rire à chaque fois. Mais là, le film est vraiment lourd, très lourd. Tout au plus, il m'a arraché un ou deux sourires, mais vraiment rien d'extraordinaire. Si on me demande, je ne le conseillerai pas, mais après les goûts de chacun sont différents...

Partager cet article
Repost0
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 18:33

***

Titre original : Bridge to Terabithia

Genre : Fantastique

Date de sortie dans les salles obscures : 28 mars 2007

Réalisateur : Gabor Csupo (Les Razmoket)

Scénariste : Jeff Stockwell (The dangerous life of altar boys); David Paterson (Flipper); Kevin Wade (True colors, Rencontre avec Joe Black)

D'après l'oeuvre originale de : Katerine Paterson

Casting : Jesse Aarons / Josh Hutcherson (Zathura : une aventure spatiale, Little Manhattan); Leslie Burke / Annasophia Robb (Charlie et la chocolaterie); Miss Edmunds / Zooey Deschanel (Presque célèbre, Elfe); Jack Aarons / Robert Patrick (Charlie's angels, Stargate Atlantis); May Belle / Bailee Madison

Synopsis : C'est la rentrée, et Jesse Aarons est le bouc émissaire des autres élèves. Mais, une nouvelle arrive dans la classe, Leslie, qui est également la voisine de Jesse. Ils vont devenir amis, et tous deux sont doués de talents d'imgination. Lui dessine, elle invente des histoires. Ils se trouvent un coin dans les bois où eux seuls viennent et s'imaginent des aventures dans le monde de Terabithia, un géant des trolls, un sombre seigneurs. Mais, un jour un drame survient. Jesse est parti avec sa prof de musique dans un musée en ville, sans proposer à Leslie de venir. Lorsqu'il revient le soir, ses parents fous d'inquiétudes lui apprennent que Leslie s'est noyée dans la rivière alors qu'elle essayait de la traverser à l'aide d'une corde qui a cassé. Jesse n'arrive pas à accepter cette perte et culpabiblise. Il essaie de garder en vie la mémoire de Leslie. Il construit un pont sur la rivière et invite sa petite soeur May Belle a devenir Princesse de Terabithia.

Mon avis : Ce n'est pas ce que à quoi je m'attendais. Je partais avec l'idée d'un film dans la verve des Chroniques de Narnia, la découverte d'un monde magique et secret, et m'apprêtais donc à être déçue, mais en fait j'ai eu une très bonne surprise. Il s'agit de l'imagination de deux enfants, mais qui prend vie sous leurs yeux. Encore mieux qu'un bon livre! Mais c'est une histoire extrêmement triste, la mort de Leslie et la façon dont Jesse gère son deuil m'ont fait verser énormément de larmes. Bon je sais, je pleure facilement, mais quand même!!! Donc une belle histoire, très triste, sur un fond de réalisme. Deux gamins livrés à aux-mêmes qui ne se sentent pas bien chez eux, qui sont les proies des plus forts à l'école, et qui veulent juste s'évader dans un monde meilleur... Annasophia Robb est vraiment très belle, beaucoup plus que dans Charlie et la chocolaterie où elle joue le rôle de la mâcheuse de chewing-gum.
A noter, que le livre écrit par Katerine Paterson a été écrit en 1977, et que son fils, David Paterson est l'un des scénaristes du film. Ca donne envie d'aller voir du côté du livre...

Partager cet article
Repost0
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 20:13

***

Genre : Biographie

Date de sortie dans les salles obscures : 28 mars 2007

Réalisateur : Chris Noonan (Babe le cochon devenu berger)

Scénariste : Richard Maltby Jr

Casting : Beatrix Potter / Renée Zellweger (Bridget Jones, Retour à Cold Mountain); Norman Warne / Ewan McGregor (Big Fish, The island); Millie Warne / Emily Watson (Les noces funèbres, Dragon rouge); Helen Potter / Barbara Flynn (Meurtres à l'anglaise); Rupert Potter / Bill Paterson (Truly, madly, deeply)

Synopsis : Beatrix Potter, encouragée par son père, était une enfant qui aimait dessiner et peindre, mais aussi raconter des histoires. En grandissant, elle s'est mise à écrire des livres pour les enfants et donner vie à ses "amis" dont le plus célèbre, Pierre Lapin. A 36 ans, encore célibataire, après plusieurs échec, elle va enfin trouver un éditeur qui accepte de publier son livre. Mais pour eux, ce n'est qu'un prétexte, ils ne sont pas convaincus de son talent, mais veulent que leur frère cadet s'en charge pour qu'il les laisse tranquilles. Mais le succès de Pierre Lapin est immédiat. Beatrix Potter devient rapidement célèbre et gagne beaucoup d'argent. D'autres livres seront publiés, elle découvre l'amour en la personne de son éditeur. Alors que ses parents s'opposent à ce mariage, elle accepte un marché avec eux, de se fiancer secrètement et de laisser passer l'été pour l'annoncer officiellement. Mais Norman meurt d'une mauvaise toux. Beatrix décide alors d'acheter une ferme. Elle y rencontre Willie Heelis, un ami d'enfance, et se mariera quelques années plus tard avec lui et arrêtera d'écrire pour se consacrer à la ferme.

Mon avis : J'aime beaucoup les personnages de Beatrix Potter même si je ne les connais pas tous, et je voulais vraiment voir ce film. J'ai appris beaucoup de chose sur l'auteur. Renée Zellweger interprète le rôle à merveille, et je me suis réjouit de voir tous ses personnages : Pierre Lapin, Jeannot Lapin, Sophie Canétang, et bien d'autres... En même temps, c'est une histoire assez triste, la mort qui séparent des amoureux, le Destin qui se mêle de tout... Et il est nécessaire que depuis le début du 20ème siècle, elle fait partie des premières ventes mondiales de livres pour enfants, comme quoi les classiques restent toujours d'actualité!

Partager cet article
Repost0
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 20:10

**

Titre original : Man cheng jin dai huang jin jia

Genre : Drame historique

Date de sortie dans les salles obscures : 14 mars 2007

Réalisateur : Zhang Yimou (Epouses et concubines, Le secret des poignards volants)

Scénariste : Zhang Yimou; Bian Zhihong; Wu Nan

Casting : L'impératrice / Gong Li (Epouses et concubines, Geisha, Hannibal Lecter : les origines du mal); L'Empereur Ping / Chow Yun-Fat (Anna et le roi, Tigre et dragon); Prince Jie / Jay Chou (Initial D); Prince héritier Wan / Ye Liu (Wu Ji la légende des cavaliers du vent); Prince Cheng / Qin Junjie; Chan / Man Li; Médecin impérial / Dahong Ni; épouse du médecin / Chen Jin

Synopsis : En Chine, au Xème siècle, sous la dynastie Tang. L'Impératrice qui découvre qu'elle est empoisonnée depuis des jours par son mari, à travers son remède décide de renverser le pouvoir. Au retour de son fils, Jie, elle lui fait part de ses projets, car elle veut qu'il monte sur le trône. Celui-ci hésite à renverser son propre père, mais finira par accepter. De son côté, l'Impératrice connaît l'existence de la vraie mère du Prince héritier, avec lequel elle entretient une liaison. Celui-ci est amoureux de la fille du médecin impérial, qui n'est finalement autre que sa demi-soeur, comme il l'apprendra plus tard. La rébellion doit avoir lieu le soir de la fête du chrysanthème. Mais le fils cadet, au courant de tout, prend les devants, et tue son frère avant d'obligé son père à abdiqué, et de le déclarer nouvel empereur, mais il est vite pris de court et battu à mort par l'empereur. De son côté, à l'extérieur du palais, le Prince Jie, se bat contre l'armée de son père. Finalement, la rébellion a été tuée dans l'oeuf. Mais un bain de sang en a été le prix.

Mon avis : J'ai trouvé le film un peu longuet par moment, mais la beauté des personnages, des décors et des costumes me l'a fait oublié, un véritable sens de l'esthétisme. Même les robes des servantes sont magnifiques, c'est pour vous dire ;o) Rien de très original dans l'histoire, comme toujours lorsque l'on parle Chine Impériale : complot, trahison, bataille. Mais un très beau film, quand même, et une fin pas vraiment gaie...Sinon, j'adore vraiment la Chine, les chinois et les chinoises, ils sont tellement beaux...

Partager cet article
Repost0
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 20:52

**

Titre original : Music and lyrics

 

Genre : Comédie romantique

 

Date de sortie dans les salles obscures : 14 mars 2007

 

Réalisateur : Marc Lawrence II (Miss Détective, L'amour sans préavis)

 

Scénariste : Marc Lawrence II

 

Casting : Alex Fletcher / Hugh Grant ( 4 mariages & un enterrement, Coup de foudre à Nottinghill, Bridget Jones); Sophie Fisher / Drew Barrymore ( ET, Tout le monde dit I love you, Charlie's angels); Chris Riley / Brad Garrett (Tout le monde aime Raymond, baby-sittor, Asterix et les Vikings); Rhonda Fisher / Kristen Johnston (Sex and the city, Nobody knows anything, Urgences)

 

Synopsis : Alex Fletcher est un ancien membre du groupe Pop des années 80. Alors que son compère est devenu très célèbre, lui est tombé aux oubliettes, obligé de faire les foires et fêtes foraines pour se produire. Mais son manager lui trouve une mission : écrire une chanson pour Cora Corman, jeune chanteuse à succès du moment. Pour cela, il commence à travailler avec un parolier de renom, mais cela ne fait pas l'affaire et Sophie, la jeune fille qui vient arroser ses plantes, commence sans le vouloir à l'aider à écrire les paroles. Après beaucoup d'insistance, elle consent à l'aider, et la chanson plaît beaucoup à Cora, mais elle l'a transforme complètement musicalement. Cela déplaît à Sophie, et un conflit naît avec Alex. Ils se séparent, elle décide de partir pour la Floride, mais le jour du concert, Alex chante en solo une chanson qu'il a écrite lui-même pour Sophie, et vous devinez la suite...

 

Mon avis : Une sympathique petite comédie romantique comme on les aime, sur fond de musique et chansons d'amour. Un Hugh Grant à mourir de rire, d'ailleurs juste pour le plaisir, je vous mets une petite photo. En tous cas, ça met du baume au coeur, ça fait rire, surtout quand on voit les chorégraphies du groupe Pop et leur clip, et je dois avouer que c'est un bien représentatif du style 80's. Allez-y, rien que pour voir ça, ça vaut le coup! Et pour en voir quelques extraits http://wwws.warnerbros.fr/musicandlyrics/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0