Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 19:36
Genre : fantastique

Titre original : The book of story beginnings

Editeur français : Fernand Nathan : 15€

Editeur anglais : Walker Bks. : 9,38€

Synopsis :
En 1914, Oscar Martin vit dans l'Iowa. Il découvre dans le grenier de sa maison un livre, Le livre des débuts d'histoire. Lorsqu'un jour il écrit un début d'histoire, il découvre qu'elle se réalise, mais pour sa famille il a disparu.
Presqu'un siècle plus tard, Lucy et ses parents partent vivre dans l'Iowa, la Tante Lavonne leur a légué sa maison, celle-là même où vivait Oscar. Il était le frère de Tante Lavonne. Celle-ci a passé sa vie a cherché un moyen de comprendre ce qui s'était passé, le jour où elle a vu Oscar monter dans une barque et disparaître avec la mer, se lançant dans des recherches d'alchimie. Le père de Lucy, chimiste, essaie de reprendre les travaux de Lavonne, et Lucy de son côté trouve Le livre des débuts d'histoires, et commence une histoire. La voilà embarquée dans une histoire des plus folles où son père se transforme en oiseau et où le chat Walter se transforme en Oscar. Avec l'aide d'Oscar, elle va partir à l'aventure pour retrouver son père, allant de rencontres en rencontres, sur le bateau des orphelins, dirigé par le Capitaine Mack, sur l'île du roi des chats qui a été jeté hors de son château par sa femme qui adore les oiseaux. Que d'histoires commencées qui trouveront un milieu et une fin.

Un passage :

" Prenez garde, vous qui écrivez dans ce cahier,
Prenez garde aux histoires que vous commencez,
Car chaque histoire qui possède un commencement
Pourrait bien avoir aussi une suite et un dénouement.

Pensez également, avant d'écrire pour de bon,
Que si au jour succède immanquablement la nuit,
Tous les débuts d'histoires ne font pas de bons récits;
Certains y parviennent, d'autres non.

Que ce livre rende son jugement souverain
Pour dire si et comment l'histoire prendra fin."


J'avais découvert ce livre sur un table à la Fnac il y a quelques mois, attirée à la fois par la couv' et le titre. La quatrième de couv m'avait incitée à l'acheter, et je dois avouer que je fus un peu déçue lors de ma lecture.
L'intrigue est intéressante mais l'écriture trop simpliste à mon goût. Je me suis ennuyée dans ma lecture, non pas par l'histoire mais par le style trop enfantin. Bon en même temps, c'est un livre jeunesse, donc je ne peux pas blâmer l'auteur. En plus, comme ces derniers mois j'ai pris l'habitude de lire en anglais, j'ai eu un peu de mal à me remettre au français je l'avoue. Ceci étant, au niveau de l'intrigue c'est assez intéressant cette mise en abîme, l'histoire dans l'histoire, ou devrais-je plutôt dire les histoires dans l'histoire. En effet, ici on a deux histoires principales, celle d'Oscar qui disparaît et celle de Lucie qui le retrouve. Ces deux histoires vont s'unir, mais en même temps toutes les autres histoires qu'Oscar avait commencé dans Le livre des débuts d'histoires. J'espère que vous me suivez. On a donc un entremêlement d'histoires différentes qui en fait se retrouvent liées les unes aux autres par certains événements. Et ce qui est intéressant, c'est que toutes finalement trouveront un déroulement et un dénouement propre.
Je dois avouer que j'aimerais lire un livre avec une structure dans le même genre, mais version adulte, avec un autre genre d'histoires, parce que là je n'ai pas été enchantée plus que ça : un roi des chats qui ne s'entend pas avec la reine des oiseaux et qui transforme tous ses sujets en chats, un bateau dont l'équipage n'est composé que d'enfants orphelins (référence aux enfants perdus de Peter Pan?)
Il y a tout de même un passage que j'ai bien aimé, justement sur la construction d'une histoire. Je vous le mets ici :

"- Je suppose qu'il ne pouvait pas faire autrement que d'agir come il l'a fait, commenta Oscar en le suivant des yeux.
- Qu'est-ce que tu veux dire? demande Lucy.
- C'était un personnage dans une histoire, et ce sont les histoires qui décident du sort des personnages' expliqu Oscar.
Lucy se tut. Oscar la connaissait maintenant assez pour savoir qu'elle réfléchissait. Juste avant de dire quelque chose d'important, elle se taisait toujours un instant.
'Moi, je crois que c'est le contraire, dit-elle enfin. Ce sont les personnages qui déterminent le cours des histoires. Après tout, ils ont leur mot à dire. Le roi a banni Tom, mais Tom a choisi une fin différente."


Moi je suis assez d'accord avec Lucie, j'aime à penser que les personnages ont une vie propre et qu'une fois que j'ai refermé un livre, ils continuent à mener leur vie comme bon leur semble, un peu comme dans L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde. Et vous, Oscar ou Lucie? Allez soyons fous, le débat est ouvert...

L'avis de
fee_gnomene

Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 20:25
Genre : Jeunesse

Titre original : Castle in the air

Editeur anglais : Harper Trophy : 4,71€

Editeur français : Pré aux Clercs : 15,20€

Synopsis : Loin au nord du pays d'Ingary, dans le sultanat de Rashpuht, dans la cité de Zanzib, vit Abdullah, un jeune marchand de tapis pas très prospère. Abdullah est un grand rêveur, et est heureux de la vie qu'il mène, bien qu'il ne soit pas apprécié par la famille de la seconde femme de son père. Jusqu'au jour où un étranger lui vend un tapis magique, qui l'emmène pendant son sommeil dans un jardin de minuit où il rencontre Fleur-dans-la-nuit, dont il tombe fou amoureux. Mais alors qu'il venait la chercher pour aller se marier, Fleur-dans-la-nuit est enlevée par un djinn malintentionné. Abdullah, muni de son tapis part à la recherche de Fleur-dans-la-nuit. Sa chevauchée sera semée d'embûches et de rencontres, plus ou moins hasardeuse ( un génie dans une bouteille, une chatte qui se transforme en tigre, un ancien soldat...) jusqu'à son arrivée dans le pays d'Ingary où le méchant djinn se cache, avec toutes les princesses qu'il a enlévées...

Un passage :
" C'est ça! cria-t-il, enfonçant son poing dans sa paume. Il faut dire un code pour le faire bouger, que pour des raisons propre à lui l'homme m'a caché. Le bandit! Et j'ai dû prononcer ce mot dans mon sommeil."
Il se courut jusqu'au fond de son magasin et sortit le dictionnaire usé qu'il avait utilisé une fois à l'école. Puis se tenant debout sur le tapis, il cria : "Aardvark! Vole s'il te plaît!"
Rien ne se passa, ni là, ni pour aucun autre mot commençant par un A. Avec ténacité, Abdullah continua avec le B, et quand cela ne changea rien, il continua encore, jusqu'à la fin du dictionnaire. Avec les constantes interruptions des vendeurs de portraits, cela lui prit un peu de temps. Néanmoins, il parvint à zymurgy en début de soirée sans que le tapis ait même bougé."


On retrouve dans cette suite de Le château de Hurle, tout l'humour dont peut faire preuve Diana Wynne Jones. Abdullah est un personnage très drôle. C'est un rêveur, qui de par son inattention se retrouve dans des situations peu commodes. C'est un malchanceux, mais en même temps il a suffisament d'esprit, malgré ce que l'on peut penser au premier abord, pour se sortir de ces situations et retomber sur ses pieds. Cependant, j'ai tout de même était déçue par ce roman, où je pensais retrouver Hurle et Sophie bien plus tôt. Il y a même un moment où j'ai vraiment désespéré de les revoir. Rassurez-vous, ils sont bien là, et d'ailleurs ils sont là depuis le début, mais je n'en dit pas plus. Ce volume fait parfois preuve de quelques longueurs, mais je pense que c'était dû sûrement à ma déception de ne pas retrouver Hurle et Sophie dès le début.
Comme je le disais, Abdullah est un personnage très drôle, mais qui peut parfois taper un peu sur les nerfs, notamment à cause de sa naïveté, mais on finit quand même par s'attacher à lui.
Mais bon, je reste dans l'ensemble déçue par ce livre de DWJ, et je ne lui donne que 3 étoiles, parce que voilà, moi je ne le trouve pas à la hauteur de Howl's moving castle.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 19:15
***
Genre : Conte

Titre original : The Wonderful Wizard of Oz

Editeur anglais : Puffin Books : 2,69€

Editeur français : J'ai Lu, collection Librio imaginaire : 2€

Synopsis : Dorothy et son chien Toto vivent dans le Kansas, dans une ferme avec Tante Em et Oncle Henry. Mais un jour une tornade passe par là, et la maison est emportée avant que Dorothy et Toto n'aient le temps de se mettre à l'abri. Ils se réveillent loin de chez eux, et Dorothy est accueillie par les Munchkins qui pensent qu'elle est une grande sorcière car elle a vaincu la Méchante Sorcière de L'Est. Commence alors une grande aventure pour Dorothy et Toto, qui vont prendre la route de la Cité d'Emeraude pour rencontrer le Grand Oz, seul capable de les renvoyer au Kansas. Sur sa route, ils rencontreront de nouveaux compagnons, l'Epouvantail à la recherche d'un cerveau, le Bûcheron en Fer-Blanc qui désire plus que tout un coeur, et Le Lion Poltron qui cherche le courage. Comment seront-ils accueillis à la Cité d'Emeraude? Le Grand Oz pourra-t-il les aider dans leur quête?

Un extrait :
" Dorothy fut réveillée par un choc si brusque et si violent que, si elle n'avait pas été allongée sur son lit moelleux, elle aurait pu se faire mal. La soudaineté de la secousse lui coupa le souffle et elle se demanda ce qui s'était passé; Toto colla son petit museau froid contre son visage en gémissant tristement. Dorothy s'assit sur son lit et remarqua que la maison ne bougeait plus; il ne faisait pas sombre non plus, car le soleil entrait par la fenêtre, inondant la pièce de sa clarté. Elle sauta du lit et courut à la porte, Toto sur ses talons."


Un charmant conte pour les petits et les grands, qui nous apprend que souvent les qualités que l'on désirerait avoir et qu'on envie chez les autres, on les a déjà en soin, quelque part, mais on est seulement incapable de les voir. Que dire de plus, un livre remarquablement bien écrit, le premier d'une grande série, trop méconnu du public malheureusement. J'en ai un autre à la maison, mais je voudrait les lire dans l'ordre. J'ai été marquée par les aventures de Dorothy quand j'étais gamine avec le dessin animé, et j'ai découvert le roman à l'âge adulte il y a quelques années, un bon moment de lecture qui fait réfléchir...

Et je vais essayer de regarder bientôt l'adaptation cinématographique avec Judy Garland, je vous tiens au courant.

Retrouvez l'avis de Majanissa


Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 19:39
Genre : Jeunesse - Fantasy japonaise

Editeur : Pocket Jeunesse : 13,50€

Synopsis : Wataru est un garçon de onze ans, très terre-à-terre, comme son père. Lorsqu'une rumeur cours à l'école au sujet d'un fantôme hantant un immeuble en construction, Wataru se rend sur les lieux en pleine nuit avec son meilleur ami, Katchan, mais n'y trouve que le propriétaire de l'immeuble et ses enfants. A partir de là, Wataru commence à entendre une voix dans sa tête, mais n'y pense plus lorsque son père décide de quitter le domicile conjugal pour s'installer avec une autre femme. Un nouveau arrive à l'école, Ashikawa, qui déclare avoir une photo du fantôme. Wataru sauvera Ashikawa des griffes de la bande de Ishika, un gamin délinquant. Pour le remercier Ashikawa lui offre un passe pour Vision, que Wataru a déjà connu mais oublié. Un autre monde où Wataru devra suivre une initiation pour devenir un héros, atteindre la Tour du Destin et corrigé le passé pour remettre en ordre sa vie et sa famille.Aura-t-il suffisament de courage et de bravoure pour atteindre son but?

Un passage :
" Sur le palier du troisième étage, là où Satoru se tenait l'instant d'avant, là où il avait vu le magicien, il aperçut...
(Une porte!)
...un grand portail à double battant...
(Quand est-ce que c'est apparu?)
...de forme arrondie, d'aspect assez ancien, au sommet décoré d'étranges fioritures...
(Elle est fermée)
Bien que les deux battants soient clos, leurs contours irradiaient une lueur blanche et immaculée. Au-delà de cette porte, ce devait être si éblouissant que la lumière filtrait de ce côté-ci, illuminant l'intérieur de l'immeuble hanté.
Wataru se redressa. Avec appréhension, il s'approcha de l'escalier. Il monta lentement les marches, l'une après l'autre. A chaque pas, la lumière devenait plus vive. Il ne pouvait pas détacher son regard de la porte, au point qu'il trébucha plusieurs fois et manqua tomber dans l'esalier. Mais la force d'attraction de cette incroyable chose dépassait sa volonté. Il ne pouvait plus s'arrêter. Il gravit les dernières marches en rampant.
La lumière l'attirait avec plus de force que jamais. Sans s'en rendre compte, il souriait. Il leva la main et les rayons se brisèrent contre sa paume avec le son enchanteur d'une pluie de printemps.
Quelle fraîcheur! quelle beauté! quelle douceur!...
Arrivé enfin au palier, il se redressa et étendit ses deux bras vers la porte."


Ce livre de Miyabe s'adresse à un public plus jeune que ce que j'ai l'habitude de lire, mais c'est vraiment sympa. En revanche, il ne faut pas s'attendre vraiment à de la Fantasy dès le début, il n'y en a même pratiquement pas. L'aventure fantasy commence vraiment à la toute fin, un avant-goût du second volume.
En fait, dans ce livre, c'est plutôt la mise en place de l'histoire, le contexte de la vie de Wataru. Et également, un très bon aspect psychologique de sa vie. Son père qui quitte la maison, demande le divorce pour pouvoir se marier avec une autre femme. Wataru a l'impression que son père les abandonne, lui et sa mère. Et lorsqu'il comprend qu'il a peut-être une chance de changer les choses, il se lance dans l'aventure. Qui ne le ferait pas?
En plus, bien que Wataru ne soit pas le narrateur,  tout est écrit de son point de vue, on sait vraiment ce qu'il pense, ce qu'il ressent. On retrouve également pas mal de choses sur la culture japonaise dans ce livre, notamment au niveau de l'organisation à l'école, des rapports des japonais entre eux, aussi, et leur passion pour les jeux vidéos que l'on retrouve chez Wataru et son ami, Katchan.
Bien que très intéressant, il y a cependant des longueurs dans ce livre, un certain nombre pour être honnête, où on s'ennuie un peu et on aimerait que les choses aillent un peu plus vite.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 19:46
undefined
*
Genre : Jeunesse - Fantastique

Editeur : Editions PJS : 20€

Synopsis : Peter Poth vient de perdre ses parents dans un incendie. Il se retrouve sous la tutelle de sa marraine, Allison, et tous deux partent vivre dans le manoir du grand-père décédé. Là, commence l'aventure. Peter reçoit un manuscrit, écrit par Lord Douglas de Saint-James, un de ses ancêtres, qui lui apprend qu'il est le sauveur du monde du verso. Peter et Allison découvrent grâce à ce manuscrit un passage secret vers un autre monde, peuplé d'Irquaïs, qui viennent de la planète Irquahisse et qui ont créé des univers parallèles au nôtre. Mais ces mondes sont menacés par un des leurs qui est passé dans le côté obscur de la force, le terrible Karasul. Peter découvre alors qu'il est l'Elu, le Sauveur du Monde du Verso, et pour cela il doit préanéantir Karasul dans ce monde, mais également dans les autres.

D'abord, je vais vous expliquer comment ce livre m'est arrivé entre les mains. Donc l'année dernière, à Strasbourg, j'ai fait un salon avec une amie, et nous avions vu Jay Alis qui était présent pour présenter son livre. Je n'avais pas d'argent, donc je ne l'ai pas acheté, mais je l'avais noté dans un coin de ma tête, parce que ça me semblait prometteur. Puis en décembre dernier, je l'ai revu sur le Salon du Livre Jeunesse de Rouen, et là je me suis dit, ce doit être un signe. J'ai donc acheté le premier tome, et j'ai même une dédicace;o) Mais en fait, là ce fut une grosse grosse déception.
Franchement, il est très rare que je lise un livre et que je ne l'aime pas, mais là vraiment, j'ai été jusqu'au bout, mais avec énormément de mal. D'abord, un manque d'innovation totale dans cette histoire. A ce stade-là, ce n'est même plus de la simple inspiration, c'est bien plus que ça. Ici on se retrouve dès le début avec Harry Potter dans la tête, c'est vraiment trop flagrant : un orphelin, un monde magique, un héros hors pair, et vraiment prétentieux, qui tape sur les nerfs.  En plus, devinez quoi, il y a sept mondes, donc sept tomes, et je suppose qu'à la fin de chaque volume nous aurons un grand face à face entre le Sauveur et le Méchant. Bien sûr, un héros n'est jamais seul, Peter a deux acolytes, l'homme poussière, HP pour les intimes (les initiales vous disent-elles quelques choses?) et Allison Roy, hum pourtant si je me trompe pas son nom est inspiré d'une des héroïnes de mon enfance, Alice Roy, mais Allison est beaucoup  moins...utile. Et comme tout héros, il a besoin d'un grand méchant, Karasul qui était gentil avant, mais il est devenu méchant.
Bon encore, s'il n'y avait que l'histoire, mais l'écriture ne m'a vraiment pas aidée à apprécier plus l'histoire. L'auteur a un style non travaillé, et nous assome de répétitions à tout va. Alors surtout je ne veux plus jamais entendre ou lire 'Notre petit héros', 'nos chers amis', et toute variante du même style. J'en ai trop mangé dans ce seul volume.
Bon après, peut-être que ce livre aura du succès auprès des plus jeunes, mais vu le succès d'Harry Potter auprès du jeune public, je ne pense pas que Peter Poth soit à la hauteur.
Je regrette vraiment d'avoir dépenser 20 euros dans ce livre, alors que pour le même prix j'aurais pu avoir plus de livres, plus intéressants.
Je vais quand même m'arrêter là, en tous cas, il est clair que je n'irai pas lire la suite, pour tout vous dire je n'ai même pas  une toute petite curiosité de savoir ce qui va se passer après. Ca ne m'intéresse pas du tout.
Vous l'aurez compris, c'est un livre que je ne conseille pas, mais comme on dit il faut se faire une idée par soi-même, donc s'il y a des courageux, j'attends votre avis avec impatience.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 22:27
joseph-delaney.jpgBiographie : "Joseph Delaney vit à Lancashire avec sa femme, et a trois enfants et quatre petits-enfants. Sa maison est en plein milieu d'un territoire de spectres et son village possède un revenant appelé The Hall Knocker, qui repose sous les marches d'une maison près de l'église. Coyez-le ou non, la maison hantée dans L'Apprenti Epouvanteur est basée sur des faits réels! Enfant, Joseph vivait dans une maison similaire à Preston où il avait un cauchemar récurrent. Dans ce rêve, il était assis sur le tapis dans la salle pendant que sa mère tricotait. Puis, tout devenait froid et une ombre sortait de la cave, le prenait et l'emmenait vers le noir. Ce qui est encore plus effrayant...ses frères faisaient le même cauchemar! La maison a maintenant été détruite, donc il ne peut plus y retourner."

Joseph henry Delaney est un professeur à la retraite. Il a enseigné l'anglais, et des cours de média et cinéma, il s'est spécialisé dans la littérature de vampires.

Bibliographie :
* Mercer's Whore (un roman SF érotique, écrit sous le nom de plume de J.K. Haderack)
* L'Apprenti Epouvanteur / The Wardstone Chronicles : L'Apprenti epouvanteur / The Spook's Apprentice (2004); La Malédiction de l'Epouvanteur / The Spook's Curse (2005); Le Secret de l'Epouvanteur / The Spook's Secret (2006); The Spook's Battle (2007)

Pour ceux qui voudraient le lire en VO, je précise que les titres donnés ci-dessous sont les titres anglais originaux. Les éditions américaines portent des titres différents :
The Last Apprentice : Revenge of the Witch; Curse of The Bane; Night of the Soul Stealer; Attack of the Fiend (sortie prévue pour février 2008)

N.B. : Il y a une discussion pour savoir si les droits de L'Apprenti Epouvanteur seront vendus pour une adaptation ciné.

***

 

Avertissement : Ne pas lire après la tombée de la nuit

 

Genre : Jeunesse - Fantastique

Editeur anglais : Bodley Head Children's Books : de 8,82€ à 8,90€

Editeur américain : Harper Trophy

Editeur français : Bayard Jeunesse : 11,90€

 

 

spooks_apprenticeL'Apprenti Epouvanteur

Titre original : The Spook's Apprentice

Titre américain : Revenge of the Witch

 

Synopsis : "Thomas Ward est le septième fils d'un septième fils et devient l'apprenti de l'Epouvanteur local. Le travail est dur, l'Epouvanteur distant et beaucoup d'apprentis ont échoué avant lui. D'une manière ou d'une autre, Thomas doit apprendre à exorciser des fantômes, contenir des sorcières et attacher des spectres. Mais quand il on lui tend un piège pour libérer Mother Malkin, la sorcière la plus diabolique de la région, l'horreur commence..."

 


 

spook2La Malédiction de l'Epouvanteur

Titre original : The Spook's Curse

Titre américain : Curse of the Bane

 

Synopsis : "L'Epouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, ont voyagé jusqu'à Priestown pour un travail non fini. Car profondément dans les catacombes de la Cathédrale se tapit une créature que l'Epouvanteur n'a jamais réussi battre, une créature si diabolique que toute la région est menacée d'être corrompue par ses pouvoirs. Ils l'appellent 'Le Fléau'. Alors que Thomas et l'Epouvanteur se prépare pour la bataille de leur vie, il deveint évident que Le Fléau n'est pas leur seul ennemi à Priestown. L'Inquisiteur est arrivé, et il fouille la région à la recherche de ceux qui pactise avec l'obscure : sorcières, sorciers et épouvanteurs! Thomas et son maître pourront-ils survivre à l'horreur qui va suivre...?"

 

spooks_secretLe Secret de l'Epouvanteur

Titre original : The Spook's Secret

Titre américain : Night of the Soul Stealer

 

Synopsis : "Alors que le temps devient plus froid et que les nuits se rallongent, l'Epouvanteur reçoit la soudainement un visiteur indésirable. Tom ne sait pas trop pourquoi la présence de cet inconnu perturbe a autant perturbé son maître, mais l'Epouvanteur annonce bientôt qu'il est temps de quitter Chipenden et d'intégrer sa maison d'hiver à Anglezark. La maison d'hiver est un endroit austère, inhospitalier, proche de la nuit avec une profonde cave pleine de sorcières et spectres prisonniers. Alors que l'hiver progresse, Tom découvre de plus en plus de choses sur le passé de son maître et l'identité du mystéreux visiteur, qui, il semble, est l'ennemi juré de l'Epouvanteur. Est-ce que le passé de l'Epouvanteur serait en train de le rattraper? Et dans quel danger Tom sera-t-il quand les secrets que son maître essaye de cacher au monde seront finalement révélés?"


L'Apprenti Epouvanteur est une série à lire absolument par ceux qui aiment les créatures de la nuit : sorcières, fantômes, spectres, et autres monstres. Cette série est très bonne et change vraiment des livres à influence Harry Potter. J'ai lu le premier très rapidement, et juste après le second, mais ensuite je me suis arrêtée presque à la fin, et je ne sais même pas pourquoi parce que j'aimais vraiment. Mais récemment je l'ai enfin fini et j'ai enchaîné avec le troisième. Du début à la fin, j'ai aimé. La manière dont c'est écrit, le chemin que l'histoire suit, on apprend de plus en plus de choses sur Tom, mais aussi surtout sur le mystérieux Monsieur Gregory, l'actuel Epouvanteur. Au début, on peut dire qu'il est dur avec Tom, mais en fait, il l'aime bien, et il essaie de l'aider à être un bon Epouvanteur et éviter de faire les mêmes erreurs que lui-même à commises, comme tomber amoureux d'un sorcière;o) D'ailleurs, pour ma chroniques j'ai utilisé les résumés des couv', mais elles omettent un détail très important, je pense, dans l'histoire : Alice. Alice est une fille du même âge que Tom, et elle vient d'une famille de sorcière ( elle a des chaussures pointues) et Tom tombe amoureux d'elle, en quelque sorte. Elle est un personnage très intéressant, parce qu'on ne sait pas pour sûr si elle va choisir le bon chemin, ou se tourner vers l'obscur. J'aime beaucoup Tom aussi, qui est déchiré entre son devoir envers Monsieur Gregory, et son amitié / amour pour Alice, en qui il a totalement confiance. J'aime cette incertitude dans les personnages, parce que c'est exactement comme dans la vraie vie. Personne n'est bon ou mauvais, on fait des choix, et ici c'est ça, des choix qui vont bien tourner ou pas...


Je lirai le quatrième volume, The Spook's Battle, bientôt, et je vous tiendrai au courant quand il sera fini.

nti_bug_fck
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 21:48
katherine-paterson.jpgBiographie  : Katherine Paterson est née en 1932, en Chine, où elle a passé une partie de son enfance. Après son éducation en Chine et en Amérique du Sud, elle a passé quatre années au Japon, qui a servi de lieu pour ses trois premiers romans. Mme Paterson a reçu de nombreux prix pour ses oeuvres, notamment le National Book Award pour The Master of Puppeteer et The Great Gilly Hopkins, aussi bien que la Newbery Medal pour Jacob Have I Loved et Le Secret de Térabithia.
Aujourd'hui, Katherine Paterson vit avec son mari dans le Vermont. Ils ont quatre grands enfants.

Pour en savoir plus : son site officiel







Bibliographie :

* Romans jeunesse : Sign of the Chrysanthemum (1973); Of Nightingales That Weep (1974); The Master Puppeteer (1976); Le Secret de Térabithia / Bridge to Terabithia (1977); The Great Gilly Hopkins (1978); Jacob Have I Loved (1980); Rebels of the Heavenly Kingdom (1983); Come sing, Jimmy Jo (1985); Park's Quest (1988); Lyddie (1991); Flip-Flop Girl (1994); Jip, His Story (1996); Robbie-La-Terreur / Preacher's Boy (1999); Comme les étoiles / The Same Stuff as Stars (2002); Bread ans Roses, Too (2006)
* Albums : The Angel and The Donkey (1996); The King's Equal (1996); Celia and the Sweet, Sweet Water (1998); Tale of the Mandarin Ducks (1990); The Wide-Awake Princess (2000); Bluberries for the Queen (2004)
* I-Can-Read : The Smallest Cow in the World (1991); Marvin's Best Christmas Present Ever (1997); Parzival : The Quest of the Grail Knight (1998); The Field of the Dogs (2001); Marvin One Too Many (2001)
* Essais : Gates of Excellence : On reading and writing books for children (1981); Consider the Lillies : Plants of the Bible (1986); The Spying Heart : More Thoughts on reading and Writing Books for children (1989); Who am I? (1992); A Sense of Wonder : On reading and writing books for children (1995); The Invisible Child : On reading and writing books for children (2001)
* Contes de Noël : Angels and Other Strangers : Family Christmas Stories (1979); Star of Night : Stories for Christmas (1980); A Midnight Clear : Twelve Family Stories for the Christmas Season (1995)

bridgetoter.jpg
***
Genre : Fiction - Jeunesse

Titre original : Bridge to Terabithia

Editeur américain : Harper Trophy : 4,97€

Editeur français : Hachette; Livre de Poche Jeunesse : 4,66€ (sortie prévue en janvier 2008)

Synopsis : Jessie Aarons vit à Lark Creek avec ses parents et ses quatre soeurs. Ils sont assez pauvres, mais tout ce que veut Jess c'est pouvoir dessiner et être le coureur le plus rapide de l'école. Mais un jour, une famille de Washington emménage dans la maison à côté, et leur fille, Leslie, bat Jess à la course. Malgré leur compétition, ils deviennent rapidement très amis, et vivent un tas d'aventure ensemble au pays de Térabithia, situé de l'autre côté du ruisseau. Un jour, Jess part à Washington avec sa prof de musique en oubliant de demander à Leslie de venir aussi. Pendant son absence, un drame se produit...


J'avais été enchantée par le film et je voulais absolument lire le livre. Il est très émouvant également. Je dois avouer que j'ai versé quelques larmes sur la fin quand Jess apprend ce qui s'est passé.
La grande différence avec le film, c'est que le livre n'offre pas de description détaillée de Térabithia et de ses habitants. Le livre est plutôt basé sur la façon dont les enfants peuvent imaginer des choses facilement et les vivre pour de vrai, et bien sûr sur la perte et le deuil.
Malheureusement, je pense que je n'ai pas apprécié ce livre autant que je l'aurais dû si je n'avais pas lu la série de Stephenie Meyer juste avant, mais je l'ai tout de même apprécié

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 11:25
montgomery.jpg


Biographie :
Lucy Maud Montgomery est née en 1874 sur l'Île du Prince Edward, Canada et est décédée en 1942 à Toronto. Elle était une écrivaine canadienne. La plupart de ses romans et nouvelles se passent sur l'Île du Prince Edward. Elle a enseigné pendant quelques années, puis elle a commencé à écrire des histoires. En 1911, elle a épousé un pasteur présbytérien et a eu 3 enfants. Installée avec sa famille à Leaksdale, elle a écrit là-bas 11 de ses romans. Aujourd'hui, l'endroit est devenu un musée : le Lucy Maud Montgomery Leaksdale Manse Museum. Elle a connu un succès international avec sa série Anne, qui a été adaptée plusieurs fois à la TV. Le L.M. Montgomery Institute coordonne aujourd'hui tous les travaux de recherches et conférences faits sur son oeuvre. Son corps repose à Cavendish. Aujourd'hui encore, elle a un succès considérable au Japon, où Anne est une oeuvre obligatoire dans les cours de littérature étrangère.




Bibliographie :
Novels

Série Anne :
 Anne...La maison au pignons verts / Anne of Green Gables (1908); Anne d'Avonlea / Anne of Avonlea (1909); Anne quitte son île / Anne of the Island (1915); Anne dans sa maiosn de rêve / Anne's house of dreams (1917); Anne au Domaine des Peupliers / Anne of Windy poplars / Anne of Windy Willows (1936); Anne d'Ingleside / Anne of Ingleside (1939); Rainbow Valley (1919); Rilla d'Ingleside / Rilla of Ingleside (1921)


Série Emily :
 Emily of New Moon (1923); Emily climbs (1925); Emily's quest (1927)


* The Story Girl (1911); The Golden Road (1913)


* Pat of Siver Bush (1932); Mistress Pat (1935)


Divers :
 Kilmeny du Vieux Verger / Kilmeny of the Orchard (1910); The Blue Castle (1926); Magic for Marigold (1929); A Tangled Web (1931); Jane of Lantern Hill (1937)


Nouvelles :
Chronicles of Avonlea (1912); Further Chronicles of Avonlea (1920); The Road to Yesterday (1974); The Doctor's Sweetheart (1979); Akin to Anne : Tales of other orphans (1988); Sur le rivage / Along the Shore : Tales by the Sea (1989); Among the Shadows : Tales from the darker side (1990); Longtemps après / After many days : Tales of time passed (1991); Against the odds : Tales of achievement (1993); At the Altar : Matrimonial tales (1994); Accross the Miles : Tales of correspondance (1995); Christmas with Anne and other holiday stories (1995)


Poésie : The Watchman and other poems (1916); The Poetry of Lucy Maud Montgomery (1887)


Essai : Courageaous Women (1934)


Autobiographie : The Alpine Path : The Story of my career (1917); The selected journals of L.M. Montgomery (1889-1942)
  
                                                    
ANNE
          ****

                                                         Genre : Jeunesse 

 
anneofgreengables.jpg
Anne...La maison au pignons verts


Titre original : Anne of Green Gables

Editeur anglais :
Puffin Books , Classics : 3,69€

Editeur français :
Grand Caractère : 25€

Editeur Canadien (français)  :
Quebec Amérique : 13,85€ (disponible sur Amazon)



Synopsis : A Avonlea, sur l'Île du Prince Edward, Matthew et Marilla, frère et soeur qui ne se sont jamais mariés, décident d'adopter un garçon pour aider à la ferme, car Matthew n'est plus tout jeune. Mais lorsque Matthew arrive à la gare, ce n'est pas un garçon qui l'attend, mais une fillette de 11 ans aux cheveux roux et à la langue bien pendue. Marilla et Matthew décident de ne pas la renvoyer à l'orphelinat, et Anne trouvera une vraie maison, avec de l'amour et de vrais amis. Malgré ses cheveux roux et le fait qu'elle soit orpheline, elle se fait aimer de tous, mais elle a la mauvaise habitude de se retrouver dans des situations embarassantes... 

 

anneofavonlea.gif

Anne d'Avonlea


Titre original : Anne of Avonlea

Editeur anglais :
Puffin Books, Classics : 3,69€

Editeur français :
Grand Caractère : 25€

Editeur canadien (français) :
Québec Amérique : 13,85€


Synopsis :
Anne est devenue une belle jeune fille, studieuse de surcroît, et sur les conseils de son professeur, Miss Stacey, elle intègre le Queens où elle se retrouve en concurrence avec son vieil ennemi, Gilbert Blythe, pour obtenir la première place. Bien que plus âgée, Anne est restée la fillette de 11 ans, susceptible et rêveuse. Après être diplômée de Queens, Anne obtient une bourse d'études pour intégrer l'Université de Redmond, mais la Providence en décide autrement. Après la mort de Matthew, Anne décide de rester à Green Gables pour aider Marilla, qui commence à perdre la vue et qui a adopté les jumeaux d'une cousine éloignée mourrante. Anne enseigne à l'école d'Avonlea et fait la paix avec Gilbert. 
 


anneoftheisland-copie-1.gif
Anne quitte son île


Titre original : Anne of the Island

Editeur anglais :
Puffin Books, Classics : 3,69€

Editeur français :
Grand Caractère : 25€

Editeur canadien (français) :
Québec Amérique : 13,85€



Synopsis : Après deux ans d'enseignement, Anne a suffisament d'économies pour intégrer l'Université de Redmond et elle s'installe avec ses amies à Patty's Place. Gilbert va à Redmond aussi et leur amitié est plus forte que jamais. Lorsque Gilbert demande Anne en fiançailles, elle refuse, car elle ne le considère que comme un ami. Puis elle rencontre Roy Gardner, qui correspond en tous points à l'idée qu'elle se fait du Prince Charmant, et pense être amoureuse de lui. Mais lorsqu'il la demande en mariage, elle doute être capable de rester à ses côtés pour le restant de ses jours et refuse. Lorsqu'elle rentre à Avonlea après trois ans, elle apprend que Gilbert est mourrant, et réalise qu'elle l'a toujours aimé, mais sûrement, il est trop tard... 
Anne...La maison au pignons verts


 anne-of-windy-willows.gif

Anne au Domaine des Peupliers


Titre original : Anne of Windy Willows

Editeur anglais :
Puffin Books, Classics : 7,55€

Pas d'édition française apparemment

Editeur canadien (français) :
Québec Amérique : 13,85€



Synopsis : Anne et Gilbert sont finalement fiancés, mais ils devront attendre encore quelques années que Gilbert ait fini ses études de médecine. Anne accepte un poste de principal à Summerside, où elle doit affronter la famille Pringle qui dirige la ville de par leur nombre et leur influence. Anne ne retrouve la paix que lorsqu'elle rentre dans la maison où elle loge, chez deux vieilles filles et leur employée de maison. Mais bientôt Anne va réussir à se rallier le clan Pringle, suite à un malentendu, et découvrira nombre d'âmes soeurs parmi eux... 
 

 
anne-shouseofdreams.jpg
Anne dans la maison de ses rêves


Titre original : Anne's House of Dreams

Editeur anglais :
Puffin Books, Classics : 7,55€

Editeur canadien (français) :
Québec Amérique : 13,85€



Synopsis : Anne et Gilbert viennent de se marier et doivent quitter Avonlea, car Gilbert a accepter un poste à Glen, où ils s'installent dans la petite maison de leur rêve. Là-bas, ils vont se faire de nouveaux amis : Miss Cornelia Bryant qui déteste les hommes et les Méthodistes; Capitaine Jim, un vieux marin à la retraite qui garde le phare et qui a de nombreuses histoires à raconter; Leslie Moore, qui vit avec son époux déficient mental. Mais une chose terrible se produit dans la vie de Anne, elle perd son premier enfant à la naissance. Il faudra tout l'amour et la force de Gilbert, de sa famille et de ses amis pour l'aider à surmonter cette tragédie. Mais bientôt Anne se rend compte qu'elle peut continuer à vivre heureuse et aider ses amis à l'être aussi... 
 

anneofingleside.gif

Anne d'Ingleside


Titre original : Anne of Ingleside

Editeur anglais :
Puffin Books, Classics : 9,07€

Editeur canadien (français) :
Québec Amérique : 13,85€




Synopsis : Anne, Gilbert et le petit Jem s'intallent à Ingleside, au grand désespoir d'Anne qui ne voulait pas quitter la petite maison de ses rêves. Mais bientôt sa nouvelle maison se retrouve remplie des rires et des pleurs de leurs 6 enfants. Gilbert est toujours sur la route vers un patient mourrant ou un bébé à naître, pendant qu'Anne aide ses enfants avec leurs doutes et leurs peurs, mais aussi leurs joies. La petite maison de ses rêves est simplement devenue plus grande. mais après 15 ans de mariage, Anne commence à douter de l'amour de Gilbert qui ne fait plus attention à elle comme avant, et se ronge de jalousie lorsqu'une ancienne amie de Gilbert, Christine Stuart débarque, pour leur anniversaire de mariage... 


 
J'ai découvert Anne Shirley avec la série télé qui passaient tous les ans sur M6, et lorsque j'étais en Angleterre j'ai découvert la saga de Lucy Maud Montgomery. J'ai tout simplement adoré, d'ailleurs c'est pour ça que je les ai relus une seconde fois. Rien ne se passe vraiment, n'attendez surtout pas unegrande intrigue, quoique dans les trois premiers volumes on suit l'évolution de la relation Anne-Gilbert. Mais ce qui est sûr, c'est que l'on s'attache à Anne et ses amis et on veut savoir ce qui l'attend après le virage sur la route. Cette série déborde de personnages attachants ou détestables, de commérages, de petits bonheurs ou de gros malheurs que la vie réserve à chacun d'entre nous. Elle peut vous faire pleurer autant qu'elle peut vous faire rire., elle apporte de vraies émotions. Je me souviens que j'ai pleuré comme une madeleine lorsque Matthew a eu sa crise cardiaque ou lorsque Gilbert était sur le seuil de la mort, j'ai pleuré avec Anne. Mais j'ai aussi ri comme une perdue lorsqu'Anne s'est teint les cheveux en vert ou lorsque ses enfants se retrouvent dans des situations cocasses.

Quand j'ai recherché des info sur L.M. Montgomery, j'ai vu qu'il y avait encore pas mal de romans et nouvelles continuant la série ou ayant rapport avec elle. Mais pour l'instant j'ai décidé de faire une pause, parce qu'au bout d'un moment on a quand même envie de voir autre chose. J'avais besoin de sortir de son univers un peu, mais j'y reviendrai plus tard.
Partager cet article
Repost0
19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 19:12
Qui est Nick Shadow ? En fait, c'est un pseudonyme sous lequel se cachent plusieurs auteurs anglosaxons. Je n'ai malheureusement pas réussi à trouver plus d'informations sur ces auteurs, même pas leur nom. Mais je vais approfondir mes recherches, et je vous dirai si j'ai du nouveau.

Les histoires de volume ont été écrites par Ethan Spicer

Qu'est-ce que The Midnight Library ?
C'est une collection qui publie des nouvelles fantastiques mettant en scène des enfants / ados...Un peu comme la série Chair de Poule.

Les voix / Voices (2005); Du sang dans le sable / Blood and sand (2005); L'ultime partie / End Game (2005); The Cat Lady (2006); Liar (2006); Shut your mouth (2006); I can see you (2006); The Catch (2006); The Whisprer (2007); No escape (2007); Dream Demon (2007); Blind Witness (2007)
 

**

blood-and-sand-copie-1.jpg

 



Genre : Jeunesse - Frissons

Titre original : The Midnight Library - Blood and Sand

Titre français : The Midnight Library : Du sang sur le sable

Editeur anglais : Hodder Children's Books : 7,78€

Editeur français : Nathan : 10,50€

Synopsis : 
* Blood and Sand (Du sang sur le sable) : John et Sarah sont en vacances au bord de la mer avec leurs parents, mais s'ennuient à mourir. Ils s'inscrivent au concours de construction sur sable, mais savent que le Sandman gagnera de nouveau cette année, à moins qu'ils ne réussissent à découvrir ce qu'il prépare pour pouvoir faire mieux que lui. Mais ce qu'ils découvrent ne va pas leur porter bonheur et ils vont bientôt comprendre pourquoi les créations du Sandman sont aussi réalistes...

* Man's Best Friend (Le meilleur ami de l'homme) : Le grand-père de Ben vient de mourir, et ses parents acceptent de s'occuper de son vieux perroquet. Mais bientôt Ben se rend compte que quelque chose cloche chez cet oiseau. Ses parents ont l'air d'être sous son emprise totale, mais Ben sait ce qui se passe. L'oiseau lui avoue avoir tué son grand-père et qu'il sera le prochain. Ben doit faire le nécessaire, sinon...

* Stranger in the house (Un étranger dans la maison) : Les parents de Jessica, Robbie et Megan attendent la baby-sitter pour pouvoir aller à leur dîner, mais Laura est en retard. Lorsqu'elle arrive et que les parents partent, Jessica, Robbie et Megan comprennent tout de suite que Laura n'est pas dans son état normal, et même qu'elle n'est pas elle-même du tout. Qui a pris la place de Laura? Mais la question est surtout : Comment lui échapper?

Introduction :
"JE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE, CHERS LECTEURS...
Je m'appelle Nick Shadow, et je suis le conservateur d'une bibliothèque secrète :
THE MIDNIGHT LIBRARY

Je vous entends d'ici :
Où est cette bibliothèque?
Pourquoi n'en avons-nous jamais entendu parler?
Pour votre sécurité, il vaut mieux que cette question reste sans réponse. Cependant...si vous me promettez de ne jamais révéler où vous avez trouvé cette information (quelle que soit la personne ou la chose qui exige de le savoir), je vais vous dévoiler ce que je conserve ici, dans cet antique sous-sol. Après des années de recherches, j'ai rassemblé la plus terrifiante collection de récits du monde. Ils vous glaceront le sang, vous donneront la chair de poule et feront trembler vos petits os fragiles.
Mais prenez votre courage à deux mains et tournez la page...
Après tout, que peut-il vous arriver de si terrible?"

Mon avis :
Après ma déception concernant l'écriture du premier volume, je voulais en lire un en VO pour voir ce que ça donnait. Bon ici l'écriture est plus agréable à lire, mais les histoires restent trop prévisibles malheureusement. Pas vraiment de suspens. J'ai quand même bien aimé la seconde histoire Man's Best Friend, avec un petit rebondissement. Sinon, les histoires finissent toujours aussi mal
Partager cet article
Repost0
19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 11:15

Retrouvez les bio- et bibliographies de Neil Gaiman et de Dave McKean


Coraline450x600.jpg **



Genre : Jeunesse - Frisson

Titre original : Coraline

Editeur anglais : Bloomsbury : 9,35€

Editeur US : Harper Trophy : 5,39€

Editeur français : Albin Michel, Collection Wiz : 10€

Coraline et ses parents viennent d'emménager dans un nouvel appartement. A la base, le bâtiment était une maison, qui a été séparée en plusieurs appartements. Coraline aime explorer. Elle rend régulièrement visite à Mrs Spink et  Forcible, deux anciennes actrices, mais elle évite le vieux fou à l'étage au-dessus, Mr Bobo qui entraîne des souris de cirque. Lors de ses explorations, Coraline découvre chez elle, une porte fermée. Sa mère lui explique que cette porte ne donne nulle part, qu'elle a été condamnée et que derrière, il y a un autre appartement, encore inhabité. La preuve, la porte cache en fait un mur de brique. Sauf qu'un jour, Coraline ouvre cette porte et y trouve un couloir. Au bout de ce couloir, se trouve un appartement exactement comme le sien, avec une autre mère et un autre père. Tout se passe bien, jusqu'au moment où ils veulent la transformer comme eux et elle décide de rentrer chez elle. Mais le lendemain, Coraline découvre que ses parents ont disparu, enlevés par son autre mère. Coraline décide alors de vaincre sa peur et d'affronter cette caricature de sa vraie mère afin de sauver ses parents...

Un extrait (en dédicace à Coco qui partage le même prénom et qui se voit régulièrement appelée Caroline ou Coralie) :
"'Tu vois, Caroline, dit Miss Spink, prononçant mal le prénom de Coraline, toutes deux, Miss Forcible et moi-m^me étions des actrices célèbres, en notre temps. Nous sommes montées sur les planches, ma chère. Oh, ne laisse pas Hammish manger le cake aux fruits, ou il sera debout toute la nuit à cause de son ventre.
- C'est Coraline. Pas Caroline. Coraline, dit Coraline"



Se lit très facilement, et très vite, mais sans aucune surprise. Tout au long de ma lecture, j'ai eu des impressions de déjà-lu. Je ne saurai dire ni qui, quoi, où et comment, mais j'ai vraiment l'impression d'avoir déjà lu ou vu quelque chose du même genre. Bon déjà, le coup de la porte qui donne sur un autre monde, on connaît déjà le truc, mais tout le reste ça me rappelle vaguement quelque chose, et je sais pourtant que je n'avais jamais lu Coraline avant aujourd'hui. Donc voilà une déception...

 


Partager cet article
Repost0