Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : Les chroniques de Chrestomanci
  • Les chroniques de Chrestomanci
  • : bonjour et bienvenu(e)! j'ai créé ce blog pour présenter mes coup de coeur littéraires, mais pas seulement, je vais aussi parler ciné et musique. J'attends vos réactions et vos conseils...
  • Contact

En ce moment...

RAT-TARDIS.jpg

Vous Voulez Savoir...

2013 en lecture

Finale - Becca Fitzpatrick

L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

1Q84 Livre 1, avril-juin - Haruki Murakami

Dracula - Bram Stoker

The Glass Key - Dashiell Hammett

Carmilla - Sheridan Le Fanu

1Q84 Livre 2 - Haruki Murakami

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

The Beetle - Richard Marsh

Pride and Prejudice - Jane Austen

The colour of Magic - Terry Pratchett

The Guernsey Literary and Potatoe Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer

Ce que je fais...

bafab.gif

 

Countdown to the next BAFAB Week:

 

 

 

membership

 

J'aime, un peu, beaucoup...

Un peu *
J'aime **
Beaucoup***
Passionnément ****
A la folie *****
Pas du tout *

Partenariats...





6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 21:40

HiraideTakashi.jpgBiographie : Takahashi Hiraide est né en 1950 à Moji. Il est avant tout poète. Lorsqu'il était étudiant à l'université Hitotsubashi à Tokyo, il a commencé à publié des poèmes. Son premier recueil est paru en 1976, et l'a propulsé au rang des plus grands poètes japonais d'après-guerre. Ensuite, tout en écrivant de la poésie, il a travaillé comme éditeur pour le magasine littéraire Bungei. Depuis 1990, il enseigne à la Tama Art University. Il a écrit dans plusieurs genres : poésie, roman, essai... Son livre, Le chat qui venait du ciel a remporté le Kiyama Shohei Award. Aujourd'hui, il vit à Tokyo avec sa femme, la poète Michiyo Kawano.

Bibliographie :

* Poésie : The bride poems (1972); The inn (1976); For the fighting spirit of the walnut (1982); Portraits of a young osteopath (1984); Green ray in my house (1987); Notes for my left-hand diary (1993); Postcards to Donald Evans (2001)
* Roman : Le chat qui venait du ciel( 2001)
* Essais : Poetics of baseball (1989); Future of shipwreck (1982); At the top of attack (1985); Doubt about light (1992); Multiple-way street (2004); William Blake's bat (2004)
* Autre : One hundred and eleven tankas to mourn my father (2000)

chatquivenaitduciel.jpg 

**

Genre : Littérature japonaise

Titre original : Neko no kyaku

Editeur français : Picquier Poche : 6€

Synopsis : Le narrateur et sa femme sont locataires d'un pavillon, et leurs propriétaires vivent dans la demeure principale. Les animaux sont interdits, mais un jour, un chat arrive d'on ne sait où. Il sera adopté par des voisins qui ont un enfant, et sera nommé Chibi. Le narrateur nous raconte qu'il n'a pas d'affinité avec les chats et qu'il ne comprend pas l'attitude des "amoureux des chats". Mais bientôt, il se trouvera très attaché à Chibi qui mène une double vie. Sa vie officielle dans sa maison et son autre vie, dans la maison du narrateur, tout en gardant sa totale indépendance. Ce livre nous raconte le lien qui s'est tissé entre le couple et le chat, jusqu'au jour où le chat disparaît et où le narrateur et sa femme sont dans l'obligation de trouver un autre logement.

Mon avis : Le titre m'a fait rêver, c'est pour cela que je l'ai achété, et aussi parce que j'adore les chats. Le début ne m'a pas beaucoup inspiré, mais finalement on se laisse facilement happé par cette relation entre le couple et le chat. On nous montre ici toute la splendeur de cet animal, si capricieux et si attachant, et en même temps si indépendant qu'on ne peut jamais se considérer réellement "maître". C'est un livre très beau, mais en même temps très triste. Le narrateur qui nous dit au début n'avoir aucune affinité avec les chats, va se retrouver en quelque sorte à la merci de cet animal, et le considérer presque comme un enfant.

Un passage que j'ai aimé :

"Elle s'inclina poliment devant moi. Je me suis rendu compte que nous utilisions tous les deux le même langage que si nous avions évoqué la mort d'un enfant. J'avais envie de lui parler davantage. Plus tard, quand le chagrin serait moins vif, je voulais apprendre d'elle des aspects de Chibi que j'ignorais et lui raconter des choses qu'elle ne connaissait pas, oui, j'ai vraiment failli le lui dire, mais les mots me sont restés en travers de la gorge.
Plusieurs scènes qui venaient de devenir des souvenirs étaient sur le point de franchir mes lèvres, mais je me suis retenu.
'Eh bien, je sais que vous devez avoir fort à faire, mais puis-je vous demander de nous laisser aller quelques instants sur sa tombe? A un moment que vous choisirez vous-même, naturellement...
- C'est entendu. Voulez-vous avoir l'obligeance de téléphoner demain matin? Comme il se fait tard aujourd'hui...'
D'où vient ce désir de se rendre à l'endroit où un corps a été mis en terre? Comme si on voulait s'assurer que cette présence perdue à jamais, cette absence devenue irrémédiable, est celle d'un être précieux et irremplaçable, dont un mécanisme psychologique fait qu'on veut lui rester lié par le biais d'une autre dimension."

L'avis de Papillon et de Cathulu

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ZabO 22/02/2008 14:20

slt c'est vrai que ce livre fait rêver ! lol mwa je viens de le finir j'ai bc aimé ! même si à la fin c'est triste... ! cette relation ac les animauX et la nature c'est beau.
c'est la vrai vie de l'auteur non ? je pense oui c'est coOl bisous @+

virginie 22/02/2008 18:46

oui je pense que l'auteur a raconté quelque chose qui lui est vraiment arriver avec ce petit chibi. C'est un très beau livre, en effet

malaurie 08/05/2007 10:52

Merci Virginie pour les infos que je cherchais, il y a bien longtemps. Il ne faut jamais désespérer, il y a toujours une belle âme pour nous répondre un jour ou l'autre.
Il est bien vrai que cette histoire de chien est assez extraordinaire. Cette relation fusionnelle avec un animal émouvante et étrange...

Merci.