Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 09:10
***
Genre : Comédie romantique, fantastique

Titre français : Le goût du sang

Réalisateur : Katja Von Garnier ( Iron Jawed Angels)

Scénaristes : Ehren Kruger (Les frères Grimm); Christopher Landon

D'après le roman de Annette Curtis Klause, Sang et chocolat

Casting : Vivian / Agnes Bruckner (Calculs meurtriers, Dreamland); Aiden / Hugh Dancy (Confessions d'une accro du shopping); Gabriel / Olivier Martinez (Taking lives, SWAT); Astrid / Katja Riemann (Je suis l'autre, Mon Führer); Rafe / Bryan Dick (Torchwood, Miss Marple)

Synopsis AlloCiné

Une jeune et jolie jeune femme, Vivian, tente de protéger son secret tout en vivant une vie normale... Mais tout se complique lorsque la jeune femme, à moitié loup-garou, tombe amoureuse d'un humain. Vivian doit alors choisir entre l'amour qu'elle porte à sa famille et à son petit ami et sa condition de loup-garou. Choisira-t-elle le sang ou le chocolat ?


J'ai trouvé ce DVD par hasard en faisant mes courses au supermarché, et j'ai été attirée par le mot Blood, même si Belinda, ma collamie (comprendre collègue et amie) pense que j'ai été attirée par le mot Chocolat. Ou bien peut-être que c'est l'association des deux, allez savoir;o)

En tous cas, j'ai bien aimé ce film, bon autant le dire tout de suite, c'est pas du cinéma intellectuel, pas besoin de réfléchir, mais une charmante comédie romantique sous fonds de loups-garous. En bonus, on retrouve Hugh Dancy, hmmmmm sexy avec cette mèche de cheveux dans les yeux. Un Alpha, Gabriel, qui aussi n'est pas mal du tout, si on aime les méchants-gentils-on ne sait pas trop en fait, mais qui est méchant quand même, et moi j'adore....


Donc voilà, si vous avez envie d'une petite histoire d'amour, et en même temps vous voulez un peu d'action, ce film est fait pour vous.

Bon il y a un truc qui m'a travaillé, c'est que le rapport de force entre loups-garous dominants n'est pas vraiment bien rendu. En revanche, j'adore la transformation en loups, elle est magnifique, même si elle ne correspond pas à l'idée qu'on s'en fait. Pour ceux qui ont vu Twilight, quand Jacob se transforme en plein saut par dessus Bella, et bien ici c'est ça, mais en version magnifique. Enfin, ça reste un avis personnel, je précise;o)


Partager cet article
Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 19:21
***
Genre : Comédie

Titre original :
Saturday Night Fever

Date de sortie dans les salles obscures : 1977

Réalisateur :
John Badham (Heroes 1, Meurtres en suspens)

Scénariste :
Norman Wexler

Casting : Tony Manero / John Travolta (Coeurs perdus, Grease); Stephanie / Karen-Lynn Gorney (New York District); Joey / Joseph Cali (Suicide King, Melrose Place); JJ / Paul Pape (Pour l'amour du risque); Annette / Donna Pescow (Loin de ce monde); Connie / Fran Drescher (Une nounour d'enfer)

Synopsis AlloCiné

Tony est le roi du "2001", dancing où il se retrouve avec toute sa bande. Annette est amoureuse de lui mais il n'a d'yeux que pour la belle Stephanie qui danse comme elle respire. Parallèlement, Tony, d'origine italienne, est encore sous l'autorité de sa famille qui ne cesse de le comparer à son serieux grand frère devenu prêtre.


Ce DVD était dans le coffret duo avec Grease que ma collègue Emilie m'a offert. J'aime bien Saturday Night fever, mais beaucoup moins quand même que Grease, je ne pourrais pas le voir autant que Grease sans me lasser.

John Travolta y a un rôle que j'aprécie moins aussi, ça doit être le brushing. Autant la gomina ne me gêne pas, que le brushing j'ai du mal;o)

Néanmoins j'ai passé un bon moment à le revoir, à réentendre ces musiques sur lesquelles j'adorais danser quand j'étais gamine "Ah ah ah ah Staying aliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive!!!" Ca reste indémodable, les Bee-Gees quand même;o)

J'aime beaucoup Annette, je la trouve superbe, et pendant tout le film je cherchais dans quoi d'autre je l'avais vu, et en regardant sur AlloCiné, j'ai trouvé, et en plus je cherchais le titre de cette série depuis longtemps, Loin de ce monde. Vous savez avec la petite fille extraterrestre, qui a dans sa chambre un fauteuil en forme de main et qui fait ça


Ah faudrait que je la retrouve cette série, j'adorais quand j'étais gamine;o)



Partager cet article
Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 18:14
*****
Genre : Comédie musicale

Titre original : Grease

Date de sortie dans les salles obscures : 1er septembre 1978

Réalisateur : Randal Kleiser (Croc-Blanc, Chéri j'ai agrandi le bébé)

Scénaristes : Allan Carr

Casting :
Danny Zuko / John Travolta (Saturday Night fever, Hairspray); Sandy Olsson / Olivia Newton-John (Two of a kind); Rizzo / Stockard Channing (Le divorce); Kenickie / Jeff Conaway (Alien Intruder, Sunset Boulevard); Tom Chisum / Lorenzo Lamas ( Le rebelle); Chef des Scorpions / Dennis C. Stewart

Synopsis AlloCiné

A la fin des vacances d'été, les amoureux Danny Zuko et Sandy Olsson, une jeune Australienne de bonne famille, doivent se séparer.
A son retour au lycée Rydell, le jeune homme retrouve sa bande, les T-birds, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandy ayant décidé de s'installer aux Etats-Unis, la demoiselle intègre la même école...
Passé la surprise des retrouvailles et pour faire bonne figure devant ses copains, Danny adopte une attitude désinvolte qui laisse la jeune fille totalement désemparée. Sandy rejoint alors les Pink Ladies, le pendant féminin des T-Birds.
S'ensuit un jeu du chat et de la souris entre les deux tourtereaux, le tout rythmé par les événements de leur vie de lycéens : démarrage de la saison de football américain, bal de promotion, course de voitures, soirées entre filles, entre garçons, au fast-food, au drive-in...


Ah Grease, un des films que je ne me lasse pas de regarder. Je l'ai eu en cadeau samedi par ma petite collègue Emilie. Et dimanche, je n'ai pas pu m'empêcher de le regarder.

J'adore depuis que je suis gamine, ma mère m'a rendue fan. Mon père détestait ce film. Quand il passait à la télé, on allait le regarder dans la chambre avec ma mère et ma soeur;o)

J'adore les comédies musicales. Ca m'impressionne de les voir bouger comme ça, et il faut bien le dire, Travolta avait un très grand talent de danseur. En revanche, je ne suis pas fan. Dans Grease, j'ai deux chouchou : Kenickie, j'adore le côté Bad Boy, mais en fait super gentil et qui a peur, et qui est amoureux, et sa petite gueule d'amour. Et le chef des Scorpions, ben oui, je sais là je me fais huer, mais c'est le côté vrai Bad Boy, que j'aime.

Chez les filles, mes préférées sont Rizzo, la rebelle qui veut profiter de sa jeunesse, qui fait genre je m'en fous de tout, mais qu'en fait pas du tout et qu'elle amoureuse de Kenickie. Et Frenchy avec son rêve de devenir esthéticienne et sa super couleur rose bonbon (hmmmm m'aurait-elle inconsciemment influencée?)

J'adore la musique, les chansons, enfin j'adore ce film qui je trouve ne vieillit pas. Le gang des T-Birds m'éclate par qu'ils font les gros durs alors qu'ils ont le coeur tendre. Et j'avoue que je ne suis pas une connaisseuse en voiture, mais là, les Thunderbirds, moi j'adore;o)

Bon et j'ajoute une chose avant de vous quitter, en écrivant cet article, j'ai découvert que Lorenzo Lamas (vous vous souvenez Le Rebelle?) y a un rôle. Mais je ne l'avais absolument pas reconnu.

Dans Grease

Dans Le Rebelle


Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 10:01
***
Genre : Comédie, Chick ciné

Titre original : Confessions of a shopaholic

Date de sortie dans les salles obscures : 20 mai 2009

Réalisateur : P.J. Hogan(Peter Pan, Amours suspectes)

Scénaristes : Kayla Alpert; Tracey Jackson; Tim Firth

D'après l'oeuvre de Sophie Kinsella

Casting : Rebecca Bloomwood / Isla Fisher (Un jour peut-être, The look out); Luke Brandon / Hugh Dancy (Shooting dogs); Suze / Krysten Ritter (27 robes); Graham Bloomwood / John Goodman (Dans la brume électrique, Roseanne); Jane Bloomwood / Joan Cusack (Friends with money); Alette Naylor / Kristin Scott Thomas (Un mariage de rêve, Partir)

Synopsis AlloCiné

Vive et charmante, Becky Bloomwood est une accro du shopping. Passionnée de mode, elle est incapable de résister au plaisir d'acheter tout ce qui est branché, tendance, trendy...
Obligée de trouver un job pour financer ses achats impulsifs, elle obtient un poste - ô ironie ! - dans un magazine financier. La voilà expliquant aux lecteurs comment gérer leur argent au quotidien, alors qu'elle passe son temps à dépenser le sien dans les boutiques !
Becky se retrouve vite dans une situation délicate qu'elle cherche à cacher à son patron, un homme très attirant...


Hier soir je ne savais pas quoi regarder, et je me suis dit, tiens un truc de filles, ça fait toujours du bien. Et voilà, je n'ai pas été déçue. Je ne connaissais le roman de Sophie Kinsella seulement de nom. Je n'avais pas envie de le lire, parce que je pensais que c'était lourd. Et après le film, je n'ai pas envie de lire le premier, mais j'ai envie de lire la suite.

Un bon film qui remonte le moral, ou bien qui vous enfonce encore un peu plus, tout dépend pourquoi vous déprimez. Si vous avez un mal d'amour, c'est peut-être à éviter, parce que comme dans toutes comédies romantiques, ça finit bien. Mais en même temps, Hugh Dancy peut être aussi un bon remède.

Bon je pense qu'en ces quelques lignes vous avez compris. Un film drôle, anti-déprime, et avec de la mamour! Que demande le peuple?

J'adore le tout début du film lorsque Rebecca compare les hommes aux magasins. Génial. Je ne pourrais plus vous dire exactement, mais c'est du genre, un magasin est toujours content de vous voir. Un pull vous pouvez toujours le rapporter au magasin au bout d'une semaine si ça ne va pas, ce genre de choses;o)

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 10:08
****
Genre : Comédie musicale

Date de sortie dans les salles obscures : 7 octobre 2009

Réalisateur : Kevin Tancharoen

Scénaristes :
Allison Burnett (Intraçable); Aline Brosh McKenna (27 robes, Le diable s'habille en Prada); Christopher Gore (Fame 1980)

Casting : Denise / Naturi Naughton (Notorious B.I.G); Alice / Kherington Payne; Victor / Walter Perez (Friday Night Lights); Jenny / Kay Panabaker (Grey's Anatomy, Ghost whisperers); Marco / Asher Book (Medium, Close to home); Lynn Kraft / Bebe Neuwirth (Comment se faire larguer en 10 leçons); Kevin / Paul McGill; Joy moy / Anna Maria Perez deTagle (Hannah Montana); Malik / Collins Pennie (Prom Night); Fran Rowan / Megan Mullally (Bee movie, Basket Academy)

Synopsis AlloCiné
Ils sont nombreux à passer l'examen d'entrée de la célèbre High School of Performing Arts de New York. Très peu y accèdent. A l'issue de ces quatre années de formation, rares sont ceux qui parviennent au firmament du show-biz.


Quand j'ai vu la bande-annonce de Fame, j'ai tout de suite pensé à ma maman qui adorait la série des années 80 (et moi aussi d'ailleurs). Je ne me souviens pas du film de 1980, seulement de la série, mais j'adorais, je visualise encore même les personnages. J'ai lu beaucoup de critiques négatives sur ce film, et pourtant avec ma maman on a passé un bon moment. On aime toutes les deux ce genre de film. Je pense aussi qu'il ne faut pas s'attacher au premier film. Ici on a un Fame moderne, avec du hip-hop, qui n'est pourtant pas un style de musique que j'affectionne, mais c'est bien passé. Le reproche que je ferais c'est la division du film sur les 4 années à l'école, où au final on ne voit pas vraiment d'évolution.

J'ai versé ma petite larme à la scène où Kevin veut se jeter sur les rails du métro.

Et j'avoue, oui j'avoue, je vous avez déjà avoué mon grand pêché d'adorer Zak Efron. Eh bien il a de la concurrence en la présence de Marco (moi aussi je veux une déclaration d'amour comme ça, d'abord!) ou plutôt Asher Book. Celui-là je vais le surveiller de près. Encore un pour lequel j'irais sûrement voir des films sans intérêts. Ben quoi, j'ai une carte de ciné illimité, je peux bien en profiter pour me rincer l'oeil non?
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:08
**
Genre : Horreur

Date : 2006

Réalisateur : Won Shin yun

Scénariste : Do Hyun-Jung

Casting : Soo-Hyun / Chae Min-seo (Aegis); Ji-hyun / Yu Seon (The big swindle); Ki-seok / Moon Soo; Lee Kyung-joo / Sa Hyon-jin (The red shoes)

Synopsis
Ji-hyun et Su-hyun sont soeurs et partagent une existence harmonieuse et paisible. Lorsque Su-Hyun perd ses cheveux à la suite d'une chimiothérapie, Ji-Hyun lui offre une magnifique perruque. L'effet est immédiat : Su-Hyun retrouve beauté et confiance en elle. Mais elle devient également plus solitaire et plus cruelle. Cette métamorphose s'accompagne d'une série d'événements tragiques et violents. Terrifiée, Ji-hyun assiste à la lente transformation de sa soeur, sous l'effet d'une force diabolique et inconnue...


Bon à la base je pensais que c'était un film d'horreur japonais, mais finalement c'est coréen. Ca ne change pas gand-chose pour le côté horreur, parce que les deux sont très forts pour ça. Je m'attendais vraiment à avoir peur, parce que j'adore ça. J'aime les films d'horreur, les regarder seule ne me gêne pas non plus, mais ça dépend quand même, je dois bien l'avouer.

J'ai été un peu déçue par ce film. Mes attentes étaient bien au-dessus. Je voulais quelque chose qui fasse aussi peur que The Ring ou The Grudge (je précise ici que les versions japonaises sont beaucoup plus flippantes que les versions américaines). En fait The Wig a une intrigue assez bateau, une perruque hantée. Bon j'ai l'impression que les asiatiques doivent avoir un folklore assez bourré de fantômes, parce que la plupart des films d'horreur sont toujours basés sur des histoires de revenants.

J'avoue que la perruque fait bien flipper quand même. Oui, oui, j'ai eu des sursauts, des frissons, mais bon c'était pas non plus exceptionnel.

En plus, il y a certaines choses que je n'ai même pas remarquées. Par exemple, lorsque Su-hyun porte la perruque elle se transforme physiquement, au niveau du visage. Ce qui m'a surprise c'est quand le médecin dit qu'il ne peut pas expliquer les changements dans le visage de Su-hyun. Mais moi je n'ai absolument rien vu. Et pourtant je ne suis pas du tout du genre à dire que tous les asiatiques se ressemblent parce que je ne trouve pas justement. Enfin bref...

C'est un bon film, mais sans plus.

En revanche, j'ai compris une chose en regardant The Wig, c'est comment les asiatiques arrivent à rendre l'atmosphère ultra flippante. En général, il y a toujours une musique lourde dans les moments intenses de suspens. Et ben en fait, dans The Wig, tout du moins, je ne veux pas faire une généralité, mais à l'avenir je ferai attention à ce détail, dans certains moments, il n'y a aucun son, pas de musique, rien, silence total. Et ça ça fait peur. Associé avec quelques images un peu gore et d'autres un peu mystérieuses, genre une perruque qui se déplace toute seule, et vous avez un film d'horreur.

En plus, le dénouement est un peu chaotique, parce qu'en fait, le revenant à qui appartenait les cheveux, est un jeune étudiant qui entretenait une relation amoureuse avec Ki-seok, qui est lui-même le petit ami de Ji-hyun. Il a été tué à cause de son homosexualité et reviens revivre son histoire avec Ki-Seok.

Ca plaira aux amateurs du genre, mais c'est pas du grand film d'horreur qui marquera l'histoire.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 19:21

*****

Genre : Comédie fantastique


Nombre d'épisodes : 13

Auteur :
Russel T. Davis

Casting :
Doctor Who / David Tennant (Harry Potter et la coupe de feu); Martha Jones / Freema Agyeman (Torchwood); Jack Harkness / John Barrowman (Torchwood)

Après avoir quitté Rose Tyler, qui se retrouve coincée dans un monde parallèle, le Doctor repart sur la route, et croise une mariée, le temps d'un épisode. Puis il se retrouve dans un hôpital qui attérit sur la lune, et rencontre l'une des futures médecins de cet hôpital Martha Jones. Pour la remercier de son aide, il l'emmène pour une virée dans le temps. Et que d'aventures!!! Bien que Martha est un peu de mal à supporter la présence invisible de Rose...


J'ai adoré cette saison, bon les autres aussi, mais celle-ci encore plus. C'est ma préférée pour le moment. Je la qualifierai de vraiment flippante. Plus que les autres. Le pire c'est l'épisode des Weeping angels, ouh, j'en ai encore des frissons dans le dos. Beaucoup de tension également, je pense à l'épisode où le Doctor et Martha se retrouve sur un vaisseau prêt à être aspiré par le soleil. Beaucoup de références littéraires, je pense à Shakespeare, qui n'est pas celui qu'on croit.

Ah et forcément, notre Doctor ce bourreau des coeurs, qui ne se rend compte de rien du tout a encore brisé un coeur. Eh ben oui, notre Martha est tombée amoureuse forcément. Mais seulement le temps d'une saison, car elle a décidé qu'elle avait mieux à faire que de voyager dans le temps dans une cabine de police avec David Tennant. La malheureuse!!!!

Bon j'ai eu des échos de personnes (je pense à ma copine Val de mon ancien boulot, je précise pour qu'il n'y ait pas confusion), qui n'ont pas aimé Martha. Eh ben moi, je l'aime bien. Ok c'est sûr, rien à voir avec Rose, mais je l'aime bien quand même.

Bon maintenant faut que je continue la saison 4, que j'ai commencé, mais avec tout ce qui s'est passé, je n'ai pas eu encore le temps de continuer.

Bon et je dois ajouter quelque chose. Je disais au début avoir ma préférence pour Christopher Eccleston (d'ailleurs il a toujours ma préférence), mais je suis conquise par David Tennant. Reste à voir si Matt Smith sera à la hauteur!


Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 20:56

Aujourd'hui petite sortie ciné entre filles (désolée pour Mr Celsmoon qui a été voir un autre film). Dimanche sous le signe des comédies romantiques avec 500 jours ensemble et La proposition

(500) jours ensemble


Titre original : (500) days of summer

Date de sortie dans les salles obscures : 30 septembre 2009

Réalisateur : Marc Webb

Scénaristes : Scott Neustadter (La panthère rose 2); Michael H; Weber (La panthère rose 2)

Casting : Tom Hansen / Joseph Gordon -Levitt (Numb3rs, G.I Joe); Summer Finn / Zooey Deschanel (Le secret de Térabithia, Yes Man); Paul / Matthew Gray Gubler (Esprits criminels); McKenzie / Geofrrey Arend (Greek); Rachel / Chloe Moretz ( The Eye)

Synopsis Allociné

Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n'est pas du tout le cas de Summer. Cela n'empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes. La foudre tombe le premier jour, quand Tom rencontre Summer, la nouvelle secrétaire de son patron, une belle jeune fille enjouée.
Au 31ème jour, les choses avancent, lentement. Le 32ème jour, Tom est irrémédiablement conquis, pris dans le tourbillon étourdissant d'une vie avec Summer. 185 jours après leur rencontre, la situation est de plus en plus incertaine mais pas sans espoir. Alors que l'histoire fait des allers-retours au sein de la relation parfois heureuse, mais souvent tumultueuse de Tom et Summer, le récit couvre tout le spectre de la relation amoureuse, du premier coup de coeur aux rendez-vous, du sexe à la séparation, à la récrimination et à la rédemption et décrit toutes les raisons qui nous poussent à nous battre aussi ardamment pour arriver à trouver un sens à l'amour...Et, avec un peu de chance, à en faire une réalité.


Je dois d'abord vous avouer une chose, j'ai trouvé le film long, mais rien à voir avec la qualité ou l'histoire, j'avais envie de faire pipi. Du coup dès que le générique de fin a commencé je suis partie vite.

Mais malgré cette longueur non du au film, j'insiste sur ce point, j'ai adoré la conception de ce film. Visiter ces 500 jours sans ordre chronologique, mais tout a un sens. Les moments passés entre Tom et Summer, les bons comme les mauvais. C'est la vrai vie. Tout ça sur le ton de l'humour mais tellement vrai. S'amuser à Ikea comme si on était dans sa maison, le jeu du pénis. Et Zoey Deschanel est très belle, mais avec le recul, son personnage me fait beaucoup penser à celui de Kate Winslet dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Le côté insouciant, électron libre.

C'est un film très réaliste sur les histoires d'amour, parce que ça ne finit pas toujours bien, on le sait tous, on l'a tous vécu à un moment donné, sauf quelques chanceux.

Mais, même si on n'a pas une fin heureuse (et ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants), on en ressort quand même avec de l'espoir, parce que finalement on s'en remet, et on avance.

La proposition


Titre original :
The proposal

Date de sortie dans les salles obscures :
23 septembre 2009

Réalisateur : Anne Fletcher (27 robes)

Scénariste : Peter Chiarelli

Casting : Margaret Tate / Sandra Bullock (Speed, Entre deux rives); Andrew Paxton / Ryan Reynolds (Amytiville, X-Men); grand-mère / Betty White (Ugly Betty); Joe Paxton / Craig T. Nelson (Esprit de famille); Grace Paxton / Mary Steenburger; Gertrude / Malin Akerman (27 robes)

Synopsis Allociné

Lorsque Margaret, une très puissante éditrice, est menacée d'être expulsée vers son pays natal, le Canada, elle imagine une solution d'urgence et déclare qu'elle est fiancée à son assistant, le malheureux Andrew, qu'elle exploite et maltraite depuis des années. Celui-ci accepte de participer à supercherie, mais à ses conditions...
Le curieux couple se rend en Alaska pour rencontrer l'étonnante famille d'Andrew. Margaret, citadine jusqu'au bout des ongles et habituée à tout contrôler, se retrouve vite dans des situations qu'elle ne maîtrise plus... Alors que les préparatifs du mariage avancent et qu'un officier de l'immigration les poursuit, Margaret et Andrew ont de plus en plus de mal et de moins en moins envie de respecter le plan prévu...
 


Une bonne comédie romantique comme on les aime. Je disais à Céline que j'avais préféré celui-ci parce que tout finit bien, mais finalement avec le recul, si je devais en revoir un sur les deux ce serait (500) jours ensemble. La proposition finit bien, on est content, ça remonte le moral. Mais au final ce n'est pas très réaliste non plus. Bon j'avoue que ce n'est pas transcendant, mais c'est un bon moment de rigolade, et j'ai adoré la grand-mère d'Andrew, elle m'a fait beaucoup rire, surtout avec sa danse pour rendre grâce à mère nature. De la détente en perspective...

Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 10:00
****
Genre : Fantastique

Nombre d'épisodes : 13

Auteur : Russel T. Davis

Casting : Doctor Who / David Tennant (Harry Potter et la coupe de feu); Rose Tyler / Billie Piper (Sally Lockhart, Mansfield Park); Mickey Smith / Noel Clarke (Torchwood); Jackie Tyler / Camille Coduri

Après avoir aspiré le vortex pour sauver Rose, le Doctor se régénère et prend donc une nouvelle apparence. Rose a un peu de mal à comprendre et à accepter ce nouveau docteur qui n'est pas vraiment nouveau. Mais finalement, c'est reparti pour de nouvelles aventures, entre une enfant qui est habité par un extraterrestre et qui enlève des enfants dans ses dessins, et le passage dans une brèche vers un monde parallèle envahi par les Cybermen. Puis finalement, une invasion de notre terre par les Cybermen ET les Daleks, qui finira en affrontement entre les deux espèces, et une fin de saison très triste.

J'ai eu du mal à m'adapter au nouveau Doctor je l'avoue, j'ai ma préférence pour Christopher Eccleston, mais j'ai finalement réussi à m'habituée à David Tennant qui est aussi un excellent Doctor, mais il n'a vraiment rien à voir avec Christopher Eccleston. Ce qui donne l'impression que c'est un autre Doctor et non pas le même dans un nouveau corps. Vous me suivez? Là où Eccleston paraissait froid, Tennant est chaleureux. Là où Eccleston restait stoïque, Tennant montre ses émotions. Malgré tout, je trouve la transition assez chouette, ça permet de voir une autre facette du Doctor.

Dans cette saison, j'ai quelques petites préférences dans les épisodes, j'ai notamment adoré l'épisode avec Madame de Pompadour, ou encore La planète du Diable, et celui que j'ai vraiment trouvé effrayant, celui L'hystérique de l'étrange lucarne.

On m'avait prévenue que la fin de la saison était triste et que je devais prévoir les mouchoirs. Quelqu'un m'avait même dit que Rose allait mourir. Et j'y ai cru. Je m'attendais donc à autre chose que ce que j'ai vu, du coup, oui c'est triste mais je n'ai pas pleuré. Non, je m'attendais réellement à quelque chose de beaucoup plus dramatique. Même si la séparation est dure je dois bien l'admettre.


Je suis désormais en route pour la saison 3. A bientôt pour de nouvelles aventures.

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 22:16
****
Avant que Là-Haut commence, nous avons eu droit à la projection d'un court métrage de Peter Sohn intitulé Passages nuageux ou Partly Cloudy. J'en parle ici, parce que j'ai absolument adoré. Il n'y a pas de dialogues, mais il n'y en a absolument pas besoin.

On commence par assister à une livraison de bébés en tous genres par les cigognes. Puis chacune regagne son nuage, car ce sont les nuages qui fabriquent les bébés : les bébés humains, les bébés chats, les bébés chiens.

On se concentre sur une cigogne en particulier, une cigogne déplumée, qui arrive sur son nuage. Le nuage est sombre, comparé aux autres, et il ne crée que des bébés un peu particulier : un bébé crocodile, un bélier, un hérisson. C'est pour ça que notre cigogne est en bien mauvais état.

Le nuage noir voit bien que sa cigogne envie les autres. Et il fait de son mieux mais chaque fois, c'est pareil. Alors la cigogne décide d'aller voir un nuage voisin.

Notre nuage noir est triste et gronde et pleut. Mais il redevient heureux lorsque sa cigogne revient et lui montre ce qu'elle a obtenu de l'autre nuage : une tenue de footballeur US avec le casque.

J'ai vraiment adoré cette petite histoire, et les images sont vraiment magnifiques, je vous laisse ici un lien pour voir quelques images du film
et je vous mets aussi quelques photos


Edit du 10/08/09 : Pour voir le film en entier cliquez ici

Partager cet article
Repost0