Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 18:01

memoirs-of-a-teenage-amnesiac.jpg

****

Genre : Drama, Romance


D'après le roman  Memoirs of a teenage amnesiac de Gabrielle Zevin


Réalisateur : Hans Canosa


Casting

 

* Maki Horikita / Naomi Sukuse
* Ken'ichi Matsuyama / Yûji Miwa
* Yuya Tegoshi / Mirai Hasegawa
* Anton Yelchin / Ace Zuckerman
* Emma Roberts / Alice Leeds
* Kylee / Winnie
* Mirei Kiritani / Yumi
* Misa Shimizu / Mrs. Hasegawa
* Karen Kirishima / Risa Arisa
* Atsurô Watabe / Gorô Sukuse
* Cameron / Guildenstern
* Matsumi Fuku / Lunch Lady
* Loic Garnier / French Teacher
* Kate Gorney / Isabel
* Yukiko Hattori / Yûji's Mother

 

Synopsis

 

Naomi, 16 ans, est une étudiante ordinaire fréquentant une école internationale. Un jour, elle tombe dans les escaliers de l'école et perd connaissance. Lorsqu'elle se réveille, elle est à l'hôpital et a oublié les quatre dernières années de sa vie. Naomi doit alors choisir entre 3 garçons qui représentent chacun une vision bien différente de l'amour : Ace, son petit ami, un joueur de tennis charismatique et populaire, Yuji un inadapté solitaire et son meilleur ami Mirai qui la connait mieux que quiconque...

 


Je vous en parlais l'autre jour, et je l'ai regardé enfin... J'avais beaucoup aimé le roman de Gabrielle Zevin, Memoirs of a teenage amnesiac ou Je ne sais plus pourquoi je t'aime. J'ai été ravie de découvrir qu'une adaptation avait été faite, et qui plus est une adaptation américano-japonaise. J'ai donc pu découvrir Horikita Maki dans un autre rôle. Je ne la connaissais que dans le rôle d'Ashiya Mizuki. La scène où elle se coupe les cheveux m'a fait rire parce qu'il se passe la même chose dans Hana-Kimi et du coup elle se retrouve avec exactement la même coupe;o)

 

 

J'ai également pu voir Matsuyama Ken'ichi dans le rôle Yuji, mais là encore il joue le rôle d'un inadapté social, ce qui finalement lui va très très bien comme rôle. Finalement, beaucoup mieux que le rôle de Shin dans Nana. Et bien sûr, je l'aimais déjà beaucoup après son rôle de L. dans Death Note, mais encore plus maintenant. Allez un nouveau chouchou pour Virginie!

 

Concernant l'histoire, il y a quelques détails qui changent, mais il fallait bien tenir dans le format film. Et ce n'est absolument pas gênant dans l'histoire, c'est notamment l'histoire de la mère de Naomi qui pour faire simple est morte dans le film. Mis à part cela, tout à été respecté à la lettre, et j'ai trouvé ça absolument génial. Ils sont même allés jusqu'à appeler le meilleur ami de Naomi (Will dans le roman de Zevin) Mirai, qui signifie futur en japonais, et donc ils ont pu respecté le jeu de mot qui existe dans le roman divisé en trois partie, I was, I am, et I will.

 

Ce qui a été sympa aussi, c'est ce mélange de japonais et d'anglais, qui ne choque absolument pas, mais c'est peut-être aussi parce que je me suis habituée à entendre ces deux langues, allez savoir!

 

L'effet visuel est très sympa également. En effet, Naomi prend des cours de photo, elle fait aussi partie du club du YearBook, et son accident a été causé à cause d'un appareil photo. Et on retrouve régulièrement des sortes de clichés dans le fond, je ne sais pas trop comment expliquer ça, donc je vous montre en images.

 

Memoirs-of-teenaga-Amnesiac_07.jpg

 

En tous cas, une très bonne adaptation, que je suis sûre de regarder de temps en temps quand l'envie m'en prendra.

 

dare-ka.jpg

 

Source : Newsasia

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 16:14

l-change-the-world.jpg

**** 

Genre : Policier


Adapté du manga  Death Note de Tsugumi Ôba et Takeshi Obata


Réalisateur : Hideo Nakata


Scénaristes : Kiyomi Fujii, Hirotoshi Kobayashi, Tsugumi Ôba, Takeshi Obata


Casting : L Lawliet / Ken'ichi Matsuyama; Dr Kujo - K / Youki Kudoh; Maki / Mayuko Fukuda

 

Synopsis AlloCiné


 Les 23 derniers jours de L après avoir écrit son nom sur le Death Note et le bruler. L résout son dernier cas sur une maladie mystérieuse qui tue en quelque heures. Il rencontre une fille qui, bizarrement, même ayant été contaminée par la maladie, n'est toujours pas morte…

 

 


Ah j'avais beaucoup aimé les deux premiers Death Note (désolée Emodoe, je n'ai toujours pas lu les manga), et j'ai enfin réussi à trouver le troisième L : Change the world à un prix raisonnable. Et j'ai adoré. Je ne pourrais cependant dire que j'ai plus aimé que les deux premiers car ils ne sont absolument pas comparables. Death Note et The Last Name étaient basés sur l'histoire de Kira, le tueur de tueurs, et sur son jeu de cache-cache avec L, qui menait l'enquête.

 

death-note-1.jpg

 

Dans L : Change the World, on est dans une toute autre histoire. On suit le personnage de L. pendant les 23 jours qui lui restent à vivre.

 

Il se retrouve sur une affaire de virus mortel, et doit s'occuper d'un petit garçon qui a survécu à l'épidémie, et une fille de 12 ans, Maki qui est infectée mais qui n'a pas encore développé les symptômes.

 

Autant vous le dire, je déteste les histoires de virus. Ce sont les pires films d'horreur pour moi (bon avec les fantômes japonais quand même), mais ça me fait flipper à un point, vous ne pouvez pas imaginer. Donc quand j'ai lancé le film et que j'ai vu ça, je me suis dit que j'étais bonne pour des grosses frayeurs et des cauchemars, mais finalement, ç'a été, parce que le virus est le fond du film, mais l'histoire est plutôt basée sur L.

 

Bon, j'ai eu un débat avec un ami à qui j'avais prêté les premiers Death Note, il préfère Kira à L. Et moi en fait c'est tout l'inverse. Au début j'aimais bien Kira, mais il est vite devenu mégalo et s'est pris pour Dieu. Alors que L a un caractère plus sympa, bien que bizarre, c'est peut-être pour ça que je l'adore, même si j'avoue qu'il n'a pas toujours des méthodes très catholiques, genre torture.

 

J'ai donc été ravie de découvrir une nouvelle facette de L. Et dans ce troisième film, on découvre vraiment l'aspect humain de L. J'ai adoré ces moments avec Maki ou Boy. Donc en fait, L. est bizarre, toujours dans sa bulle, on pourrait croire que la seule chose qui l'intéresse c'est de résoudre des mystères et manger des bonbons, mais en fait pas du tout, il veut changer le monde (au cas vous n'auriez pas compris avec le titre), le rendre meilleur. Et il est super adorable.

 

l3.jpgJe l'adore!

 

N.B. : En plus, de cela, en faisant des petites recherches sur AlloCiné pour écrire cet article j'ai découvert que Ken'ichi Matsuyama (L) a joué dans un film intitulé Memoirs of Teenage Amnesiac, donc quand j'ai lu ce titre je me suis posée la question de savoir si ç'avait un lien avec le roman de Gabrielle Zevin, et je suis donc allée à la pêche aux info, et il s'avère donc que c'est une adaptation japonaise de Memoirs of a teenage amnesiac de Gabrielle Zevin, avec Ken'ichi Matsuyama et Horikita Maki qui joue le rôle de Ashiya Mizuki dans Hana Kimi dont je vous ai déjà tant parlé. Je reviendrai donc vers vous très prochainement pour vous dire de quoi il en retourne. Je vous le dis, moi, j'aime faire ce genre de découvertes!

 


Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:11

being-human.jpg

*****

Genre : Fantastique

 

Nombre d'épisodes : Saison 1 : 6 ép.; Saison 2 : 8 ép.; Saison 3 : 8 ép.

 

Casting : Mitchell / Aidan Turner; George / Russell Tovey; Annie / Lenora Crichlow; Nina / Sinead Keenan

 

Synopsis AlloCiné

 

Le beau Mitchell est un homme de ménage dans un hôpital, où son timide ami geek George y est quant à lui brancardier. Tous deux aimeraient aller en ville et traîner avec d'autres personnes, mais un petit problème s'oppose à leurs désirs : Mitchell est un vampire, et George un loup-garou ! Les deux jeunes hommes se rapprochent de leurs rêves lorsqu'ils emménagent ensemble et passent leurs soirées devant la télévision, dans leur canapé, bière à la main, comme les autres hommes de leur âge. Malheureusement, ils n'avait pas compté sur la présence d'Annie, le fantôme de la locataire précédente ! Ce trio surnaturel a une chose en commun : un désir désespéré d'être humain.

 


Ah ah je vous vois d'ici derrière vos écrans, vous vous dites "Mouais encore une série avec des vampires et des garous" Mais non non non, vous n'y êtes pas du tout. Vous pouvez oublié tout ce que vous avez vu ou lu jusqu'à présent.


D'abord c'est grâce à Clair de Jour que j'ai découvert cette série. Elle m'a envoyé un soir un SMS disant "je viens de découvrir une nouvelle série, je suis sûre que ça va te plaire!" Et comme quoi elle me connaît bien Clair de Jour, parce que je suis rapidement devenue accro.

 

Le point positif le plus important dans cette série, c'est que c'est une série ANGLAISE, lancée par la BBC. Oui oui, anglaise et non américaine, même si les américains ont déjà lancé une reprise. Et j'adore cette accent anglais, il n'y a rien de mieux dans la vie, bon peut-être que j'exagère un petit peu, mais bon;o)

 

Pour vous résumer un peu tout ça, il y a Mitchelle, un vampire en désintox, George, un loup-garou par devers lui, et tous deux veulent vivre une vie normale, et décident d'emménager ensemble, dans une maison hantée par Annie, fantôme. Annie adore le thé, mais elle ne peut pas en boire donc elle se contente d'en faire tout le temps. Un peu plus tard arrive Nina, qui va avoir une histoire avec George, mais là je ne peux pas vous en dire plus, c'est à vous de découvrir la suite.

 

Donc, cette série possède tous les ingrédients pour rendre accro, si si si. Du suspense, de l'amour, des rebondissements, tout un tas de rebondissements. Des larmes aussi. Et bien sûr pour les filles, il y a Mitchell

 

aidan-turner.jpg


Alors qu'est-ce que vous attendez?

 

Pour le moment il y a 3 saisons, mais une quatrième est en projet. J'ai hâte j'ai hâte.

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 12:51

love-et-autres-drogues.jpg

***

 

Genre : Comédie romantique


Titre original : Love and other drugs


Date de sortie dans les salles obscures : 29 décembre 2010


Réalisateur : Edward Zwick


Scénario : Charles Randolph, Edward Zwick, Marshall Herskovitz


Casting : Jamie Randall / Jake Gyllenhaal; Maggie Murdoch / Anne Hathaway; Bruce Winston / Oliver Platt; Dr Stan Knight / Hank Azaria; Josh Randall / Josh Gad; Trey Hannigan / Gabriel Macht


Synopsis AlloCiné

New York, les années 90. Jamie est un jeune commercial redoutable dont l’assurance - et le physique avantageux - sévissent aussi bien auprès des femmes que dans l’univers implacable de l’industrie pharmaceutique où, entre antidépresseurs et dopants sexuels, il parvient finalement à tout vendre.
Mais il y a une personne qui semble insensible aux charmes de Jamie : Maggie. Une jeune femme très séduisante et furieusement indépendante qui, comme Jamie, fuit l’engagement émotionnel, mais pour des raisons très différentes. Elle est atteinte d’une maladie chronique et a décidé de vivre uniquement au jour le jour.
Malgré eux, ce qui devait être une histoire sans lendemain va alors s’intensifier. Tous deux vont bientôt voir leurs principes respectifs malmenés et devenir accros à la plus puissante des drogues qui soit : l’amour.

 

 


Ah j'attendais la sortie de ce film avec impatience, parce qu'on m'avait annoncé un Jake tout nu. Oui oui je suis toujours une grande fan de Jake;o) Mais lorsque j'ai vu la bande-annonce, j'ai hésité parce que ç'avait vraiment l'air triste, et j'ai pensé que finalement ce n'était pas une comédie romantique mais un drame, et du coup je n'avais plus trop envie de le voir, si c'était pour pleurer.


Finalement, ma curiosité de  voir Jake dans le plus simple appareil a eu raison de moi. Et heureusement, que n'aurais-je pas loupé?

 

Effectivement, ce n'est pas une histoire d'amour facile et gaie comme on en a l'habitude avec les comédies romantiques.

 

Jamie ne sait pas quoi faire de sa vie. Il passe sa vie à augmenter le nombre de filles qui passent dans son lit. Il décide de devenir représentant pharmaceutique, et rencontre Maggie, atteinte d'un Parkinson précoce.

 

Tous deux recherchent la même chose, une histoire de sexe, simple, sans complication, jusqu'au jour où Jamie se rend compte qu'il désire plus. Mais Maggie est réticente et le quitte.

 

Finalement ce film est triste, mais comme on s'en doute ça finit bien, non pas du tout comme je l'avais imagniné en voyant la bande-annonce, je m'attendais à une fin vraiment dramatique, je pensais que Maggie était condamnée et qu'elle allait mourir, mais ouf, ça finit bien, et ça fait du bien.


Et effectivement, Jake tout nu ça vaut le détour, je ne vais pas vous le cacher;o)

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 16:15

Hatchi-affiche.jpg

***** 

Genre : Drame


Date de sortie dans les salles obscures : 9 juin 2010


Titre original : Hachiko : A dog's story


Réalisateur : Lasse Hallström


Scénario : Stephen P. Lindasy


Casting : Parker Wilson / Richard Gere; Cate Wilson / Joan Allen; Andy Wilson / Sarah Roemer; Hatchiko / Forest


Synopsis AlloCiné

 Pour Parker, professeur de musique à l'université, l'arrivée du chien Hatchi dans la famille fut un heureux événement. L'animal prit sa place auprès de chacun, mais c'est avec Parker qu'il passait le plus de temps. Chaque matin, le chien accompagnait son maître à la gare où il prenait son train, et chaque soir, l'animal venait l'y attendre. Cet attendrissant rituel rythmait la vie de tous ceux qui en étaient témoins... jusqu'au jour tragique où Parker ne revint pas. Hatchi continua à l'attendre. Il l'attendit chaque jour, jusqu'à la fin. À force de fidélité et de patience, l'animal devint non seulement une légende, mais il bouleversa tous ceux qui connurent son histoire.

 


Wouah! Je ne sais trop comment amener le sujet concernant ce film.

 

D'abord je n'ai découvert qu'à la fin du film que c'était la véritable histoire de Hachiko, le chien qui est représenté en statue devant la gare Shibuya à Tokyo.

 

Et quelle histoire!

 

Pour ceux qui auraient décidé de le voir, je vous préviens, prévoyez une boîte de mouchoirs. Cette histoire bien que magnifique est extrêmement triste. Je n'avais pas été autant émotionnée depuis Le dernier jour du reste de ta vie, c'est pour dire.

 

Parker rencontre un chiot en allant prendre son train pour aller travailler. Il adopte le chiot, ou plutôt le chiot l'adopte. Comme inscrit sur son collier, il s'appelle Hachi, qui veut dire 8, mais qui a également une valeur symbolique d'infini.

Chaque jour, Hachi accompagne Parker à la gare et l'attend au train de 17h. Mais un matin Hachi refuse d'aller à la gare, et finalement décide d'y aller à la dernière minute avec sa balle. Pour la première fois, il accepte de ramener la balle que Parker lui lance. Ce jour-là, Parker meurt d'une crise cardiaque au travail. Hachi va l'attendre par le train de 17h, et chaque jour il reviendra passer ses journées devant la gare pour attendre son maître, pendant 10 ans, jusqu'à ce que lui-même meurt.

 

Je vous jure rien que de vous en parler je suis au bord des larmes, c'est pour vous dire l'intensité de cette histoire.

 

On dit toujours que le chien est le compagnon le plus fidèle de l'homme, en voici le parfait exemple.

 

Hachiko est né en 1923, son maître, le professeur Hidesaburō Ueno meurt en 1925, et Hachiko l'attendra tous les jours jusqu'en 1935.

 

Hachiko.JPG

 

Hachi a été rendu célèbre grâce à un article, et il fut surnommé "Chuken" (chien fidèle). Son nom Hachi, vient du fait qu'il était le 8ème chiot de la portée.

 

hatchiko-statue.jpg

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 09:00

harry-potter-et-les-reliques-de-la-mort.jpg

****

Genre : Fantastique, Aventure

 

Date de sortie dans les salles obscures : 24 novembre 2010

 

Titre original : Harry Potter and the deathly Hallows

 

Réalisateur : David Yates

 

Scénariste : Steve Kloves

 

D'après l'oeuvre de J.K. Rowling, Harry Potter and the deathly hallows

 

Casting : Harry Potter / Daniel Radcliff; Hermione Granger / Emma Watson; Ron Weasley / Rupert Grint; Voldemort / Ralph Fiennes; Severus Snape / Alan Rickman

 

Synopsis AlloCiné

 

Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

 

 


Ca fait un bout de temps que j'ai lu The Deathly Hallows, et j'avoue qu'il y a plein de choses dont je ne me souviens plus trop. Mais j'en garde un souvenir moyennement bon. En revanche, j'ai adoré le film. Ils ont réussi à rendre intéressants tous ces moments du livre où il ne se passe rien, et autant le dire où s'ennuie à mourir. Ici l'action est bien dosée et bien répartie, tout comme les révélations.

 

Je suis un peu déçue de n'avoir pas vu plus mon cher Severus, mais bon, je sais qu'il sera présent dans le prochain, et qu'il faudra d'ailleurs que je prépare les mouchoirs, mais je ne veux pas en dévoiler plus pour ceux qui n'ont pas lu les livres.


Spoilers

J'ai bien évidemment versé ma petite larme à la fin du film, parce que bon moi Dobby je l'aimais beaucoup, et je ne me souvenais plus de ce passage...

Fin spoilers

 

On m'avait dit qu'il était long, du coup j'appréhendais la lenteur du film, et finalement je n'ai pas vu les presque 2h30 passer. J'en aurais même demandé plus si ç'avait été possible;o)

 

J'ai été ravie également de voir Bill Nighy dans le rôle de Rufus Scrimgeour et une toujours aussi détonnante Helena Bonham-Carter en tant que Bellatrix Lestrange.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 09:00

vampire_poster.jpg

*

Genre : Parodie


Date de sortie dans les salles obscures : 24 novembre 2010


Titre original : Vampires Suck

 

Réalisateur : Jason Friedberg


Scénaristes : Jason Friedberg, Aaron Seltzer

 

Casting : Edward Sullen / Matt Lanter; Becca Crane / Jenn Proske; Jacob White / Chris Riggi


Synopsis AlloCiné

MORDS-MOI : SANS HÉSITATION est une parodie mordante et saignante de tous les films pour ados que l’on a pu voir sur les écrans ces dernières années, un hilarant jeu de massacre qui n’épargne ni les amours adolescentes ni les angoisses des jeunes...
Le cœur de Becca est écartelé entre deux garçons ; l’un, mystérieux, ténébreux et trop pâle pour être en bonne santé, et l’autre équilibré et gentil qui lui fait penser à « un petit frère gay ». Dans sa quête amoureuse pour les départager, Becca va devoir affronter un dîner de famille (sans en devenir elle-même le plat principal), et échapper à un groupe de vampires aux allures de Black Eyed Peas qui aimeraient eux aussi la déguster !
Comme si ses difficultés sentimentales (et gastronomiques) ne suffisaient pas, Becca doit aussi compter avec un paternel obsédé du contrôle, qui la voit encore comme une petite fille et insiste pour la transporter partout dans un porte-bébé…
Le bal de fin d’année approche, et Becca va devoir faire des choix difficiles. Heureusement, pour l’aider, elle trouvera pas mal de monde, d’Alice (venue d’un mystérieux Pays des merveilles) à Lady GaGa !

 


Je voulais vraiment voir ce film malgré les avis négatifs que j'ai pu avoir ici et là. Bon, vous aviez raison, ce film est vraiment pourri. Je dirais "It SUCKS!"

 

Ce que je trouve vraiment dommage, parce que j'adore la série de Meyer, et j'aime aussi les films d'une autre manière, mais je suis la première à rire quand je les regarde. Il y avait vraiment de quoi parodier, mais là, je trouve qu'ils n'ont pas été dans le bon sens. Trop d'allusions au sexe, ce qui gâche le truc. Non pas que je sois prude, mais Becca qui se retrouve en sous-vêtements clignotants pour allumer Edward, ou encore la poupée gonflable du père de Becca, ben moi je ne vois pas ce qu'il y a de drôle là-dedans. Trop de gag burlesque également. Donc au final j'ai du rire quand même une ou deux fois, mais je me suis vraiment ennuyée, je n'avais qu'une hâte c'est que ça se termine. Après j'ai ri à la scène de la forêt quand Becca annonce à Edward qu'elle sait ce qu'il est : Un Jonas Brother!!!

 

Bon pour rattraper le coup, je dois avouer que les acteurs ont été plutôt bien choisi, entre Matt Lanter pour jouer Edward et Chris Riggi pour Jacob, youhou, le voir en petit short et torse nu, j'avoue que ce n'est pas rien;o) Et pour que vous compreniez je vous mets une petite photo...

 

chris-riggi.jpg

 

Et pour le plaisir Matt Lanter

 

matt-lanter.jpg

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 09:00

arthur-et-la-guerre-des-deux-mondes.jpg

**** 

Genre : Jeunesse, Aventure


Date de sortie dans les salles obscures : 13 octobre 2010


Réalisateur : Luc Besson


Scénariste : Luc Besson


D'après l'oeuvre de Luc Besson, Arthur et la guerre des deux mondes


Casting acteurs : Arthur / Freddie Highmore; Grand-mère / Mia Farrow; Grand-père / Ron Craawford; le père / Robert Stanton; La mère / Penny Balfour; Maltazard / Christian Erickson


Casting voix françaises : Sélénia / Mylène Farmer; Maltazard / Gérard Darmon; Darkos / Marc Lavoine; Bétamèche / Cartman


Synopsis AlloCiné


 Maltazard a réussi à se hisser parmi les hommes. Son but est clair : former une armée de séides géants pour imposer son règne à l’univers.
Seul Arthur semble en mesure de le contrer… à condition qu’il parvienne à regagner sa chambre et à reprendre sa taille habituelle ! Bloqué à l’état de Minimoy, il peut évidemment compter sur l’aide de Sélénia et Bétamèche, mais aussi – surprise ! - sur le soutien de Darkos, le propre fils de Maltazard, qui semble vouloir changer de camp.
A pied, à vélo, en voiture et en Harley Davidson, la petite troupe est prête à tout pour mener le combat final contre Maltazard. Allumez le feu !

 

 


Ah je l'attendais avec impatience et j'ai adoré. Contrairement au second film qui était un pur produit commercial où il ne se passe rien et qui fut une énorme déception, ce troisième opus est super! J'avoue que Arthur me tape de plus en plus sur les nerfs, avec son côté bien trop gentillet. Finalement mon personnage préféré c'est Darkos, je l'adore, il me fait rire;o)

 

Surtout le passage où l'on découvre que Darkos est en fait à l'origine de Star Wars, ou plutôt de Dark Vador! J'adooooore cette scène.

 

Un régal pour les enfants, mais aussi pour les adultes qui sont encore des enfants, comme moi;o)

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:00

appartement-1303.jpg

****

Genre : Horreur


Date : 2007


Réalisateur : Ataru Oikawa


Scénariste : Ataru Oikawa, Kei Oishi, Takamasa Sato


D'après le roman de Kei Oishi, Ju-On (The Grudge)


Casting : Eriko Hatsune, Yuka Itawa, Naoko Otani, Arata Furuta, Noriko Nakagoshi


Synopsis : Peuplé de fantômes et de phénomènes inquiétants, cet appartement 1303 va vous flanquer une sacrée frousse, chaque porte, chaque recoin, chaque placard va vous faire sursauter.

 

Situé au 13ème étage d'une tour gigantesque, l'appartement 1303 est luxueux, et possède une vue à couper le souffle. Sayaka, qui vient d'y emménager, arrose l'événement avec quelques amis. Au cours de la soirée, sans raison apparente, la jeune fille se jette par la fenêtre. Mariko, sa soeur, découvre qu'elle n'est pas la première à s'être donnée la mort ainsi. L'appartement possède en effet une histoire sanglante, émaillée de nombreux drames, de phénomènes inexpliqués et de morts violents. Mariko décide de s'installer dans le sinistre appartement...

 


Un bon film d'horreur japonais pour les amateurs du genre. Une histoire de fantôme digne de The Ring, comme en sont friands les japonais. Appartement 1303 est un remake de The Grudge. Rien de vraiment nouveau. Mais l'angoisse est là, je vous le dis. Plus jamais je ne regarderai un film d'horreur japonais toute seule chez moi le soir. J'ai fait des cauchemars atroces après ça. Je suis une flipette moi;o)

 

Bon par contre, il y a un truc que je me demande, c'est pourquoi les cheveux ont toujours un grand rôle dans ce genre de films chez les japonais?

 

La fin du film est terrible surtout, parce que j'y ai vraiment cru, que ça allait bien finir quand même. Je n'ai pas du voir assez de films d'horreur japonais pour savoir que ça ne finit jamais bien;o)

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 09:07

stardust-le-mystere-de-l-etoile.jpg

***

Genre : Fantastique


Date de sortie dans les salles obscures : 24 octobre 2007


Réalisateur : Matthew Vaughn


Scénaristes : Matthew Vaughn, Jane Goldman


D'après l'oeuvre de Neil Gaiman, Stardust


Script : Annie Penn


Casting : Tristan Thorne / Charlie Cox; Yvaine / Clare Danes; Capitaine Shakespeare / Robert De Niro; Victoria / Sienna Miller; Lamia / Michelle Pfeiffer; Una / Kate Magowan; Septimus / Mark Strong

Synopsis AlloCiné

 

 Il était une fois un petit village anglais si tranquille qu'on aurait pu le croire endormi. Niché au creux d'une vallée, il devait son nom inhabituel - "Wall" - au mur d'enceinte qui depuis des siècles dissuadait ses habitants de s'aventurer dans le royaume voisin, peuplé de lutins, sorcières, pirates volants et autres engeances malfaisantes.
Un jour, un candide jeune homme, Tristan, qui convoitait la plus jolie fille de Wall, s'engagea à lui rapporter en gage de son amour... une étoile tombée du ciel. Pour honorer sa promesse, il fit ce que personne n'avait encore osé : il escalada le mur interdit et pénétra dans le royaume magique de Stormhold...

 

 


J'avais vu ce film à sa sortie au cinéma. Puis récemment j'ai lu le livre de Neil Gaiman que j'ai beaucoup aimé. Je ne me souvenais que vaguement du film, donc je n'avais pas trop d'images en tête. Et en le revoyant, je me suis rendue compte qu'il collait vraiment au livre. Bon certains détails changent ou sont perdus, pour s'adapter au format film. Mais il n'y a pas de grandes transformations. Je suis juste déçue que le bonhomme tout poilu qui se promène avec sa sacoche et avec lequel Tristran voyage n'est pas là.

 

 

Les acteurs sont vraiment bons, surtout De Niro dans le rôle du Capitaine Shakespeare est vraiment excellent. Et pourtant je ne suis pas une fan du monsieur.

 

Seul regret vraiment, c'est de ne pas avoir retrouvé la magie de la langue, du style, dans le film...

 

Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire je vous conseille tout de même de lire le livre avant de voir le film.

 


Partager cet article
Repost0