Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 21:53
***
Genre : Animé

Titre original : Up

Date de sortie dans les salles obscures : 29 juillet 2009

Réalisateur :
Pete Docter (Monstres &Cie, Wall-e); Bob Peterson (Le monde de Nemo, Passages nuageux)

Scénaristes : Bob Peterson, Pete Docter

Casting français : Carl Fredericksen / Charles Aznavour; Russell / Tom Trouffier; Dug / Guillaume Lebon; Muntz / Richard Leblond

Casting US : Carl Fredericksen / Edward Asner; Russell / Jordan Nagai; Dug / Bob Peterson; Muntz / Christopher Plummer

Synopsis AlloCiné

Quand Carl, un grincheux de 78 ans, décide de réaliser le rêve de sa vie en attachant des milliers de ballons à sa maison pour s'envoler vers l'Amérique du Sud, il ne s'attendait pas à embarquer avec lui Russell, un jeune explorateur de 9 ans, toujours très enrhousiaste et assez envahissant... Ce duo totalement imprévisible et improbable va vivre une aventure délirante qui les plongera dans un voyage dépassant l'imagination.


Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi les films pour les enfants sont toujours aussi tristes??? J'ai pleuré comme une madeleine au début du film, et j'ai l'impression que j'étais la seule. Ben oui, quoi, j'ai toute émulsionnée de voir partir Elie. J'étais en larmes. Bon heureusement qu'après ça va mieux, mais quand même.

On retrouve dans Là-haut deux niveaux de compréhension. Il y a le côté enfant, un peu voyage initiatique, on part à l'aventure, on découvre de nouvelles choses, et on apprend certaines valeurs de la vie. Je dirais que ça c'est le point de vue de Russell, ce wapiti à qui il ne manque qu'une seule médaille pour passer au stade supérieur.
Ensuite, il y a un côté beaucoup plus sombre, c'est l'histoire de Carl. Carl a rencontré Elie quand ils étaient enfants. Ils voulaient partir en Amérique du Sud pour construire leur maison à côté des chutes du paradis. Mais la vie va ainsi, on ne peut pas toujours réaliser ses rêves. Lorsqu'Elie meurt, Carl reste seul pendant des années. Puis un jour, il doit partir à la maison de retraite et il se décide à décoller avec sa maison. On a ici le thème de la gestion du deuil. Comment réussir à passer à autre chose, sans pour autant oublier, simplement continuer, et vivre de nouvelles aventures.

Tout le long du film, Carl est agacé par Russell, ou par Dug le chien, ou Kevin l'oiseau. Mais lorsqu'il tombe sur un mot d'Elie qui l'insiste à vivre de nouvelles aventures, il se rend compte de son erreur. Il finira par se lier à Russell et lui servir de figure paternel en remplaçant ce père toujours absent car en voyage.

Là-haut est un très beau film. Très triste, mais très beau, une belle leçon de vie;o)
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 07:00
**
Genre : Fantastique

Titre original : Harry Potter and the Half-Blood Prince

Date de sortie dans les salles obscures : 15 juillet 2009

Réalisateur : David Yates (Harry Potter et l'Ordre du Phoenix)

Scénariste : Steve Kloves (Harry Potter; Wonder Boys)

D'après l'oeuvre de J.K. Rowling

Casting : Harry Potter / Daniel Radcliff; Ron Weasley / Rupert Grint ; Hermione Granger / Emma Watson; Ginny Weasley / Bonnie Wright; Luna Lovegood / Evanna Lynch; Lavande Brown / Jessie Cave (Coeur d'encre); Horace Slughorn / Jim Broadbent (Coeur d'encre, Indiana Jones et le crâne de cristal); Professor Dumbledore / Michael Gambon (Sleepy Hollow, 666 la malédiction); Bellatrix Lestrange / Helena Bonham Carter (Charlie et la chocolaterie, Big Fish, Sweeney Todd); Draco Malfoy / Tom Felton (Le petit monde des Borrowers); Severus Snape / Alan Rickman (Raisons et Sentiments, Love Actually); Professor McGonagall / Maggie Smith (Secrets de familles, Hook)

Synopsis AlloCiné

L'étau démoniaque de Voldemort se resserre sur l'univers des Moldus et le monde d ela sorcellerie. Poudlard a cessé d'être un havre de paix, le danger rode au coeur du château... Mais Dumbledore est plus décidé que jamais à préparer Harry à son combat final, désormais imminent. Ensemble, le vieux maître et le jeune sorcier vont tenter de percer à jour les défenses de Voldemort. Pour les aider dans cette délicate entreprise, Dumbledore va relancer et manipuler son ancien collègue, le Professeur Horace Slughorn, qu'il croit en possession d'informations vitales sur le jeune Voldemort. Mais un autre "mal" hante cette année les étudiants : le démon de l'adolescence! Harry est de plus en plus attiré par Ginny, qui ne laisse pas indifférent son rival, Dean Thomas; Lavande Brown a jeté son dévolu sur Ron, mais oublié le pouvoir "magique" des chocolats de Romilda Vane; Hermione, rongée par la jalousie, a décidé de cacher ses sentiments, vaille que vaille. L'amour est dans tous les coeurs - sauf un. Car un étudiant reste étrangement sourd à son appel. Dans l'ombre, il poursuit avec acharnement un but aussi mystérieux qu'inquiétant...jusqu'à l'inévitable tragédie qui bouleversera à jamais Poudlard...


J'ai bien aimé le film, mais j'ai été déçue. Déçue parce que le Prince de Sang-Mêlé est mon livre préféré de la série, et que tout n'a pas été rendu dans le film. Le film n'est pas assez sombre, et certaines choses importantes (à mon avis) ont été laissées de côté pour mettre plus en avant les histoires d'amour à la Hélène et les garçons. Certes, ces histoires avaient aussi leur rôle à jouer, mais du coup, toute le côté paranoïaque d'Harry par rapport à Draco qui trame quelque chose et Snape qui le défend n'apparaît que très peu.

C'est également un volume qui est sensé être très violent, or ici, on ne la retrouve pas. Bon Bellatrix et son pote Fenrir s'amusent, mais je trouve que ça reste gentillet.

De plus, les Aurores qui sont présents pour défendre le château, et bien ils sont absents, ils sont là, mais ils ne servent au final à rien.

En revanche, on retrouve ce côté humoristique que j'avais apprécié dans le livre. Harry qui fait de l'humour c'est pas souvent quand même, bien que ça m'ait plus marquée dans le livre. Et aussi avec Luna, toujours aussi décalée, mais j'adore;o)

Et la fin, la fin, ce Avada Kedavra tellement vraisemblable, tellement bouleversant... Un Alan Rickman toujours aussi époustouflant dans son rôle de Professor Snape. Bon je ne m'en fais pas parce que je connais la fin, alors je suis toujours amoureuse de lui bien entendu. En même temps, même méchant je resterai amoureuse de lui;o)

En ce qui concerne les acteurs, par contre grosse déception pour certains, notamment à cause de leur âge. Daniel Radcliff commence à faire un peu trop vieux, bien qu'ils aient réussi à le rajeunir suffisament pour que ce soit crédible. En revanche, Tom Felton, bien que très séduisant je dois le reconnaître, fait trop beaucoup trop vieux pour le rôle. Le pire choc que j'ai eu reste Neville, qu'on ne voit pas longtemps, mais ça fait vraiment un choc, il est devenu immense...

Et pour finir, j'avais dit pour L'Ordre du Phoenix que je trouvais que les jumeaux Fred et George vieillissaient bien, waouh... Si j'avais imaginé ça... Je vous laisse voir par vous-même...

Concernant les décors maintenant, je trouve qu'ils se sont surpassés. j'ai beaucoup aimé cette image au sortir du magasin des jumeaux Weasley, la seule devanture colorée dans ces rues noires et sombres, on ressent vraiment le côté noir de tout ça, c'est quelque chose que j'aurais très bien vu en tableau.

En bref, j'ai aimé quand même malgré tous ces détails qui m'embêtent... Et on ne voit pas assez Snape, c'est vrai, c'est lui qui donne les cours de Défense contre les Forces du Mal, et il y a une scène que j'aurais adoré voir porter à l'écran. J'en avais même parler dans ma chronique sur le livre, je vous retranscrit ça ici


" 'Pathétique, Weasley' dit Rogue, au bout d'un moment. 'là - Laisse moi te montrer-'
Il tourna sa baguette vers Harry si vite que Harry réagit instinctivement; Toute pensée de sorts non-verbaux oubliée il hurla 'Protego!'
Son bouclier magique était si fort qu'il fit basculer Rogue qui heurta le bureau. La classe entière s'était retournée, et regardait maintenant pendant que Rogue se redressait, renfrogné.
'Tu te rappelles que j'ai dit que nous pratiquions les sorts non-verbaux, Potter?'
'Oui' dit Harry avec raideur.
'Oui Sir'
' Vous n'avez pas besoin de m'appeler 'Sir', Professeur'."
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 07:00
***
Genre : Drame

Titre original : Atonement

Date de sortie dans les salles obscures : 09 janvier 2008

Sortie en DVD :
2008

Réalisateur : Joe Wright (Orgueil et Préjugés)

Scénariste : Christopher Hampton

D'après l'oeuvre de : Ian  McEwan

Casting : Cecilia Tallis / Keira Knightley (Orgueil et préjugés, Pirates de Caraïbes); Robbie Turner / James McAvoy (Becoming Jane, Penelope, Narnia); Briony Tallis (enfant) / Saoirse Ronan (La cité de l'ombre); Briony (18 ans) / Romola Garai (The other man); Briony adulte / Vanessa Redgrave (Crimes et châtiment, The Pledge); Lola / Juno Temple (Deux soeurs pour un roi)

Synopsis AlloCiné

Août 1935. Malgré la canicule qui frappe l'Angleterre, la famille Tallis mène une vie insouciante à l'abri dans sa gigantesque demeure victorienne. La jeune Briony a trouvé sa vocation, elle sera romancière. Mais quand du haut de ses 13 ans, elle surprend sa soeur aînée Cécilia dans les bras de Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve face aux désirs des adultes va provoquer une tragédie et marquer à jamais le destin du jeune homme.

Synopsis DVD

Suite à une série de malententus catastrophiques, Robbie Turner est injustement accusé d'un crime atroce. Cette accusation mettra fin à sa relation naissante avec Cecilia et marquera à tout jamais leur amour et leurs destins.

Reviens-moi est un impressionnant chef-d'oeuvre romantique, à la fois fascinant et émouvant.


Que dire sans non plus en dire trop? On m'avait prévenu, mais je ne m'y suis pourtant pas attendu.

Robbie Turner est le fils de la domestique des Tallis. Briony âgée de 13 ans est secrètement amoureuse de lui. Lorsqu'elle surprend sa soeur, Cecilia et Robbie dans la bibliothèque, elle est jalouse. Cette jalousie va la pousser à accuser Robbie du viol d'une enfant.

En période de Guerre, Robbie a le choix entre rester en prison ou bien aller sur le terrain. Il décide de partir pour la guerre. Cecilia est devenue infirmière, ainsi que Briony qui ne sait pas comment expier ses fautes.

Je ne peux pas vous en dire plus, mais il y a une fausse fin avant la vraie fin, et vraiment j'y ai cru alors qu'on m'avait prévenue, mais bon, moi je suis fleur bleue, j'aime les belles histoires. Enfin bref, un film à voir, mais surtout préparer les mouchoirs...

Ah et j'allais oublier...soupir...James McAvoy, no comment

Et merci à Cline pour le prêt;o)
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 16:31
Genre : Policier fantastique

Adapté du manga Death Note de Tsugumi Ôba et Takeshi Obata

Réalisateur : Shusuke Kaneko (Necromicon, Gamera)

Scénariste : Tetsuya Oishi (X-Cross)

Casting : Light Yagami - Kira / Tatsuya Fujiwara ( Battle Royale 1 & 2); L / Ken'ichi Matsuyama (Nana, Yamato); Soichiro Yagami / Takeshi Kaga (Tokyo Blues); Misa Amane / Erika Toda (Boys over flowers, Just one love); Kiyomi Takada / Nana Katase (20-Seiki Shonen); Voix de Ryuuk / Shido Nakamura (Lettres d'Iwo Jima)
***
" Le cahier de la mort.
Il suffit d'y apposer le nom de la personne à châtier et d'avoir en tête son visage pour que cette dernière meurt d'une crise cardiaque. Quand ce cahier tombe entre les mains de Light, brillant lycéen au tempérament assez taciturne, il décide d'exploiter le Death Note pour appliquer sa propre justice et devenir l'égal de la mort.
Ainsi, Light note soigneusement les noms des meurtriers les plus recherchés par la police, restés impunis jusqu'à présent. Cette vague de mystérieuses morts alerte INTERPOL, qui dépassé par la situation, confie l'affaire à L.
Personne ne connaît son véritable nom, ni son visage, mais il résout n'importe quelle affaire, même celles où la mort est impliquée. Une traque infernale s'engage alors entre les deux hommes, sous le regard amusé de Ryuuk, le Dieu de la mort à l'origine de ce carnage."



Le dernier nom écrit dans le Death Note... A qui appartiendra-t-il ? Alors que les tentatives pour arrêter Kira sont de plus en plus élaborées, Light met au point une stratégie lui permettant de faire partie de la cellule d enquête sur Kira tout en cachant son identité. Light et L se rencontrent enfin et leur duel psychologique atteint son paroxysme... Un dénouement spectaculaire pour ce duel psychologique dont la conclusion diffère du manga.


On m'avait conseillé de lire le manga avant de voir le film, mais mon budget ne me le permettant pas, je n'ai pas pu résister. Et vraiment je n'ai pas été déçue, même si je sais que je lirai le manga un jour, parce qu'apparement il y a des petites choses qui diffèrent, et de ce que j'ai pu comprendre la fin aussi. Et quand même il faut que je connaisse la vraie fin;o)

J'adore le jeu des acteurs, surtout Ken'ichi Matsuyama qui joue L. J'ai cherché pendant tout le film d'où je le connaissais, quand enfin j'ai fait des recherches, et il joue le rôle de Shin dans le film Nana, mais nouvelle couleur de cheveux, et nouvelle coupe, et le visage toujours à moitié caché, pas facile de resituer. J'adore le personnage de L, le côté un peu obscure, et tout bizarre qui se tient tout le temps courbé, qui cache toujours à moitié son visage, qui tient son téléphone entre deux doigts comme s'il allait attraper une maladie, qui se nourrit uniquement de sucreries. En fait, c'est un petit surdoué, qui reste enfermé, plein de TOC, et qui résout les mystères les plus tordus. En face de L, nous avons Light joué par Tatsuya Fujiwara que j'avais beaucoup aimé dans Battle Royale (Shuya), mais qui m'énervait un peu dans ce rôle de gentil. Là il a un rôle de méchant, Light / Kira, et il m'a aussi énervée, et il m'a complètement hallucinée. Je vous jure. Au début, je pensais vraiment qu'il était gentil, bon ok il tuait avec le Death Note, mais des meurtriers, donc ça tempère un peu les choses, même si je n'adhère pas au principe. Mais quand il a commencé à tuer des innocents pour essayer de se protéger lui-même, c'est la que j'ai commencé à me dire qu'il était vraiment tordu. Un véritable psychopathe, et ça monte en puissance jusqu'à la fin. Mais c'est vraiment un gars qui pense à tout, mais bon, ça ne marche pas à tous les coups.

En revanche, les Dieux de la mort m'ont fait rire, surtout Ryuuk. J'aime bien Ram, il a l'air sympa. Mais Ryuuk au final est aussi tordu que Light / Kira. Et petit détail, rigolo,il ne mange que des pommes;o) Je n'aurais jamais imaginé qu'un Dieu de la Mort puisse se nourrir uniquement de pommes!

Dans le second film, il y a un Kira 2 et aussi un Kira 3, parce qu'en fait il y a deux Death Note, mais Light / Kira a un esprit tellement tordu qu'il invente un plan diabolique pour échapper à la surveillance de L.

Je suis restée un peu sur ma faim quand même, parce que je ne crois absolument pas à la mort de programmée de L. Je sens qu'il va revenir, et qu'il n'a pas brûlé les cahiers comme il l'a dit. Bon après ça reste de la supposition de ma part, mais je n'y crois absolument pas à cette fin. En plus, j'ai découvert sur Allociné que Ken'ichi Matsuyama préparait un film intitulé L : Change the world. Affaire à suivre donc.

Retrouvez l'avis de Moonrise

P.S. : Je viens juste de découvrir que le film n'avait pas été très bien reçu au Japon, notamment du fait des petits changements dans le scénario.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 17:20
***
Genre : Vampires

Nombre d'épisodes : 12

Réalisateur : Alan Ball (Six feet under)

Scénaristes : Alan Ball; Chris Offutt; Alexander Woo

D'après l'oeuvre de Charlaine Harris (Southern Vampire / La communauté du Sud)

Casting : Sookie Stackhouse / Anna Paquin (X-Men, Presque célèbre); Bill Compton / Stephen Moyer (Prince Vaillant; Deadlines); Jason Stackhouse / Ryan Kwanten (Flicka; Dead Silence); Sam Merlotte / Sam Trammell (Bones, Dexter); Tara Thornton / Rutina Wesley; Andy Bellefleur / Chris Bauer (Numb3rs; The lost room); Lafayette Reynolds / Nelsan Ellis (Veronica Mars, FBI portés disparus); René Lanier / Michael Raymond James (Médium, Cold Case); Eric Northman / Alexander Skarsgard (Baltic sea, Generation kill)

Synopsis AlloCiné

Ayant trouvé un substitut pour se nourrir sans tuer (du sang synthétique), les vampires vivent désormais parmi les humains. Sookie, une serveuse capable de lire dans les esprits, tombe sous le charme de Bill, un mystérieux vampire. Une rencontre qui bouleverse la vie de la jeune femme...


Cette première saison reprend en fait les événements du premier volume de la série Southern Vampire de Charlaine Harris, dont vous trouverez un résumé ici. L'intrigue est assez bien respectée, je n'ai rien à dire sur le sujet, ainsi que les personnages. En revanche, certains personnages ont été ajoutés ou approfondis. Je pense notamment à Tara, la meilleure amie de Sookie, qui n'existe pas du tout dans le livre. Tara est noire, sa mère est alcoolique, ce qui la rend extrêmement agressive envers tout le monde, et elle se sent persécutée à cause de sa couleur. J'ai ma petite théorie sur l'ajout de ce personnage à la série. Parce que l'autre personnage noir est Lafayette et il est gay. Le problème c'est que l'histoire se passe en Louisiane, un état marqué par l'esclavage et donc qui a une forte population afro-américaine. Je pense donc que comme les Etats-Unis sont à l'ère du politiquement correct, on ne pouvait pas laisser un seul personnage noir dans la série, qui de surcroît est gay. C'aurait donné lieu je pense à trop de préjugés, et trop d'accusations. Donc Tara doit être là pour tempérer les esprits des spectateurs. Mais malgré tout cela, l'histoire change par sa présence. Lafayette est également différent, parce que dans la série il est dealer, ce que je n'ai pas souvenir dans le livre. Mais Lafayette est beaucoup plus présent ici que dans le livre. Sachant qu'il ne survivra pas pour la seconde saison, de ce que j'ai compris. Alors peut-être qu'étant à court d'intrigues secondaires pour la première saison, ils nous ont donné un avant-goût du second volume.
Autant dans le livre Sookie passe pour une simplette mais est loin de l'être, il s'avère que dans la série ils ont préféré la laisser simplette tout le temps. Mais ce n'est pas dérangeant. Là où ça m'a plus dérangée, c'est le frère de Sookie, déjà qu'il était con, mais alors là, c'est vraiment un pauvre abruti. Ils ont changé beaucoup des choses qu'il fait dans le livre, mais je pense que c'est pour faire péter un peu l'audimat, parce qu'ils ont ajouté énormément de scènes de sexe, interdite aux moins de 18 ans. Scènes qui n'étaient pas du tout nécessaires à l'intrigue. Mais bon, faut bien que ça rapporte aussi. Des vampires et du sang, ça n'est pas suffisant;o)

Bon j'en viens donc au plus intéressant, les vampires. Bah moi j'aime beaucoup Bill. Stephen Moyer l'interprète à merveille. Le côté gentil, voir adorable du vampire amoureux d'une humaine. Mais en même temps, Bill est un vampire, et ça nature c'est de se nourrir du sang des humains, même s'il fait des efforts pour boire du sang synthétique créé par les Japonais.

Un autre vampire qui a beaucoup de succès de ce que j'ai pu comprendre, et ç vrai dire je comprends tout à fait pourquoi. Et heureusement pour nous on le voit plus souvent qu'on ne le devrait par rapport au livre. J'ai nommé Eric. Eric est le vampire par excellence. C'est le Shériff de la Zone 5, et c'est également un très très vieux vampire, alors respect. Il est mystérieux, hautain et super chaud...

En revanche, côté dents, ou plutôt croc, je suis déçue, ils sont beaucoup trop longs, ça donne l'impression que c'est totalement faux, ce qui est le cas d'ailleurs...

Pour finir, un petit mot sur le générique, qui est très trash, mais j'aime beaucoup la chanson

Pour conclure, True Blood est une série sympa, si on fait abstraction de certains petits détails et de certaines scènes inutiles.

Pour le plaisir des yeux, je vous mets en prime une photo de Bill et une photo d'Eric.

Bill Compton
Eric Northman
Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 11:12
***
Genre : Animation fantastique

Date de sortie dans les salles obscures : 10 juin 2009

Réalisateur : Henry Selick (L'étrange Noël de Monsieur Jack, James et la pêche géante)

Scénariste : Henry Selick

D'après l'oeuvre de Neil Gaiman (Coraline)

Casting voix originales : Coraline / Dakota Fanning (La guerre des mondes); La mère / Teri Hatcher (Desperate Housewives); Mlle Forcible / Jennifer Saunders (Absolutely Fabulous); Mlle Spink / Dawn French (Harry Potter); Le chat / Keith David (Les chroniques de Riddick); Le père / John Hodgman; Wybie Lovat / Robert Bailey Jr

Casting voix françaises : Je n'ai pas réussi à trouver les voix françaises, et je trouve ça bien dommage. En effet, pour les films d'animation, j'ai l'impression que les doubleurs ne sont pas vraiment reconnus, sauf quand il s'agit de films, genre Shrek où ce sont des acteurs connus qui font les voix. En y réfléchissant bien, les doubleurs tout court ne sont pas reconnus.

Synopsis AlloCiné

Coraline Jones est une fillette intrépide et douée d'une curiosité sans limites. Ses parents, qui ont tout juste emménagé avec elle dans une étrange maison, n'ont guère de temps à lui consacrer. Pour tromper son ennui, Coraline décide donc de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien...mais où tout est différent. Dans cet Autre Monde, chaque chose lui paraît plus belle, plus colorée et plus attrayante. Son Autre Mère est pleinement disponible, son Autre Père prend la peine de lui mitonner des plats exquis, et même le Chat, si hautain dans la Vraie vie, daigne s'entretenir avec elle. Coraline est bien tentée d'élire domicile dans ce Monde merveilleux, qui répond à toutes ses attentes. Mais le rêve va très vite tourner au cauchemar. Prisonnière de l'Autre Mère, Coraline va devoir déployer des trésors de bravoure, d'imagination et de ténacité pour rentrer chez elle et sauver sa Vraie Famille...


J'ai eu la chance d'aller voir Coraline en avant-première hier, dimanche, avec Cels à Rouen.
Encore une fois, j'avoue que j'ai loupé un tout petit passage, mais tout petit. Ca ne m'a pas empêchée d'aimer beaucoup le film, alors que souvenez-vous j'avais été très déçue par le livre de Gaiman. En fait comme je connaissais déjà l'histoire, je ne pouvais pas être déçue de ce côté-là. Mais les animations sont vraiment chouettes. On retrouve bien l'ambiance d'Henry Selick qui est aussi le réalisateur de L'étrange Noël de Monsieur Jack aux côtés de Tim Burton. Cet univers sombre, mais en même temps rempli d'humour...noir. Comme ça faisait un bout de temps que j'avais lu le livre, j'ai reconnu les personnages au fur et à mesure, Mlle Spink, Monsieur Bobinsky. En revanche, je ne me souviens absolument pas de Pasdebol, mais alors pas du tout. A croire qu'il ne m'a fait aucune impression;o)

En tous cas, je retournerai le voir à sa sortie officielle le 10 juin. Mais j'espère qu'ils nous le passeront en VO, parce que j'ai toujours préféré les VO, et encore plus pour les animations. Donc je croise les doigts d'ici là;o)
Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 10:33

Genre :
Fantastique jeunesse

Date de sortie dans les salles obscures : 13 mai 2009

Titre original : The secret of Moonacre

Réalisateur : Gabor Csupo (Le secret de Terabithia, Les Razmoket)

Scénaristes : Lucy Shuttleworth; Graham Alborough

D'après l'oeuvre d'Elizabeth Goudge - Le cheval d'argent

Casting : Maria Merryweather / Dakota Blue Richards (A la croisée des mondes); Sir Benjamin Merryweather / Ioan Gruffud (Les 4 fantastiques, W - L'improbable président); Loveday / Natascha McElhone (The Truman show, Solaris); Miss Heliothrope / Juliet Stevenson (Joue-la comme Beckham, Le sourire de Mona Lisa); Coeur de Noir / Tim Curry (The Rocky Horror Picture Show); Robin / Augustus Prew (Affaires non classées, MI-5)

Synopsis AlloCiné

Dans l'Angleterre victorienne, la jeune Maria Merryweather vient de perdre son père et se retrouve orpheline. Avec pour seul héritage un mystérieux grimoire, elle est désormais obligée d'aller vivre avec sa gouvernante chez son oncle qu'elle ne connaît pas. L'homme habite l'étrange manoir de Moonacre, dans une contrée perdue. La jeunes fille n'y est pas la bienvenue. Avec elle, d'anciennes blessures resurgissent et la haine ancestrale qui oppose les Merryweather aux De Noir renaît.
Maria ne le sait pas encore, mais une terrible malédiction pèse sur sa famille. De secrets en énigmes, l'intrépide jeune fille plonge dans une aventure qui va la placer au coeur d'une prophétie séculaire. Moonacre et ses créatures magiques sont en danger. Leur sort et celui de deux familles sont entre les maines d'une princesse qui doit accomplir le plus fascinant des destins...


Je dois commencer par vous avouer quelque chose. Je ne noterai pas ce film comme je le fais d'habitude, parce que j'ai loupé quelques petits passages. J'étais très fatiguée, et je n'ai pas réussi à garder les yeux ouverts tout du long. Mais j'ai tout de même réussi à comprendre tout. L'histoire n'a rien de compliqué vraiment, très inspiré Narnia (il y a même un lion, ok il est noir, mais ça reste un lion, mais effectivement il est beau), et donc honnêtement rien d'extraordinaire. J'ai également trouvé le jeu des acteurs assez plat, et je ne pense pas que je retournerai le voir pour le voir en entier, j'attendrais plutôt qu'il sorte en DVD.

Cependant, j'ai beaucoup aimé les costumes, mais les robes de Maria sont vraiment très bizarres et je me pose tout un tas de questions à ce sujet. Parce qu'en fait elles sont faites d'anneaux à l'arrière, ce qui fait que quand elle marche ça rebondit et ça fait vraiment bizarre, et je me demande comment ça fait quand elle s'asseoit. Sinon vues de devant, les robes sont absolument superbes.

On retrouve également Tim Curry, qui avouons-le n'a plus le même charme que dans son rôle de Frank'n'furter dans The Rocky Horror Picture Show. Il a bien vieilli le monsieur, mais bon c'est notre lot à tous.

Donc voilà, Le secret de Moonacre c'est un film qui se laisse voir, mais vraiment rien d'exceptionnel dans le genre, on connaît le reste du film dès le début. Aucune surprise...
Partager cet article
Repost0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 14:31
****
Genre : Fantastique

Nombre d'épisodes : 13 épisodes

Réalisateur : Russel T. Davis

Casting : Doctor Who / Christopher Eccleston (Les portes du temps, Les autres); Rose Tyler / Billie Piper (Sally Lockhart, Mansfield Park); Mickey Smith / Noel Clarke (Torchwood); Jackie Tyler / Camille Coduri

Le Docteur est le dernier Seigneur du Temps. Son peuple a été anéanti suite à la Grande Guerre du Temps contre les Daleks. Seul, il voyage à travers le temps et l'espace à bord du TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), qui a l'allure d'une cabine d'appel de la police des années 50. Il rencontre Rose lors d'un de ses voyages sur Terre, où il lui sauve la vie. Et celle-ci décide de tout quitter pour l'accompagner dans ses aventures. Ensemble, il vont affronter les Daleks, les Sleethin, sauver la Terre plusieurs fois, assister à la fin du monde, et bien d'autres choses encore.


J'adooooooooooore cette série. Une de mes amies, Val, m'en avait parlée il y a un bout de temps maintenant, mais surtout de David Tennant, dont elle totalement amoureuse, comme beaucoup je crois savoir, sans citer de nom bien entendu;o)
Je connaissais le fameux Doctor Who, mais j'avoue que pour moi c'était un Docteur fou en noir et blanc. En même temps je n'avais pas tort non plus, puisque la série a été créée dans les années 60.

Finalement à force de voir sur certains blogs des accro à Doctor Who, (il y a elle, elle et aussi elle)je me suis dit, faut que j'aille voir ça de plus près quand même pour me faire une idée. Et voilà, je suis tombée dedans à mon tour. La première saison a été visionnée l'espace d'un week end, dès que je rentrais chez moi, j'allumais le lecteur DVD.

Au début, je ne savais pas que la première saison était jouée par Christopher Eccleston, du coup je me suis dit que ça allait faire bizarre de changer d'acteur comme ça en cours de route. Et honnêtement, quand j'ai vu l'épisode de la transformation, j'étais pliée en 2 dans mon canapé. C'est trop FORT, je vous assure. Parce que voyez-vous, le Docteur étant un Seigneur du Temps, âgé de 900ans (plus ou moins), il a quelques tours dans son sac pour échapper à la mort. Non non non il ne repart pas dans le passé pour changer les choses, il se régénère. Et oui! Vous avez bien lu, le Docteur se régénère. Donc dès qu'il est mourrant, son corps prend un autre aspect mais son esprit est toujours là. Donc lorsque j'ai vu cet épisode où le Docteur vient d'absorber tout le vortex pour sauver Rose, et que d'un coup une grande lumière sort de lui, et hop quelques petites images de la transformation rapidement, pour que ce soit plus clair pour le spectateur, et hop Christopher Eccleston est devenu David Tennant. Eh ben moi je me suis bidonnée...

Je suis actuellement dans la saison 2, mais j'avoue que j'ai un faible pour Christopher Eccleston, et je suis déçue qu'il n'ait pas continué dans le rôle. J'aime bien David Tennant aussi bien sûr, mais je ne sais pas, j'ai petit faible pour Christopher. Et je trouve qu'on voyait plus les sentiments que le Docteur a pour Rose avec lui qu'avec David Tennant. Enfin tout est une question de point de vue je suppose...

Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 19:06
***
Genre :  Sci-Fi

Date de sortie dans les salles obscures : 06 mai 2009

Réalisateur : J.J. Abrams (Mission Impossible III)

Scénariste : Alex Kurtzman; Roberto Orci

Casting : James T. Kirk / Chris Pine (Mise à prix); Spock / Zachary Quinto (Heroes); Nero / Eric Bana (Troie); Scotty / Simon Pegg (Shaun of the dead, Hot fuzz); Sulu / John Cho (Ugly Betty, The air I breathe); Uhura / Zoe Saldana (Le terminal); Christopher Pike / Bruce Greenwood (Déjà vu, Truman Capote); Spock du futur / Leonard Nimoy  (Star Trek la série)

Synopsis AlloCiné

La plus grande odyssée spatiale de tous les temps voit le jour dans le nouveau Star Trek, mettant en scène le premier voyage d'un tout nouvel équipage à bord de l'U.S.S. Enterprise, le vaisseau spatial le plus sophistiqué de l'histoire.
Dans ce périple semé de dangers, d'action et d'humour, les nouvelles recrues doivent tout faire pour empêcher le plan diabolique d'un être maléfique menaçant l'humanité toute entière dans sa quête de vengeance.
Le sort de la galaxie est entre les mains de deux officiers que tout oppose : d'un côté, James Kirk, originaire de la rurale IOWA, tête brûlée en quête de sensations fortes, de l'autre Spock, issu d'une société basée sur la logique et rejetant toute forme d'émotion. Quand l'instinct fougueux rencontre la raison pure, une improbable mais puissante alliance se forme et sera seule en mesure de faire traverser à l'équipage d'effroyables dangers, là où personne n'est encore jamais allé.


J'ai passé un très bon moment en compagnie de Spock et Capitaine Kirk, je dois bien l'avouer. Star Trek a beaucoup changé depuis que je regardais la série à télé quand j'atais gamine. J'adorais cette série, ainsi que Cosmos 1999, avec Martin Landau et Barbara Bain. Bon tout ça pour dire, que gamine j'adorais les vaisseaux spatiaux, et la magie fonctionne toujours pour moi à 27 ans. Ce film Star Trek est le premier que je vois depuis la série, et j'ai aimé retrouver ces personnages. Même si pour moi Capitaine Kirk restera à jamais Hooker, je dois bien avouer que Zachary Quinto incarne à merveille le rôle de Spock. Honnêtement son physique était fait pour le rôle. Et aussi, eh ben maintenant je suis amoureuse de Spock. Bah oui, autant dans Heroes, dans le rôle de Silar il ne me fait pas vraiment d'effet, que dans le rôle de Spock, hmmm...Ca doit être les oreilles pointues et la coupe au bol

A noter pour les fans de la série, la présence de Leonard Nimoy dans le rôle de Spock du futur. Il a toujours la même tête avec plus de rides, trop fort...
Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 18:27
***
Genre : Comédie

Titre original : The boat that rocked

Date de sortie dans les salles obscures : 06 mai 2009

Réalisateur : Richard Curtis (Love Actually)

Scénariste : Richard Curtis

Casting : Le Comte / Philip Seymour Hoffman (Polly et Moi, Truman Capote); Gavin / Rhys Ifans (Danny Deckchair, Hannibal Lecter : les origines du mal); Quentin / Bill Nighy (Love Actually, Underworld 3); Charlotte / Emma Thompson (Raison et sentiments, Love Actually); Dormandy / Kenneth Branagh (Peines d'amour perdues, Harry Potter et la chambre des secrets, Hamlet)

Synopsis AlloCiné
Carl vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère a décidé qu'il irait réfléchir à son avenir auprès de son parrain, Quentin. Il se trouve que celui-ci est le patron de Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en Mer du Nord peuplé d'un équipage éclectique de DJ's rock 'n' roll. A leur tête se trouve le Comte, un américain exubérant, véritable dieu des ondes en synergie totale avec la musique. A ses  côtés, ses fidèles animateurs : Dave, ironique, intelligent et d'un humour acéré; l'adorable Simon, qui cherche l'amour; l'énigmatique Midnight Mark, séduisant et silencieux; Wee Small Hours Bob, le DJ des petites heures du matin, accro à la musique folk et à la drogue; Thick Kevin, qui possède l'intelligence la plus microscopique du monde; On-the-hour John, le chroniqueur des actualités; et Angus 'The Nut' Nutsford, qui est sans doute l'homme le plus agaçant d'Angleterre...
La vie en Mer du Nord est riche en événements...


Vous aimez le rock et vous aimez rire. Pas d'hésitation. Un excellent moment en perspective. Perso, j'ai adoré, on y retrouve l'histoire du rock à ses origines, mais pas seulement la musique, c'est toute l'ambiance rock qu'on retrouve. Ce rock qui a amené une certaine libération des moeurs. J'adore par exemple, cette histoire de mot en F... qu'il ne faut surtout pas dire à l'antenne. On retrouve également toute une panoplie d'acteurs excellents, Philip Seymour Hoffman, hilarant, Bill Nighy qui m'avait laisser un souvenir de dingue dans Love Actually (Christmas is all around...) et bien sûr le grand Kenneth Branagh absolument méconnaissable (et de ce que j'ai pu voir sur les blogs je ne suis pas la seule à le penser). Je l'ai cherché un petit moment avant de le reconnaître dans le rôle de Dormandy, le ministre qui lutte contre les radio pirates avec son ami Twatt (traduit par trou de balle, si si si).
Un brin d'émotions aussi sur la fin, j'ai vraiment cru que le Comte allait périr avec le bateau...
Rien que la BO vaut le coup d'aller le voir : David Bowie, The Beach Boys, The Kinks, Jimi Hendrix, et bien d'autres...

Et j'avoue avoir eu un coup de coeur pour Mark (Tom Wisdom), qui fait tomber toutes les filles sans dire un mot. Son truc (qu'on apprend à la fin), ne rien dire, ça fait monter la pression, et au bout d'un moment, 'Et maintenant?'...
Partager cet article
Repost0