Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 15:58
avatar_affiche08.jpg*****
Genre : Science-Fiction

Date de sortie dans les salles obscures : 16 décembre 2009

Réalisateur : James Cameron (Titanic)

Scénariste : James Cameron

Casting : Jake Sully / Sam Worthington (Terminator Renaissance); Neitiri / Zoe Saldana (Star Trek); Grace Augustine / Sigourney Weaver (Alien)

Synopsis AlloCiné

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...


Ce film est un chef d'oeuvre, il est magnifique, il est magique. J'avais peur qu'il soit trop long, parce que 2h40 quand même, mais je ne les ai pas vu passer du tout.

L'histoire est un peu basique finalement. Les humains découvrent une planète Pandora, et bien évidemment, que veut-on faire? Exploiter une nouvelle source d'énergie, et pour cela on est prêt à décimer une population de "sauvages". Bon allez ça nous rappelle un peu l'extinction de nombreuses tribus amazoniennes, les Indiens d'Amériques quand on a découvert leur territoire. L'homme est con quoi. C'est le côté de l'histoire qui m'a énervée, révoltée, parce que j'ai conscience, que l'homme est comme ça, et que c'est exactement ce que nous ferions malheureusement.

A côté de ça, il y a Jake Sully, marine, qui s'intègre chez les Na'vis. Et qui finalement après avoir donné des info sur eux à l'armée, va combattre à leurs côtés. Il tombe amoureux aussi, hein, il faut bien une petite histoire d'amour quand même. Faut toucher tous les publics.

Donc, comme je le disais, l'intrigue est basique. Mais en revanche, rien de basique dans les images. Non non non, c'est absolument magique, c'est beau, il n'y a pas de mots. Je ne saurai trop vous décrire tout ça, pour vous rendre compte il faut aller le voir. Je ne suis pas allée le voir en 3D malheureusement, mais je pense que ça vaut vraiment le coup, vu ce que ça donne déjà en 2D.

Je conseille également la VO, parce qu'il y a du langage Na'vi, et comme je sais que les français ont toujours du mal à trouver des bonnes doublures de voix, ça risque de trancher. Mais je ne sais pas puisque je ne suis pas allée le voir en VF.

Je m'arrête là, parce que je ne peux rien dire de plus. Le mot à retenir est MAGIQUE.
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 09:00
paranormal-activity.jpg***
Genre : Horreur, Thriller

Date de sortie dans les salles obscures : 2 décembre 2009

Réalisateur : Oren Peli

Scénariste : Oren peli

Casting : Katie / Katie Featherston ( Mutations, Walking distance); Micah / Micah Sloat; Médium / Mark Fredrichs

Synopsis AlloCiné
Un jeune couple suspecte leur maison d'être hantée par un esprit démoniaque. Ils décident alors de mettre en place une surveillance vidéo durant leur sommeil afin d'enregistrer les évènements nocturnes dont ils sont les victimes. Les images récupérées de septembre à octobre 2006 ont été montées en un film de 86 minutes, "Paranormal Activity".

Ma soeur et sa copine sont allées le voir avant moi, et m'avaient dit de ne surtout pas y aller seule, et que je pouvais dormir chez elle si jamais je ne voulais pas rester seule chez moi. Je m'attendais donc à avoir peur, mais vraiment peur, au point de devenir totalement parano.

Finalement, vu que je m'attendais à ça, ça n'a pas été le cas. J'ai eu peur, certes mais pas plus que d'habitude quand je vais voir ce genre de films.

La mise en scène est inspirée du Projet Blair Witch. On fait croire que c'est pour du vrai, mais en fait non.

Ce ne sont pas les images qui font peur, mais plutôt l'attente. Tout est dans la psychologie. la caméra fait des avances rapides dans la nuit et d'un coup le compteur reprend le cours normal, et là on attend. On attend parce qu'on sait qu'il va se passer quelque chose, et on est quand même surpris. Tout le long du film ce ne sont que des bruits, les escaliers qui craquent, les portes qui se ferment toutes seules, mais sur la fin, ça devient, brrrrrrrrrrrrrrrr. J'aimerais pas être tirée de mon lit par le pied par quelque chose d'invisible et traînée dans toute la maison. Je crois que c'est pour ça que depuis toute petite je ne laisse jamais mes pieds hors du lit lorsque je dors. J'ai toujours eu peur d'un monstre sous le lit, dans le noir. C'est aussi pour ça que l'épisode de Doctor Who dans la bibliothèque, avec les Vashtas Nerada.

Ce qui m'a en revanche vraiment beaucoup énervée, c'est que je suis allée le voir un samedi après-midi, parce que quand même je voulais sortir du cinéma avec le jour, et pas dans la nuit. Et dans la salle j'étais entourée de gamins, de 15/16 ans. Une jeune fille devant moi a crié une fois, et un garçon dans le fond s'est fait eu deux fois, et bien sûr pour ne pas avoir la honte devant ses potes nous a fait profiter de son joli vocabulaire face au film "espèce de s*****" ou encore "sale p***". Bien sûr les autres gamines de la salle gloussaient, parce que voilà, il a crié mais c'est un dur à cuire!!! Et ça franchement ça m'a super énervée. Du coup c'est peut-être aussi pour ça que je n'ai pas eu super peur, c'est parce que j'étais entourée de gamins bruyants qui gardaient ancrées à la réalité, dans la sa
lle de ciné.

Bon bien sûr la fin laisse supposer que ce sont des faits réels, et que le film est un vrai, tout comme le Projet Blairwitch, la fameuse K7 retrouvée par hasard, etc. Mais non ce n'est pas vrai.
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:00
la-vengeance-de-maltazard.jpg*
Genre : Jeunesse, Animation, Aventure

Date de sortie dans les salles obscures : 18 novembre 2009

Réalisateur : Luc Besson (Cinquième élément, Arthur et les Minimoys)

Scénariste :
Luc Besson

D'après l'oeuvre de Luc Besson, Arthur et la vengeance de Maltazard

Casting : Arthur / Freddie Highmore (Chroniques de Spiderwick); Mère / Penny Balfour (Arthur et les Minimoys); Père / Robert Stanton (Confessions d'une accro du shopping); Grand-père / Ron Crawford (Arthur et les Minimoys); Grand-mère / Mia Farrow (Arthur et les Minimoys, 666 La malédiction)

Voix françaises : Sélénia / Mylène Farmer; Max / Rohff; Maltazard / Gérard Darmon; Bétamèche / Cartman

Synopsis AlloCiné
Arthur est au comble de l'excitation : c'est aujourd'hui la fin du dixième cycle de la Lune, et il va enfin pouvoir regagner le monde des Minimoys pour y retrouver Sélénia. Dans le village, tout est prêt pour l'accueillir : un grand banquet a été organisé en son honneur, et la petite princesse a passé sa robe en pétales de rose... C'est sans compter le père d'Arthur, qui choisit précisément ce jour tant attendu pour quitter plus tôt que prévu la maison de sa grand-mère. Au moment du départ, une araignée dépose dans les mains du jeune garçon un grain de riz sur lequel est gravé un message de détresse. Pas de doute, Sélénia est en danger, et Arthur n'a plus qu'une idée en tête : voler à son secours ! Quitte à employer un passage de fortune, tomber tête la première dans le bar de Max, se heurter aux troupes de Kröb, le nouveau tyran des Sept Terres, secourir Bétamèche, combattre des rats, des grenouilles, des araignées velues... et découvrir, une fois arrivé au village des Mimimoys, qu'aucun message de secours ne lui a été envoyé ! Mais qui donc a bien pu piéger ainsi notre jeune héros ?

Eh bien voilà, j'avais été déçue par le livre, j'ai été déçue par le film. Mais quand je dis déçue, c'est que je me dis heureusement que j'ai une carte illimitée et que je n'ai donc pas eu à débourser 10€.

Je m'attendais à ce que Luc Besson fasse comme le premier film, c'est-à-dire qu'il regroupe La Vengeance de Maltazard et La guerre des deux mondes.

Mais non, ça aurait rapporté moins de sous forcément. Mais là moi je dis que c'est de l'arnaque. Combien de parents ont emmené leurs enfants au ciné pour voir ce film, ont payé cher parce que le cinéma c'est pas donné, surtout quand on y va en famille, et sont ressortis avec des enfants déçus?

Parce que vraiment, c'est un film pour rien. Il ne se passe rien, à part à la fin, quand Maltazard passe dans notre monde et devient grand. Mais stop, "A suivre".

C'est quoi ce travail. Autant on a regroupé les deux premiers volumes dans un seul film en zappant quelques passages, mais là on développe des trucs pas importants, pas intéressants, et tout ça pour nous dire qu'il faudra revenir.

Ben moi je ne suis pas d'accord!!! Et je ne vous le conseille pas!

Bon oui il y a deux trois trucs mignons, les mimimoys sont toujours aussi mignons, la coccinelle voiture est superbe, et la scène avec les rats qui se bidonnent est drôle, mais c'est loin d'être suffisant.
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 10:00
torchwood-1.jpg
*****
Genre : Science-Fiction

Nombre d'épisodes : 13

Réalisateur : Russel T. Davies (Doctor Who)

Casting : Capitaine Jack Harkness / John Barrowman (Doctor Who, Les Incorruptibles); Gwen Cooper / Eve Myles (Merlin, La petite Dorrit); Ianto Jones / Gareth David-Lloyd; Owen Harper / Burn Gorman (Pénélope, Crimes à Oxford); Toshiko Sato / Naoko Mori (Absolutely Fabulous); Rhys Williams / Kai Owen

Synopsis AlloCiné
A la tête de l'organisation Torchwood de Cardiff, le capitaine Jack Harkness et son équipe utilisent les technologies extra-terrestres pour venir à bout de problèmes qui dépassent le gouvernement et la police. Unis, ils se battent pour le futur de l'humanité. Car c'est au 21ème siècle que tout va se jouer...


Bon aujourd'hui je voulais vous parler à la base d'Arthur et la vengeance de Maltazard, mais comme je viens de finir la saison 1 de Torchwood, c'est plus important. Si si, je vous jure.

J'adoooooooooooooooooooooore cette série et je suis amoureuse... de Jack Harkness bien sûr. Bon je brûle les étapes. Parlons d'abors un peu de la série avant de parler de Jack *soupir*

J'ai accroché cette série bien plus que ce que je pensais. Torchwood qui est un anagramme de Doctor Who est une série dérivée de Doctor Who, dans laquelle nous avions déjà fait la connaissance du Capitaine Jack.
Ici on retrouve Jack et toute son équipe. Ca commence fort avec l'arrivée de Gwen menacée par Suzie qui est devenue spychopathe et menace de la tuer. Enfin, bref, l'une meurt et l'autre est embauchée par Jack. Le rôle de Torchwood est de protéger l'humanité des invasions extraterrestres, et pour cela ils surveillent la faille spatio-temporelle qui s'est ouverte et qui est très instable, sous Cardiff. Ben oui, logique!
 
On suit donc les aventures de ces 5 jeunes gens, leurs luttes contre les extra-terrestres, mais pas que, parce que finalement on se rend compte que les humains ne sont pas forcément mieux. Je fais référence à l'épisode La récolte, qui m'a bien fait flipper, je dois bien vous l'avouer.
On suit aussi leur vie, à chacun, leurs amours (beaucoup), et là c'est intéressant. On a Owen qui couche avec toutes les filles qu'il croise. Gwen qui embrasse tout le monde. Toshiko qui vit une relation virtuelle dans sa tête avec Owen. Ianto qui est amoureux d'une cyberwoman. Et Jack, qui... je reste sans mot. Il n'est pas celui qu'on aperçoit dans Doctor Who, séducteur, joueur, imbu de sa personne. Non non non, Jack est... les mots me manquent, je suis désolée. Mais il est attendrissant. Il a un coeur énorme, et se fait énormément de soucis pour son équipe. Il est prêt à tout pour les sauver. Mais c'est également un homme sensible, qui aime facilement.

J'ai pleuré au moment où Estelle meurt dans ses bras. Et je n'avais jamais pensé qu'un baiser entre deux hommes puissent me faire un tel effet avant de voir cette scène entre Capitaine Jack Harkness et le vrai Capitaine Jack Harkness. Cette danse, ce baiser, c'est tout bonnement magnifique.

Que dire de plus? Vous l'aurez compris, je suis accro, et Jack Harkness me fait bien plus d'effet que Doctor Who!!!!

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 10:42
L'autre jour je faisais ma chroniques sur la quatrième saison de Doctor Who. Et voilà qu'Hydro me laisse un com, en me disant qu'elle avait frissonner  lorsque Rose embrasse le Docteur. Et là, je suis partie dans la salle, relancer le dernier épisode que j'avais vu, et non il n'y a pas de baiser. Deux possibilités : Hydro ne savait plus ce qu'elle disait, et attendait tellement ce moment qu'elle l'a inventé / Je me suis endormie devant l'épisode en question. Après interrogation d'Hydro, qui m'a donné plus de détails sur l'épisode, je me suis rendue compte qu'il me manquait le dernier de la saison. Et effectivement, je m'étais fait la remarque qu'il n'y avait que 12 épisodes au lieu de 13, mais comme ce douzième épisode se finit sur la régénération du Docteur et qu'on ne voit pas son nouveau visage, je m'étais dit, ça y est c'est fini, comme ça, maintenant ils nous font attendre, bandes de cruels...

Mais non mais non, j'avais la suite dans ma pochette, ouf. Je l'ai donc regardé aussitôt vous imaginez bien, je ne pouvais pas attendre. Et honnêtement, je n'aime pas du tout cette fin de saison. Je la trouve affreuse, hyper triste. Si vous n'avez pas encore vu, arrêtez votre lecture ici, et pensez aux mouchoirs.

Je ne comprends pas comment ça peut finir comme ça. Bon j'ai adoré le passage avec Docteur Donna, et le deuxième Docteur avec un seul coeur, et tout ça tout ça. Mais la fin, sur la plage non non NON!!!
baiser.png
Ce baiser entre Rose et le Docteur, qui a fait frissonner Hydro, et que j'attendais depuis si longtemps, ne pas satisfaite du tout, je n'ai pas frissonné non plus. Parce que pour moi, ce n'est pas le vrai Docteur. Enfin, comment dire, il est vrai, il est tout pareil, mais ce n'est pas un Seigneur du Temps, et dans ma tête, il reste une copie. Et Donna qui ne peut pas vivre avec tout ce savoir de Seigneur du Temps, et à qui le Docteur efface la mémoire, et qu'elle ne se souvient même pas de lui, même vaguement, eh ben ça c'est trop triste aussi.
Et le Docteur qui finalement repart tout seul, comme d'habitude. Et ben c'est pas du juste!!!

depart-docteur.png

Voilà!!!

Bon après je me suis régalée avec Doctor Who at the Proms au Royal Albert Hall. C'était absolument magique. La mise en scène est absolument excellente. Et la musique... J'aurais tellement aimé y être, me retrouver dans cette ambiance, au milieu des enfants, et de leurs parents qui prenaient tout autant de plaisir. J'ai été marqué par ce petit garçon sur lequel la caméra revient plusieurs fois, lorsqu'un Dalek menace le chef d'orchestre et que Davros apparait.

dalek1
dalek2.png
Et ce petit film Music of the Sphere, c'est super, le côté interactif, avec le Graske qui passe par la l'ouverture. J'ai absolument adoré.

Ensuite j'ai découvert l'épisode spécial The Waters of Mars, où on trouve un Docteur absolument fantastique. Au début je lui en ai voulu de ne pas vouloir intervenir pour sauver ces humains, qui étaient écrits dans l'histoire comme les premiers pionniers de Mars, mais qui devaient y trouver la mort. Finalement, il se révolte, et décide de les sauver. Il est un Seigneur du Temps, il est le dernier Seigneur du Temps, et il n'y a donc personne pour le punir de changer le cours des choses. Mais on voit qu'il a peur, car un moment il voit un Ood et lui demande si c'est la fin pour lui.

J'attends avec impatience l'épisode de Noël....
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 10:00
****
Genre : Drame, Romance, SF

Titre français : Hors du temps

Date de sortie dans les salles obscures : 25 novembre 2009

Réalisateur : Robert Schwentke (Fight plan)

Scénaristes : Bruce Joel Rubin

D'après le roman de Audrey Niffenegger

Casting : Henry / Eric Bana (Star Trek, Troie); Clare / Rachel McAdams (Esprit de famille, Serial noceurs); Gomez / Ron Linvingston (Les ex de mon mari); Charisse / Jane McLean (Dexter, Shoot'em up); Alba / Hailey McCann; Clare jeune / Brooklynn Proulx (Le secret de Brokeback Mountain)

Synopsis AlloCiné
Clare aime Henry depuis toujours. Elle est convaincue qu'ils sont destinés l'un à l'autre, même si elle ne sait jamais quand ils seront séparés... Henry est en effet un voyageur du temps. Il souffre d'une anomalie génétique très rare qui l'oblige à vivre selon un déroulement du temps différent : il va et vient à travers les années sans le moindre contrôle sur ce phénomène.
Même si les voyages d'Henry les séparent sans prévenir, même s'ils ignorent lorsqu'ils se retrouveront, Clare tente désespérément de faire sa vie avec celui qu'elle aime par-dessus tout...


Nous sommes allé voir ce film avec Cels, parce qu'on s'était dit que ça avait l'air d'une bonne petite comédie romantique sur fond de SF. Finalement, c'est un drame romantique.

C'est un film magnifique. Le début m'a paru un peu chaotique, mais finalement tout s'est éclairci par la suite.

Je n'ai pas lu le livre, je me souviens avoir lu des chroniques sur des blogs qui n'étaient pas forcément bonnes. Après avoir vu le film, je n'ai pas envie de lire le livre. Il arrive parfois que certaines histoires soient bien meilleures à l'écran que sur le papier. Et dans ce cas-là, je veux garder mes sentiments vis-a-vis du film.

Ca m'a un peu fait penser à Entre deux rives, une histoire d'amour hors du commun, une histoire de temps. Mais Entre deux rives finit bien (du moins dans mon souvenir), là non, c'est pas possible, je ne suis pas contente. Comment on peut écrire une histoire comme ça et la finir de cette manière. Ca devrait être interdit. Bon je dis ça, mais avec une fin heureuse, l'histoire n'aurais pas eu le même impact sur moi, c'est sûr.

Les acteurs sont très bons, et réussissent à faire passer toutes ces émotions. Au début, je me suis dit que ça pourrait être sympa de vivre avec quelqu'un comme ça, mais finalement il y a quand même beaucoup d'inconvénients (l'absence le jour du mariage, mais l'arrivée à la dernière minute d'un Henry plus âgé, le départ non prévu au moment crucial de la nuit de noces), mais il y a aussi certains avantages. On peut retrouver son mari un peu plus jeune, faire des choses avec lui, mais ce n'est pas de l'adultère finalement;o)

Mais la chose qui m'a dérangée, vraiment, c'est de ne pas avoir d'explication. Ok ok, je sais que dans la vie tout ne peut pas s'expliquer. Mais moi quand je lis une histoire ou que je regarde un film, j'aime bien qu'on m'explique le pourquoi du comment. Du coup, j'aurais aimé savoir pourquoi Henry peut voyager dans le temps, pourquoi il ne peut pas contrôler ses déplacements, et surtout, pourquoi il ne peut pas agir sur le passé. Je sais que le passé est immuable, mais quitte à voyager dans le temps, autant réparer certaines choses non?

La fin est, je n'ai pas de mots. On s'y attend, forcément, il y a des indices. Mais moi j'ai espéré que la fin changerait finalement. Mais non. Autant vous dire qu'avec Cels nous avons été toutes émulsionnées. C'est pas juste de nous faire des films comme ça alors que la vie est déjà si triste. Y a t'il réellement besoin d'en rajouter encore une couche. En tous cas, vivement la sortie DVD.
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 09:10
***
Genre : Catastrophe

Date de sortie dans les salles obscures : 11 novembre 2009

Réalisateur : Roland Emmerich (Le jour d'après, Arac attack)

Scénaristes : Roland Emmerich; Harald Kloser

Casting : Jackson Curtis / John Cusack ( High fidelity); Kate / Amanda Peet (X-Files : Régénaration); Adrian Hemsley / Chiwetel Ejiofor (Inside man); Carl / Oliver Platt (L'an 1 des débuts difficiles); la fille du président / Thandie Newton; Le président / Danny Glover ( Blindness); Charlie Frost / Woody Harrelson (Tueurs nés)

Synopsis AlloCiné

Les Mayas, l'une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l'ont confirmé, les numérologues l'ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion.
La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps...
Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d'individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés...

Ah j'adore les films catastrophes. J'ai été habituée toute jeune avec mon papa qui adorait aussi. Allez savoir pourquoi?

Mais là je n'ai pas ressenti les mêmes choses que d'habitude. L'atrocité des événements oui, mais je me suis en plus sentie absolument révoltée par ce qui se passe. Les gouvernements ont prévu la fin du monde tel qu'on le connaît, et on prévu des arches pour survivre. Ces arches ont été construites par... ben oui évidemment les ouvriers chinois. Et bien sûr il n'y a que peu de places sur ces arches. Et bien sûr il faut pouvoir débourser 1 milliards d'euro par place pour avoir sa place à bord. Ce qui m'a fait le plus de mal, en fait, c'est le réalisme de la situation. Parce que j'en suis sûre, si cela doit arriver, ça se passera comme ça. Et les gens comme vous et moi, avec juste de quoi vivre, et qui ne possédons pas le QI d'Einstein, on sera bon pour rebut, on pourra regarder la mort en face.

Donc oui, ça m'a mis les nerfs comme on dit. Et oui aussi j'ai pleuré, parce que ça m'a fait mal de voir toutes ces personnes abandonnées.

Heureusement que Adrian était là, pour sauver au moins les personnes qui restaient. Bon ça a été tout juste. D'ailleurs j'ai aimé ce passage, qui fait passer au final les américains pour la pire espèce. Car tous les gouvernements étaient d'accord pour rouvrir les portes, et laisser monter les gens, sauf un sale type qui ne pensait qu'à sa peau et la suprématie de l'Amérique.

J'ai trouvé le clin d'oeil sympa. Enfin, peut-être n'était ce pas voulu, mais cette Amérique, pays de la liberté, et qui se porte juge des autres pays, et les punit de leurs actions comme Dieu tout puissant, se retrouve ici en faute. Finalement, qui est mieux que l'autre???

Bon, bien sûr dans ces temps de fin du monde, un homme, Jackson Curtis, réussit à sauver sa famille. Le nouveau mari de sa femme meurt, ce qui fait pleurer dans les chaumières mais en même temps arrange tout le monde, parce qu'on a tous envie que Jackson se remette avec sa femme.

Bon je parais ironique comme ça, mais j'ai passé un bon moment. Et il y a une scène en particulier que j'ai vraiment beaucoup aimé. En fait, Jackson et sa famille, ainsi que le moine tibétain et son frère grâce auxquels ils ont été sauvés (ou presque à ce stade du film) se retrouvent dans la soute zoologique de l'arche. Le frère du moine, qui était ouvrier sur les arches (et qui bien sûr n'a pas eu son ticket pour monter à bord officiellement) est blessé. Ils sont dans l'eau parce que le raz-de-marée est arrivé trop vite. Donc le blessé dans les bras de son frère qui n'a plus d'espoir, et le moine qui lui dit qu'il faut garder espoir au moment où il lève les yeux et voit en face de lui, une girafe.

J'ai trouvé ça beau, et je vous explique pourquoi. Dans la culture chinoise (je ne sais pas si ça marche pour l'ensemble de la culture asiatique), la girafe, appelé aussi Kirin (ça vous rappelle quelque chose?) est un symbole sacré, un bon augure. D'où la reprise d'espoir. A partir de là (sauf pour ceux comme moi qui s'en doutait quand même un peu déjà) on sait que ça va bien finir.
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 09:00
**

Titre original : The imaginarium of Doctor Parnassus

Genre : Fantastique

Date de sortie dans les salles obscures :
11 novembre 2009

Réalisateur : Terry Gilliam (Tideland)

Scénaristes : Terry Gilliam; Charles McKeown

Casting : Tony / Heath Ledger (Le secret de Brokeback Mountain, The Dark Knight); Doctor Parnassus / Christopher Plummer (Entre deux rives); Velentina / Lily Cole; Anton / Andrew Garfield (Boy A); Percy / Verne Troyer (Austin Powers); Mr Nick / Tom Waits (Le tigre et la neige); avec la participation de Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell

Synopsis AlloCiné
Avec sa troupe de théâtre ambulant, " l'Imaginarium ", le Docteur Parnassus offre au public l'opportunité unique d'entrer dans leur univers d'imaginations et de merveilles en passant à travers un miroir magique. Mais le Dr Parnassus cache un terrible secret. Mille ans plus tôt, ne résistant pas à son penchant pour le jeu, il parie avec le diable, Mr Nick, et gagne l'immortalité. Plus tard, rencontrant enfin l'amour, le Docteur Parnassus traite de nouveau avec le diable et échange son immortalité contre la jeunesse. A une condition : le jour où sa fille aura seize ans, elle deviendra la propriété de Mr Nick. Maintenant, il est l'heure de payer le prix... Pour sauver sa fille, il se lance dans une course contre le temps, entraînant avec lui une ribambelle de personnages extraordinaires, avec la ferme intention de réparer ses erreurs du passé une bonne fois pour toutes...


Je suis allée voir ce film, parce que j'étais emballée. Finalement, je ne sais pas trop quoi vous dire. Pour moi, c'est le genre de films pour lequel je ne sais pas si j'ai aimé ou non. Vous savez, ces films qui vous laissent avec un avis mitigé, oui on a bien aimé, mais en même temps pas trop. Bon je sais je suis normande, alors je connais bien le "p'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'non". Ben là c'est tout à fait ça.

J'ai aimé le côté mystérieux de ce fameux miroir magique, où l'on decouvre derrière son imagination prendre forme. Mais en même temps, je n'ai pas trop accroché cette histoire de pari avec le diable.

Heath Ledger joue toujours aussi bien, même si physiquement je ne le trouve pas à son avantage;o)

Et je suis déçue par la fin, parce que finalement on ne sait pas si tout ce qui s'est passé avant était vrai ou non. Et je n'aime pas les fins comme ça.

Vous l'aurez compris, je l'ai vu, c'est bien, mais ce n'est pas un film que je reverrai.
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 09:00

*****
Genre : Comédie fantastique

Nombre d'épisodes : 13

Réalisateur : Russel T. Davis

Casting : Le Doctor / David Tennant (HP et la Coupe de feu); Donna Noble / Catherine Tate (The Catherine Tate Show, Love (et ses petits désastres)); Martha Jones / Freema Agyeman; Rose Tyler / Billie Piper; Jack Harkness / John Barrowman

Martha Jones a décidé de rester avec sa famille à Londres, le Doctor part donc en mission seul, et retrouve la mariée qu'il avait sauvée, Donna Noble. Tous deux vont partir à la découverte du temps et de l'espace, entre la libération des Oods, la découverte de Midnight, en allant jusqu'à la prise en otage de la terre par les Daleks.


Cette saison est je crois la meilleure. A chaque fois que je me dis qu'on ne peut pas faire mieux, je me retrouve à dire que finalement je me suis trompée. Encore beaucoup d'émotions dans cette quatrième saison. J'ai pleuré aux magnifique chant de libération des Oods, j'ai flippé avec ce passager de trop, et j'ai prié pour qu'on ne jette pas le Docteur par dessus bord. Et quand je dis que j'ai flippé, j'ai vraiment flippé. J'étais tellement absorbée, que quand l'épisode s'est terminé, et que je me suis levée pour mettre mon assiette dans l'évier (parce que c'était l'heure du dîner), je me suis sentie toute patraque. J'ai été subjuguée par cette planète bibliothèque qui m'a enfin fait comprendre pourquoi j'avais peur du noir, et non pas sans raison, merci les Vashtas Nerada.
Et j'ai été choquée par l'attaque d'un Dalek sur le Doctor au moment de ses retrouvailles avec Rose. Non mais, je vous jure il fallait me voir quand j'ai entendu "Exterminé" (d'ailleurs je trouve que ça rend moins bien en français qu'en anglais, mais malheureusement, j'ai la saison 4 en VF, on fait avec).

Heureusement, il se régénère. Mais maintenant que la Terre est entre les mains des Daleks, j'ai hâte d'avoir la suite, même si je pense que l'adaptation au nouveau docteur risque d'être difficile.

Je suis aussi curieuse de savoir si nous aurons des réponses quant à la relation du Doctor avec l'archéologue River Song, qui a gagné la confiance du Doctor en lui disant à l'oreille son véritable nom. Et il faut savoir que le Doctor ne dévoile son véritable nom à quelqu'un que s'il... Et ben ça on le sait pas. Je suppose qu'il a dû se marier avec elle dans le futur ou quelque chose comme ça. Mystère absolu.

Et j'aimerais aussi savoir ce que va devenir la fille du Doctor, eh eh. Ben oui, il a eu une fille, mais pas de manière très conventionnelle je dois vous le dire;o)


Partager cet article
Repost0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 09:01
*****

Genre : Vampire

Titre français : Twilight : Tentation

Date de sortie dans les salles obscures : 18 novembre 2009

Réalisateur : Chris Weitz (A la croisée des mondes, M. & Mrs Smith)

Scénaristes : Melissa Rosenberg (Twilight, Dexter)

D'après le roman de Stephenie Meyer, New Moon

Casting : Edward / Robert Pattinson (Twilight, Harry Potter et la Coupe de feu); Bella / Kristen Stewart (Twilight,Into the wild, Jumper); Jacob / Taylor Lautner (Treize à la douzaine 2); Alice / Ashley Greene (Twilight, King of California); Rosalie / Nikki Reed (Twilight); Jasper / Jackson Rathborn (Twilight); Emmett / Kellan Lutz (Twilight, Prom Night); Carlisle / Peter Facinelli (Twilight, Six feet under); Esme / Elisabeth Reaser (Twilight, Grey's Anatomy); Charlie / Billy Burke (La faille); Sam Uley / Chaske Spencer (Skins)

Synopsis AlloCiné
"Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, ce sera comme si je n'avais jamais existé." Abandonnée par Edward, celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Comment oublier son amour pour un vampire et revenir à une vie normale ? Pour combler son vide affectif, Bella court après le danger et prends des risques de plus en plus inconsidérés. Edward n'étant plus là pour la protéger, c'est Jacob, l'ami discret et indéfectible qui va la défendre et veiller sur elle. Mais peu à peu elle réalise l'ambigüité des sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre..."


Avec Cels nous sommes allées voir New Moon, à sa sortie mercredi, mais attention, nous avons eu la chance pour ce deuxième opus de le voir en VO. Et je n'ai pas été déçue. La VO est nettement mieux que la VF, il n'y a pas photo, même si parfois les sous-titrages laissent à désirer.

J'ai passé un excellent moment. Je n'avais pas peur d'être déçue comme pour le premier, parce que j'ai réussi à dissocier complètement les romans des films. Donc pas de soucis. Je fonds toujours pour Edward, bien que la veille après avoir visionner Twilight pour me remettre dans l'ambiance, je me suis surprise à critiquer Robert Pattinson, mais je suis reviendue sur ce que je disais. Il est tout à fait à la hauteur, et honnêtement, chaud chaud chez les Volturi, torse nu avec un pantalon ultra taille basse. Je ne m'en suis toujours pas remise, je dois l'avouer;o)



J'ai beaucoup aimé aussi les petites touches d'humour. Par exemple, quand Bella essaie de retenir Jake de s'en prendre à Mike, et qu'elle lui dit "you're hot, you have fever". J'adore le regard de Mike, genre oh you're hot quand tu t'énerves. Malheureusement, le jeu de mot n'est pas rendu en version française, et c'est bien dommage.

Je ne suis pas une fan de Jacob, et je ne m'en suis jamais caché, mais j'avoue que je me ferais bien un coup sur la tête aussi pour avoir droit à un enlevage de T-shirt sexy pour qu'on m'éponge le front, grrrrrrrrrrrrr.



J'ai versé ma larme aussi, bien que je connaisse la suite, ça ne m'a pas empêché de pleurer lors de la scène de rupture. Enfoiré!!! Exactement ce que j'avais dit la première fois où je l'ai lu;o)

Bon malheureusement, il n'y a pas que des points positifs. Les maquillages sont mieux réussis que dans le premier, notamment pour Carlisle qui fait plus naturel, et non pas déguisement d'Halloween, mais pour les autres c'est parfois un peu trop prononcé. Mais à choisir, je préfère ce maquillage que le premier, sauf pour Rosalie, que je trouve complètement raté.

En parlant de maquillage, j'étais contente, parce que cette fois, ils ont vraiment respecté la couleur de cheveux de Victoria, parce qu'elle n'est pas blond vénitien, mais bien rouge.

Certains effets sont beaucoup mieux réussis, notamment l'effet de la peau des vampires au soleil, mais si je dirais peut encore mieux faire, en revanche les loups-garous, nul. Du moins, le premier, c'est faux, mais en plus c'est affreux, honnêtement, on ne pourrait même pas y croire. Bon ça s'améliore par la suite, mais moi ça m'a fait franchement rire. Le petite escalade de Jacob dans la chambre de Bella aussi, genre regarde ce que je sais faire.

Mais le pompom, et là c'est vraiment niais, c'est la scène où Alice montre sa vision chez les Volturi, avec Edward qui court après Bella, et tout ça au ralenti, qui m'a fait penser à La petite maison dans la prairie, on attend le moment où elle va se ramasser dans l'herbe.

Mais la fin, rattrape tout, avec ce "Marry me". Oh yes Edward, YES. Excusez-moi, je m'emporte, ça c'était ma réponse, pas celle de Bella;o)

En ce qui concerne la version française, je suis contente, parce que le doublage est nettement mieux fait que pour le premier. J'ai l'impression que ce ne sont pas les mêmes voix, mais je ne suis pas sûre. En tous cas, ça ne sonne pas faux et surjoué comme Twilight. Et c'est beaucoup plus agréable, bien que rien ne vaut la VO.

Bon allez, je vais m'arrêter là, je ne vais pas non plus vous gâcher votre plaisir. J'ai hâte qu'il sorte en DVD, mais ça ne va pas trop tarder, puisqu'il est prévu pour le 18 mars, et il est déjà en pré-vente sur amazon.

Ah oui, j'oubliais, j'ai adoré Dakota Fanning dans le rôle de Jane, en revanche les Marcus, Caius et Aro, je ne les voyais absolument pas du tout comme ça, et franchement pour des vampires, ils sont loin d'être beau.
Et Robert Pattinson est de mieux en mieux dans son rôle. On sent la réelle détresse d'Edward dans son jeu.

Et avec bien sûr en prime une BO excellente. Comme je vous ai déjà mise ma chanson préférée ici, je vous donne maintenant ma deuxième, Rosyln de Bon Iver.


Partager cet article
Repost0