Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 16:41

Genre : Urban Fantasy

Série : Mercy Thompson n°4

Autres titres dans la série : Moon called, Blood bound, Iron kissed

Editeur américain : Ace Fantasy : 19,87€

Editeur anglais : Orbit : 9,46€

Editeur français : Milady Poche : Date inconnue

J'étais là, à penser qu'être un Walker a ses bons côtés. Apparement j'avais tort.

Mercy Thompson, mécano qui peut parfois changer de forme, apprend de façon brutale pourquoi son peuple a été presque exterminé. Quand les vampires européens ont immigré en Amérique du Nord, ils ont découvert que le peuple de Mercy avait un talent caché pour tuer les vampires. Malheureusement pour Mercy, la reine du nid de vampires local a découvert sa véritable identité.

La reine non-morte est aussi furieuse quand elle apprend que Mercy l'a trompée et a tué l'un des siens. Mercy est peut-être protégée de représailles directes par la meute de loups-garous (et son intéressante relation avec son Alpha), mais ça veut seulement dire que Marsilia viendra après Mercy par un autre chemin. Donc Mercy ferait mieux de surveiller ses arrières.


Youhou!!! Je vais faire des jalouses qui n'en sont encore qu'au deuxième volume, ou même peut-être pas encore, hihihi (rire de sorcière). Non j'arrête sinon je risque de me faire lyncher sur la place publique.
Je vous le dit tout de suite, ce tome 4 est moins accrocheur que le précédent, mais en même temps, Iron kissed finit sur une note tellement intense en émotions, qu'après ça on retombe un peu dans le train-train quotidien. Enfin, je parle du train-train quotidien de Mercy Thompson, donc vous pouvez imaginer que ce n'est pas de tout repos quand même. Surtout quand on a Marsilia, la reine des vampires de Tri-Cities, à ses trousses. Bah fallait bien s'en douter, Mercy n'allait pas s'en sortir comme ça non plus. Trop facile.

***SPOILER***Au même moment, une de ses anciennes amies vient lui demander de l'aide parce qu'elle a un fantôme chez elle. C'est une bonne occasion pour Mercy de s'éloigner un peu. Mais bien sûr il faut compter sur Mercy pour tomber entre les griffes de l'unique vampire de Spokane. Bah oui, c'est Pas-de-bol son deuxième prénom.

Ici, on se rend compte du véritable attachement de Stefan à Mercy. Mais de son côté Mercy vient d'accepter d'être la compagne d'Adam, qui la fait même devenir "pack", c'est pour dire. Même si cela n'est pas apprécié de tous. En même temps, Mercy lutte contre ses terribles crises d'angoisse, à la suite de ce qui s'est passé avec Tim. Mais elle réussit à garder le contrôle malgré tout.

Pour changer, elle se met en danger, et devient le garde-manger de James Le Monstre, le seul et unique vampire de Spokane. Mais comme on peut s'y attendre de la part de Mercy, elle réussit à l'éliminer. ***SPOILER***

Ce que j'ai surtout apprécié dans ce volume, c'est la découverte de Stefan, on en apprend plus à son sujet, et honnêtement moi je craque. Bon ok j'aime bien les loups-garous, je suis plutôt du clan Samuel qu'Adam. Mais j'avoue que Stefan prend plus d'importance petit à petit, on découvre beaucoup de son caractère et de ses sentiments, et bah oui quoi, encore un vampire dont je tombe amoureuse. En même temps, Mercy l'a jeté alors...

Maintenant je suis comme vous tous qui lisez en français, je dois attendre presqu'un an pour la sortie du cinquième tome. Ah misère!!!

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 20:10
Genre : Vampires

Série : Southern Vampire n°1

Titre français : La communauté du sud - Quand le danger rôde

Editeur américain : Ace Fantasy/Mystery : 6,05€

Editeur français : J'ai Lu : 8,80€

Sookie Stackhouse est serveuse dans un petit bar dans une petite ville de Louisiane. Elle est calme, réservée, et ne sort pas beaucoup. Pas parce qu'elle n'est pas jolie. Elle l'est. C'est juste que, eh bien, Sookie a une sorte de "handicap". Elle peut lire les pensées. Et ça ne la rend pas trop sortable. Et puis, arrive Bill. Il est grand, séduisant... et Sookie ne peut entendre un seul mot de ce qu'il pense. Il est exactement le genre de gars qu'elle attend depuis toujours...

Mais Bill a un handicap aussi : c'est un vampire avec une mauvaise réputation. Il traîne avec des gens qui donnent la chair de poule, tous suspectés de (grande surprise) meurtre. Et lorsqu'une collègue de Sookie est tuée, elle craint d'être la prochaine...


Ca faisait un bout de temps que j'avais ce livre dans ma bibli, et la visite d'une copine me l'a fait sortir de sa planque. En fait, elle m'a dit avoir lu sur mes conseils Twilight, dont forcément elle est devenue accro, et comme elle était en Espagne et ne voulait pas dépareiller sa collection, elle s'est venger sur d'autres livres vampires, dont un qui parle d'une serveuse fan de vampire, et qui a même fait l'objet d'une adaptation TV. Sur le coup, j'étais sous le choc, car j'ai cru qu'elle parlait de The Morganville Vampire de Rachel Caine, à cause de la serveuse, mais on ne peut pas vraiment dire qu'Eve soit fan de vampire. Finalement un tour sur le net, et c'est trouvé. Là je redescends, lui donne le titre et l'auteur en disant 'Je crois que je l'ai'... et Bingo. Je suis allée voir une critique, chez Clarabel, qui n'a pas été trop emballée. Moi j'ai bien aimé. J'avoue que ce n'est pas transcendant, mais j'aime le côté bad boy des vampires aussi, ça change des vampires à la Edward. Bah quoi, il ne faut pas oublier qu'à la base le vampire est un monstre sanguinaire. Et bon, il y a quand même un vampire qui rattrape le coup, Bill, même si on ne sait pas toujours sur quel pied danser. Bon il est vrai que le premier volume a plus un goût de rose que de sang, ce que je veux dire, c'est que c'est de la romance. D'ailleurs, je suis surprise de l'édition française, qui ressemble vraiment à une édition Harlequin. Un nouveau genre pour les mamies en manque de sensations, les histoires d'amour vampire Enfin moi je ne juge pas, je ne me le permettrais pas...

A Bon-Temps, Louisiane, un vampire arrive, Bill, et bizarrement en même temps, il y a une série de meurtres sur des jeunes femmes qui aiment bien se faire mordre et aussi d'autres choses. Donc forcément, on pense à Bill. Mais en même temps, le frère de Sookie a entretenu des relations avec les victimes et des vidéos de leurs ébats ont été retrouvées chez lui. Sookie va donc utiliser son "Handicap" pour essayer de retrouver le meurtrier et innocenter son frère. Sauf que bien sûr, elle devient aussi une cible, puisqu'elle entretient une relation avec Bill le vampire. Et le coupable n'est pas celui auquel on pense. Moi je croyais que c'était le flic, Andy Bellefleur! Je trouve que l'intrigue est bien menée. Et j'aime bien Sookie, tout le monde la prend pour une simplette parce qu'elle n'a pas un haut niveau d'étude et qu'elle sourit bêtement, mais c'est justement une façade à cause du fait qu'elle entende tout ce qui passe dans la tête des gens. Et moi je l'aime bien pour faire justement comme si de rien était et continuer. Bon c'est vrai que par moment, à sa place, je foutrais des baffes, mais elle n'est pas non plus du genre à se laisser faire.

Et elle qui lit dans les pensées sauf dans les siennes à lui, euh ça ne vous rappelle pas vaguement quelque chose...

J'ai commencé à regarder la série TV, True Blood, je vous en dirai plus sur le sujet un autre jour....

En tous cas, je lirai la suite et en attendant vous pouvez lire la chronique d'Ankya et de Carol
Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 12:31

Genre : Urban Fantasy

Série : Mercy Thompson n°3

Autres tomes dans la série : Moon called / L'appel de la lune; Blood bound / Les liens du sang

Titre français : Pas encore traduit

Editeur américain : Ace fabtasy : 6,36€

Editeur français : Milady Poche : Pas encore de date prévue

Je pouvais sentir sa peur, et ça satisfaisait quelque chose au plus profond de moi qui se tordait sous son regard froid et supérieur.
Je retroussai ma lèvre supérieure pour qu'elle ait une bonne vue de mes dents pointues. Je pesais peut-être plus ou moins 13kgs dans ma forme de coyote, mais j'étais un prédateur...


La mécano Mercy Thompson peut changer sa forme, mais pas sa loyauté. Quand son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et laisser à moisir derrière des barreaux par son propre peuple, c'est à Mercy de nettoyer son nom qu'il le veuille ou non.

La loyauté de Mercy est sous pression dans d'autres domaines aussi. Les loup-garous ne sont pas connus pour leur patience, et si Mercy ne peut pas se décider entre les deux qu'elle aime, Sam et Adam pourrait bien faire le choix pour elle...


Ouh, écoutez-moi bien, vous avez aimé le premier, je vous garantit que vous aimerez le second, et je vous jure que le troisième est encore bien au-dessus, mais honnêtement il est dur, j'en suis encore sous le choc.

Il s'est passé à peu près deux mois depuis l'histoire avec le vampire sorcier, et le meurtre d'André, vampire responsable, par...Mercy. Heureusement, Stefan et Wulfe l'ont protégé. Après ce qu'il s'est passé avec Stefan, elle ne l'a pas revu depuis. Mais voilà, que Zee a besoin d'elle, elle lui doit un service après avoir utiliser son épée magique pour autre chose que ce qui était prévu. Zee a besoin de son nez de coyote pour résoudre une série de meurtres sur la réserve des Fae. Après avoir visiter quelques unes des scènes de crimes, Mercy connaît le coupable et peut rentrer chez elle. Alors que Zee et Uncle Mike se présentait dans la maison du coupable, ils ont découvert son corps. Mais la police est arrivée et ils ont arrêté Zee. Lorsque Mercy apprend ça, elle fait tout pour le faire libérer, et pour cela elle doit mener elle-même l'enquête, se mettant en danger.
***SPOILERS*** Mercy découvre que O'Donnell, le coupable des meurtres de la réserve, faisait partie d'un groupe contre les Fae. Elle s'infiltre dans le groupe le temps d'une réunion, mais ne pense pas qu'aucun d'entre eux puissent être capable de meurtre, d'autant plus qu'O'Donnell a été sauvagement assassiné, avec la tête arrachée. Mais parmi ce petit groupe se trouve un Fae, qui elle va le découvrir plus tard après une course poursuite pour sa vie, n'est pas si impuissant qu'il n'y paraît. Lorsque Tim, un membre du petit groupe, l'invite à dîner pour parler de ce qu'il sait de O'Donnell, Mercy hésite car elle ne veut pas faire de mal à Adam, mais elle y va quand même parce que c'est pour sauver Zee. Mais là elle tombe dans un piège, Tim est en possession de certains objets magiques appartenant aux Fae et il s'en sert sur Mercy, notamment un gobelet qui rend Mercy esclave de Tim. Celui-ci est à la recherche du bâton qui n'arrête pas de suivre Mercy partout. Elle conduit donc Tim à son garage, et là il abuse d'elle. Mais elle réussit à le tuer. Entre deux, Adam et ses loups arrivent. Adam met en pièces le corps de Tim, parce que bien sûr il a tout vu grâce aux caméras de surveillance qu'il a fait installer dans le garage. De son côté, Mercy s'est transformé en coyote et ne veut plus changer de forme. Elle croit qu'elle va finir seule et ne pense qu'à une chose : aller se noyer dans la rivière. Bien sûr, c'est Tim qui lui a enfoncer l'idée dans la tête sous l'effet de la drogue. Mercy aura du mal à se remettre, mais elle finira par reprendre forme humaine, ainsi que ses habitudes. Elle bien sûr, son choix ets fait entre Sam et Adam, bien que la tâche lui fut facilitée, car Sam a réalisé qu'en fait son loup ne voulait pas vraiment d'elle.***FIN SPOILER***

Honnêtement, ce volume est très dur, enfin surtout la fin. Je ne me serai pas attendue à ça, je pensais qu'elle réussirait à se défendre, et que enfin voilà quoi. Ce que je veux dire, c'est que Mercy est une héroïne, ce genre de choses ne peut pas lui arriver, mais si. Et en même temps, j'ai trouvé ça dur, mais quelque part, ça rend Mercy plus humaine encore. Plus proche de nous, puisque finalement, c'est une femme forte qui peut lutter contre des démons, tuer des loup-garous à dents nues, mais elle ne peut pas lutter contre un humain de la pire espèce. Ce que je veux dire, j'essaie de m'expliquer, c'est qu'elle a aussi des faiblesses, parce que ben, elle est humaine quoi, même si elle peut se transformer en coyote. Mais vraiment, j'avoue que j'aurais pu me passer sans problème de ce genre d'événement. Enfin, je ne peux pas continuer là-dessus sans vous dire réellement ce qui s'est passé, sauf si vous lisez le spoiler. Mais bon voilà, préparez-vous quand même à être un peu choquée en lisant ce troisième volume.

Bon le bon côté des choses, parce que quand même il y en a, c'est qu'on apprend dans ce volume beaucoup plus de choses sur les Fae, je suis désolée, je garde le terme anglais, parce qu'il n'y a pas vraiment d'équivalent en français malheureusement, du moins j'en ai pas trouvé. C'est le peuple des ogres, trolls, elfes, enfin toutes ces créatures qui utilisent la magie pour se faire passer pour des humains, mais qui craignent le fer. Donc on apprend plus de choses sur eux, et comme on s'en doutait un peu déjà, ils ne sont pas aussi gentils qu'il n'y paraît.

Ensuite, sur le plan sentimental, dans Blood bound on découvrait un nouveau prétendant à Mercy, mais bon l'affaire est réglé d'avance pour lui. Patricia Briggs met fin ici à notre attente concernant le choix (difficile, certes!) de Mercy entre ses deux loup-garous d'amour, Samuel et Adam. Personnellement, j'avais ma préférence pour Samuel, car je trouve Adam un peu trop impulsif et directeur. Mais bon d'après l'expérience de Mercy Sam n'est pas mieux, la seule différence c'est que lui il le cache;o) Bon par contre, ce que je reproche à Patricia Briggs c'est la facilité avec laquelle elle a réglé l'affaire. En fait, Mercy fait son choix, elle sait que Sam n'est pas fait pour elle, mais elle n'est pas encore décidé sur Adam non plus. ***SPOILERS***Mais Sam la prend de court en lui disant qu'il l'aime mais que son loup ne veut pas vraiment d'elle. Donc voilà problème réglé pour Sam. Pour Adam c'est un peu plus compliqué, et plus intéressant quand même, même si de toutes façons on sait déjà qu'elle le choisira lui, puisque ce ne sera pas Samuel***FIN SPOILERS***. Bon je n'attendais pas non plus un combat jusqu'à la mort entre les deux loups, mais un peu plus de tension entre les deux, quoi, histoire de faire un peu palpiter mon petit coeur...

Partager cet article
Repost0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 10:26
Genre : Urban Fantasy

Série : Mercy Thompson n°2

Autres tomes dans la série : Moon called / L'appel de la lune

Titre français : Les liens du sang

Editeur américain : Ace Fantasy : 6,36€

Editeur français : Milady Poche : 7€ - Sortie prévue le 07 mai 2009

Comme la plupart des gens qui ont leur propre affaire, je travaille de longues journées, qui commencent tôt le matin. Donc quand quelqu'un m'appelle au milieu de la nuit, il a intérêt à être mourant...

Mercy Thompson; réveillée à 3 heures du matin par un vampire. Stefan s'avère aussi être son ami, et il a besoin de son aide. Il doit délivrer un message à un de ses pairs non-morts et il a besoin d'un témoin qui ne sera pas remarqué, et les capacités de Mercy à changer de peau font d'elle la candidate idéale.

Mais la mission tourne au bain de sang et Mercy attire l'attention non pas seulement d'un vampire puissant, mais même du démon plus puissant qui le possède. Elle peut compter sur la communauté surnaturelle pour la protéger, et l'Alpha de la meute de loup-garous, Adam, aimerait qu'elle se repose sur lui pour d'autres raisons aussi. Mais quand il faut devenir proactif, elle se retrouve toute seule.

" Mme Hanna sembalit être une SDF, avec son caddie rempli de sacs en plastiques, de boîtes de conserve et autres ustensiles utiles, mais quelqu'un m'a dit un jour qu'elle vivat dans une petite caravane dans le parc près de la rivière et avait donné des cours de piano jusqu'à ce que son arthrite rende cela impossible. Après cela, elle marchait dans les rues de Kennewick, collectant les boîtes en alu et vendant des images qu'elle coloriait dans des livres à coloriage pour pouvoir acheter de la nourriture pour ses chats.
Ses cheveux blancs-gris étaient tressés et coincés sous sa casquette de baseball qui empêchait le soleil de toucher son visage. Elle portait un jupe trapèze en laine avec des soquettes, et des tennis une taille trop grande. Son T-shirt célébrait le Spokane Lilac Festival passé il y a bien longtemps, et sa couleur lavande était un contraste intéressant avec la chemise en flannel noire et rouge qu'elle portait librement sur ses épaules.
L'âge l'avait courbée jusqu'à ce qu'elle soit à peine plus grande que le chariot qu'elle poussait. Ses mains tannées, aux doigts noueux arboraient du vernis à ongles rouges écaillé qui allaient avec son rouge à lèvres. Elle sentait la rose et les chats.
Elle fronça les yeux vers moi et loucha : "Les garçons ne veulent des filles qui ont plus de muscles qu'eux, Mercedex. Les garçons aiment les filles qui savent danser et jouer du piano. Mr Hanna, Dieu bénisse son âme, avait pour habitude de me dire que je flottais sur la piste de danse."
C'était une vieille discussion. Elle avait grandi à une époque où la bonne place pour une femme était à côté de son mari.
" Ce n'était pas le karaté cette fois, lui dis-je, en touchant mon visage légèrement.
- Mettez un sachet de pois surgelés dessus, ma chère, dit-elle. Ca évitera que ça enfle.
- Merci, répondis-je
Elle hocha la tête brusquement  et se mit à descendre la route, son charriot couinait. Il faisait trop chaud pour de la flannel et de la laine, mais c'était un soir de printemps frais quand elle était morte quelques mois plus tôt."



Un deuxième volume tout aussi passionnant que le premier, dont beaucoup d'entre vous attendent la sortie française. Mais patience, c'est dans pas longtemps. Ici, on se retrouve plongé dans le milieu des vampires. Bien sûr les loup-garous sont là, mais ils n'ont pas la vedettes tout le temps. **SPOILERS**Mercy rend service à Stefan pour passer un message à Cory Littleton qui s'avère en fait être un nouveau vampire sorcier possédé par un démon. Ce démon a fait accuser Daniel, le protégé de Stefan, de meurtre. Stefan part donc en mission pour éliminer ce démon qui ne laisse que des morts sur son passage. Les loup-garous aident, mais malheureusement ils sont aussi susceptibles de perdre le contrôle que les vampires, et lorsque Warren est déposé dans une benne dans un état grave, tout le monde pense que les autres sont morts, y compris Ben et Stefan. Mercy est contactée par Marsilia, la "reine" des vampires du coin, car apparement elle-seule serait capable de retrouver Littleton et de mettre fin à ses actions. Lorsqu'Adam et Samuel disparaisse, Mercy se met en route, mais elle découvre que le vampire que Marsilia a mis sur l'affaire avec elle, Andre, est le créateur du démon. Grâce à sa capacité à parler aux fantômes, notamment Mme Hanna, Mercy retrouve la planque de Littleton, et tant bien que mal réussit à l'éliminer. Mais Marsilia fait libérer Andre, car elle veut qu'il crée pour elle un nouveau vampire sorcier. Mercy se met donc en route pour éliminer elle-même Andre. **FIN SPOILERS**

J'ai beaucoup apprécié de voir plus le côté des vampires dans ce volume, et j'aime beaucoup Stefan, qui est en quelque sorte le gentil vampire de la bande. Il protège "sa ménagerie", c'est-à-dire les humains qui le nourrissent de leur sang, contrairement aux autres qui les tuent presque aussitôt. On en apprend également plus sur Mercy, qui a comme on le savait déjà n'est pas victime des pouvoirs des vampires, et apparement des démons non plus, même si elle sent quand même le pouvoir qui émane de Littleton. On sent que Mercy est vraiment choquée par tout ce qu'elle vit dans ce volume, et en même temps moi je la comprends. Côté coeur, les choses ont tendance à se compliquer, toujours entre Samuel et Adam, lorsque les choses avancent avec un, ça avance avec l'autre aussi. Donc Mercy en est toujours au même point, mais une petite surprise à la fin quand même, car Mercy a un nouveau prétendant, et cette fois, ce n'est pas un loup. Bon honnêtement, moi j'avais un doute depuis le début à son sujet, je vous donne un indice, il possède le Mystery Bus de Scoobi-doo!!!


Partager cet article
Repost0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 12:53
Genre : Fantastique

Série : Weather Warden n°7

Autres titres dans la série : Ill wind, Heat stroke, Chill factor, Wind fall, Firestorm, Thin air

Editeur américain : Roc Fantasy : 6,29€

Editeur français : Pas encore de traduction

Weather Warden (Gardienne de la Météo), Joanne Baldwin prend des congés quand son idylle est interrompue par son pire cauchemar : un reporter d'un grand journal. La dernière chose dont a besoin Joanne est quelqu'un qui expose le monde surnaturel dont elle fait partie.

Le soleil chasse les nuages quand son Djinn lover, David, la demande en mariage. Elle est excitée à l'idée de dire oui, mais il y a d'autres partis (humains et autres) qui seront moins enthousiastes.

La joie prémaritale de Joanne cesse quand un tremblement de terre dévastateur heurte la Floride, et cette fois, elle ne pourra pas demander à David et ses pairs pour leur assistance. La cause de ce tremblement ne ressemble à rien de ce que Joanne a pu croiser sur sa route, et c'est alimenter par un pouvoir que les Djinn ne peuvent pas percevoir...

La demande en mariage

"Il se pencha vers moi et prit mes mains. Les siennes étaient chaudes, fortes, calmantes. 'J'ai une question qui t'effraiera encore plus, si tu veux changer de sujet' dit-il après un long moment.
Je fronçai les sourcils 'Pas de jeu
- Non. C'est une question sérieuse.' Il glissa de la chaise, et un genou toucha le sol bétonné du balcon. Il ne quitta pas mon visage de ses yeux, et il ne lâcha pas mes mains. 'C'est une question qui aura besoin d'une réponse sérieuse'
Mon coeur se figea, puis sauta pour rattraper le rythme. 'Je...' Je ne pouvais même pas commencer à penser à ce que j'allais dire. J'ai juste attendu? J'avais certainement tout faux, de toutes façons.
'Veux-tu m'épouser?' demanda-t-il.
Oh, je n'avais pas faux finalement."

Le meilleur de la série!!! Plein de rebondissements inattendus. Bon déjà la demande en mariage, moi je dis oui tout de suite!!! Mais bon j'ai eu aussi pas mal de frayeurs dans ce volume.

D'abord un reproche, c'est qu'on ne sait pas ce qu'il advient du changement de pôle magnétique sur lequel se finissait Thin Air. J'ai même cru que je m'étais trompée de volume, qu'il m'en manquait un entre deux. Mais pas du tout, on n'en sait pas plus, c'est tout. Bon j'imagine bien que le problème a été réglé, mais ça m'étonne de Rachel Caine, qui commence toujours un volume là où elle s'était arrêtée. Idem pour Sarah et Eamon. Bon Sarah réapparaît à la fin, mais rapidement, et Eamon, que dalle, alors que je m'attendais à le revoir. Il revient toujours quand tout va mal pour en rajouter une bonne couche, mais à mon avis il reviendra dans le prochain volume.
En même temps, il est vrai que Joanne a suffisament de problèmes à régler sans en rajouter non plus. Parce qu'il y a un groupe de Wardens qui travaille pour l'ennemi, Les Sentinelles. Les Sentinelles veulent détruire les Djinns, et veulent mettre fin à cette masquarade qu'est le mariage annoncé de Joanne et David. Mais seuls les Wardens peuvent essayer de lutter contre les Sentinelles, car ils possèdent une arme que les Djinn ne peuvent même pas voir, la seule arme qui peut les détruire, l'anti-matière. David a même quelques difficultés par moment à croire Joanne, car il ne peut pas voir ce qu'elle voit, pour lui l'anti-matière est invisible, et lorsqu'un Djinn meurt, c'est comme s'il n'avait jamais existé pour tous les autres Djinn. Joanne et David décide d'appâter les Sentinelles en avançant leur mariage, mais lorsqu'Ashan se présente avec les Oracles pour s'opposer au mariage, car les conséquences pourraient être terrible pour les Djinns, Joanne hésite. Puis les Sentinelles attaquent avant qu'elle puisse donner sa réponse. Alors que David est à terre en train de lutter pour garder Rahel en vie, il insiste pour que Joanne donne ses voeux, et d'un coup les nouveaux Djinn se retrouvent avec encore plus de pouvoir.
De retour dans sa chambre, Joanne doit affronter celui qui est à la tête des Sentinelles, mais la surprise est grande, car c'est Bad Bob Biringanine, qui était censé être mort dans le premier volume. Mais en fait ce n'est pas vraiment lui, c'est un démon qui a pris son apparence. Il la marque comme les Sentinelles et s'en va. David arrive et dit à Joanne qu'ils ont fait une erreur, qu'il doit protéger les siens, et là c'est le drame. Il a fallu que j'arrête ma lecture tellement je n'y croyais pas. J'en ai voulu à Rachel Caine d'avoir fait ça, sérieusement. Il ne faut pas avoir de coeur pour faire ça!!! Bon heureusement tout est bien qui finit bien, Joanne réussit à faire fuir Bad Bob, à retrouver David, mais elle est marquée, et la chasse à Bad Bob ne fait que commencer...

Ah vraiment, ce fut un bon moment de lecture, je dirai même plus. Je n'ai pas pu le lâcher, c'est le meilleur de la série... Mais je ne pensais vraiment pas à Bad Bob, en fait, je soupçonnais Lewis, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai pensé à lui au début;o)

En tous cas, ça y est Joanne et David sont mariés;o)


Partager cet article
Repost0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 12:38
Genre : Fantastique

Série : Weather Warden n°6

Autres titres dans la série : Ill wind, Heat stroke, Chill factor, Wind fall, Firestorm

Editeur américain : Roc fantasy : 5,44€

Editeur français : Pas encore de traduction

Joanne Baldwin a connu des jours meilleurs, ou du moins elle espère que c'est le cas. Après s'être réveillée nue et gelée dans une forêt, elle est retrouvée par deux sauveurs qu'elle ne reconnaît pas du tout. Un gars supernaturellement beau qui serait son amant. Et l'autre qui dit qu'il peut contrôler le temps...et qu'elle aussi.
Tous ceux qui recherchent Joanne n'ont pas que de bonnes intentions, et ne pouvant pas faire la différence entre amis et ennemis, joanne est rapidement perdue dans un brouillard d'illusion. Sa faible prise sur la vi s'affaiblit avec chaque moment qui passe. Maintenant, elle doit se reconstruire, souvenir après souvenir, avant que quelqu'un d'autre ne vole sa vie, et qu'elle ne disparaisse sans laisser de trace.
Oh, et en même temps, il semblerait qu'elle doit sauver le monde...


Youhou!!! Ca du talent moi je dis. Dans le volume précédent, Firestorm, je disais que je ne voyais pas ce que Rachel Caine pouvait inventer de plus, une fois que Joanne avait sauver l'humanité en faisant comprendre à la Terre que nous n'étions pas que des abrutis qui lui faisaient du mal. Mais finalement, il y avait encore beaucoup de choses à dire;o) Ici on retrouve Joanne qui, à cause d'Ashan (le méchant de Djinn qui a crée une scission au sein du groupe, et qui sert désormais de conduit aux anciens Djinn), elle se retrouve sans mémoire. Elle retrouvée par David et Lewis, attaquée par Cherise, sa meilleure amie, et Kevin, qui sont tous deux sous l'emprise d'un démon. Encore une course folle, mais cette fois, c'est pour sauver sa peau. Car ce qu'a fait Ashan a causé un déséquilibre d'énergie. Il a envoyé tous les souvenirs de Joanne se promener dans l'aetheric (meilleure traduction les espaces célestes). Et forcément, un démon a profité de ce déséquilibre et a englouti les souvenirs de Joanne. Bien sûr vous imaginez bien ce qu'il veut faire : prendre la place de Joanne. Et apparement ce n'est pas une chose super compliquée à faire. L'autre Joanne réussit même à convaincre David et Lewis, pendant que Venna, une ancienne Djinn, essaie d'aider Joanne à redevenir ce qu'elle était, mais chose pas facile, car Mère Terre a fait d'Ashan un humain, après qu'il ait essayé de tuer Joanne. Venna a quelques idées derrière la tête quand même. Et lorsque David et Lewis retrouve Joanne, mais qu'ils croient que c'est elle le démon, ils la battent, jusqu'à ce que Joanne lui dise qu'elle a retrouvé Imara (leur fille qu'Ashan a tué dans le précédent volume), et qu'elle est devenue l'Oracle de la Terre. Il va vérifier et revient tout désolé de l'avoir tabassée et la soigne (ah les hommes!!!) Après cela, il faut éliminer le démon, pour que Joanne retrouve ses souvenirs. Mais il y a un problème, tout ça cause un changement de pôle magnétique, et s'il est trop brutal, la Terre risque de ne pas s'en remettre. Tout le monde participe à un cessez-le-feu : Djinn, anciens et nouveaux, Wardens et Ma'at pour régler le problème tous ensemble.

J'ai adoré ce volume, un des meilleurs jusque là, la seule chose que je reproche à Rachel Caine, c'est qu'elle n'a pas assez jouer sur le conflit de personnalités entre Joanne et le démon. Le doute ne dure que à peine deux pages, et je pense qu'elle aurait pu développer plus sur le sujet. Moi j'adore les histoires comme ça, mais honnêtement il faut me voir en situation, ça me stresse d'une force. C'est comme si c'était à moi que ça arrivait. Vouloir crier 'mais non il y a une erreur, c'est pas elle l'imposteur' sachant que de toutes façons ils ne vous entendent pas;o) Je vous laisse imaginer. Mais là, c'est trop rapide, vraiment, il y avait matière...

On se rend compte aussi que Joanne compte beaucoup d'ennemis, et bien sûr ils en profitent tous quand elle ne peut pas faire la différence. On retrouve donc Eamon le sociopathe qui avait pris Imara en otage. Il n'a vraiment rien compris à ce que David lui a dit. Il continue de sortir avec Sarah, la soeur de Joanne, qui est complètement droguée. Mais finalement Sarah n'est pas ce qu'elle semble être. C'est elle qui dirige le jeu et qui ne cherche qu'à s'enrichir, et elle est bien décidé à mettre ses connaissances sur les pouvoirs de Joanne à profit. Heureusement, Joanne réussit à se débarasser d'Eamon, il est transporté dans un hôpital et elle le fait passer pour fou. Mais des journalistes ont vu ce qu'elle pouvait faire...

J'étais contente aussi que pour une fois Joanne se batte pour sauver sa peau et non pas le monde, même si à la fin elle doit quand même sauver le monde.

Bon et je l'avoue, je suis vraiment amoureuse de David aussi. Honnêtement, si on me demandait de choisir entre Edward et David, je ne sais pas ce que je ferai, c'est pour dire...


Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 18:43
Retrouvez la bio- et la bibliographie de Rachel Caine ici

****
Genre : Fantastique

Série : Weather Warden n°5

Autres titres dans la série : Ill Wind, Heat Stroke, Chill Factor, Windfall

Editeur américain : Roc Fantasy : 6,38€

Editeur français : Pas encore de traduction disponible

L'espiègle Weather Warden (Gardien de la Météo) Joanne Baldwin est en route pour New York pour prévenir ses anciens collègues de l'imminence de l'Apocalypse. Un ancien accord entre les Djinn et les Gardiens a été rompu, et les Djinn furieux, esclaves des Gardiens pendant des millénaires, se sont libérés de tout contrôle mortel.

Avec plus de la moitié des Gardiens perdus dans le réveil des Djinns, Joanne réalise que les désastres naturels qu'ils combattent depuis si longtemps n'étaient que de simples symptômes du sommeil agité de Mère Nature. Maintenant elle se réveille... et elle est en colère...


Avec la disparition de Jonathan, le plus puissant des Djinn dans le volume précédent, l'accord entre les Djinn et les humains (surtout les Wardens) n'est plus valide. David étant le second plus puissant prendre automatiquement la place de Jonathan, mais ne peut résister à l'appel de Mère Nature qui se réveille et qui est extrêmement en colère contre l'humanité. Une guerre est déclarée entre les Djinn devenus libres et les Wardens, et de nombreux Wardens y trouvent la mort. Ils ne sont donc plus assez nombreux pour éviter le réveil de Mère Nature, et la fin du monde est imminente. Heureusement pour nous, Joanne est là, et prête plus que jamais à éviter un désastre à l'échelle planétaire. Entre ses semi-retrouvailles avec David qui peut se transformer en méchant d'une seconde à l'autre, et sa rencontre avec sa fille, Imara, venue au monde quand Jonathan est mort, Joanne ne sait où donner de la tête. David la met sur la piste, elle doit retrouver un Oracle, mais la route est parsémée d'embûches, d'autant que des humains viennent encore se mettre sur son chemin, notamment Eamon, le petit ami de sa soeur, qui en fait la menace pour avoir un Djinn, et l'enlève. Et bien sûr, aussi Ashan, maintenant le second Djinn le plus puissant après David qui essaie à tout prix d'empêcher Joanne d'avancer dans sa quête, parce que c'est lui qui souffle des mauvaises choses à l'oreille de Mère Nature, et c'est à cause de lui qu'elle fait des cauchemars. Avec tout ça, pas beaucoup de repos pour Joanne. Honnêtement je me demande comment elle fait pour tenir avec tout ça. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle ne baisse jamais les bras. Elle trouve même du temps entre deux pour faire ses petites retrouvailles avec David, qui finalement n'est pas aussi méchant qu'on peut le penser à la fin de Windfall, et je dois avouer que j'en suis heureuse;o) Mais bon, voilà, moi je vous le dis, on vient tout juste d'éviter la fin du monde grâce à Joanne, et on ne s'en est même pas rendu compte, moi je dis c'est terrible. En avançant dans l'histoire je me suis demandé ce qui pouvait bien nous attendre dans le volume suivant, parce que quand même il y en a encore trois autres derrières, et je me disais que là on avait atteint la fin, la Terre qui se réveille mécontente (en même temps je la comprends, parce qu'on est pas super cool avec elle quand même), Joanne qui fait en sorte qu'elle se calme et nous laisse la vie sauve, je ne vois pas dans quelle direction on peut repartir à partir de là. Mais attention, je vous dis un secret, elle sauve le monde, mais elle ne sais plus qui elle est. Alors là, je me demande vraiment ce qu'il va se passer dans le prochain volume. Ah oui, et David a disparu. La dernière fois qu'on l'a vu il était en lutte avec un Démon lancé par Ashan.

Vivement la suite que je sache ce qu'il advient de Joanne et David, et aussi d'Imara, leur fille, parce que entre deux, Ashan l'a tué, mais comme elle est à mi-Djinn, mi-humaine, je me demande si c'est vraiment possible qu'elle soit morte.


Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 12:34
Genre : Vampires

Série : The Vampire Chronicles : Tome 1

Editeur américain : Ballantine Books (édition Omnibus) : 15,98€ (comprend Interview with the vampire, The Vampire Lestat, The Queen of the Damned)

Titre français : Entretien avec un vampire

Editeur français : Pocket ou Fleuve Noir : Indisponible

Un jeune journaliste passe la nuit dans une pièce avec un vampire qui lui raconte son histoire. Ce vampire c'est Louis, qui a été transformé au 18ème siècle par Lestat à la Nouvelle-Orléans. Louis raconte comment il est tombé sous le charme de Lestat, puis comment il a appris à le détester. Comment il a lutté contre sa nouvelle nature de prédateur, se considérant comme un démon, un être qui n'a pas le droit d'exister mais qui malgré tout lutte pour sa survie. Comment il a rencontré Claudia, une enfant de 5 ans, devenue par sa faute une tueuse sanguinaire et sans remords, mais dont il est tombé amoureux. Comment elle a tué leur créateur. Comment ils s'enfuirent vers Paris à la recherche d'autres êtres comme eux. Comment Paris fut en quelque sorte la fin de leur histoire. Comment il tomba amoureux d'Armand. Comment tout ça mit fin à son humanité.

Scène au Théâtre des Vampires à Paris :

" Et maintenant, la tournant lentement sur le côté pour qu'ils puissent tous voir son visage serein, il la souleva, son dos s'arquant quand sa poitrine effleura ses boutons, ses bras pâles s'enroulant autour de son cou. Elle se raidit et gémit quand il enfonça ses dents, et son visage était aussi paisible que le théâtre sombre résonnait  de passion partagée. [...]
Un par un les vampires se reculaient. La forêt peinte revint, glissant en place sans bruit. Jusqu'à ce que la fille mortelle, fragile et blanche, reposât nue dans ce bois mystérieux, blottie dans la soie  noire d'un cercueil comme si sur le sol de la forêt-même; et la musique avait repris, féerique et alarmante, de plus en plus fort alors que les lumières baissaient. Tous les vampires étaient partis, excepté l'illusioniste, qui avait ramassé sa faux et aussi son masque. Et il s'accroupit près de la fille endormie alors que les lumières s'éteignaient doucement, et seule la musique avait le pouvoir et la force dans le noir alentour. Et puis, elle mourut aussi.
Pendant un moment, la foule entière resta compètement calme.
Puis les applaudissements commençèrent ici et là et soudainement unit tout le monde autour de nous."



Yipee, ça y est je l'ai fini, j'ai mis du temps quand même, je suis restée dessus pendant un mois. Non pas qu'il ne soit pas intéressant, bien au contraire, mais c'est un morceau difficile à avaler. Je m'explique. Quand j'étais à la fac, un de mes profs nous avait dit que si nous voulions lire du Anne Rice, il nous conseillait de lire les traductions françaises. Bizarre pour un prof de fac d'anglais, n'est-ce pas n'est-il point? Mais quand j'ai commencé Interview with the vampire, ses paroles ont pris tout leur sens. L'écriture d'Anne Rice est très rébarbative et très répétitive, je ne sais pas si c'est voulu ou non, mais ça crée un effet de lenteur qui parfois peut-être difficile à supporter. Sachant que l'histoire à la base n'est pas non plus pleine d'action, surtout les 3 premiers quarts du roman. Donc autant dire que ça m'a un peu rebuté, et j'avais du mal à ouvrir le livre. Mais heureusement j'ai persisté et je l'ai fini. Et j'ai beaucoup aimé, malgré ce que je viens de dire. Il faut dire quand même que Anne Rice est le maître en matière de vampires, il faut le reconnaître. Elle nous dépeint ici différents personnages avec des caractères absolument différents et qui ont donc chacun leur manière de vivre leur condition de vampire. J'aime beaucoup Louis surtout qui souffre de sa conscience, et son évolution fait qu'il perd toute cette humanité qui le rendait si attachant. Mais malgré le changement je continue de l'aimer. Lestat, beaucoup moins, mais j'avoue que sur la fin j'ai eu pitié de lui. En même temps, je pense que ça lui fera du bien de comprendre enfin ce qu'a pu ressentir Louis tout au long de son existence de vampire de vivre avec sa conscience, lui qui se sentait si supérieur.

En faisant quelques recherches sur Anne Rice, ça m'a permis de comprendre certaines choses dans son roman. Notamment la présence de Claudia, une enfant de 5 ans, que Louis va presque tuer, mais que Lestat va transformer. Je fais peut-être erreur (après tout je ne suis pas dans la tête de l'auteur), mais je pense que Claudia a un lien avec la fille d'Anne Rice décédée à l'âge de 5 ans.
On retrouve également ici une notion de l'amour version vampire. Ce n'est pas un amour physique, charnel, mais très intense et sensuel. Peu importe le sexe des intervenants. Anne Rice joue sur l'ambiguité. L'amour entre Louis et Claudia peut certes choquer si on considère que Louis est un homme adulte et Claudia une enfant de 5 ans, mais ce sont des vampires, et la conception de l'amour est totalement différent. De plus, Claudia devient une femme, elle vieillit, mais reste enfermée dans ce corps de poupée.
Anne Rice joue également sur l'amour du même sexe, et elle explique elle-même. Elle a déclaré que la bisexualité était ce qu'elle recherchait dans ses personnages. Un amour au-dessus des genres, car les vampires ne font pas partie de la société humaine, donc ils n'ont pas besoin de répondre aux attentes de cette société. Ce qui rejoint exactement la conversation que j'avais il y a quelques jours avec Celsmoon sur l'amour chez les vampires. Ils n'ont pas les mêmes notions que nous, simples humains.

On retrouve également dans Interview with the vampire le doute d'Anne Rice par rapport à la religion et Dieu. On sent qu'elle a écrit ce livre à une période de doute et de questionnement. En même temps, ça se comprend, elle venait de perdre sa fille, quoi de plus logique que de remettre en doute sa foi. Ce qui me surprend c'est sa réaction après sa reconversion au catholicisme. En gros, si je comprends bien, elle cherche à se faire pardonner auprès de Dieu pour ses écrits précédents. Je trouve ça très extrêmiste et je ne comprends pas trop.

Un autre hic aussi, c'est que avant de lire le livre, j'ai vu l'adaptation avec Tom Cruise, Brad Pitt, Christian Slater, Kirsten Dunst, au moins dix mille fois. Donc ma lecture a été un peu faussée je dois bien l'avouer.

Mais du coup, après lecture, j'ai envie de revoir le film, pour pouvoir faire une comparaison. Il faut que je vérifie si je l'ai toujours, je l'avais enregistré sur VHS un jour il y a bien longtemps, reste à voir si j'ai toujours la K7 et si la qualité est toujours potable;o)

J'ai donc passé un bon moment avec Interview with the vampire, mais je ne vais pas lire la suite tout de suite, parce qu'après un bon repas, on a besoin d'un dessert plus léger pour faire passer le tout.

Retrouvez les avis de Karine et de Yuki


Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 20:26
Genre : Vampires

Série : The Black Dagger Brotherhood : n°1

Editeur américain : Signet Book : 5,73€

Editeur français : Pas de traduction disponible

Dans les ténèbres de la nuit à Caldwell, New York, il y a une mortelle guerre de territoires entre les vampires et leurs tueurs. Il existe un groupe secret de frères comme aucun autre - six vampires guerriers, défenseurs de leur race. Cependant, aucun d'entre eux ne se délecte à tuer leurs ennemis autant que Wrath, le leader de la Black Dagger Brotherhood ( la Fraternité du Poignard Noir)...

L'unique vampire pur sang sur la planète, Wrath a une affaire à régler avec les tueurs qui ont massacré sa famille il y a de cela plusieurs siècles. Mais lorsque l'un de ses plus fidèles combattants est tué - surveillant sa fille mi-humaine inconsciente de son héritage et de sa destinée - Wrath doit introduire la belle jeune fille dans le monde des non-morts...

Assallie par une agitation dans son corps qui n'était pas là avant, Beth randall est impuissante face à l'homme dangeureusement sexy qui s'introduit chez elle la nuit avec des ténèbres dans les yeux. Son histoire de fraternité et de sang l'effraie. Mais ses mains avive une faim croissante qui menace de les consumer tous les deux...

"Super. Elle était là, nue sous sa robe de chambre, seule avec plus de mille livres de vampires. Le faire avec nonchalance était impossible, alors elle s'était seulement dirigée vers la chaise de Wrath. Elle n'était pas allée loin.
Il y eut un bruit sourd de frottement alors que cinq chaises glissaient. Les hommes se levèrent en même temps. Et commençèrent à avancer vers elle.
Elle regarda les visages des deux qu'elle connaissait, mais leur expression grave n'était pas encourageante.
Et puis, les couteaux sortirent.
Avec un son métallique, cinq poignards étaient dégainés.
Elle recula frénétiquement, les mains devant elle. Elle se cogna dans le mur et était prête à appeler Wrath quand les hommes se baissèrent, genoux pliés en un cercle autour d'elle. Dans un seul mouvement, comme si c'était une chorégraphie, ils enterrèrent leurs poignards dans le sol à ses pieds et inclinèrent la tête."

"Vishous avança. "Quelle est le nom de votre Shellan?
- Elle s'appelle Elizabeth."
Alors que le frère se baissait, Beth ferma les yeux et serra fort la main de Wellsie. "Il n'a pas besoin de faire ça pour se prouver.
- L'aimez-vous? demanda Wellsie.
- Oui
- Alors vous devez accepter ses façons."
Zadist avança ensuite.
" Doucement, Z." dit Phury doucement, restant prêt derrière son jumeau.
Oh mon Dieu, pas plus.
Les frères avançèrent encore et encore, lui posant la question. Quand ils eurent fini, Phury pris la cruche d'eau et la versa dans le sel. Puis ils versa le liquide épais sur le dos de Wrath.
Beth se balançait sur ses pieds alors qu'elle regardait les spasmes de ses muscles. Elle ne pouvait imaginer l'agonie, mais au sol Wrath ne cria pas. Alors qu'il endurait la douleur, ses frères grognaient leur approbation.
Phury se baissa et ouvrit une boîte laquée, en sortit un linge blanc immaculé. Il sécha les blessures, puis roula le matériel et le remis dans la boîte.
"Levez-vous, mon seigneur" dit-il.
Wrath se leva. A travers ses épaules, dans une écriture de vieil anglais, était inscrit le nom de Beth dans sa peau."


Une nouvelle série de vampires pour moi. Et en plus dans la catégorie adulte, pour une fois;o)
Ce livre nous présente une nouvelle théorie sur les vampires que je trouve très romantique. Ici les vampires ne se nourrissent pas du sang des humains, mais du sang de leur Shellan (pour les hommes) ou de leur Hellren (pour les femmes), c'est-à-dire de leur femme ou de leur mari, mais dans un sens beaucoup plus fort que chez nous simples humains. Ce sont vraiment des couples inséparables, comme on peut le constater avec Beth et Wrath. Ce livre est également plein d'érotisme, la tension sexuelle est palpable tout le long du roman, et je dois avouer que les vampires ont un apétit insatiable;o)

Il faut savoir aussi qu'on ne devient pas vampire par une morsure par exemple, puisque comme je l'ai dit ils ne se nourrissent pas de sang humain, enfin si certains, mais ça ne leur apporte pas grand-chose. On naît vampire, et à l'âge de 25 ans s'opère le changement. Aujourd'hui il n'y a plus de vampire pur-sang à part Wrath, et du coup la transition n'est pas atteinte par tous, beaucoup ne survivent pas. C'est pour cela que Darius a demandé à Wrath de s'occuper de sa fille, car au moment de la transition elle a besoin de boire du sang de vampire, et Wrath est le mieux placé pour qu'elle puisse survivre.

Bon j'avoue que j'ai un peu ri au début en découvrant les noms des membres de la Black Dagger Brotherhood : Wrath, Phury, Vishous, Zadist, Rhage, Tohr (pour Tohrment), le seul normal c'est Darius, mais il ne reste pas longtemps;o) J'avais l'impression d'avoir affaire aux cavaliers de l'Apocalypse. Mais finalement leurs noms renvoient à leurs personnalité, et honnêtement, il y en a un surtout que je n'aimerais pas croiser c'est Zadist, il est complètement fêlé, bon en même temps il n'a pas d'âme d'après ce que j'ai compris;o)
Bon sinon, les vampires de cette série ne font pas défaut à cette légende qui dit qu'ils sont beaux comme des Dieux;o)

Les ennemis des vampires, quant à eux, les Lessers, sont des humains à qui on a retiré leur âme et leur corps, contre la longévité. Ils sont formés pour tuer et ils sentent la peau de bébé, allez savoir pourquoi, mais je trouve ce détail assez rigolo. Maintenant quand je vais sentir le bébé quelque part, je saurai qu'il y a un tueur de vampire dans les parages. Et aussi, ils perdent au fil du temps tout détail qui les caractérise en tant qu'individu, c'est-à-dire qu'ils pâlissent des cheveux, de la peau, des yeux...Ca m'a fait un peu pensé au méchant de l'Opus Dei dans le Da Vinci Code, je ne sais plus comment il s'appelle.

Allez, quand même un point négatif, c'est que j'ai beaucoup de mal avec cette vision animale du mythe des vampires. Les femmes vampires peuvent enfanter. Une fois tous les dix ans elles sont fécondes pendant 2 jours, et ont un apétit sexuel débordant. Et bien sûr tous les mâles qui se trouvent dans les parages veulent répondre à cet appel à la procréation, et bien souvent des combats éclatent entre pour savoir lequel pourra satisfaire la dame. Franchement, j'ai eu du mal avec ça, on n'est pas des animaux non plus, enfin les humains non (quoique ça dépend sur quel sujet), mais apparement les vampires oui...

Bon, en tous cas, une nouvelle série que je risque de suivre de près, parce que du coup j'ai quand même envie de connaître la suite.


Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 09:00
Genre : Bit-Lit

Série : Mercy Thompson : n°1

Titre français : L'appel de la lune

Editeur américain : Ace Fantasy : 6,55€

Editeur français : Milady poche : 7€

Les loup-garous peuvent être dangereux si vous marchez sur leurs plate-bandes, mais ils vous laisseront tranquille si vous êtes prudent. Ils sont très bons pour cacher leur nature aux populations humaines, mais je ne suis pas humaine. Je les reconnais quand je les rencontre, et ils me reconnaissent aussi.

Le voisin sexy de Mercy Thompson est un loup-garou

Elle travaille sur un bus Volkswagen appartenant à un vampire.

Mais, Mercy Thompson n'est pas exactement normale non plus... et sa connection avec le monde des choses qui sortent la nuit va la mettre dans un véritable pétrin.


Celsmoon m'a offert ce livre qui se trouvait dans ma liste amazon, et honnêtement, j'ai hâte de pouvoir lire la suite. Merci Cels, c'est super. Il est vrai qu'au début, j'ai eu comme des impressions de déjà lu, car le thème rejoint la série de Kelley Armstrong, Women of the Otherworld, du moins les deux premiers volumes Morsure et Capture, c'est-à-dire les loup-garous. Elena, l'héroïne de Kelley Armstrong, est elle-même un loup-garou. Ici Mercy Thompson est la dernière descendante d'une tribu indienne qui pouvait changer de forme et se transformer en coyote. Elle a été élevé par des loup-garous, la meute du Marrok en personne. Le Marrok est l'Alpha des Alphas dans le nord américain. Mais à 16 ans, Mercy se voit contrainte d'abandonner la meute et s'installe dans un autre coin, où bien sûr existe une meute, dont l'Alpha est Adam. Lorsqu'Adam est attaqué chez lui, et que sa fille est enlevée, Mercy se méfie de sa meute et l'emmène au Marrok pour le soigner. Elle va accompagner Adam dans la recherche de sa fille et découvrir se qui se trame.

En comparaison à Bitten, on retrouve ici une autre facette des loup-garous, notamment tout leur système de hiérarchie et leurs intéractions entre dominants et soumis. Les scènes où les dominants se retrouvent dans des situations de défense de leur territoire sont nombreuses, et je trouve que d'un point de vue éthnologique (si je puis dire) c'est très intéressant. Les loup-garous sont macho et dominateurs, mais il existe des femmes aussi, qui bien souvent n'ont pas les mêmes privilèges que les hommes. Ils peuvent se reproduire, mais pas sans quelques problèmes, puisqu'une femme loup-garous ne peut en général pas aller jusqu'au bout de la grossesse à cause du Changement à la pleine lune. Bien qu'il me faille préciser que contrairement à la croyance populaire, les loup-garous n'ont pas besoin de la pleine lune pour se transformer, mais il est parfois difficile de résister au chant de la lune.

Je ne pourrais pas expliquer ici toutes les caractéristiques des loup-garous, mais le livre est très bon, l'intrigue tient la route jusqu'au bout, et Mercy est superbe. Une jeune femme pleine d'esprit et dotée de beaucoup d'humour qui arrive à évoluer dans un monde d'hommes qui pensent qu'elle leur appartient.

Elle fréquente également un vampire, Stefan, pour lequel elle répare un bus à l'effigie de Scooby-Doo (allez comprendre!), mais j'aimerais bien en savoir plus sur ce personnage, qui n'est pas très développé ici, mais qui je pense nous réserve certainement quelques surprises.

On retrouve également dans ce monde de nombreux autres personnages fantastiques, tels  une sorcière russe spécialisée dans le nettoyage, un Gremlin ancien garagiste, qui a revendu son garage à Mercy.

Donc finalement, bien qu'il y ait certaines ressemblances avec la série de Kelley Armstrong, je me suis plongée dedans sans problème, et j'ai bien vite oublié mes précédentes références.

Enfin, comme vous savez que je ne suis jamais insensible aux personnages masculins des livres que je lis, je dois avouer qu'il y a un charmant loup-garou, Samuel, qui d'ailleurs ne laisse pas Mercy indifférente, puisque c'est à cause de lui qu'elle a du quitter le Marrok. Mais son coeur a l'air de balancer entre Samuel et Adam, l'Alpha du pack. Bien qu'elle ne fasse partie d'aucune meute, vous pouvez tout de même imaginer la situation légèrement tendue entre ces deux-là, qui je pense risque d'être de plus en plus intéressante à suivre dans les prochains volumes.

Vous pouvez retrouver l'avis moins enthousiaste d'Isil et celui plus enthousiaste d'Hydromielle


Partager cet article
Repost0