Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 19:08

andrew-kaufman.jpgBiographie : " Andrew Kaufman est auteur, réalisateur et producteur de radio. Ses textes sont parus sur le site McSweeney's. Il a effectué une résidence en tant que réalisateur au Canadian Film Center et a suivi les cours de Tim O'Brien à la Humber School for Writers. Son film Aberistiwith est distribué par Cinema Libre et a été diffusé dans de nombreux festivals au Canada et en Europe. Worst Date of My Life, un court métrage de trente minutes lui a été commandé par CBC Television. Il est actuellement producteur pour CBC Radio 3."

Bibliographie : 

* Tous mes amis sont des super héros (2003)


All-My-Friends-med.jpg

**

 

 


Genre :
Littérature canadienne

Titre original : All my friends are superheroes

Editeur anglais : Telegram Books : 12,10€

Editeur canadien : Coach House : 14,96$ CAN

Editeur français : Naïve, Fiction : 12€

Synopsis :  Tom est un homme normal, mais tous ses amis sont des super héros et il vit avec une super héroïne, Perfectionniste. Mais le jour de leur mariage, Super-Hypno, l'ex de Perf, réussit à rendre Tom invisble aux yeux de Perf. Super-Perfectionniste attend encore et encore le retour de Tom, pendant que celui-ci essaie désespérement de redevenir visible pour elle. Après six mois d'attente, Perf décide de commencer une nouvelle vie et prend un aller simple pour Vancouver. Tom a le temps du vol pour réussir à convaincre Perf de son existence. Entre deux, on découvre certains des amis super-héros de Tom : Super-J'ai-L'Ouïe-Super-Fine, Super-Amphibien, Super-Je-Prends-La-Faute-Sur-Moi...

Pour vous donner une idée :

Ambroise, spécialiste de la réparation cardiaque

" Tom grimpa sur la table de la cuisine. Il était nu. La toile cirée froide collait contre sa joue. Ambroise fit claquer un gant de caoutchouc sur sa main droite et enfonça un doigt dans l'anus de Tom, qui sursauta. Sur un geste d'Ambroise, Tom sentit un pop dans sa poitrine. Ambroise le retourna sur le dos et Tom vit que sa cage thoracique s'était ouverte comme le capot d'une voiture. Ambroise souleva la poitrine de Tom, et, pour qu'elle restebien ouverte, la fixa sur une de ses côtes flottantes, relevée à quarante-cinq degrés. Puis il se mit à farfouiller à l'intérieur."

Un vendeur d'amour

" - Je n'ai pas besoin d'aspirateur, dit Super-Perfectionniste.
- Je ne vends pas d'aspirateurs', répondit l'homme.
Sa voix était musicale, calme et rassurante.
'Vous vendez quoi alors?' demanda Super-Perfectionniste.
- Je vends de l'amour', répondit-il.
Super-Perfectionniste s'appuyait contre le chambranle de la porte d'entrée. Une odeur de cigarette enveloppait ses cheveux et ses vêtemets. Elle s'écarta du seuil et il la suivit à l'intérieur.
Il posa sa valise dans la cuisine. Il remonta les jambes de son pantalon avant de s'asseoir. En croisant sa jambe droite sur la gauche, il montra ses chaussettes à losanges.
'Quel genre d'amour vous ferait plaisir? demanda-t-il.
- Qu'est-ce que vous avez à me proposer?
- Eh bien, dit-il en se levant, j'ai l'amour dont vous rêvez; l'amour dont vous croyez que vous rêvez; l'amour dont vous avez toujour rêvé, mais qui, quand vous l'obtenez enfin...
- Celui-là doit être un best-seller, non?
- Tout à fait.
- Qu'est-ce que vous avez d'autre?
- J'ai l'amour qui vous reste tant que vous faites ce qu'on vous demande; l'amour qui se demande s'il est assez bien pour vous; l'amour qui s'inquiète d'être découvert; celui qui a peur qu'on le juge insuffisant; l'amour presque assez fort - mais pas tout à fait; l'amour qui vous laisse à penser qu'il est meilleur que celui que vous méritez...
- Ca suffit, merci.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Aucun de ceux-là ne m'intéresse.
- Qu'est-ce qui pourrait vous intéresser?
- Je voudrais l'amour que j'avais avec Tom.
- Et quelle sorte d'amour est-ce exactement?
- Le grand amour', déclara Super-Perfectionniste.
Elle planta ses yeux dans ceux du représentant. Il avala sa salive, son regard était devenu triste.
'Aors il va vous falloir un de ces trucs-là' répondit-il. Il n'avait plus l'air triste du tout, ses yeux brillaient. Il se pencha sur sa droite, attrapa sa valise à échantillons, la souleva aussi haut que possible, puis la fit retomber lourdement sur la table de la cuisine. Il fit claquer la fermeture de gauche puis celle de droite, souleva le dessus de la valise, plongea la main dedans et en retira un aspirateur.
'Vous êtes représentant en aspirateurs? dit Super-Perfectionniste dans un souffle.
- Vous ne croyez tout de même pas que le grand amour existe en dehors de ces engins-là?' demanda-t-il."

Et je vous présente Super-Je-dors-en-cuiller

" Chaque nuit, ça lui tombe dessus au moment où il s'y attend le moins; parfois, il dort et ça le réveille, ou alors il est en train de lire ou de regarder la télévision. Systématiquement, il doit se rendre à une adresse différente. Quelque fois, c'est à deux pas, d'autre fois, il doit prendre le bus, ou même un taxi.
Il peut visualiser l'endroit bien avant d'y arriver. C'est une maison ou un appartement, ou une pièce bizarre en sous-sol à laquelle on accède en faisant le tour par l'arrière, mais Super-Je-dors-en-cuiller trouve toujours. La porte n'est jamais
 verrouillée, jamais pour lui en tous cas. Quand il se déplace dans le noir, dans ces pièces où il n'est jamais venu, il ne trébuche pas, jamais il ne se cogne à une chaise ou à une table basse.
Super-Je-dors-en-cuiller sait toujours dans quelle chambre il doit se rendre. Il y a toujours quelqu'un qui dort tout seul en position foetale dans le lit. Il se glisse sous les couvertures. Il se colle. La personne ne se réveille pas, elle lui chuchote juste "merci" dans son sommeil."


Ce livre est court et se lit vraiment très rapidement. L'intrigue n'a rien d'exceptionnel, tout est dans le style. Un style très réaliste et en même temps totalement surréaliste, ce qui lui irait le mieux, ce serait plutôt superréaliste;o) On passe un bon moment de détente le sourire aux lèvres. La seule chose que je lui reprocherais, c'est peut-être la mise en forme. Tout au long de l'histoire, on a des coupures qui nous présentent différents super-héros, et je ne pourrais pas expliquer pourquoi, mais moi ça me gêne un peu. A part ça, je le conseille. Comme je le disais, c'est un livre écrit de manière très surréaliste, mais en même temps il est assez réaliste. Quelque part, on connaît tous des super-héros : Super-Chiante, Super-Il-chante-tous-les-jours-dans-le-bus, Super-Bavarde, Super-C'est-moi-le-boss, Super-Je-mets-ma-musique-à-fonds-dans-le-bus, ...Que ce soit une qualité ou un défaut, on fait peut tous être des super-héros à la façon d'Andrew Kaufman, bien qu'il ne recense que 239 (ou bien est-ce 249?) super-héros au Canada.

Repost 0